Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Imagerie de la femme > La mammographie de dépistage ne fait pas l'unanimité

La mammographie de dépistage ne fait pas l'unanimité

LUNDI 23 JUIN 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Alors qu'une nouvelle étude norvégienne réaffirme les bénéfices de la mammographie de dépistage pour réduire le taux de mortalité par cancer du sein, des spécialistes nors-américains en contestent toujours, et de plus en plus, la pertinence. Parmi les arguments de ceux-ci, les faux-positifs, la préférence pour l'examen clinique ou le coût des campagnes de dépistage.

Mammographie dépistage

Sur le thème des campagnes de dépistage du cancer du sein, les avis des experts sont de plus en plus divergents et semblent diviser la communauité scientifique de chaque côté de l'Atlantique. Les européens, en effet, s'appuyant sur les conclusions de l'Organisation Mondiale de la Santé pour laquelle le dépistage par mammographie permet de réduire la mortalité par cancer du sein de 25%, sont en majorité favorables à renforcer les processus d'invitation à se faire dépister, pour une population ciblée, déjà en place.

Une nouvelle étude pour confirmer la pertinence de la mammographie de dépistage

Ils sont d'ailleurs confortés par une étude récente du Pr Harald Weedon-Fekjær, de l'Université des Sciences et Technologie de Trondheim en Norvège, publiée dans le British Journal of Medicine. Les résultats de cette enquête, qui porte sur une longue période allant de 1986 à 2009, montrent que les décès sont approximativement 7 fois plus importants chez les femmes n'ayant pas été invitées à se faire dépister que pour celles ayant effectivement participé à la campagne de dépistage. Cette étude précise également que, après traitement et filtrage de toutes les données, une mort par cancer du sein peut être évitée toutes les 368 mammographies systématiques.

Des scientifiques contestent la pertinence des campagnes outre-Atlantique

Du côté des pourfendeurs du dépistage, qui sont pour la plupart nord-américains, on avance des arguments selon lesquels la mammographie systématique aurait des effets pervers minimisant les bénéfices des campagnes de dépistage. Ils font état d'une réduction de 13%, au lieu de 25% comme évoqué plus haut, de la mortalité après 13 ans de suivi, évoquant également un taux de 30% de surdiagnostic et surtraitement. Nous avions d'ailleurs repris dans nos colonnes une étude canadienne opposant la mammographie et l'examen clinique sur ce thème, où les bénéfices de l'une n'étaient pas beaucoup plus grands que l'autre, non irradiante. Un autre argument en défaveur de la mammographie de dépistage consiste à accuser les faux positifs, et donc les surdiagnostics, d'atteindre les patientes sur le plan psychologique et de les stresser de façon plus prononcée, à trois ans, que les patientes présentant un cancer. Enfin, pour les opposants au dépistage, le coût de telles campagnes est trop élevé par rapport à leur bénéfice.

A l'image de ce qui se passe chaque année en octobre, avec l'opération Octobre Rose, la mammographie de dépistage fait l'objet d'une mobilisation générale dans les pays européens, et semble faire l'unanimité. Mais désormais, les avis outre-Atlantique sur ce thème commencent à se faire entendre, sans pour autant la remettre en cause pour l'instant.

Bruno Benque


toshiba

investigation dans une entreprise montrant un taux anormal de cancers du sein
04/04/2018 : Santé publique France a investigué dans une entreprise dans laquelle 10 personnes avaient été diagnostiquées d'un cancer du sein. Aucun facteur de risque environnemental n'a été détecté et les employées de l'entreprise ont été sensibilisées au dépistage organisé.

Étude sur le taux de rappel après mammographie de dépistage
03/04/2018 : Selon une nouvelle étude majeure publiée en ligne dans la revue Radiology, les taux plus bas de rappels de mammographies sont associés à des taux plus élevés de cancers du sein détectés entre les dépistages ou pour des cancers d'intervalle. Un taux de rappel minimum est considéré comme raisonnable et potentiellement important pour les programmes de dépistage du cancer du sein.

Dépistage du cancer du sein: le Dr Laurent Verzaux communique auprès du grand public
07/03/2018 : Dans le cadre des campagnes de communication grand public de l'INCa, le Dr Laurent Verzaux présente, en vidéo, le processus de dépistage du cancer du sein.

L'ensemble des technologies de diagnostic mammaire dans une seule modalité
06/03/2018 : Avec le MAMMOMAT Revelation, présenté à l'ECR 2018 par Siemens Healthineers, il est possible, avec une seule modalité, de réaliser une mammographie HD, une tomosynthèse, une biopsie et d'obtenir de l'imagerie mammaire fonctionnelle.

IRM et radiomique pour éviter les biopsies mammaires BI-RADS 4
20/02/2018 : Une technique d'IRM mammaire sans produit de contraste, combinée à de la radiomique, pourrait réduire le nombre de biopsies mammaires inutiles, selon une nouvelle étude allemande publiée en ligne dans la revue Radiology.

Dépistage du cancer du sein: évolutions à venir d'un processus très formalisé
13/11/2017 : Le dépistage du cancer du sein fait appel à un processus très formalisé et des critères de compétences importants pour les radiologues impliqués. Mais il doit faire l'objet d'améliorations afin de recueillir l'approbation des derniers réfractaires. Retour sur deux présentations récentes de praticiens autour de l'actualité du dépistage organisé.

La FNMR investit la télé pour Octobre rose !
09/10/2017 : La FNMR communique jusqu'au 15 octobre 2017 par le biais d'un spot TV et d'une campagne d'affichage, à l'occasion d'Octobre rose. Elle affirme ainsi son soutien à la Ministre de la Santé dans son action pour la prévention et le dépistage contre le cancer du sein.

La FDA valide le système d'autocompression du mammographe Pristina
12/09/2017 : La FDA a accordé une autorisation préalable au marché du sénographe avec autocompression Pristina. La qualité de l'image et le temps d'examen ont été jugés équivalents à la mammographie classique.

Cancer du sein: le grand public témoigne d'un défaut d'information
30/06/2017 : Les français ne sont pas bien informés sur le cancer du sein. C’est ce que rapporte un sondage de l’Ifop diffusé par l”association de patients EUROPA DONNA FRANCE. On y apprend notamment que les professionnels de santé, en particulier les radiologues et radiothérapeutes, sont leur principale source d’information.

Dépistage du cancer du sein: Radiologues et gynécologues unis contre la désinformation
23/06/2017 : La Fédération Nationale des Médecins Radiologues (FNMR) annonce se joindre à la nouvelle campagne lancée par la Collège des gynécologues pour contrer la désinformation qui entoure le dépistage du cancer du sein en France. La Ministre, ancienne Présidente de l’INCa, est aussi interpelée sur ce thème.


Le projet de décision sur les autorisations d'activités nucléaires mis en consultation publique
19/04/2018 : L'ASN vient de mettre à consultation du public une note d'orientation pour le projet de décision des activités nucléaires soumises à déclaration. Les modalités de radiologie interventionnelle sont concernées par ce document.

Les salles de radiologie Samsung référencées par UniHA
18/04/2018 : Samsung Electronics va désormais pouvoir adresser son offre de salles de radiologie conventionnelle aux GHT. Le constructeur vient en effet d'être référencé par UniHA sur deux lots de modalités de radiologie.

Ateliers pratiques d'IRM de la prostate
18/04/2018 : Les radiologues sont conviés à une formation sur le thème de l'IRM prostatique dispensée par FORCOMED. Des ateliers interactifs et des sessions d'évaluation rythmeront cette formation éligible au DPC.

L'ANSM émet des recommandations relatives à l'acquisition des dispositifs de radiologie interventionnelle
17/04/2018 : Des Recommandations relatives à la recette des modalités de radiologie interventionnelle viennent de faire l'objet d'un guide édité par l'ANSM.

Étude sur le potentiel de l'immunothérapie associée à la chimio-embolisation du carcinome hépato-cellulaire
16/04/2018 : La chimio-embolisation pourrait jouer un rôle primordial, en complément de l'immunothérapie, dans le traitement du carcinome hépatocellulaire. C'est le thème d'une étude menée conjointement par Guerbet, le CUHV de Lausanne et le CTE de Lausanne.

La fonction ventriculaire droite étudiée par un algorithme de Machine Learning
16/04/2018 : Des chercheurs de Londonniens utilisent un algorithme complexe de Machine Learning pour analyser les images du ventricule droit en IRM cardiaque afin d'améliorer les résultats pour les patients. La fonction ventriculaire est ainsi évaluée sur 30 000 points.

Save the date: Journées des cadres d'imagerie et de radiothérapie du Grand Nord-Ouest
13/04/2018 : La qualité de vie au travail comme outil de performance: tel est le thème principal des prochaines Journées de Formation des Cadres d'imagerie et de radiothérapie du Grand Nord-Ouest, les 31 mai et 1er juin 2018.

Échographe MyLab9: ergonomie et qualité d'image pour une activité polyvalente
12/04/2018 : Le Dr Pascal Humbert a choisi, pour son activité rurale de radiologue, l'échographe MyLab9 d'Esaote. Il évoque, dans un entretien, les apports de cette nouvelle modalité en termes de qualité d'image et d'ergonomie.

Connaissez-vous la thrombectomie par effet Bernouli ?
11/04/2018 : Une nouvelle technique de thrombectomie veineuse fait appel à l'effet Bernouli. Le Pr Marie Cuinet nous la présente dans une vidéo éditée par JFIM.

Philips France investit dans l'intelligence artificielle
11/04/2018 : Philips France abritera dans ses locaux un centre d'expertise en IA dans le cadre d'un plan d'investissement dans la recherche et l'innovation appliquée, pour les maladies cardiovasculaires, l'oncologie et les maladies rares.


Les salles de radiologie Samsung référencées par UniHA
18/04/2018 : Samsung Electronics va désormais pouvoir adresser son offre de salles de radiologie conventionnelle aux GHT. Le constructeur vient en effet d'être référencé par UniHA sur deux lots de modalités de radiologie.

Radioprotection: ce qui devrait changer le 1er juillet 2018
30/03/2018 : L'Ordonnance instituant de nouvelles règles en matière de prévention du risque ionisant devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2018. Il n'y aura pas, d'après les informations que nous avons recueillies, de révolution. La gestion des professionnels multi-établissements devrait être revue, la fiche d'exposition devrait disparaître et les PCR externes sont appelés à faire place à des OCR certifiés ISO.

Ateliers pratiques d'IRM de la prostate
18/04/2018 : Les radiologues sont conviés à une formation sur le thème de l'IRM prostatique dispensée par FORCOMED. Des ateliers interactifs et des sessions d'évaluation rythmeront cette formation éligible au DPC.

Échographe MyLab9: ergonomie et qualité d'image pour une activité polyvalente
12/04/2018 : Le Dr Pascal Humbert a choisi, pour son activité rurale de radiologue, l'échographe MyLab9 d'Esaote. Il évoque, dans un entretien, les apports de cette nouvelle modalité en termes de qualité d'image et d'ergonomie.

De nombreux radiologues libéraux mutualisent leurs moyens au sein de la CGIM
24/01/2017 : En créant la Compagnie Générale d’Imagerie Médicale (CGIM), quelques 200 radiologues français unissent leurs moyens humains et technologiques afin de préserver la qualité de leur exercice et rendre un service à haute valeur ajoutée dans un environnement économique contraint.

L'ANSM émet des recommandations relatives à l'acquisition des dispositifs de radiologie interventionnelle
17/04/2018 : Des Recommandations relatives à la recette des modalités de radiologie interventionnelle viennent de faire l'objet d'un guide édité par l'ANSM.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Le projet de décision sur les autorisations d'activités nucléaires mis en consultation publique
19/04/2018 : L'ASN vient de mettre à consultation du public une note d'orientation pour le projet de décision des activités nucléaires soumises à déclaration. Les modalités de radiologie interventionnelle sont concernées par ce document.

Connaissez-vous la thrombectomie par effet Bernouli ?
11/04/2018 : Une nouvelle technique de thrombectomie veineuse fait appel à l'effet Bernouli. Le Pr Marie Cuinet nous la présente dans une vidéo éditée par JFIM.

Inovelan entre dans le giron d'Agfa HealthCare
04/04/2018 : En faisant l'acquisition de la société française Inovelan, Agfa Healthcare élargit son offre, notamment dans les domaines de la messagerie sécurisée et de l'interopérabilité et optimisera ainsi les projets régionaux de télé-imgerie.