Vous êtes dans : Accueil > Actualités > IRM > LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?

MARDI 05 MAI 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

IRM contraste

Une étude publiée dans la revue Radiology, suggère que certains produits de contraste utilisés en IRM peuvent rester dans le cerveau pendant des années, mais que les effets à long terme sont inconnus.


Le Gadolinium est-il dangereux à long terme ?
«Nous avons maintenant des preuves claires que l'administration de différents agents de contraste à base de gadolinium entrainent une accumilation résiduelle de cette substance dans le cerveau», déclare le Pr Emanuel Kanal, Directeur des services de radiologie et de neuroradiologie du Pittsburgh University Medical Center. «Ce que nous ne savons toujours pas est la signification clinique, le cas échéant, de cette observation." La molécule de gadolinium seule peut être toxique. Présent dans les agents de contraste, il est lié à une molécule appelée agent de chélation, qui commande la distribution du gadolinium dans le corps. La sécurité d'un produit de contraste en IRM est donc soumise à la persistance de cette liaison dans les résidus. Trois études publiées dans Radiology soulèvent de nouvelles questions sur les concentrations résiduelles de gadolinium dans le cerveau des patients sans antécédents de néphropatie.


Des résidus de produit de contraste dans le cerveau
Les chercheurs de l'école de médecine de l'Université Teikyo à Tokyo, au Japon, ont constaté que même chez les patients sans insuffisance rénale sévère, l'administration de l'agent de contraste à base de gadolinium provoque l'accumulation de gadolinium dans le cerveau. Des tissus cérébraux de cinq patients autopsiés qui avaient subi plusieurs examens par IRM de contraste à base de gadolinium et cinq patients sans antécédents de gadolinium ont été comparés. Du Gadolinium dans des quantités significatives a été détecté dans tous les échantillons du groupe de contraste. Ces résultats corroborent les résultats d'une étude de la Mayo Clinic publiée en Mars 2015, qui a montré des dépôts résiduels de gadolinium dans le cerveau post-mortem de 13 patients qui avaient subi au moins quatre examens IRM de contraste à base de gadolinium. Aucune de ces études n'a été en mesure de déterminer si le gadolinium résiduel était sous forme libre ou chélaté.


Le Gadolinium macrocyclique, mieux que le linéaire
Il existe deux catégories structurellement distinctes d'agents de contraste à base de gadolinium: linéaire et macrocyclique. Dans la structure macrocyclique, le gadolinium est lié plus étroitement à l'agent chélatant et, par conséquent, moins susceptibles de libérer du gadolinium libre dans le corps. Les études précédentes étaient axée uniquement sur des agents de contraste à gadolinium linéaire. Une troisième étude, du Heidelberg University Medical Center, en Allemagne, suggère que la structure moléculaire de l'agent de contraste peut jouer un rôle dans le résidu de gadolinium. Les chercheurs allemands ont examiné rétrospectivement deux groupes de 50 patients qui avaient subi au moins six examens par IRM avec l'utilisation exclusive d'un agent de contraste à base de gadolinium linéaire ou macrocyclique. Ils ont constaté une augmentation de l'intensité du signal IRM dans des régions spécifiques du cerveau dans le groupe linéaire, mais pas dans le groupe macrocyclique.


Sur la base de ces résultats, le Dr Kanal souligne que les médecins devraient prendre en considération les risques inconnus des résidus de gadolinium au moment de déterminer le type et la quantité d'agent de contraste à administrer. "Les agents de contraste à base de gadolinium sont extrêmement utiles pour les patients à travers le monde et ce depuis des décennies", conclut-il. "Nous ne pouvons pas priver inutilement nos patients des informations crucialesfournies par le contraste au gadolinium en IRM. Mais nous ne pouvons pas ignorer ces nouvelles découvertes et continuer à les prescrire comme nous l'avons fait jusqu'à présent, sans changement ".

Bruno Benque


toshiba

Une méthode européenne pour atténuer la distorsion du champ magnétique en IRM
23/05/2018 : Des chercheurs de l'Université médicale de Vienne ont développé une méthode pour améliorer l'IRM fonctionnelle avec la nouvelle génération d'IRM 7T. Cette méthode peut créer des cartes précises du cerveau, en atténuant les distorsions du champ magnétique.

AVC sous-cortical: les mécanismes induisant l'altération de l'attention
18/05/2018 : Une étude publiée en ligne dans la revue Radiology, se propose d'identifier les mécanismes d'altération de l'attention chez des patients ayant fait l'objet d'un AVC sous-cortical. Les chercheurs espèrent que leurs résultats peuvent fournir une mesure afin de sélectionner les patients appropriés pour les interventions précoces visant à réduire le déclin cognitif après un AVC.

Imagerie de la SEP: la recherche avance
16/05/2018 : Les nouvelles techniques d'IRM sodium et d'imagerie ihMT seront présentées lors de différentes manifestations organisées à l'occasion de la semaine nationale de la Sclérose en Plaques.

L'angio-IRM corps entier comme outil de prévention de l'athérosclérose ?
02/05/2018 : Une étude publiée dans la revue Radiology, mettant en pratique l'Angio-IRM corps entier, a trouvé une prévalence étonnamment élevée d'athérosclérose chez les personnes considérées comme présentant un risque faible à moyen de maladie cardiovasculaire. Le Pr Greame Houston nous explique.

Ateliers pratiques d'IRM de la prostate
18/04/2018 : Les radiologues sont conviés à une formation sur le thème de l'IRM prostatique dispensée par FORCOMED. Des ateliers interactifs et des sessions d'évaluation rythmeront cette formation éligible au DPC.

ORIAN, IRM 1.5T Premium, complète la gamme de Canon Medical Systems
28/03/2018 : Avec la sortie de son nouvel IRM ORIAN 1.5T Premium, Canon Medical Systems a introduit sur le marché une modalité alliant productivité, confort optimal du patient et confiance clinique. La gamme IRM de ce constructeur est désormais complète.

Le CH de Lannion-Trestel installe son IRM grâce au fonds de dotation lancé par la population
28/03/2018 : La population du bassin de Lannion (29) a eu raison des difficultés économiques de ses structures sanitaires. Un fonds de dotation a permis l'installation d'une modalité d'IRM au sein du CH de Lannion-Trestel.

Des biomarqueurs d'imagerie pour les troubles du spectre de l'autisme
26/03/2018 : Les enfants d'âge préscolaire atteints de troubles du spectre autistique (TSA) ont des connexions anormales, notamment dans les noyaux gris, qui peuvent être identifiés en IRM avec tenseur de diffusion. C'est le résultat d'une étude publiée en ligne dans la revue Radiology.

Ultrasons ou résonance magnétique: faites votre choix pour l'élastographie hépatique !
20/03/2018 : L'élastographie par résonance magnétique se place comme un examen de référence pour l'évaluation de la fibrose hépatique. Une enquête publiée dans la revue Radiology se propose de la comparer avec l'élastographie échographique.

Actualité du parc français d'IRM
14/03/2018 : Parmi les installations nouvelles de modalités d'IRM, nous avons retenu ce mois-ci celles de St-Nazaire, d'Arles et de Chateauroux.


Première en France pour la dosimétrie patient au niveau régional
24/05/2018 : Medsquare sera présent sur le stand Carestream (N° O24) lors du salon HIT de la Paris Healthcare Week 2018. L'éditeur du DACS RDM présentera alors le projet Krypton qui associe cette solution au PACS régional en cours d'élaboration en Nouvelle-Aquitaine.

Une méthode européenne pour atténuer la distorsion du champ magnétique en IRM
23/05/2018 : Des chercheurs de l'Université médicale de Vienne ont développé une méthode pour améliorer l'IRM fonctionnelle avec la nouvelle génération d'IRM 7T. Cette méthode peut créer des cartes précises du cerveau, en atténuant les distorsions du champ magnétique.

Traitement de FOP, CIA et valve dystrophique en vidéo
22/05/2018 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, une live session sur des procédures cardiaques structurelles avec abord trans-veineux.

Un gros contrat en vue pour Sectra en Australie
22/05/2018 : Sectra est en passe de signer un accord de fourniture d'une plateforme mutualisée PACS/RIS avec la NSW Health, le plus important système de Santé australien.

Rapprochement imminent entre DMS Imaging et Intrasense
18/05/2018 : DMS Imaging est sur le point de devenir actionnaire majoritaire d'Intrasense. Ce rapprochement, qui devrait intervenir courant juin, créerait de fortes synergies entre les expertises des deux sociétés.

AVC sous-cortical: les mécanismes induisant l'altération de l'attention
18/05/2018 : Une étude publiée en ligne dans la revue Radiology, se propose d'identifier les mécanismes d'altération de l'attention chez des patients ayant fait l'objet d'un AVC sous-cortical. Les chercheurs espèrent que leurs résultats peuvent fournir une mesure afin de sélectionner les patients appropriés pour les interventions précoces visant à réduire le déclin cognitif après un AVC.

Actu des start-up: Une plateforme collaborative de remplacements entre médecins
18/05/2018 : Docndoc.fr est une plateforme de mise en relation directe entre médecins. Créée par une radiologue, elle a pour objectif d'aider les praticiens à trouver des remplaçants ou futurs associés.

Imagerie de la SEP: la recherche avance
16/05/2018 : Les nouvelles techniques d'IRM sodium et d'imagerie ihMT seront présentées lors de différentes manifestations organisées à l'occasion de la semaine nationale de la Sclérose en Plaques.

La DGOS encadre l'imagerie médicale dans les GHT
16/05/2018 : L'imagerie médicale dans les GHT vient de faire l'objet de deux documents élaborés par la DGOS, l'un sur l'organisation en commun des services d'imagerie, l'autre sur la pratique de la télé-imagerie.

Mieux comprendre les lésions cérébrales traumatiques avec le Machine Learning
15/05/2018 : Une étude menée à l'UT Southwestern Medical Center de Dallas a utilisé le Machine Learning pour affiner les recherches sur les lésions causées par les impacts reçus à la tête par les joueurs de football américain d'âge scolaire. Le mode cérébral par défaut semble très perturbé dans les cas de commotion.


La DGOS encadre l'imagerie médicale dans les GHT
16/05/2018 : L'imagerie médicale dans les GHT vient de faire l'objet de deux documents élaborés par la DGOS, l'un sur l'organisation en commun des services d'imagerie, l'autre sur la pratique de la télé-imagerie.

Accord majeur entre la FNMR et l'UNCAM sur un air de pertinence des actes
26/04/2018 : Un accord novateur vient d'être signé entre la FNMR et l'UNCAM sur le thème de la valorisation des actes d'imagerie médicale qui favorisera la pertinence des actes. Le Dr J-P. Masson l'a annoncé ce 26 avril 2018 et nous l'avons rencontré à l'issue de sa conférence de presse pour recueillir ses impressions après cette avancée significative dans les relations entre les radiologues français et leurs tutelles.

Une méthode européenne pour atténuer la distorsion du champ magnétique en IRM
23/05/2018 : Des chercheurs de l'Université médicale de Vienne ont développé une méthode pour améliorer l'IRM fonctionnelle avec la nouvelle génération d'IRM 7T. Cette méthode peut créer des cartes précises du cerveau, en atténuant les distorsions du champ magnétique.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Excellents débuts pour DHUNE, le Centre dédié aux maladies neuro-dégénératives
16/10/2017 : Le Centre d'excellence DHUNE, dédié aux maladies neuro-dégénératives, a rempli 92% de ses objectifs en deux ans d'existence. Cette plateforme pluridisciplinaire dispose d'une reconnaissance scientifique internationale et a pour figure de proue la fameuse modalité d'IRM à 7T.

Première en France pour la dosimétrie patient au niveau régional
24/05/2018 : Medsquare sera présent sur le stand Carestream (N° O24) lors du salon HIT de la Paris Healthcare Week 2018. L'éditeur du DACS RDM présentera alors le projet Krypton qui associe cette solution au PACS régional en cours d'élaboration en Nouvelle-Aquitaine.

Radioprotection: ce qui devrait changer le 1er juillet 2018
30/03/2018 : L'Ordonnance instituant de nouvelles règles en matière de prévention du risque ionisant devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2018. Il n'y aura pas, d'après les informations que nous avons recueillies, de révolution. La gestion des professionnels multi-établissements devrait être revue, la fiche d'exposition devrait disparaître et les PCR externes sont appelés à faire place à des OCR certifiés ISO.

Actu des start-up: Une plateforme collaborative de remplacements entre médecins
18/05/2018 : Docndoc.fr est une plateforme de mise en relation directe entre médecins. Créée par une radiologue, elle a pour objectif d'aider les praticiens à trouver des remplaçants ou futurs associés.

Rapprochement imminent entre DMS Imaging et Intrasense
18/05/2018 : DMS Imaging est sur le point de devenir actionnaire majoritaire d'Intrasense. Ce rapprochement, qui devrait intervenir courant juin, créerait de fortes synergies entre les expertises des deux sociétés.

Save the date: le congrès mondial d'IRM fait halte à Paris au mois de juin
15/05/2018 : Le congrès mondial des praticiens en IRM se tiendra cette année à Paris, du 16 au 21 juin. Cet événement fait l'objet du programme le plus riche et le plus avancé que l'on puisse trouver pour cette discipline.