Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiologie générale diagnostique > LES DEUX TIERS DE L’HUMANITE ATTENDENT GlobalDiagnostiX

LES DEUX TIERS DE L’HUMANITE ATTENDENT GlobalDiagnostiX

MERCREDI 11 MARS 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Un projet de coopération entre la Suisse et le Cameroun a permis de réaliser un prototype de modalité d’imagerie conventionnelle dédiée aux pays en voie de développement du sud. Cet appareil low-cost sera capable de résister à la chaleur et à l’humidité, et sera accompagné d’un module électrique fournissant les kilovoltages nécessaires.

 

GlobalDiagnostiX

L’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) a présenté le 9 mars 2015 à Lausanne, en présence de Patrick Aebischer, président de l’EPFL, Luciana Vaccaro, rectrice de la HES-SO, Adriana Velazquez, coordinatrice appareils médicaux à l’OMS, Samuel Nko’o Amvene, chef du service de radiologie du CHU de Yaoundé, Engelbert Manga, responsable de la coopération du Ministère de la Santé du Cameroun, une modalité d’imagerie diagnostique très particulière. GlobalDiagnostiX, c’est son nom, est un ensemble tube radiogène/capteur plan, conçu pour résister dans le temps aux conditions atmosphériques et aux fluctuations des réseaux électriques de certains pays africains.

 

Une modalité qui résiste à des conditions extrêmes

Dans ces régions, le taux d’humidité est tel que la plupart des appareillages modernes, comprenant de nombreuses fonctionnalités électroniques, se détériorent rapidement. De plus, l’instabilité électrique entraîne des dysfonctionnements dans la mise en oeuvre des tubes radiogènes qui n’emmagasinent pas assez d’énergie pour, lors de leur déclenchement, obtenir le flux de rayonnement voulu. GlobalDiagnostiX est donc une modalité sans électronique embarquée, sauf pour le capteur, qui a été spécialement conçu pour résister à la chaleur et à l’humidité. Les mouvements du tube sont commandés mécaniquement, les composants supports étant inoxydables. Quant à l’électricité, elle sera fournie par un module dédié, capable de fournir le kilovoltage nécessaire à une imagerie de qualité.

 

Un projet issu d’une coopération helvéto-camerounaise

GlobalDiagnostiX est le fruit de la coopération de plusieurs instituts de recherche suisses et camerounais. Il a été fabriqué par l’EFL, en collaboration avec des groupes de recherche en santé, ingénierie et design de l’HES-SO, le Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV), l’Institut Paul Scherrer, l’Institut tropical et de santé publique suisse et la fondation EssentialMed. Ont également participé à ce projet, le Centre universitaire de recherche sur l’énergie pour la santé au Cameroun et l’Hôpital universitaire de Yaoundé. Il s’agit d’un prototype, dont les qualités ont été éprouvées en laboratoire, et qui n’attend donc plus que des fonds pour pouvoir se confortter au terrain et être mis en production. La société à but social qui est en train de se mettre en place en vue de sa commercialisation n’aura besoin que 2 millions de francs pour lancer son projet. 

 

Un appareillage low-cost spécialement adapté aux pays du sud

Il faut préciser ici que GlobalDiagnostiX est une modalité low-cost, dont le prix sera dix fois inférieur à un appareillage classique d’utilisation similaire. C’est pourquoi il est considéré comme parfaitement adapté aux pays du sud dont les ressources sont limitées. Des personnalités du monde de l’humanitaire, comme Pascal Hundt, chef de la division « Assistance » du Comité international de la Croix‐Rouge, soutiennent ce projet qui permettra de faire bénéficier la quasi-totalité des populations des pays en voie de développement, alors que, selon les études récentes, les deux tiers de l’humanité n’a pas accès aux disciplines radiologiques les plus primaires. Jeffrey Sachs, économiste et consultant de Ban Ki‐moon aux Nations unies, a pour sa part déclaré: « Nous suivons de près ce projet prometteur, qui s’intéresse dans sa globalité au défi des équipements médicaux.»

 

Bruno Benque


toshiba

Un processus qualité reconnu pour la fabrication de salles de radiologie
20/11/2017 : Pour la fabrication de ses salles de radiographie DR comme des numériseurs CR ou des reprographes, Agfa Healthcare peut compter sur un modèle de management de la qualité qui agit à toutes les étapes de la production. Nous sommes allés visiter l'usine de Peissenberg, au Sud de Munich, pour nous faire une idée des bienfaits de ces procédures.

L'exposition des radiologues aux erreurs médicales
13/11/2017 : L'erreur médicale radiologique a des causes bien spécifiques et peuvent être imputables au praticien lui-même mais aussi à son environnement. C'es ce que déclare le Dr Robert Lavayssière dans une vidéo tournée à l'occasion des 16èmes Journées Francophone d'Imagerie Médicale (JFIM).

Vidéo : Agfa Healthcare propose une gamme complète de modalités de radiodiagnostic
08/11/2017 : Aissa Khelifa, Directeur Commercial et Marketing d'Agfa Healthcare, nous a reçu sur son stand des JFR 2017 pour évoquer la complétude de la gamme de produits proposés par la firme, en radiologie conventionnelle et en systèmes d'information.

Accès à l'IRM: les délais s'allongent encore en 2017 !
24/10/2017 : Alors que les délais d'accès à l'IRM s'allongent une nouvelle fois en 2017, la FNMR a publié un communiqué pour rappeler les organismes de tutelle à leur devoir de favoriser de l'égalité des chances pour les patients.

Radiologie conventionnelle: une offre Agfa Healthcare encore plus complète
26/09/2017 : Agfa Healthcare dévoilera, parmi les modalités incluses dans son offre complète pour la radiologie conventionnelle, deux nouveautés majeures. La salle télécommandée DR 800 et le mobile non motorisé, très ergonomique, DR 100 E seront en effet présentés, ainsi que les solutions d'optimisation de la qualité image et des workflows.

Revenus des radiologues libéraux: une étude de la DREES fait débat
14/09/2017 : La FNMR conteste la récente étude publiée par la DREES relative aux revenus des radiologues libéraux. Les données sur lesquelles cette enquête repose fait fi, selon elle, des réelles charges qui reposent sur leur activité, entre autres erreurs ou omissions.

Le dernier cabinet de radiologie d'Issoire fermera bientôt ses portes
07/09/2017 : Victimes collatérales de la pénurie médicale en zone rurale, les patients du bassin d’Issoire ne pourront plus bénéficier des service du cabinet de radiologie local et les salariés de ce centre risquent d’être licenciés.

Les médecins en minorité au sein de la Commission UNCAM Matériels lourds
06/09/2017 : La composition de la Commission des équipements matériels lourds d'imagerie médicale vient d’être publiée au Journal officiel. Comme l’on pouvait s’y attendre, les médecins radiologues seront en minorité au sein de cette commission. La FNMR conteste sa légitimité dans un communiqué.

Le Strategic Leadership Award 2017 attribué à Shimadzu Corporation
12/08/2017 : Le premier Global Leadership Global Leadership Award en radiologie créé par Frost&Sullivan a été attribué à Shimadzu Corporation pour sa nouvelle gamme de modalités de radiodiagnostic.

IRM de Bergerac: les syndicats de médecins montent au créneau
19/07/2017 : La plupart des syndicats de praticiens monte au créneau, via un communiqué, pour soutenir les radiologues de la Clinique Pasteur de Bergerac qui sont en passe de perdre leur autorisation d’IRM à l’automne prochain.


Vidéo: Bayer rapproche les radiologues de leurs patients
11/12/2017 : Sophie NDiaye, Responsable Marketing Radiologie et, Marion Guillou-Mas Responsable Digital Radiologie pour Bayer, nous ont reçu sur leur stand des JFR 2017 pour une interview à propos des nouvelles solutions élaborées par cet acteur historique dédiées aux radiologues et aux patients.

L’angio-CT, une réelle plus-value pour la qualité de la prise en charge radiologique
11/12/2017 : À quelques semaines de l'ouverture du Symposium Scanner volumique qui se tiendra fin janvier à Nancy, nous avons rencontré le Pr Éric de Kerviler qui nous dévoile, en avant-première, quelques détails sur le contenu des interventions qu'il animera lors de ce congrès.

Canon Medical Systems Corporation: de nombreuses synergies en perspective
07/12/2017 : L'acquisition de Toshiba Medical par le groupe Canon, effective depuis décembre 2016, prendra une nouvelle dimension le 4 janvier 2018 prochain avec le changement de nom de la société. Cette décision, annoncée au RSNA 2017, marque un retour naturel de Canon dans le secteur de la Santé et confirme les synergies multiples qui existent entre les deux compagnies.

Le Japon limite l'utilisation du gadolinium linéaire
07/12/2017 : Les produits de contraste à base de gadolinium linéaire viennent de faire l'objet d'une limitation d'utilisation au Japon. C'est ce qu'a annoncé le Ministère de la Santé japonais le 28 novembre 2017.

Étudier les biomarqueurs IRM dans le cancer de la prostate
06/12/2017 : Pour confirmer la pertinence des biomarqueurs IRM pour le cancer de la prostate, Median Technologie, via sa plateforme iBiopsy®, va participer à une étude sur 200 patients. Elle collaborera dans ce cadre avec le MSK de New York.

Une même solution pour suivre la dosimétrie et le gadolinium !
06/12/2017 : La solution Sectra Dose Track, destinée à l'origine pour le suivi de la dosimétrie des patients, fait l'objet d'une nouvelle version qui trace les doses de gadolinium dans les patients. Cette version a été présentée au RSNA 2017.

GE Healthcare conforte sa place de leader au RSNA
05/12/2017 : Le stand GE Healthcare au RSNA a une nouvelle fois montré toute l'étendue de sa gamme, renforcée par des technologies innovantes d'intelligence artificielle notamment. Mais ce sont l'IRM SIGNA Premier et le sénographe Pristina Dueta qui ont retenu l'attention

La médecine nucléaire progresse en radioprotection...mais peut mieux faire
05/12/2017 : Les services de médecine nucléaire respectent en majorité les règles de prévention des risques en radioprotection, malgré quelques insuffisances ponctuelles. C'est ce qui ressort du dernier rapport d'inspection de l'ASN pour l'année 2016.

Des outils de communication avancée très utiles pour les correspondants
04/12/2017 : Le Symposium Scanner volumique élargit, depuis quelques années, le domaine de thématiques traitées, avec des sujets sur la qualité, l'actualité de la spécialité ou les logiciels de post-traitement. C'est sur ce dernier que s'exprimera le Pr Pedro Teixeira, en posant la question de savoir si les nouveaux outils de communication sont utiles ou futiles.

Des capteurs ultrasonores pour évaluer la concentration de calcium intracellulaire
04/12/2017 : Une équipe de l'Université Technique de Munich (TUM) et du Helmholtz Zentrum München a développé la première molécule sensorielle capable de visualiser la concentration de calcium chez les animaux vivants à l'aide d'une technique d'imagerie ultrasonore appelée optoacoustique.


LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Une même solution pour suivre la dosimétrie et le gadolinium !
06/12/2017 : La solution Sectra Dose Track, destinée à l'origine pour le suivi de la dosimétrie des patients, fait l'objet d'une nouvelle version qui trace les doses de gadolinium dans les patients. Cette version a été présentée au RSNA 2017.

Evolucare, l'expérience de la téléradiologie
10/09/2014 : Evolucare est un acteur historique de la téléradiologie. Son expérience lui a permis de développer, avec ECS Imaging, une solution efficiente et d'une grande souplesse d'utilisation, capable de satisfaire aux besoins des téléradiologues et répondant aux recommandations en matière de télémédecine.

Vidéo: Bayer rapproche les radiologues de leurs patients
11/12/2017 : Sophie NDiaye, Responsable Marketing Radiologie et, Marion Guillou-Mas Responsable Digital Radiologie pour Bayer, nous ont reçu sur leur stand des JFR 2017 pour une interview à propos des nouvelles solutions élaborées par cet acteur historique dédiées aux radiologues et aux patients.

La médecine nucléaire progresse en radioprotection...mais peut mieux faire
05/12/2017 : Les services de médecine nucléaire respectent en majorité les règles de prévention des risques en radioprotection, malgré quelques insuffisances ponctuelles. C'est ce qui ressort du dernier rapport d'inspection de l'ASN pour l'année 2016.

BIOMOD 3S, POUR UN DIAGNOSTIC 3D DU RACHIS
02/11/2015 : Avec Biomod 3S, DMS Apelem propose une nouvelle plateforme diagnostic 3D du rachis en position fonctionnelle compatible avec les modalités existantes.

Le scanner double énergie pour dépister l'ostéoporose ?
13/09/2017 : Le scanner double énergie pourrait objectiver de meilleurs résultats que l'absorptiométrie conventionnelle pour l'évaluation de la densité minérale osseuse. C'est ce que rapporte une étude publiée dans la revue European Radiology.

De nombreux radiologues libéraux mutualisent leurs moyens au sein de la CGIM
24/01/2017 : En créant la Compagnie Générale d’Imagerie Médicale (CGIM), quelques 200 radiologues français unissent leurs moyens humains et technologiques afin de préserver la qualité de leur exercice et rendre un service à haute valeur ajoutée dans un environnement économique contraint.

Modéliser le rachis en 3D avec BIOMOD 3D
20/09/2016 : BIOMOD 3D sera une des attractions du stand DMS Apelem lors des JFR 2016. Nous avons rencontré Frédéric Coutin, distributeur exclusif de ce système de modélisation du rachis en 3D.

Canon Medical Systems Corporation: de nombreuses synergies en perspective
07/12/2017 : L'acquisition de Toshiba Medical par le groupe Canon, effective depuis décembre 2016, prendra une nouvelle dimension le 4 janvier 2018 prochain avec le changement de nom de la société. Cette décision, annoncée au RSNA 2017, marque un retour naturel de Canon dans le secteur de la Santé et confirme les synergies multiples qui existent entre les deux compagnies.