Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Equipement > Jacques Niney (FNMR): "Nous fondons beaucoup d'espoir dans le Projet Professionnel Commun"

Jacques Niney (FNMR): "Nous fondons beaucoup d'espoir dans le Projet Professionnel Commun"

MARDI 03 DéCEMBRE 2013 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

 

Les radiologues libéraux, à l'instar de l'ensemble de leurs confrères du secteur privés, sont dans l'oeil du cyclone des mesures d'économies instaurées pour venir en aide à l'Assurance Maladie. Dans ce contexte, nous avons rencontré le Dr Jacques Niney, Président de la Fédération Nationale des Médecins Radiologues (FNMR), pour faire un point sur les mesures de baisses tarifaires en cours et à venir, mais aussi sur des sujets touchant à la désertification médicale ou à la démarche qualité dans les services d'imagerie.

 

 

Dr Jacques Niney

 

THEMA RADIOLOGIE: Dr Niney, vous êtes Président de la Fédération Nationale des Médecins Radiologues (FNMR). Quel est aujourd'hui le champ d'action de ce syndicat ?

Dr JACQUES NINEY: La FNMR a aujourd'hui plus de 104 ans. Elle comporte quelques 4800 radiologues libéraux, auxquels il faut ajouter 2% de praticiens hospitaliers. Il faut savoir, par ailleurs, que la Société Française de Radiologie (SFR) est historiquement une émanation de la FNMR. Cela vous donne une vision du poids de cette institution.

 

T.R.: La radiologie privée est, à l'instar de la médecine libérale dans son ensemble, sous le coup du fameux avenant N°8 de la convention médicale et des baisses tarifaires qu'il prévoit. Où en sont les négociations sur ce point ?

Dr J.N.: Le point de départ de la baisse tarifaire date de 2007, où 280 M€ ont été cédés par les radiologues dans le cadre de mesures d'économies. Nous avons alors demandé que soit mis en place un plan pluriannuel d'économies négociées, ce qui a été acté. Nous suivons aujourd'hui le plan 2012-2014, où de nouvelles économies, moins anarchiques, ont été instaurées, mais où nous avons pu obtenir une aide pour investir dans des équipements d'archivage des images concernant le dépistage du cancer du sein.

 

Le Projet Professionnel Commun, un vecteur de la continuité de prise en charge des patients

T.R.: Les fermetures de cabinets de radiologie induites par la baisse tarifaire de 2007 ont-elles diminué depuis l'instauration de ces plans négociés ?

Dr J.N.: Il y a, en fait, deux origines aux fermetures de cabinets. La baisse tarifaire, effectivement, mais aussi la baisse démographique médicale, les praticiens retraités ne trouvant pas de candidats à la reprise de leur cabinet. Cela crée un réel problème pour la radiologie de proximité, quand on sait que, par exemple, 80% des dépistages du cancer du sein sont réalisés dans ces petites structures. Pour contourner le problème, nous avons, avec le Conseil Professionnel de la Radiologie, qui regroupe l'ensemble des syndicats représentatifs, mis en place le Projet Professionnel Commun (PPC)...

 

T.R.: ...c'est un moyen de faire adhérer les jeunes radiologues ?

Dr J.N.: Tout à fait. Puisque les jeunes radiologues ne souhaitent pas, pour leur grande majorité, reprendre les activités de cabinet de proximité, surtout en milieu rural, le PPC tente de regrouper les moyens humains et économiques, pour un bassin de population donné, autour d'une structure possédant, par exemple, du matériel d'imagerie en coupe, afin notamment d'intéresser les jeunes praticiens. Nous fondons beaucoup d'espoir sur ce moyen de pérenniser une activité minimale dans lesdits cabinets, en utilisant notamment la téléimagerie, au service de la continuité de la prise en charge des patients.

 

T.R.: La Société d'Imagerie Musculo-Squelettique (SIMS) a déposé un référé en suspension pour l'avenant N°8. Le dossier a-t-il avancé ?

Dr J.N.: La SIMS a été déboutée quant au référé. L'affaire devrait, à moyen terme, passer en jugement sur le fond du dossier.

 

T.R.: Un plan d'urgence a été décrété pour l'émission d'autorisations d'IRM. Cela permettra-t-il de rattraper le retard de la France dans ce domaine ?

Dr J.N.: Ce plan d'urgence n'a que peu de répercussions sur les nouvelles autorisations, puisque celles-ci sont soumises au bon vouloir des ARS. Les quelques attributions de machines que l'on a constaté dernièrement sont antérieures à ce plan. Nous sommes toujours en retard de 600 machines environ, le dernier plan cancer a d'ailleurs pointé du doigt les délais d'attente pour l'accès aux installations d'IRM.

 

Les mutualisations régionales d'archivage seront difficiles à généraliser

T.R.: La mutualisation des moyens locaux ou régionaux concerne-t-elle les systèmes d'archivage ?

Dr J.N.: Concernant l'archivage, les radiologues libéraux sont encore sous le coup de la suppression de l'aide au financement pour ces équipements, en 2007. Cela a créé quelques difficultés financières pour les cabinets, pour une pratique incontournable aujourd'hui, permettant notamment de faire disparaître les films et de limiter les examens redondants. La mutualisation de l'archivage pose actuellement des problèmes économiques supplémentaires, pour les structures privées, mais aussi des contraintes techniques d'interopérabilité entre différents dispositifs ne parlant pas tous le même langage.

 

T.R.: Pour finir, parlons si vous le voulez bien du référentiel Labelix que la FNMR a mis en place afin de labelliser les services d'imagerie. Qu'apporte-t-il de plus que les recommandations de la HAS en vue de la certification ?

Dr J.N.: Labelix est axé sur la sécurité et l'hygiène du patient. Les radiologues qui le souhaitent peuvent utiliser ce label, qui vient en support de la démarche qualité qu'ils doivent entreprendre afin de satisfaire à l'accréditation HAS. Tous les items du référentiel reprennent l'ensemble de la procédure d'audits à réaliser dans le cadre de cette accréditation, avec une mise à jour annuelle. Nous attendons aujourd'hui que ce label soit reconnu par les organismes agréés.

 

 

Bruno Benque


Une nouvelle Présidente à la tête de GE Healthcare FBFA
25/01/2021 : La nouvelle General Manager FBFA de GE Healthcare est l’ancienne Présidente de Medtronic Laurence Comte-Arassus. Elle possède une solide expérience et fera bénéficier la firme de sa position au sein de la gouvernance du SNITEM.

Pôle imagerie de l'AP-HM : les fournisseurs d'équipements sont connus pour les douze prochaines années
01/07/2020 : Les attributaires du projet IAM-APHM sont désormais connus. Ils assureront le renouvellement du parc d’imagerie médicale et de médecine nucléaire de l’AP-HM durant les douze prochaines années.

L'UGAP renouvelle le référencement de l'offre de radiologie mobile de Fujifilm
16/03/2020 : Les solutions de radiologie mobile Fujifilm viennent une nouvelle fois d’être référencées par l’UGAP. Cette offre couvre l’intégralité du spectre des besoins en imagerie mobile.

Le Pôle Imagerie Médicale de l’AP-HM surfe sur la dynamique créée par le projet Imagerie Avenir Marseille (IAM-APHM)
14/02/2020 : Alors qu’il arrive à son terme, le projet de renouvellement des modalités d’imagerie du Pôle Imagerie Médicale (PIM) de l’AP-HM suscite bien des espoirs. La dynamique créée par la forte implication des équipes médicales, paramédicales, techniques, biomédicales et administratives et le dialogue constructif qu’il a favorisé permettront d’améliorer la cohésion et la montée en compétences de tous les acteurs du pôle et des directions concernées.

Marché de l'occasion des dispositifs médicaux: Verso Healthcare intègre Value Medical
21/10/2019 : Verso Healthcare a annoncé, le 8 octobre 2019, avoir intégré Value Medical, acteur de référence pour la cotation et le courtage des dispositifs médicaux d’occasion.

JFR 2019: le rendez-vous des grandes nouveautés Samsung Healthcare
07/10/2019 : À l’occasion de la prochaine édition des JFR (sous le thème « Le radiologue augmenté »), Samsung Healthcare vous invite à découvrir une nouvelle vision de l’expérience utilisateur, résolument tournée vers l’intelligence artificielle et les technologies avancées.

Le cabinet de radiologie opte pour la reconnaissance vocale mains libres
02/10/2019 : Dans son cabinet de radiologie, le Dr Julia Frühwald utilise le microcasque SpeechOne pour ses comptes rendus. Les qualités audio de ce dispositif assurent des performances de reconnaissance vocale qui améliorent le workflow du cabinet.

Progrès en imagerie : le SNITEM édite un livret pour les professionnels et les patients
18/09/2019 : Dans sa collection "Progrès & dispositifs médicaux", le SNITEM vient de publier un nouveau livret dans lequel l'imagerie médicale prend une part importante. La partie Imagerie est préfacée par le PR Jean-François Meder.

Des images médicales sans bruit grâce à l'imagerie quantique ?
10/09/2019 : Pour éliminer le bruit dans les images médicales, des chercheurs ont tenté de créer les conditions de l'imagerie quantique. Ils ont décrit leurs travaux dans la Revue Physical Review X.

Germitec nomme un nouveau Directeur non-exécutif
20/12/2018 : C'est un acteur expérimenté sur le champ du dispositif médical qui a été nommé Directeur non-exécutif de germitec, en la personne de David Radford.


Une plateforme de post-traitement commune pour un groupe de modalités hétérogènes
09/04/2021 : En référençant la solution Myrian®, Le groupe Vidi met à disposition de ses adhérents une plateforme de post-traitement capable d’incrémenter des images venues de nombreuses et hétérogènes modalités.

Le scanner 4D pour évaluer les flux du système hépatique
09/04/2021 : L’exploration dynamique pré-opératoire du système vasculaire hépatique pour les patients atteints d’hypertension portale pourrait âtre réalisée pat TDM 4D. C’est le résultat d’une étude japonaise publiée dans la Revue European Radiology qui propose de visualiser les flux intra-hépatiques ainsi que la direction du flux dans le système porte.

Comprendre l'effet des rayonnements low dose sur l'éthérosclérose
07/04/2021 : L’action des rayonnements à faible dose sur les monocytes et les macrophages essentiellement est responsable de l’amélioration de l’athérosclérose chez la souris. C’est le résultat d’un travail de thèse présenté récemment à l’IRSN.

Participez largement aux nouveaux NRD en mammographie !
07/04/2021 : Dans le cadre de l’élaboration de NRD en mammographie qui rentreraient en cohérence avec la décision ANSM 2020 dédiée, les sociétés représentatives de la discipline lancent une étude complète tant dans l’utilisation des systèmes DR et tomosynthèse que pour les systèmes CR. Votre participation à ce recueil de données est très attendue.

Écosystème de la radiologie : un paradoxe à la française
07/04/2021 : La visioconférence qu’a organisé le SNITEM le 7 avril 2021 nous a permis de faire une revue plutôt optimiste de l’écosystème radiologique français et des nombreuses innovations qu’il génère. Mais, paradoxe français, de nombreux freins institutionnels ou culturels empêchent certains de ces progrès de bénéficier aux populations vivant sur notre territoire.

Le taux de cancer d'intervalle comme critère de pertinence de la tomosynthèse dans le dépistage du cancer du sein
06/04/2021 : Le dépistage du cancer du sein par tomosynthèse réduit le taux de cancers d'intervalle par rapport au dépistage par mammographie numérique, selon une étude publiée dans Radiology. L'étude s'ajoute à un ensemble croissant de preuves soutenant la tomosynthèse comme outil de choix pour le dépistage du cancer du sein mais l’analyse bénéfices-risques n’est pas encore bien établie.

Évaluer l'état général d'un patient à partir de son scanner thoracique
06/04/2021 : Selon une étude publiée dans la Revue Radiology, les informations sur la composition corporelle dérivées des tomodensitométries thoraciques de routine peuvent fournir des informations importantes sur la santé globale des personnes atteintes de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO), notamment sur leur risque de mortalité toutes causes confondues.

Myrian® optimise ses fonctionnalités en neurologie, cardiologie et oncologie notamment
06/04/2021 : La nouvelle version de Myrian® offre de nouvelles fonctionnalités pour la prise en charge de l’AVC, en cardiologie ou en oncologie. Elle a été dévoilée le 1er avril 2021.

Conjoncture économique : les radiologues libéraux ne supporteraient pas de nouvelles baisses tarifaires
02/04/2021 : Dans un contexte économique particulier, les radiologues libéraux ne supporteraient pas de nouvelles baisses de tarification des actes d’imagerie médicale. C’est ce qu’ils font savoir dans un communiqué dans lequel ils donnent les chiffres de leurs revenus moyens des années précédentes.

Leur raison d'être : tisser des liens pour permettre de vivre mieux
01/04/2021 : Tisser des liens durables pour permettre de vivre mieux, tel est la Raison d’être annoncé ces derniers jours par Guerbet. Un slogan élaboré de façon collaborative par de nombreux acteurs de la société.


Le taux de cancer d'intervalle comme critère de pertinence de la tomosynthèse dans le dépistage du cancer du sein
06/04/2021 : Le dépistage du cancer du sein par tomosynthèse réduit le taux de cancers d'intervalle par rapport au dépistage par mammographie numérique, selon une étude publiée dans Radiology. L'étude s'ajoute à un ensemble croissant de preuves soutenant la tomosynthèse comme outil de choix pour le dépistage du cancer du sein mais l’analyse bénéfices-risques n’est pas encore bien établie.

Évaluer l'état général d'un patient à partir de son scanner thoracique
06/04/2021 : Selon une étude publiée dans la Revue Radiology, les informations sur la composition corporelle dérivées des tomodensitométries thoraciques de routine peuvent fournir des informations importantes sur la santé globale des personnes atteintes de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO), notamment sur leur risque de mortalité toutes causes confondues.

Écosystème de la radiologie : un paradoxe à la française
07/04/2021 : La visioconférence qu’a organisé le SNITEM le 7 avril 2021 nous a permis de faire une revue plutôt optimiste de l’écosystème radiologique français et des nombreuses innovations qu’il génère. Mais, paradoxe français, de nombreux freins institutionnels ou culturels empêchent certains de ces progrès de bénéficier aux populations vivant sur notre territoire.

Un guide pour bien se repérer dans l'offre commerciale d'IA appliquée à l'imagerie médicale
23/03/2021 : L’Intelligence Artificielle appliquée à l’imagerie médicale, fait naître de nombreuses possibilités d’amélioration de la pratique radiologique. L’offre commerciale devient abondante et il est difficile de l’évaluer précisément. C’est dans cet optique qu’une équipe de chercheurs a publié, dans la Revue European Radiology, un guide pour aider les radiologues et décideurs à prendre des décisions éclairées dans ce domaine.

Nouveau produit de contraste en IRM : résultats positifs sur la tolérance et l'efficacité diagnostique
24/03/2021 : Le Gadopiclenol, nouveau produit de contraste en IRM, vient de faire l’objet de deux études montrant son efficacité diagnostique et sa tolérance. Son profil pharmaceutique est identique chez les adultes et les enfants.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Comprendre l'effet des rayonnements low dose sur l'éthérosclérose
07/04/2021 : L’action des rayonnements à faible dose sur les monocytes et les macrophages essentiellement est responsable de l’amélioration de l’athérosclérose chez la souris. C’est le résultat d’un travail de thèse présenté récemment à l’IRSN.

Pose de PICC-Line par les manipulateurs : le protocole de coopération est validé par Arrêté
09/03/2021 : Le protocole de coopération permettant au manipulateur d’électroradiologie d’intervenir pour la pose de PICC-Line vient de faire l’objet d’un Arrêté du Ministère des Solidarités et de la Santé. Les délais de prise en charge des patients, notamment en oncologie, devraient en bénéficier significativement.

Injection iodée : un risque surestimé pour les insuffisants rénaux selon les sociétés savantes américaines
21/01/2020 : Le risque d'administrer des produits de contraste iodés intraveineux aux patients présentant une fonction rénale réduite a été surestimé, selon de nouvelles déclarations consensuelles de l'American College of Radiology (ACR) et de la National Kidney Foundation (NKF), publiées dans la revue Radiology. Elles recommandent de distinguer deux types de réactions.

Myrian® optimise ses fonctionnalités en neurologie, cardiologie et oncologie notamment
06/04/2021 : La nouvelle version de Myrian® offre de nouvelles fonctionnalités pour la prise en charge de l’AVC, en cardiologie ou en oncologie. Elle a été dévoilée le 1er avril 2021.