Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiologie générale diagnostique > LES DEUX TIERS DE L’HUMANITE ATTENDENT GlobalDiagnostiX

LES DEUX TIERS DE L’HUMANITE ATTENDENT GlobalDiagnostiX

MERCREDI 11 MARS 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Un projet de coopération entre la Suisse et le Cameroun a permis de réaliser un prototype de modalité d’imagerie conventionnelle dédiée aux pays en voie de développement du sud. Cet appareil low-cost sera capable de résister à la chaleur et à l’humidité, et sera accompagné d’un module électrique fournissant les kilovoltages nécessaires.

 

GlobalDiagnostiX

L’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) a présenté le 9 mars 2015 à Lausanne, en présence de Patrick Aebischer, président de l’EPFL, Luciana Vaccaro, rectrice de la HES-SO, Adriana Velazquez, coordinatrice appareils médicaux à l’OMS, Samuel Nko’o Amvene, chef du service de radiologie du CHU de Yaoundé, Engelbert Manga, responsable de la coopération du Ministère de la Santé du Cameroun, une modalité d’imagerie diagnostique très particulière. GlobalDiagnostiX, c’est son nom, est un ensemble tube radiogène/capteur plan, conçu pour résister dans le temps aux conditions atmosphériques et aux fluctuations des réseaux électriques de certains pays africains.

 

Une modalité qui résiste à des conditions extrêmes

Dans ces régions, le taux d’humidité est tel que la plupart des appareillages modernes, comprenant de nombreuses fonctionnalités électroniques, se détériorent rapidement. De plus, l’instabilité électrique entraîne des dysfonctionnements dans la mise en oeuvre des tubes radiogènes qui n’emmagasinent pas assez d’énergie pour, lors de leur déclenchement, obtenir le flux de rayonnement voulu. GlobalDiagnostiX est donc une modalité sans électronique embarquée, sauf pour le capteur, qui a été spécialement conçu pour résister à la chaleur et à l’humidité. Les mouvements du tube sont commandés mécaniquement, les composants supports étant inoxydables. Quant à l’électricité, elle sera fournie par un module dédié, capable de fournir le kilovoltage nécessaire à une imagerie de qualité.

 

Un projet issu d’une coopération helvéto-camerounaise

GlobalDiagnostiX est le fruit de la coopération de plusieurs instituts de recherche suisses et camerounais. Il a été fabriqué par l’EFL, en collaboration avec des groupes de recherche en santé, ingénierie et design de l’HES-SO, le Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV), l’Institut Paul Scherrer, l’Institut tropical et de santé publique suisse et la fondation EssentialMed. Ont également participé à ce projet, le Centre universitaire de recherche sur l’énergie pour la santé au Cameroun et l’Hôpital universitaire de Yaoundé. Il s’agit d’un prototype, dont les qualités ont été éprouvées en laboratoire, et qui n’attend donc plus que des fonds pour pouvoir se confortter au terrain et être mis en production. La société à but social qui est en train de se mettre en place en vue de sa commercialisation n’aura besoin que 2 millions de francs pour lancer son projet. 

 

Un appareillage low-cost spécialement adapté aux pays du sud

Il faut préciser ici que GlobalDiagnostiX est une modalité low-cost, dont le prix sera dix fois inférieur à un appareillage classique d’utilisation similaire. C’est pourquoi il est considéré comme parfaitement adapté aux pays du sud dont les ressources sont limitées. Des personnalités du monde de l’humanitaire, comme Pascal Hundt, chef de la division « Assistance » du Comité international de la Croix‐Rouge, soutiennent ce projet qui permettra de faire bénéficier la quasi-totalité des populations des pays en voie de développement, alors que, selon les études récentes, les deux tiers de l’humanité n’a pas accès aux disciplines radiologiques les plus primaires. Jeffrey Sachs, économiste et consultant de Ban Ki‐moon aux Nations unies, a pour sa part déclaré: « Nous suivons de près ce projet prometteur, qui s’intéresse dans sa globalité au défi des équipements médicaux.»

 

Bruno Benque


toshiba

Focus sur l'imagerie de l'œil par OCT
15/01/2019 : L'imagerie de l'œil fait la par belle aujourd'hui à la Tomographie par Cohérence Optique (OCT). Un focus sera fait sur cette technologie lors du prochain congrès de la Société française d'Ophtalmologie.

Gestes d'urgence en radiologie: deux sessions de formation en 2019
09/01/2019 : L'identification d'une urgence vitale ou la composition d'un chariot d'urgence, constituent deux thématiques phares des sessions Forcomed organisées en 2019 sur la prise en charge de l'arrêt cardio-respiratoire.

Premières mesures en faveur de la revalorisation des actes d'IRM
18/12/2018 : L'accord entre les radiologues et l'UNCAM de juin 2018 commence à porter ses fruits. Une augmentation des forfaits techniques des examens d'IRM a été annoncée.

Perfectionnez-vous en IRM pelvienne en présentiel et e-learning
13/12/2018 : La formation FORCOMED de perfectionnement à l'IRM pelvienne est reconduite en 2019. Deux sessions en présentiel sont programmées, ainsi qu'un module d'e-learning.

Inscrivez-vous à la formation dédiée à la gestion des produits de contraste
28/11/2018 : Que vous soyez radiologue libéral ou médecin salarié des hôpitaux, vous avez la possibilité de suivre, en mai prochain, une formation Forcomed en e-learning sur le thème de la gestion des produits de contraste.

La charte du médecin radiologue se met à jour
07/11/2018 : Améliorer l'accueil des patients dans les cabinets de radiologie et tenter de simplifier les contraintes administratives des radiologues, sont parmi les objectifs de la charte des médecins radiologues mise à jour récemment par la FNMR.

La CGIM devient le Groupe Vidi
18/10/2018 : La CGIM est devenue, lors de son Assemblée Générale du 12 octobre 2018, le Groupe VIDI. Cette marque identifie désormais le premier groupe national de radiologues mutualisant leurs ressources.

Le métier de MERM expliqué en vidéo
16/10/2018 : Retour sur le sujet réalisé par le Magazine de la Santé et consacré à la présentation des manipulateurs d'électro-radiologie médicale. Une vidéo grand public qui démystifie cette profession de Santé.

L'UGAP choisit DMS Imaging pour son marché de salles de radiologie télécommandées
12/10/2018 : DMS Imaging vient d'être sélectionné par l'UGAP pour équiper les établissements publics hospitaliers de ses solutions de salles de radiologie télécommandées.

L'activité des scanners et IRM n'est pas optimisée au Québec
11/09/2018 : Le quotidien québécois La Presse rapporte un défaut important d'optimisation des modalités d'imagerie en coupe dans les établissements publics de ce territoire. La pénurie de manipulateurs et la pertinence des examens sont mis en cause.


Un nouveau traceur pour la détection du mélanome
18/01/2019 : Une nouvelle procédure de médecine nucléaire pour la détection du mélanome malin, a été testée avec succès pour la première fois chez l'homme et pourrait améliorer la détection du mélanome primaire et métastatique. 

Nouvel essai clinique autorisé par l'ANSM sur le champ des ultrasons thérapeutiques
17/01/2019 : Un essai clinique mettant en jeu le dispositif SonoCloud-9 vient d'obtenir l'autorisation de l'ANSM. Une nouvelle étape est franchie dans les techniques thérapeutiques par ultrasons de faible intensité.

Radiopédiatrie: l'exposition aux rayonnements ionisants baisse significativement depuis 2010
16/01/2019 : L’IRSN a publié, le 15 janvier 2019, un rapport relatif à l'irradiation médicale diagnostique pour les enfants de moins de 16 ans. Cette exposition a très sensiblement diminué entre 2010 et 2015 en France.

L'AFPPE fête ses 60èmes Journées Scientifiques en Mars 2019
16/01/2019 : L'AFPPE fêtera, les 22 et 23 mars 2019, ses 60èmes Journées scientifiques. L'occasion pour les manipulateurs francophones d'apprécier l'évolution de ce métier au fil du temps, mais aussi de découvrir les pratiques innovantes de la profession.

Des modèles informatiques pour améliorer les stratégies thérapeutiques
15/01/2019 : Les stratégies thérapeutiques pourraient être évaluées par des modèles informatiques. C'est ce que montre une étude publiée dans la Revue Radiology, qui voit en ces modèles des compléments d'information aux essais cliniques.  

Focus sur l'imagerie de l'œil par OCT
15/01/2019 : L'imagerie de l'œil fait la par belle aujourd'hui à la Tomographie par Cohérence Optique (OCT). Un focus sera fait sur cette technologie lors du prochain congrès de la Société française d'Ophtalmologie.

Comprendre les hallucinations grâce à l'IRM fonctionnelle
14/01/2019 : L'IRM fonctionnelle peut aider à comprendre comment apparaissent les épisodes hallucinatoires. C'est ce qu'explique le Pr Renaud Jardri dans une vidéo publiée par les JFIM.  

La phase clinique de la vaccination intratumorale se développe
11/01/2019 : La vaccination intratumorale poursuit son développement en phase clinique. Nanobiotix vient en effet d'anoncer une collaboration dans ce sens avec le MD Anderson Cancer Center de Houston.

Traitement percutané d'occlusion fémorale en vidéo
10/01/2019 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, nous vous présentons aujourd'hui une procédure complexe d'angioplastie d'artère fémorale.

Gestes d'urgence en radiologie: deux sessions de formation en 2019
09/01/2019 : L'identification d'une urgence vitale ou la composition d'un chariot d'urgence, constituent deux thématiques phares des sessions Forcomed organisées en 2019 sur la prise en charge de l'arrêt cardio-respiratoire.


Radioprotection: ce qui devrait changer le 1er juillet 2018
30/03/2018 : L'Ordonnance instituant de nouvelles règles en matière de prévention du risque ionisant devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2018. Il n'y aura pas, d'après les informations que nous avons recueillies, de révolution. La gestion des professionnels multi-établissements devrait être revue, la fiche d'exposition devrait disparaître et les PCR externes sont appelés à faire place à des OCR certifiés ISO.

Halcyon, une nouvelle étape pour une radiothérapie plus rentable à l'échelle mondiale
11/05/2017 : Avec Halcyon, Varian Médical Systems propose une nouvelle modalité d’IRMT centrée sur l’humain et la convivialité, qui automatise et rationalise toutes les composantes d’un traitement de radiothérapie.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Vidéo: présentation du scanner Aquilion Prime SP de Toshiba Medical
29/11/2017 : Suite de notre série de présentations en vidéo des modalités haut de gamme Toshiba Medical présentées lors des JFR 2017. Aujourd'hui, le scanner Aquilion Prime SP.

Nouvel essai clinique autorisé par l'ANSM sur le champ des ultrasons thérapeutiques
17/01/2019 : Un essai clinique mettant en jeu le dispositif SonoCloud-9 vient d'obtenir l'autorisation de l'ANSM. Une nouvelle étape est franchie dans les techniques thérapeutiques par ultrasons de faible intensité.

Focus sur l'imagerie de l'œil par OCT
15/01/2019 : L'imagerie de l'œil fait la par belle aujourd'hui à la Tomographie par Cohérence Optique (OCT). Un focus sera fait sur cette technologie lors du prochain congrès de la Société française d'Ophtalmologie.

Radiopédiatrie: l'exposition aux rayonnements ionisants baisse significativement depuis 2010
16/01/2019 : L’IRSN a publié, le 15 janvier 2019, un rapport relatif à l'irradiation médicale diagnostique pour les enfants de moins de 16 ans. Cette exposition a très sensiblement diminué entre 2010 et 2015 en France.

La radiologie française se dote d'un écosystème national en Intelligence artificielle
04/06/2018 : À l'occasion d'un séminaire sur l'Intelligence artificielle organisé le 2 juin 2018, le Dr Jean-Philippe Masson et le Pr Jean-François Meder ont annoncé la création, par le G4, d'un écosystème national dédié qui utilisera les quelques 500 millions de dossiers radiologiques qu'il traite au quotidien.

Les précautions liées au gadolinium se durcissent aux États-Unis
20/12/2017 : Alors qu'elle avait, jusqu'ici, rechigné à s'aligner sur les mesures de précaution prises en Europe sur le thème de la nocivité de certains produits de contraste au gadolinium, la FDA américaine vient de durcir sa position. Elle l'a annoncé le 19 décembre 2017.

De la nécessité d'uniformiser les recommandations dosimétriques internationales
08/01/2019 : Les patients faisant l'objet d'un examen de scanner ne reçoivent pas tous la même dose de rayons X, selon l'endroit du monde où ils se trouvent. C'est le résultat d'une étude américaine qui pointe le Japon, Israël et les USA comme mauvais élèves en la matière.