Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Imagerie ostéo-articulaire > La chirurgie du ménisque favoriserait l'arthrose du genou

La chirurgie du ménisque favoriserait l'arthrose du genou

VENDREDI 05 DéCEMBRE 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le Dr Roemer a donné une conférence remarquée lors du RSNA 2014. Il a décrit à cette occasion une étude dans laquelle le suivi IRM de patients opérés d'un ménisque montrait des images d'un développement plus rapide d'arthrose, comparés à ceux ayant satisfait à un traitement conservateur.

IRM genou

La chirurgie banale de réparation des lésions méniscales peut augmenter le risque d'arthrose et la perte de cartilage chez certains patients, d'après l'étude présentée le 3 décembre 2014 au RSNA. Les résultats montrent que la décision de la chirurgie nécessite un examen attentif, afin de éviter, selon les chercheurs, une pathologie secondaire.

Comparer les IRM de genoux de patients arthrosiques, opérés ou non

Les deux ménisques, dans chaque genou, jouent un rôle important dans la stabilité de l'articulation. "Les déchirures du ménisque sont parmi les blessures les plus communs , et la chirurgie est souvent pratiquée pour soulager la douleur", a déclaré Frank W. Roemer, MD, de la Boston University School of Medicine et l'Université d'Erlangen-Nuremberg, en Allemagne. "Toutefois, de plus en plus de cas montrent que la chirurgie du ménisque peut être préjudiciable à l'articulation du genou. " Pour cette étude, le Dr Roemer et son équipe ont examiné les données de l'Osteoarthritis Initiative, une vaste enquête d'observation continue de l'incidence de l'arthrose du genou et de sa progression, pour des patients de 60.2 ans de moyenne et majoritairement en surpoids, avec une IMC de 28,3. Environ les deux tiers des patients étaient des femmes.

Une prédominance du développement de l'arthrite chez les patients opérés

Les chercheurs ont étudié les IRM de 355 genoux qui ont développé une arthrose au cours d'une période de cinq ans. 31 d'entre eux ont subi une intervention chirurgicale durant l'année précédent le diagnostic de l'arthrite, et 280 genoux présentaient des signes de dommages du ménisque à l'IRM mais n'ont pas subi intervention. La population restante ne présentait aucun dommage méniscal. Les chercheurs ont évalué le risque de développement d'arthrite et la perte de cartilage au cours de l'année suivante pour les différents groupes.«Nous avons constaté que les patients sans arthrose du genou ayant subi une chirurgie du ménisque avaient une risque très accru de développement d'arthrose ou de perte de cartilage l'année suivante, par rapport à ceux qui n'ont pas subi de chirurgie, indépendamment de la présence ou de l'absence d'une rupture méniscale l'année précédente ", a déclaré le Dr Roemer. Les 31 genoux opérés l'année précédente ont développé de l'arthrose. En outre, la perte de cartilage était beaucoup plus fréquente chez les genoux opérés (80,8 %), contre 39,5 % pour les non opérés.

Une alternative à la chirurgie est le traitement conservateur, avec des exercices physiques pour aider à maintenir et restaurer la force musculaire et l'amplitude des mouvements. Les symptômes sont généralement traités avec de la glace et des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens. Le Dr Roemer a conclu sa conférence en remarquant que "les indications de chirurgie du ménisque devraient être mieux discutées afin d'éviter la dégénérescence accélérée des articulations du genou accéléré ".

Paco Carmine


toshiba

Radiopédiatrie: identifier les fractures lombaires avec l'ostéodensitométrie
05/04/2017 : L'ostéodensitométrie pourrait remplacer la radiographie lombaire de profil pour explorer les fractures vertébrales en radiopédiatrie. C'est ce que montre une étude britannique incluant 250 enfants et publiée dans la revue European Radiology.

Une modalité d'imagerie miniature pour les dentistes
23/03/2017 : Les technologies d’imagerie dentaire sont, elles aussi, en progression constante. C’est ainsi qu’un scanner intra-oral de 183 grammes est proposé aux dentistes par Planmeca.

Étude sur le burn-out chez les radiologues américains
09/01/2017 : Une enquête sur le burn-out chez les radiologues américains a été présentée lors du dernier congrès de la RSNA. Elle a mis en lumière la prévalence de ce syndrome dans la pratique privée, alors que les seniors sont, semble-t-il, les moins touchés.

Modéliser le rachis en 3D avec BIOMOD 3D
20/09/2016 : BIOMOD 3D sera une des attractions du stand DMS Apelem lors des JFR 2016. Nous avons rencontré Frédéric Coutin, distributeur exclusif de ce système de modélisation du rachis en 3D.

EOS, technologie innovante en Corée du Sud
17/02/2016 : EOS poursuit son développement en obtenant le statut de technologie innovante en Corée du Sud, après les AMM obtenues aux USA, au Japon et en Union Européenne.  

L'IMAGERIE OSTÉO-ARTICULAIRE AU CENTRE DU FUTUR INSTITUT LOCOMOTEUR DE L'OUEST
09/12/2015 : Les patients du bassin rennais pourront compter, à partir du 4ème trimestre 2016, sur le nouvel Institut Locomoteur de l’Ouest au sein duquel pourront intervenir 60 radiologues de la région.  

La chirurgie du ménisque favoriserait l'arthrose du genou
05/12/2014 : Le Dr Roemer a donné une conférence remarquée lors du RSNA 2014. Il a décrit à cette occasion une étude dans laquelle le suivi IRM de patients opérés d'un ménisque montrait des images d'un développement plus rapide d'arthrose, comparés à ceux ayant satisfait à un traitement conservateur.

Henri Guerini : « Ne touchez pas à l'acte intellectuel ! »
27/01/2014 :   L’avenant 8 à la convention médicale signé à l’automne 2012 entre la CNAM et les syndicats de praticiens, a donné naissance à l'URF. Nous avons rencontré le Dr Henri Guerini, Président de cette association de radiologues, l'un des instigateurs de la fronde qui a suivi l'annonce de ce qu'il considère comme une injustice.  


Marché public de téléradiologie: le Resah apporte des explications juridiques et déontologiques
18/02/2019 : Le Resah a souhaité apporter des précisions sur le marché de téléradiologie qu'il propose à ses adhérents depuis ce mois-ci. Il souhaite ainsi donner des explications juridiques et déontologiques aux critiques du G4.

Dosimétrie patient: de nouvelles notions dans le projet de Décision ASN en cours d'élaboration
15/02/2019 : Un projet de décision de l'ASN est en cours de consultation entre experts pour faire évoluer les dispositifs d'évaluation des doses délivrées au patient en radiologie et médecine nucléaire, incluant les notions de NRI et de VGD.

Marché de téléradiologie du RESAH: le G4 évoque la charte de déontologie
15/02/2019 : Alors que le RESAH propose, depuis peu, un marché de téléradiologie aux établissements de Santé qui le souhaitent, le G4 conteste certaines pratiques relatives à cet accord qu'il trouve contraires à la charte de déontologie mise à jour en décembre 2018.

Téléradiologie: le RESAH opte pour un modèle conçu par les professionnels de l'imagerie
15/02/2019 : Pour concrétiser le premier marché de téléradiologie réalisé par une centrale d’achat, le RESAH a choisi le consortium Deeplink Medical/ Imadis pour les activités d’urgence. Cédric Munschy, Directeur commercial de Deeplink Medical et le Dr Vivien Thomson, Président d'Imadis, évoquent les atouts qui ont motivé ce choix, tant sur le plan technique que sur le professionnalisme médical.

L'assurance qualité devient systémique en imagerie médicale et médecine nucléaire
14/02/2019 : Le texte législatif relatif à la gestion du risque en imagerie médicale diagnostique qui vient d'être publié introduit une évolution systémique de la gestion du risque dans ce domaine. Parmi les dispositions remarquables, notons le programme d'actions d'amélioration ou la notion d'habilitation des utilisateurs.

MLCTO: un seul rendez-vous pour tous les acteurs du traitement de l'occlusion coronaire chronique
13/02/2019 : Fort du succès rencontré lors des précédentes éditions, le MLCTO 2019 sera encore cette année the place to be pour apprendre ou revoir les techniques de traitement percutané de l'occlusion coronaire chronique. Praticiens débutants et experts, ainsi que les paramédicaux, seront ainsi réunis en un lieu unique.

LE RESAH choisit ACETIAM pour son marché de plateforme de téléradiologie
13/02/2019 : Dans le cadre de son marché de " Plateforme de Téléradiologie et réalisation de prestations intellectuelles", le RESAH a fait le choix d'ACETIAM. L'éditeur accompagne ainsi les établissements au niveau technique et médico-organisationnel.

Une nouvelle technologie pour un diagnostic amélioré de la maladie cardiovasculaire
12/02/2019 : Une nouvelle technique non invasive d'exploration de l'artère carotide, la vMSOT est très prometteuse. Elle pourrait fournir une évaluation plus précoce et plus précise du risque de maladie cardiovasculaire, selon une étude publiée dans la revue Radiology.

De la faute grave dans l'exécution d'un contrat d'exploitation d'un scanographe
12/02/2019 : Pour le premier volet de notre série d'articles juridiques, nous avons choisi de traiter le thème de la faute grave. Et le cas mis en lumière ne concerne pas les relations entre employeur et employé, mais un contrat d'exploitation d'un scanner en établissement privé.

Parkinson: le région cérébrale du contrôle des impulsions identifiée
11/02/2019 : Pour étudier les mécanismes responsables de troubles du contrôle des impulsions pour les patients parkinsoniens, un programme DHUNE a utilisé le PETScan. Cela a permis de visualiser la région cérébrale impliquée.


L'assurance qualité devient systémique en imagerie médicale et médecine nucléaire
14/02/2019 : Le texte législatif relatif à la gestion du risque en imagerie médicale diagnostique qui vient d'être publié introduit une évolution systémique de la gestion du risque dans ce domaine. Parmi les dispositions remarquables, notons le programme d'actions d'amélioration ou la notion d'habilitation des utilisateurs.

Radioprotection: ce qui devrait changer le 1er juillet 2018
30/03/2018 : L'Ordonnance instituant de nouvelles règles en matière de prévention du risque ionisant devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2018. Il n'y aura pas, d'après les informations que nous avons recueillies, de révolution. La gestion des professionnels multi-établissements devrait être revue, la fiche d'exposition devrait disparaître et les PCR externes sont appelés à faire place à des OCR certifiés ISO.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

La CGIM devient le Groupe Vidi
18/10/2018 : La CGIM est devenue, lors de son Assemblée Générale du 12 octobre 2018, le Groupe VIDI. Cette marque identifie désormais le premier groupe national de radiologues mutualisant leurs ressources.

De la faute grave dans l'exécution d'un contrat d'exploitation d'un scanographe
12/02/2019 : Pour le premier volet de notre série d'articles juridiques, nous avons choisi de traiter le thème de la faute grave. Et le cas mis en lumière ne concerne pas les relations entre employeur et employé, mais un contrat d'exploitation d'un scanner en établissement privé.

Dosimétrie patient: de nouvelles notions dans le projet de Décision ASN en cours d'élaboration
15/02/2019 : Un projet de décision de l'ASN est en cours de consultation entre experts pour faire évoluer les dispositifs d'évaluation des doses délivrées au patient en radiologie et médecine nucléaire, incluant les notions de NRI et de VGD.

Marché de téléradiologie du RESAH: le G4 évoque la charte de déontologie
15/02/2019 : Alors que le RESAH propose, depuis peu, un marché de téléradiologie aux établissements de Santé qui le souhaitent, le G4 conteste certaines pratiques relatives à cet accord qu'il trouve contraires à la charte de déontologie mise à jour en décembre 2018.

Téléradiologie: le RESAH opte pour un modèle conçu par les professionnels de l'imagerie
15/02/2019 : Pour concrétiser le premier marché de téléradiologie réalisé par une centrale d’achat, le RESAH a choisi le consortium Deeplink Medical/ Imadis pour les activités d’urgence. Cédric Munschy, Directeur commercial de Deeplink Medical et le Dr Vivien Thomson, Président d'Imadis, évoquent les atouts qui ont motivé ce choix, tant sur le plan technique que sur le professionnalisme médical.

Incident de radioprotection de faible gravité au CH d'Avignon
08/02/2019 : Le CH d'Avignon a fait preuve de réactivité lorsqu'a été constatée une fuite dans le bac de recueil des effluents radioactifs provenant des sanitaires des patients de médecine nucléaire. L'ASN a classé cet événement au niveau 1 de l'échelle INES.

L'IRM révèle les niveaux de fonctionnalité cérébrale après arrêt cardiaque
20/10/2017 : Après un arrêt cardiaque, l'évaluation des capacités cérébrales fonctionnelles est assez aléatoire. Une étude publiée dans la revue Radiology montre que l'IRM fonctionnelle et le tenseur de diffusion peuvent prédire ces résultats et guider les traitements.