Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Imagerie de la femme > La mammographie de dépistage ne fait pas l'unanimité

La mammographie de dépistage ne fait pas l'unanimité

LUNDI 23 JUIN 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Alors qu'une nouvelle étude norvégienne réaffirme les bénéfices de la mammographie de dépistage pour réduire le taux de mortalité par cancer du sein, des spécialistes nors-américains en contestent toujours, et de plus en plus, la pertinence. Parmi les arguments de ceux-ci, les faux-positifs, la préférence pour l'examen clinique ou le coût des campagnes de dépistage.

Mammographie dépistage

Sur le thème des campagnes de dépistage du cancer du sein, les avis des experts sont de plus en plus divergents et semblent diviser la communauité scientifique de chaque côté de l'Atlantique. Les européens, en effet, s'appuyant sur les conclusions de l'Organisation Mondiale de la Santé pour laquelle le dépistage par mammographie permet de réduire la mortalité par cancer du sein de 25%, sont en majorité favorables à renforcer les processus d'invitation à se faire dépister, pour une population ciblée, déjà en place.

Une nouvelle étude pour confirmer la pertinence de la mammographie de dépistage

Ils sont d'ailleurs confortés par une étude récente du Pr Harald Weedon-Fekjær, de l'Université des Sciences et Technologie de Trondheim en Norvège, publiée dans le British Journal of Medicine. Les résultats de cette enquête, qui porte sur une longue période allant de 1986 à 2009, montrent que les décès sont approximativement 7 fois plus importants chez les femmes n'ayant pas été invitées à se faire dépister que pour celles ayant effectivement participé à la campagne de dépistage. Cette étude précise également que, après traitement et filtrage de toutes les données, une mort par cancer du sein peut être évitée toutes les 368 mammographies systématiques.

Des scientifiques contestent la pertinence des campagnes outre-Atlantique

Du côté des pourfendeurs du dépistage, qui sont pour la plupart nord-américains, on avance des arguments selon lesquels la mammographie systématique aurait des effets pervers minimisant les bénéfices des campagnes de dépistage. Ils font état d'une réduction de 13%, au lieu de 25% comme évoqué plus haut, de la mortalité après 13 ans de suivi, évoquant également un taux de 30% de surdiagnostic et surtraitement. Nous avions d'ailleurs repris dans nos colonnes une étude canadienne opposant la mammographie et l'examen clinique sur ce thème, où les bénéfices de l'une n'étaient pas beaucoup plus grands que l'autre, non irradiante. Un autre argument en défaveur de la mammographie de dépistage consiste à accuser les faux positifs, et donc les surdiagnostics, d'atteindre les patientes sur le plan psychologique et de les stresser de façon plus prononcée, à trois ans, que les patientes présentant un cancer. Enfin, pour les opposants au dépistage, le coût de telles campagnes est trop élevé par rapport à leur bénéfice.

A l'image de ce qui se passe chaque année en octobre, avec l'opération Octobre Rose, la mammographie de dépistage fait l'objet d'une mobilisation générale dans les pays européens, et semble faire l'unanimité. Mais désormais, les avis outre-Atlantique sur ce thème commencent à se faire entendre, sans pour autant la remettre en cause pour l'instant.

Bruno Benque


toshiba

Congrès de la SIFEM 2018: une solution d'optimisation de la prise en charge en imagerie mammaire présentée lors d'un symposium
08/06/2018 : Olea Medical® propose désormais aux radiologues la solution breastscape® qui optimise la prise en charge des patientes en imagerie du sein. Cette solution a été présentée lors d'un symposium organisé pour le congrès de la SIFEM 2018.

Étude randomisée italienne sur la tomosynthèse vs mammographie numérique
06/06/2018 : La combinaison de la mammographie numérique et de la tomosynthèse détecte 90% de cancers du sein de plus que la mammographie numérique seule, selon une étude publiée en ligne dans la revue Radiology. Mais la tomosynthèse est cintraignante si l'on veut l'appliquer au dépistage du cancer du sein.

L'endométriose: quand y penser, comment la diagnostiquer, quels traitements ?
31/05/2018 : Une formation sur l'endométriose, véritable enjeu de Santé publique, est organisée prochainement par FORCOMED. Des cas cliniques y seront discutés de façon didactique et interactive.

Diagnostic prénatal: un arrêté législatif récent encadre les examens d'imagerie médicale
27/04/2018 : Les modalités législatives selon lesquelles les examens d'imagerie médicales de diagnostic prénatal doivent être réalisés ont fait l'objet d'un Arrêté du Ministère datant du 20 avril 2018.

investigation dans une entreprise montrant un taux anormal de cancers du sein
04/04/2018 : Santé publique France a investigué dans une entreprise dans laquelle 10 personnes avaient été diagnostiquées d'un cancer du sein. Aucun facteur de risque environnemental n'a été détecté et les employées de l'entreprise ont été sensibilisées au dépistage organisé.

Étude sur le taux de rappel après mammographie de dépistage
03/04/2018 : Selon une nouvelle étude majeure publiée en ligne dans la revue Radiology, les taux plus bas de rappels de mammographies sont associés à des taux plus élevés de cancers du sein détectés entre les dépistages ou pour des cancers d'intervalle. Un taux de rappel minimum est considéré comme raisonnable et potentiellement important pour les programmes de dépistage du cancer du sein.

Dépistage du cancer du sein: le Dr Laurent Verzaux communique auprès du grand public
07/03/2018 : Dans le cadre des campagnes de communication grand public de l'INCa, le Dr Laurent Verzaux présente, en vidéo, le processus de dépistage du cancer du sein.

L'ensemble des technologies de diagnostic mammaire dans une seule modalité
06/03/2018 : Avec le MAMMOMAT Revelation, présenté à l'ECR 2018 par Siemens Healthineers, il est possible, avec une seule modalité, de réaliser une mammographie HD, une tomosynthèse, une biopsie et d'obtenir de l'imagerie mammaire fonctionnelle.

IRM et radiomique pour éviter les biopsies mammaires BI-RADS 4
20/02/2018 : Une technique d'IRM mammaire sans produit de contraste, combinée à de la radiomique, pourrait réduire le nombre de biopsies mammaires inutiles, selon une nouvelle étude allemande publiée en ligne dans la revue Radiology.

Dépistage du cancer du sein: évolutions à venir d'un processus très formalisé
13/11/2017 : Le dépistage du cancer du sein fait appel à un processus très formalisé et des critères de compétences importants pour les radiologues impliqués. Mais il doit faire l'objet d'améliorations afin de recueillir l'approbation des derniers réfractaires. Retour sur deux présentations récentes de praticiens autour de l'actualité du dépistage organisé.


La susceptibilité magnétique peut aider à prédire la progression de la SEP
16/07/2018 : La cartographie par susceptibilité magnétique étudie les niveaux de fer dans le cerveau des patients atteints de sclérose en plaques (SEP). L'IRM devient ainsi un prédicateur de développement d'un handicap physique ou cognitif, selon une étude publiée dans la revue Radiology.

Une nouvelle modalité d'échographie issue de la coopération des utilisateurs
16/07/2018 : De nombreux spécialistes de l'échographie ont participé à l'élaboration de la modalité que vient de présenter Siemens Healthineers, le système ACUSON Juniper.

Imagerie IRM de la pathologie maligne du pelvis féminin
12/07/2018 : Une nouvelle formation sur l'IRM pelvienne en pathologie tumorale féminine est lancée par FORCOMED en e-learning. Une session DPC avec ateliers pratiques est prévue en novembre 2018.

Les nouvelles techniques de traitement endovasculaire des lésions distales
11/07/2018 : Les nouvelles techniques et procédures de traitement endocasculaire périphérique ont fait l'objet de présentations de haut rang lors du 1er congrès i-MEET "next generation". Un programme varié et didactique a été proposé aux participants.

Actualités du parc IRM français en juin 2018
11/07/2018 : Dans le cadre de notre revue de l'évolution du parc IRM français, voici des nouvelles de Sarrebourg, de Montpellier et de Cahors.

Radiothérapie : RayStation tient son 500ème client
09/07/2018 : Le système de planification avancée des traitements de radiothérapie RayStation vient de signer la commande de son 500ème client. Une reconnaissance pour cette solution en perpétuelle évolution.

L'INCa publie son rapport annuel sur "Les cancers en France"
06/07/2018 : Si vous souhaitez disposer de données précises sur la prose en charge du cancer en France, notamment sur le dépistage du cancer du sein ou de l'activité de radiothérapie, plongez-vous dans le rapport que l'INCa vient de publier.

Un DACS régional se profile en Île-de-France
04/07/2018 : Medsquare vient de remporter l’appel d’offres dosimétrie patient lancé par l’Institut Curie. Déjà fournisseur de l'AP-HP, il devient, avec la solution RDM, l'intégrateur de la dosimétrie régionale d'Île-de-France.

Coronaropathie: l'imagerie hybride par scanner et SPECT pour une évaluation à long terme
03/07/2018 : L'imagerie cardiaque hybride par coroscanner et SPECT est un excellent prédicteur à long terme des événements cardiaques indésirables comme les crises cardiaques chez les patients évalués pour coronaropathie, selon une étude publiée dans la revue Radiology.  

Actualités du parc IRM français
28/06/2018 : En cette période estivale, deux projets d'installation d'IRM nous ont été signalés, l'un finalisé à Chateauroux, l'autre en projet à Castres.


LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Actualités du parc IRM français en juin 2018
11/07/2018 : Dans le cadre de notre revue de l'évolution du parc IRM français, voici des nouvelles de Sarrebourg, de Montpellier et de Cahors.

La radiologie française se dote d'un écosystème national en Intelligence artificielle
04/06/2018 : À l'occasion d'un séminaire sur l'Intelligence artificielle organisé le 2 juin 2018, le Dr Jean-Philippe Masson et le Pr Jean-François Meder ont annoncé la création, par le G4, d'un écosystème national dédié qui utilisera les quelques 500 millions de dossiers radiologiques qu'il traite au quotidien.

Imagerie IRM de la pathologie maligne du pelvis féminin
12/07/2018 : Une nouvelle formation sur l'IRM pelvienne en pathologie tumorale féminine est lancée par FORCOMED en e-learning. Une session DPC avec ateliers pratiques est prévue en novembre 2018.

Une nouvelle modalité d'échographie issue de la coopération des utilisateurs
16/07/2018 : De nombreux spécialistes de l'échographie ont participé à l'élaboration de la modalité que vient de présenter Siemens Healthineers, le système ACUSON Juniper.

L'INCa publie son rapport annuel sur "Les cancers en France"
06/07/2018 : Si vous souhaitez disposer de données précises sur la prose en charge du cancer en France, notamment sur le dépistage du cancer du sein ou de l'activité de radiothérapie, plongez-vous dans le rapport que l'INCa vient de publier.

Coronaropathie: l'imagerie hybride par scanner et SPECT pour une évaluation à long terme
03/07/2018 : L'imagerie cardiaque hybride par coroscanner et SPECT est un excellent prédicteur à long terme des événements cardiaques indésirables comme les crises cardiaques chez les patients évalués pour coronaropathie, selon une étude publiée dans la revue Radiology.  

Déploiement à grande échelle du serveur d'identité patient en Île-de-France
26/07/2017 : Le Serveur de Rapprochement régional d’Identité (SRI) entre dans une phase de déploiement à grande échelle en Région Ile-de-France. Les images médicales sont notamment partagées grâce à un identifiant fédérateur au niveau régional.

Radioprotection: ce qui devrait changer le 1er juillet 2018
30/03/2018 : L'Ordonnance instituant de nouvelles règles en matière de prévention du risque ionisant devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2018. Il n'y aura pas, d'après les informations que nous avons recueillies, de révolution. La gestion des professionnels multi-établissements devrait être revue, la fiche d'exposition devrait disparaître et les PCR externes sont appelés à faire place à des OCR certifiés ISO.

Radioprotection des travailleurs: les premiers nouveaux décrets sont parus
05/06/2018 : Les décrets modifiant les règles de radioprotection des travailleurs sont parus ce 4 juin 2018. Parmi les évolutions majeures, l'avènement du Conseiller en radioprotection et la disparition de la fiche de poste.