Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Scanner > Le coroscanner comme alternative à la scintigraphie myocardique

Le coroscanner comme alternative à la scintigraphie myocardique

MARDI 23 FéVRIER 2016 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Par son aptitude à fournir des données fonctionnelles en complément de l'exploration morphologique des artères coronaires, le coroscanner fait partie désormais des concurrents à la scintigraphie myocardique. C'est ce qu'a affirmé le Pr Philippe Douek lors du dernier Symposium Scanner Volumique.

Symposium_scanner

Le scanner est devenu, en quelques années, un examen de référence pour l'exploration cardiaque, tant morphologique que fonctionnelle. A l'occasion du dernier Symposium Scanner Volumique, organisé en janvier 2016 à Nancy, le Pr Philippe Douek, du CHU de Lyon, en a fait la démonstration lors d'une présentation.

Des informations sur la perfusion pour compléter l'étude morphologique des coronaires

Les progrès technologiques permettent d'affiner l'étude des artères coronaires par TDM.  Ainsi, le coroscanner est tout à fait indiqué dans l'identification de sténoses intrastent, ainsi que dans l'évaluation de l'ischémie myocardique et du déficit de perfusion qui peut entrainer l'infarctus du myocarde. "L'évaluation des sténoses intrastent est désormais possible car on peut notamment éliminer les effets de blooming provoqués par les structures métalliques des stents, a annoncé le Pr Douek. On est également en mesure de mesurer par scanner la FFR (Fractional Flow Reserve), qui compare le flux sanguin en amont et en aval de la sténose, une information que l'on ne pouvait obtenir auparavant que pendant une coronarographie. Les études montrent qu'une FFR inférieure à 0,8 peut être considérée comme significative et que la sténose doit être traitée."

Une étude fonctionnelle du myocarde par stress chimique

Reste que la mesure de la FFR est parfois insuffisante. Il est alors nécessaire de compléter l'exploration morphologique par des acquisitions fonctionnelles. "L'injection de produit de contraste et d'une substance provoquant un stress chimique entraine un rehaussement du myocarde au scanner, a-t-il précisé, sauf pour les zones ischémiques. Une imagerie de ce type est possible si on obtient un temps d'acquisition très court pour une bonne résolution temporelle, ainsi qu'une résolution spatiale très fine. On peut ainsi distinguer précisément les zones myocardiques pathologiques hypodenses." Les techniques de post-traitement actuelles sont susceptibles, de plus, d'attribuer des couleurs spécifiques aux différents degrés de fonctionnalité du myocarde.

Un concurrent direct à la scintigraphie myocardique

Le Pr Douek a estimé néanmoins, se basant sur de nouvelles études sur le sujet, que le stress chimique ainsi dispensé au patient donne des informations fonctionnelles du myocarde moins précises que lors d'un stress d'effort. Il a donc interpelé les industriels pour qu'ils trouvent le moyen d'installer un vélo sur la table d'examen et qu'ils rendent possible le stress d'effort pendant l'acquisition tomodensitométrique. Il a affirmé, en conclusion, que le coroscanner améliore sa sensibilité et la spécificité, notamment pour l'évaluation des sténoses intrastents, et qu'il peut être complété par une étude de perfusion. Il souligné la nécessité de disposer pour cela de statifs à larges détecteurs, de la double énergie et de la reconstruction itérative afin de limiter l'exposition des patients aux rayonnements ionisants. Il a enfin annoncé que le scanner faisait partie désormais des concurrents directs à la scintigraphie myocardique.

Bruno Benque


toshiba

La mesure de calcification aortique par scanner comme outil de prévention des maladies cardio-vasculaires
02/10/2018 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, les mesures des calcifications aortiques abdominales par tomodensitométrie (TDM) sont de puissants prédicteurs de crises cardiaques et autres événements cardiovasculaires indésirables. La TDM aurait un potentiel plus élevé, dans ce cadre, que le score de risque de Framingham.

Du nouveau dans les critères de rémunération des actes de scanographie
24/09/2018 : La classification des modalités de scanographie vient de faire l'objet d'un léger lifting. Une Décision récente de l'UNCAM a établi de nouveaux critères de classification pour ces appareils.

Coronaropathie: l'imagerie hybride par scanner et SPECT pour une évaluation à long terme
03/07/2018 : L'imagerie cardiaque hybride par coroscanner et SPECT est un excellent prédicteur à long terme des événements cardiaques indésirables comme les crises cardiaques chez les patients évalués pour coronaropathie, selon une étude publiée dans la revue Radiology.  

Des calcifications cérébrales liées au tabagisme et au diabète
15/06/2018 : Selon une nouvelle étude publiée en ligne dans la revue Radiology, les fumeurs et les diabétiques peuvent présenter un risque accru de calcifications dans une région du cerveau cruciale pour la mémoire. Les reconstructions multiplanaires d'images scanner rendent possible ce progrès.

Coloscanner: une vraie alternative à la coloscopie selon les indications
08/03/2018 : Le coloscanner a acquis, depuis quelques années, une certaine maturité. Le Dr Andrea Laghi a décrit, lors du MDCT 2018, comment la préparation des patients, l'irradiation provoquée ou les indications de cet examen font de cette technique un examen de choix pour certaines indications.

Au plus profond des déterminants physiques de l'image scanographique
15/02/2018 : C'est une session d'un haut niveau scientifique qui nous a été proposée pour évoquer les nouvelles formes de reconstruction itérative nécessaires à une amélioration sensible des images scanographiques, à l'occasion du MDCT 2018. Le Pr Régent, le Pr Bricault et le Dr Pasquier ont exploré pour nous les déterminants physiques d'obtention d'une image de qualité.

Bientôt de la perfusion quantitative et de l'imagerie moléculaire froide par scanner
07/02/2018 : Parmi les sujets présentés lors du MDCT 2018, le scanner spectral a été l'un des plus suivis. Les applications que cette technologie désormais mature peut encore faire émerger devraient faire évoluer significativement les pratiques radiologiques, selon le Pr Philippe Douek.

Symposium Scanner volumique 2018: un grand crû !
31/01/2018 : Le Symposium Scanner volumique (MDCT 2018) a, comme à son habitude, tenu toutes ses promesses. À l'image des éditions précédentes, les innovations relatives à cette discipline ont été mises en avant, de même que des thématiques plus générales sur la spécialité.

Des outils de communication avancée très utiles pour les correspondants
04/12/2017 : Le Symposium Scanner volumique élargit, depuis quelques années, le domaine de thématiques traitées, avec des sujets sur la qualité, l'actualité de la spécialité ou les logiciels de post-traitement. C'est sur ce dernier que s'exprimera le Pr Pedro Teixeira, en posant la question de savoir si les nouveaux outils de communication sont utiles ou futiles.

Le scanner IQon spectral CT référencé par UniHA
01/12/2017 : Le scanner à détection spectrale IQon CT vient d'être référencé par la centrale UniHA. Une reconnaissance pour cette technologie qui gagne du terrain sur le marché de la tomodensitométrie.


Accord entre RaySearch et Canon Medical sur le marché américain
18/10/2018 : Les solutions de simulation, de plannnification et d'archivage de RaySearch seront prochainement intégrées aux systèmes de visualisation avancée de Canon Medical sur le marché américain. Un accord vient d'être conclu dans ce cadre.

Rendez-vous d'IRM: les délais d'attente sont toujours très longs !
17/10/2018 : L'étude commandée par le SNITEM et relative aux délais de rendez-vous d'IRM montre qu'il faut encore, en moyenne, attendre 32 jours. Elle objective également des inégalités régionales significatives.

Le métier de MERM expliqué en vidéo
16/10/2018 : Retour sur le sujet réalisé par le Magazine de la Santé et consacré à la présentation des manipulateurs d'électro-radiologie médicale. Une vidéo grand public qui démystifie cette profession de Santé.

L'UGAP choisit DMS Imaging pour son marché de salles de radiologie télécommandées
12/10/2018 : DMS Imaging vient d'être sélectionné par l'UGAP pour équiper les établissements publics hospitaliers de ses solutions de salles de radiologie télécommandées.

Une session de formation sur les aspects technologiques et juridiques de la téléradiologie
11/10/2018 : FORCOMED propose aux radiologues et aux manipulateurs impliqués dans les pratiques de la téléradiologie une session de formation centrée sur les aspects technologiques et réglementaires spécifiques. Début de la formation le 15 octobre 2018.

La reconnaissance vocale plus que jamais au cœur des pratiques efficientes des radiologues
11/10/2018 : Le manque de moyens humains en radiologie et l’augmentation du nombre de demandes d’examens (prévention, maladies chroniques, vieillissement…) contraignent les radiologues à trouver la meilleure organisation possible pour répondre à ces défis. La reconnaissance vocale de Nuance, basée sur l’IA, peut les y aider. Des solutions à découvrir lors des Journées Francophones de Radiologie du 12 au 15 octobre prochains, auprès des partenaires de Nuance.

Désinfecter les sondes d'échographie par rayons UV-C, gage de qualité et de traçabilité
10/10/2018 : Assurer une désinfection de haut niveau les sondes d'échographie est souvent difficile sans ralentir le workflows d'examens. Mais avec la technologie aux rayons UV-C de l'Antigermix AS1, Germitec propose une solution rapide, fiable et automatisée.

Une solution RIS/PACS répondant aux enjeux de la mutualisation
10/10/2018 : Habitué à fournir aux acteurs de l'imagerie médicale des outils de gestion intelligente des données patients, Medasys étend son offre avec des fonctionnalités adaptées au secteur, notamment avec une solution RIS/PACS répondant aux enjeux de mutualisation territoriale.

Canon Medical Systems intègre l'IA au cœur de ses solutions d'imagerie
10/10/2018 : Dès la fin 2018 Canon Medical Systems implantera son premier Scanner intégrant de l’intelligence artificielle (IA) au CHU de Dijon. Une solution de Deep Learning Reconstruction (DLR) embarquée permettra en effet d’augmenter la qualité et la précision des images et d’abaisser le niveau d’irradiation du patient.

INFINITT: one platform, Infinitt possibilities !
09/10/2018 : Avec sa plateforme IHP, INFINITT Healthcare met à disposition des acteurs de l'imagerie médicale une suite de modules aux fonctionnalités aussi diverses qu'un PACS lauréat du KLAS , un DACS, ainsi qu'un archivage VNA véritable centre d'un écosystème de soins.


Canon Medical Systems intègre l'IA au cœur de ses solutions d'imagerie
10/10/2018 : Dès la fin 2018 Canon Medical Systems implantera son premier Scanner intégrant de l’intelligence artificielle (IA) au CHU de Dijon. Une solution de Deep Learning Reconstruction (DLR) embarquée permettra en effet d’augmenter la qualité et la précision des images et d’abaisser le niveau d’irradiation du patient.

Radioprotection: ce qui devrait changer le 1er juillet 2018
30/03/2018 : L'Ordonnance instituant de nouvelles règles en matière de prévention du risque ionisant devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2018. Il n'y aura pas, d'après les informations que nous avons recueillies, de révolution. La gestion des professionnels multi-établissements devrait être revue, la fiche d'exposition devrait disparaître et les PCR externes sont appelés à faire place à des OCR certifiés ISO.

Imagerie et IA: un duo à réguler finement au bénéfice du patient
09/10/2018 : Nesrine Benyahia, Présidente de DrData, et Stéphane Boyer, Directeur Général d'Arterys, nous éclairent sur les véritables enjeux de l’intelligence artificielle en imagerie médicale par des regards croisés sur les plans du juridique, des politiques publiques et des applications pratiques.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Radiothérapie hypofractionnée : le seuil d'autonomie des MERM est fixé par Arrêté
31/01/2017 : La DGOS a publié l’Arrêté du 12 janvier 2017 fixant le seuil à partir duquel, en radiothérapie hypofractionnée, le manipulateur doit bénéficier de la présence d’un médecin ou d’un physicien médical pour intervenir.

Édito - Doit-on craindre une pénurie de manipulateurs à moyen terme ?
03/10/2018 : Une pénurie de Manipulateurs d'Électro-Radiologie Médicale (MERM) semble s'annoncer à moyen terme, sous l'effet de plusieurs facteurs. Le processus de recrutement des étudiants et la réforme LMD figurent parmi les causes de ce phénomène.

Radioprotection des travailleurs: les premiers nouveaux décrets sont parus
05/06/2018 : Les décrets modifiant les règles de radioprotection des travailleurs sont parus ce 4 juin 2018. Parmi les évolutions majeures, l'avènement du Conseiller en radioprotection et la disparition de la fiche de poste.

Enterprise Imaging: plus qu'un PACS !
08/10/2018 : En faisant le choix d'Enterprise Imaging, le CHU de Nîmes a opté pour un outil qui va au-delà de la notion de PACS. Cette réflexion du Pr Jean-Paul Beregi, que nous avons rencontré, illustre la maturité de cette solution et la qualité de l'accompagnement Agfa HealthCare dans ce projet.

La radiologie française se dote d'un écosystème national en Intelligence artificielle
04/06/2018 : À l'occasion d'un séminaire sur l'Intelligence artificielle organisé le 2 juin 2018, le Dr Jean-Philippe Masson et le Pr Jean-François Meder ont annoncé la création, par le G4, d'un écosystème national dédié qui utilisera les quelques 500 millions de dossiers radiologiques qu'il traite au quotidien.

L'UGAP choisit DMS Imaging pour son marché de salles de radiologie télécommandées
12/10/2018 : DMS Imaging vient d'être sélectionné par l'UGAP pour équiper les établissements publics hospitaliers de ses solutions de salles de radiologie télécommandées.