Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Scanner > Le scanner abdominal mieux que l'IMC pour évaluer le risque cardiovasculaire

Le scanner abdominal mieux que l'IMC pour évaluer le risque cardiovasculaire

VENDREDI 04 DéCEMBRE 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

L'analyse par deep learning des images de tomodensitométrie (TDM) abdominale produit une mesure plus précise de la composition corporelle et permet de dépister plus précisément les pathologies cardiovasculaires par rapport à l'indice de masse corporelle (IMC), selon une étude présentée le 2 décembre lors du congrès virtuel de la RSNA.

 

RSNA 2020

Une étude présentée lors du congrès virtuel RSNA 2020 objective l’utilisation du scanner pour évaluer les risques d’accidents cardiovasculaires aidé par le deep learning.

Une étude pluridisciplinaire élabore un outil de deep learning à partir des images TDM

« Les modèles de risque cardiovasculaire établis reposent sur des facteurs comme le poids et l'IMC qui sont des substituts bruts de la composition corporelle, remarque le Dr Kirti Magudia, chercheur en imagerie abdominale et en échographie à l'Université de Californie à San Francisco. Il est bien établi que les personnes ayant le même IMC peuvent avoir des proportions nettement différentes de muscle et de graisse. Ces différences sont importantes en tant que déterminants de Santé. »

Contrairement à l'IMC, qui est basé sur la taille et le poids, une seule coupe axiale de scanner abdominal permet d’évaluer à la fois le volume de graisse sous-cutanée, de graisse viscérale et de muscle squelettique. Cependant, mesurer manuellement ces zones individuellement n’est pas efficient. En tant que résidente en radiologie au Brigham and Women's Hospital de Boston, Le Dr Magudia faisait partie d'une équipe multidisciplinaire de chercheurs, comprenant des radiologues, un data scientist et un biostatisticien, qui ont développé une méthode entièrement automatisée utilisant le deep learning pour déterminer les paramètres de composition corporelle à partir d'images TDM abdominales.

L’identification de zones de graisse abdominale mieux que l’IMC pour prédire les accidents cardiovasculaires

La cohorte d'étude a été dérivée des 33 182 examens ambulatoires de TDM abdominale effectués sur 23 136 patients chez Partners Healthcare à Boston en 2012. Les chercheurs ont identifié 12 128 patients qui étaient exempts de diagnostics cardiovasculaires et de cancer majeurs au moment de l'imagerie. L'âge moyen des patients était de 52 ans et 57% des patients étaient des femmes. Les chercheurs ont sélectionné la tranche L3 CT (à partir de la troisième vertèbre de la colonne lombaire) et calculé les zones de composition corporelle pour chaque patient. Les patients ont ensuite été divisés en quatre quartiles sur la base des valeurs normalisées de la zone de graisse sous-cutanée, de la zone de graisse viscérale et de la zone de muscle squelettique.

Dans cette étude rétrospective, les patients, parmi les 12 128, victimes d’un infarctus du myocarde ou d’un AVC dans les 5 ans suivant leur tomodensitométrie abdominale initiale ont été recherché. Les chercheurs ont découvert 1560 infarctus du myocarde et 938 accidents vasculaires cérébraux dans ce groupe d'étude. L'analyse statistique a démontré que la zone de graisse viscérale était indépendamment associée à de futures crises cardiaques et accidents vasculaires cérébraux. L'IMC n'était quant à lui pas associé à une crise cardiaque ou à un accident vasculaire cérébral.

Les promesses de l’analyse de la composition corporelle par l’IA associée au scanner

« Le groupe de patients avec la plus forte proportion de zone de graisse viscérale était plus susceptible d'avoir une crise cardiaque, même après ajustement pour des facteurs de risque cardiovasculaires connus, précise le Dr Magudia. Le groupe de patients présentant la plus faible quantité de zone de graisse viscérale a été protégé contre les AVC dans les années qui ont suivi le scanner abdominal. Ces résultats démontrent que les mesures précises des compartiments musculaires et graisseux obtenues grâce à la tomodensitométrie surpassent les biomarqueurs traditionnels pour prédire le risque de conséquences cardiovasculaires ».

Selon le Dr Magudia, ces travaux démontrent que l'analyse de la composition corporelle entièrement automatisée et normalisée pourrait maintenant être appliquée à des projets de recherche à grande échelle. « Ce travail montre la promesse des systèmes d'IA pour ajouter de la valeur aux soins cliniques en extrayant de nouvelles informations à partir de données d'imagerie existantes, conclut-elle. Le déploiement de systèmes d'IA permettrait aux radiologues, aux cardiologues et aux médecins de soins primaires de fournir de meilleurs soins aux patients à un coût supplémentaire minime pour le système de santé. »

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Node-RADS, le nouveau système TDM-IRM pour identifier le stade d'envahissement ganglionnaire
25/02/2021 : Lorsque l’on doit évaluer le stade d’envahissement d’un ganglion secondaire à une tumeur, on a du mal à utiliser des critères pertinents, faute de consensus. Des chercheurs proposent, dans une étude parue dans European Radiology, le système Node-RADS qui utilise l’imagerie Scanner et IRM.

Un algorithme de deep learning pour identifier les lésions précancéreuses par coloscopie virtuelle
23/02/2021 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, un algorithme de deep learning permet de différencier avec précision les polypes colorectaux bénins et prémalins sur les coloscopies virtuelles par scanner. Il pourrait, à terme, améliorer la pertinence du dépistage du cancer colorectal en complément de la lecture radiologique.

Dépistage du cancer du poumon : l'Académie de Médecine dit non au scanner pulmonaire low dose
22/02/2021 : Alors que de nombreux scientifiques reconnaissent le scanner low dose comme un outil pertinent de dépistage du cancer bronco-pulmonaire, l'Académie nationale de Médecine vient de publier un Rapport stipulant le contraire. Elle reconnaît toutefois qu'il pourrait contribuer au bilan de Santé de certains fumeurs.

Le coroscanner recommandé en première intention chez les patients symptomatiques de maladie coronaire
17/02/2021 : Le coroscanner est devenu, il y a quelques années, l’examen de première intention pour l’exploration des artères coronaires. Une présentation réalisée lors du congrès High Tech Live 2021 a confirmé cet intérêt même dans les cas de patients symptomatiques de maladie coronaire.

Scanner du COVID-19 : deux systèmes de classification équivalents
18/01/2021 : Un nouvel article publié dans la revue Radiology: Cardiothoracic Imaging a révélé que la fréquence d'infection au COVID-19 était plus élevée chez les patients classés avec des catégories de classification CO-RADS et RSNA plus élevées. Les résultats peuvent être utiles pour déterminer la probabilité de COVID-19 et homogénéiser les pratiques sur la base du scanner thoracique, en plus des informations cliniques et de la RT-PCR.

Le scanner abdominal mieux que l'IMC pour évaluer le risque cardiovasculaire
04/12/2020 : L'analyse par deep learning des images de tomodensitométrie (TDM) abdominale produit une mesure plus précise de la composition corporelle et permet de dépister plus précisément les pathologies cardiovasculaires par rapport à l'indice de masse corporelle (IMC), selon une étude présentée le 2 décembre lors du congrès virtuel de la RSNA.  

Une mesure quantitative des effets néfastes de la sleeve gastrectomie sur les os des adolescents
27/11/2020 : Selon une étude qui sera présentée lors du congrès annuel de la Radiological Society of North America (RSNA), la sleeve gastrectomie pour de perte de poids chez les adolescents obèses notamment, a des effets néfastes sur les os. La densité osseuse diminue, ce qui est logique, mais le taux de graisse de la moelle osseuse augmente.

Hypertension et diabète : des facteurs favorisant les complications cérébrales du COVID-19
23/11/2020 : Certains patients atteints de COVID-19 présentent un risque plus élevé de complications neurologiques, hémorragies cérébrales ou AVC par exemple, selon une étude présentée lors du congrès de la Radiological Society of North America (RSNA). Les chercheurs ont déclaré que ces découvertes potentiellement mortelles étaient plus fréquentes chez les patients souffrant d'hypertension et de diabète.

Signature d'un partenariat pour la détection des AVC par IA à partir du scanner cérébral
19/11/2020 : En signant un partenariat avec Avicienna.AI, Canon Medical permet aux radiologues d’être alertés en cas d’AVC hémorragique ou ischémique lors d’un scanner cérébral.

Le Mois sans tabac ravive les besoins de scanner low dose pour le dépistage précoce du cancer du poumon
18/11/2020 : En ce mois sans tabac de sensibilisation au cancer du poumon, la FNMR souhaite interpeler les pouvoirs publics sur les avantages que pourrait apporter le scanner low dose pour le dépistage précoce de cette maladie.


Les nouvelles techniques de ponction radiale distale en vidéo
03/03/2021 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, voici un webinar organisé par Incathlab consacré aux nouvelles techniques de ponction radiale distale et des matériels innovants adaptés à cette technique.

Dépistage du cancer du sein : la fréquence des mammographies en question
02/03/2021 : La participation régulière à un dépistage du cancer du sein par mammographie réduit considérablement la mortalité, selon une vaste étude portant sur plus d'un demi-million de femmes, publiée dans la revue Radiology. Le manquement à un dépistage mammographique programmé avant un diagnostic de cancer du sein entrainerait un risque significativement plus élevé de mourir de ce cancer.

Le F.IR.E 2021 se tiendra bientôt sous forme de wébinaire
02/03/2021 : Le congrès FIRE 2021 prendra cette année une forme digitale. Le 9 avril, tout ce qui se fait en termes d’innovation en imagerie interventionnelle sera traité à cette occasion.

Une offre graduée pour le suivi des injecteurs des centres d'imagerie médicale
02/03/2021 : En proposant OptiProtect™ 3S, Guerbet met à disposition des centres d’imagerie médicale une offre graduée pour le suivi de leurs injecteurs. Des options à la carte sont également disponibles.

Une iconographie exhaustive des complications dues à une voie veineuse centrale
01/03/2021 : Les complications engendrées par la présence d’un système de voie veineuses centrale implantable sont nombreuses et décelables en imagerie. Un article publié dans la Revue European Radiology fait une revue iconographique exhaustive de ces complications, tant précoces que tardives.

Aide à la décision en mammographie : le Resah choisit Arterys et iCAD
26/02/2021 : Arterys et iCAD viennent d’annoncer le référencement d’une offre commerciale commune auprès du Resah. Un plus pour l’aide à la décision en mammographie.

Fuite de données de Santé : Dedalus France réagit par communiqué
25/02/2021 : Alors qu’une fuite importante de données de Santé vient d’être divulguée, impliquant l’éditeur Dedalus France, ce dernier annonce par communiqué être pleinement mobilisé pour gérer au mieux de problème.

Node-RADS, le nouveau système TDM-IRM pour identifier le stade d'envahissement ganglionnaire
25/02/2021 : Lorsque l’on doit évaluer le stade d’envahissement d’un ganglion secondaire à une tumeur, on a du mal à utiliser des critères pertinents, faute de consensus. Des chercheurs proposent, dans une étude parue dans European Radiology, le système Node-RADS qui utilise l’imagerie Scanner et IRM.

Procédures trans-artérielles : les bonnes pratiques de ponction pour une fermeture facile en vidéo
24/02/2021 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, voici un webinar organisé par Incathlab consacré aux bonnes pratiques de ponction radiale et fémorale lors des procédures interventionnelles artérielles.

Un algorithme de deep learning pour identifier les lésions précancéreuses par coloscopie virtuelle
23/02/2021 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, un algorithme de deep learning permet de différencier avec précision les polypes colorectaux bénins et prémalins sur les coloscopies virtuelles par scanner. Il pourrait, à terme, améliorer la pertinence du dépistage du cancer colorectal en complément de la lecture radiologique.


Fuite de données de Santé : Dedalus France réagit par communiqué
25/02/2021 : Alors qu’une fuite importante de données de Santé vient d’être divulguée, impliquant l’éditeur Dedalus France, ce dernier annonce par communiqué être pleinement mobilisé pour gérer au mieux de problème.

COMMENT PRÉVENIR LA RÉCIDIVE D'ANÉVRISME INTRA-CÉRÉBRAL ?
10/06/2015 : Des protocoles de suivi à 10 ans par angio-IRM pourraient s'avérer nécessaire afin de prévenir les récidives d'anévrisme intracrânien. C'est ce qui ressort d'une étude publiée dans Radiology.

Node-RADS, le nouveau système TDM-IRM pour identifier le stade d'envahissement ganglionnaire
25/02/2021 : Lorsque l’on doit évaluer le stade d’envahissement d’un ganglion secondaire à une tumeur, on a du mal à utiliser des critères pertinents, faute de consensus. Des chercheurs proposent, dans une étude parue dans European Radiology, le système Node-RADS qui utilise l’imagerie Scanner et IRM.

Récidive du cancer de la prostate: des résultats significatifs pour la SBRT
09/01/2020 : Une nouvelle étude conforte la stratégie thérapeutique utilisant le CyberKnife® pour traiter par SBRT les récidives de cancer de la prostate. Les résultats sont très encourageants par rapport aux autres traitements.

Optimiser la cotation des actes grâce à un nouveau site web gratuit
03/09/2019 : Le catalogue CCAM est souvent mal employé par les radiologues, ce qui peut engendrer des erreurs de cotations. C'est pout leur venir en aide que le site web gratuit ccam-radiologie.fr a été conçu, afin d'optimiser la facturation de l'activité radiologique.

Forme sévère de COVID-19 : des atteintes oculaires identifiées à l'IRM
19/02/2021 : Des chercheurs utilisant l'IRM ont découvert des anomalies significatives dans les yeux de certaines personnes atteintes de COVID-19 sévère, selon une étude publiée dans la revue Radiology. Les résultats de cette étude lancée par la SFNR suggèrent la nécessité d'un dépistage oculaire chez ces patients afin de fournir un traitement et une gestion appropriés des manifestations ophtalmologiques potentiellement graves du COVID-19.

Les durées de conservations des données mises à jour par la CNIL
26/08/2020 : La CNIL a récemment mis à jour son document relatif aux obligations de conservation des données de Santé. Cela concerne, pour l’imagerie médicale, les établissements de Santé, les cabinets de radiologie et les centres pratiquant le dépistage du cancer.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Scanner du COVID-19 : comprendre l'évolution des lésions à un mois
23/03/2020 : Une nouvelle étude publiée dans la Revue Radiology pourrait permettre de comprendre l’évolution des images COVID-19 au scanner. Un suivi des patients à un mois a en effet été réalisée dans ce travail.

Aide à la décision en mammographie : le Resah choisit Arterys et iCAD
26/02/2021 : Arterys et iCAD viennent d’annoncer le référencement d’une offre commerciale commune auprès du Resah. Un plus pour l’aide à la décision en mammographie.