Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Scanner > LA TDM LOW-DOSE POUR DÉPISTER L'ÉVOLUTION DES NODULES PULMONAIRES

LA TDM LOW-DOSE POUR DÉPISTER L'ÉVOLUTION DES NODULES PULMONAIRES

LUNDI 22 JUIN 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Les patients sujets à des nodules pulmonaires à type de verre dépoli peuvent être surveillés en toute sécurité par un scanner low-dose annuel de dépistage, selon une nouvelle étude publiée en ligne dans la revue Radiology. Les chercheurs proposent cette pratique comme alternative à une chirurgie inutile et à d'autres examens d'imagerie.

Scan_pulmonaire

La revue Radiology publie dans son dernier numéro une étude sur le dépistage des nodules pulmonaires par scanner low-dose. Les nodules pulmonaires, petites masses bénignes ou cancéreuses, sont classés comme solides, partiellement solides ou non solide (verre dépoli), en fonction de leur apparition sur le scanner.

Évaluer le devenir des nodules pulmonaires en verre dépoli
Dans les cas de nodules en verre dépoli, le tissu pulmonaire normal est visible à travers le nodule et leur interprétation est délicate. "Les nodules en verre dépoli pourraient être dus à une inflammation, une infection ou une fibrose, mais pourraient également être cancéreux ou précurseurs de cancer," selon le co-auteur de l'étude, le Pr Claudia Henschke I., du Département de radiologie du Mount Sinaï School of Medicine de New York. "Pour le dépistage, nous devons définir quels nodules ont besoin d'une exploration ultérieure et quel délai nous avons pour le faire."

Une étude reprenant les données du Programme international précoce du cancer du poumon
Dans cette nouvelle étude, le Dr Henschke et ses collègues ont analysé les résultats de 57 496 participants au Programme international précoce du cancer du poumon (I-ELCAP), une initiative mondiale majeure axée sur la réduction des décès par cancer du poumon. Les patients ont étés soumis à des dépistages annuels, et les chercheurs ont évalué la prévalence des nodules en verre dépoli et leur effet sur les résultats à long terme. Un nodule non solide en verrre dépoli a été identifié dans 2392 (4,2 pour cent) cas, et une analyse plus poussée a conduit au diagnostic de 73 cas de cancer. Un nouveau nodule en verre dépoli a été identifié dans 485 des 64 677 dépistages annuels, (0,7 pour cent), et 11 ont été diagnostiqués comme relevant d'un cancer de stade I. La chirurgie a été de 100 pour cent curative dans tous les cas, avec un suivi médian depuis le diagnostic de plus de six ans.

Des campagnes de dépistage annuel par scanner low-dose
Le nodule non solide a développé un composant solide, signe d'avertissement de cancer invasif, dans 22 cas avant le traitement, avec un temps d'appariion médiande plus de deux ans. Aucun des cancers n'est apparu dans de nouveaux nodules de 15 millimètres de diamètre ou plus. Les résultats suggèrent que les nodules en verre dépoli de toutes tailles peuvent être suivis en toute sécurité par scanner low-dose, à intervalles de 12 mois, pour évaluer une transition potentielle vers une phase solide. "Les résultats montrent que si nous voyons un nodule pulmonaire non solide, nous pouvons dire aux patients de revenir un après pour un scanner," a déclaré le Dr. Henschke. «Ces résultats sont importants, pour réduire les examens d'imagerie, les biopsies inutiles ou la chirurgie, dans les programmes de dépistage de le cancer du poumon par scanner low-dose."

Eviter les explorations agressives de diagnostic des nodules
Un avantage immédiat se caractérise par une éventuelle réduction dans le surtraitement des nodules pulmonaires, selon le Dr David F. Yankelevitz, du Mount Sinaï School of Medicine, co-auteur de l'étude. "De nombreuses recommandations ont été assez agressives à l'égard de nodules en verre dépoli," remarque le Dr Yankelevitz. "Ces résultats montrent qu'il n'y a aucune raison d'être agressif pour la recherche de cancer, tant que les nodules restent dans cette forme non solide." Les résultats de l'étude fournissent également des informations supplémentaires pour aider dans le processus de prise de décision partagée entre le médecin et le patient. Les patients peuvent être assurés que les intervalles d'un an, pour le dépistage par scanner low-dose, sont suffisants, et qu'un traitement plus agressif peut être nécessaire si les nodules développent des composants solides.

"Ceci est un grand pas en avant pour les protocoles de dépistage du cancer du poumon», conclut le Dr Yankelevitz.

Théma Radiologie avec RSNA


toshiba

Atelier Coloscopie virtuelle : réservez votre vendredi 22 novembre !
30/07/2019 : Forcomed, en partenariat avec la SFR, propose un atelierde formation dédié à la coloscopie virtuelle. Réservez-vite votre 22 novembre 2019 !

Prévention des fractures ostéoporotiques: évaluer la densité minérale osseuse par scanner spectral
17/06/2019 : Le scanner spectral peut devenir une méthode de référence pour évaluer la densité minérale osseuse dans la prévention des fractures ostéoporotiques. C'est ce que révèle une étude allemande publiée dans la Revue European Radiology.

Le scanner spectral à comptage photonique entre dans sa phase clinique
13/05/2019 : Le scanner spectral à comptage photonique entre dans sa phase clinique. Une modalité de ce type vient d'être installée aux Hospices Civils de Lyon (HCL).

Le quatrième scanner spectral français installé à Alençon
01/04/2019 : En faisant l'acquisition d'un scanner IQon spectral, le GIE Imagerie médicale d'Alençon améliore la continuité de la prise en charge radiologique personnalisée et de qualité dans le bassin de population.

Un algorithme de deep learning dédié à l'étude du rachis
28/03/2019 : Les ingénieurs logiciel GE HEalthcare de Buc ont conçu un algorithme de deep learning permettant de repérer et labelliser les vertèbres. Il s'agit d'un outil simple et efficient dans le cas, notamment, de l'identification des métastases osseuses rachidiennes.

NGI distribuera les scanner chinois Neusoft pour trois ans
18/03/2019 : NGI vient d'annoncer la signature, pour trois ans, d'un contrat de partenariat avec le constructeur chinois de scanners Neusoft Medical. Le contrat de distribution exclusif porte sur l’intégralité de la gamme de scanners Neuviz.  

Premier scanner avec IA embarquée installé au CHU de Dijon Bourgogne
22/02/2019 : Le CHU de Dijon Bourgogne vient d'annoncer l'installation d'un scanner Aquilion One Genesis doté d'une solution de deep learning. Au printemps, c'est le CHU de Nancy qui pourra profiter de cet outil d'intelligence artificielle pour son Aquilion Precision.

Retour sur l'étude NELSON en faveur du dépistage scanographique du cancer du poumon
12/11/2018 : La deuxième plus importante étude dans le monde traitant du dépistage du cancer du poumon par scanner low dose, baptisée NELSON, marque une avancée significative dans la valeur prédictive de ce type de campagne. Cette étude a été présentée lors de la 19ème World Conference on Lung Cancer (WCLC).  

Les atouts du scanner spectral au sein d'un GHT
09/11/2018 : Le scanner IQON spectral CT Philips du CH de Charleville-Mézières sera, à terme, le pilier de la prise en charge radiologique du GHT N°1 du Grand-Est. Nous avons rencontré le Dr Philippe Cart, Chef du Service de radiologie de cet établissement, pour une évocation des avantages de la technologie spectrale pour la qualité des images produites et la prise en soins des patients, sans compter ses atouts économiques.

Les apports du scanner double énergie dans la prise en charge post-AVC
30/10/2018 : Une hémorragie intracérébrale post-AVC doit être recherchée afin d'appliquer au patient un traitement antiagrégant. Une étude récente publiée dans la revue European Radiology démontre les apports du scanner double énergie dans ce contexte.


Formation aux gestes d’urgence en imagerie médicale
26/08/2019 : Forcomed organise une journée de formation DPC aux gestes d'urgence dans le cadre de l'allergie ou de l'arrêt cardio-respiratoire. Elle est proposée en présentiel.

Le chant du criquet qui attaque le cerveau
23/08/2019 : Le "Syndrome du criquet de l'ambassade des USA à Cuba" semble avoir trouvé une explication scientifique. C'est ce que montre une étude utilisant l'IRM fonctionnelle parue dans le Journal of the American Medical Association.

Ostéoradionécrose post-radiothérapie : l'IRSN lance in projet de recherche
22/08/2019 : L'IRSN vient de lancer XBONE, un nouveau projet visant à réparer les effets secondaires induits sur les os par des radiothérapies des cancers aéro-digestifs. Ce protocole de thérapie utilise les cellules stromales mésenchymateuses dans une matrice de biomatériau.

Le Pr Yves Menu évoque l'évolution de l'ECR
20/08/2019 : Le Pr Yves Menu, Rédacteur en chef de la revue European Radiology, évoque l'évolution de l'ECR depuis sa première participation en 1991 sur la nouvelle ESR Connect Channel.

Traitement de la TDAH : des effets nocifs pour la substance blanche des jeunes enfants
19/08/2019 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, un médicament utilisé pour traiter le trouble déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) semble affecter le développement de la substance blanche chez les enfants atteints de ce trouble. Les mêmes effets n'ont pas été observés chez les adultes atteints de cette pathologie.

Hologic acquiert une partie de SuperSonic Imagine
14/08/2019 : SuperSonic Imagine vient de céder 46% de ses actions à Hologic. De quoi développer ses ventes à l'export.

Formation à l'imagerie IRM du pelvis féminin
13/08/2019 : Forcomed propose des formations spécifiques à l'imagerie IRM des pathologies du pelvis féminin. Elles sont scindées en trois programmes distincts, dont un consacré au perfectionnement.

La Data science en Santé se développe à l'Université
13/08/2019 : L'Intelligence artificielle en Santé fera l'objet de plusieurs cursus de formation dans les Universités françaises à la rentrée. C'est notamment le cas à l'Université Paris Descartes.

RSNA 2019 : 3 700 m2 dédiés à l'intelligence artificielle
09/08/2019 : Le RSNA 2019 AI Showcase proposera un plus grand espace dédié à l'intelligence artificielle. Des démonstrations et des salles de classe permettront aux fournisseurs de solutions et aux spécialistes de promouvoir les outils d'aide à la décision clinique ainsi que les bonnes pratiques de gestion des données.

UniHA élargit considérablement son offre dans le domaine des ultrasons
07/08/2019 : Le nouveau marché d'imagerie ultrasonore mis en place par UniHA proposera une offre complète de modalités, pour des usages classiques ou les plus spécifiques. Il comporte également des systèmes de télé-échographie et de désinfection des sondes.


Les modalités d'imagerie médicale sont toujours mal réparties en France
18/07/2019 : La nouvelle étude de la DREES sur les établissements de Santé français objective, pour 2017, la confirmation de la baisse du nombre d'installation de radiologie conventionnelle. Pour l'imagerie en coupe, ce document confirme les disparités territoriales en terme d'équipement.

Ultrasons ou résonance magnétique: faites votre choix pour l'élastographie hépatique !
20/03/2018 : L'élastographie par résonance magnétique se place comme un examen de référence pour l'évaluation de la fibrose hépatique. Une enquête publiée dans la revue Radiology se propose de la comparer avec l'élastographie échographique.

Le deep learning pour segmenter les images IRM de prostate
15/02/2018 : Une méthode de segmentation de la prostate par deep learning à partir d'images IRM vient d'être validée par comparaison avec l'interprétation par des spécialistes. Une nouvelle étape vers l'identification assistée des lésions cancéreuses.

FACTUM HEALTHCARE CONSOLIDE SA POSITION EN FRANCE ET EN BELGIQUE
02/09/2015 : Factum Healthcare se place désormais comme un partenaire essentiel des établissements de santé et cabinets d'imagerie pour l'acquisition de nouvelles modalités. Elle sera un des acteurs majeurs de l'amélioration de la continuité de prise en charge radiologique des patients en faisant progresser le parc de machines sur le territoire.

Biotronik présente ses prothèses cardiaques compatibles avec l’examen IRM
16/02/2016 : Le vendredi 12 février 2016, Biotronik a présenté sa nouvelle gamme de produits IRM-compatibles et son nouveau dispositif MRI AutoDetect. Pour l’occasion, le Docteur Philippe Cart, radiologue à l’Hôpital de Charleville-Mézières et le Docteur Arnaud Lazarus, cardiologue rythmologue à la clinique Ambroise Paré, ont été invités à prendre la parole pour nous faire partager leur expérience respective.

Nouvelles collaborations entre HL7 et IHE au service de l'interopérabilité
23/06/2016 : Suite à une longue histoire de collaboration fructueuse, Health Level Seven International (HL7) et Integrating the Healthcare Enterprise (IHE) ont annoncé qu’ils renouvelaient leur accord de coopération pour faire avancer l'interopérabilité des systèmes d’information de santé.

Ostéoradionécrose post-radiothérapie : l'IRSN lance in projet de recherche
22/08/2019 : L'IRSN vient de lancer XBONE, un nouveau projet visant à réparer les effets secondaires induits sur les os par des radiothérapies des cancers aéro-digestifs. Ce protocole de thérapie utilise les cellules stromales mésenchymateuses dans une matrice de biomatériau.

Le Pr Yves Menu évoque l'évolution de l'ECR
20/08/2019 : Le Pr Yves Menu, Rédacteur en chef de la revue European Radiology, évoque l'évolution de l'ECR depuis sa première participation en 1991 sur la nouvelle ESR Connect Channel.

Formation aux gestes d’urgence en imagerie médicale
26/08/2019 : Forcomed organise une journée de formation DPC aux gestes d'urgence dans le cadre de l'allergie ou de l'arrêt cardio-respiratoire. Elle est proposée en présentiel.

Un patient reçoit double dose en radiothérapie stéréotaxique
02/08/2019 : Les périodes de surcharge de travail, on le sait, sont susceptibles d'entrainer des erreurs de pratique. Le service de radiothérapie du Centre François Baclesse de Caen en a fait l'expérience récemment avec un ESR de niveau 2.