Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Imagerie de la femme > Un groupe de travail HAS pour évaluer l'intérêt l'angiomammogramme

Un groupe de travail HAS pour évaluer l'intérêt l'angiomammogramme

LUNDI 22 JUIN 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La HAS lance un appel à candidature pour participer au groupe de travail d’évaluation de l’intérêt de l’angiomamogramme. La clôture des candidatures est fixée au 26 juin 2020.

La Haute Autorité de Santé (HAS) est en train de constituer un groupe de travail pour se pencher sur l’Évaluation de l’intérêt de l’angiomammographie dans la stratégie diagnostique du cancer du sein.

Ce groupe comprendra environ 16 personnes, des professionnels des établissement de santé public ou privé ou exerçant en libéral, exerçant en radiologie, sénologie, chirurgie oncologique, oncologie médicale, anatomo-pathologie, radiothérapie ou physique médicale notamment, ainsi que des patientes ayant bénéficié d’une prise en charge de cancer du sein ou étant sensibilisées à cette thématique.

Les membres du groupe de travail auront pour mission essentielle d’exprimer leur position personnelle sur les différents volets de cette évaluation. La consultation sera organisée courant septembre, sous la forme d’une réunion avec l’ensemble des experts en présentiel ou à distance.

L’ appel à candidature sera clos le 26 juin 2020.

 

Paolo Royan


toshiba

Un groupe de travail HAS pour évaluer l'intérêt l'angiomammogramme
22/06/2020 : La HAS lance un appel à candidature pour participer au groupe de travail d’évaluation de l’intérêt de l’angiomamogramme. La clôture des candidatures est fixée au 26 juin 2020.

Un suivi systématique à six mois serait préférable pour les lésions mammaires classées BI-RADS 3
20/05/2020 : Les femmes présentant des lésions mammaires classées BI-RADS 3 devraient systématiquement suivies à six mois. C’est ce que suggère une étude publiée dans la Revue Radiology en raison du risque faible mais non négligeable que ces lésions soient malignes.

Déconfinement : les activités de sénologie peuvent reprendre, mais il faudra prioriser
07/05/2020 : Un collège issu de six sociétés savantes a édité un recueil de recommandations pour la reprise des activités de mammographie à partir du 11 mai 2020. Ce document a été publié dans le Bulletin du Cancer.

Cancer du sein : de nouveaux résultats en faveur du dépistage par tomosynthèse
11/03/2020 : Une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology a confirmé les avantages de la tomosynthèse par rapport à la mammographie numérique. Une meilleure détection du cancer, notamment de mauvais pronostic, une stabilité des résultats à cinq ans et moins de faux positifs sont parmi les enseignements majeurs de cette étude.

La HAS étudie la pertinence de l'intégration de la tomosynthèse dans le dépistage
02/12/2019 : La tomosynthèse intégrée dans le dépistage organisé du cancer du sein chez les femmes à risque modéré fait l’objet d’une étude approfondie de la Haute Autorité de Santé (HAS). SA revue de la littérature internationale la pousse à aller plus loin dans son analyse pour éclaircir quelques points d’interrogation.

La communauté radiologique toujours mobilisée pour Octobre rose
07/10/2019 : La campagne de communication Octobre rose bat son plein en ce mois d'octobre. Et même si certains ne sont toujours pas convaincus par celle-ci, la communauté radiologique, FNMR en tête, continue de se mobiliser pour donner plus d'impact à cette action de Santé publique.

Une nouvelle formation sur l'imagerie du sein traité
25/09/2019 : Connaître les séquences pertinentes à réaliser en imagerie du sein traité et rédiger un compte rendu pertinent sont parmi les objectifs de la nouvelle formation Forcomed.

Sensibilité, spécificité, précision et rapidité : l'effet IA pour l'interprétation de la tomosynthèse
01/08/2019 : L'intelligence artificielle (IA) contribue à améliorer l'efficacité et la précision de l'imagerie du sein par tomosynthèse, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology: Artificial Intelligence. Le temps d'interprétation, ainsi que la sensibilité et la spécificité du diagnostic s'en trouvent également bonifiés.

L'IRM mammaire de surveillance post-cancer par toujours pertinente
04/06/2019 : Selon une vaste étude publiée dans la revue Radiology, l'ajout de l'IRM mammaire à la mammographie de surveillance pour les survivantes du cancer du sein entraîne des taux de détection du cancer plus élevés. Mais son utilité est discutable et il est important de prendre en compte des données multifactorielles avant d'y avoir recours.

Une nouvelle application d'analyse avancée des mammographies obtient le marquage CE
04/06/2019 : Une nouvelle application dédiée à la mammographie, Myrian® XP-Mammo, vient d'obtenir le marquage CE. Elle sera livrée à partir d'octobre 2019.


Les usages du PET dans les indications d'infections articulaires péri prothétiques
08/07/2020 : En aval de la Conférence CHILI sur l’imagerie hybride, le Pr Jean-Noël Talbot a répondu à des questions ciblées sur les usages du PET dans les indications d’infections articulaires péri-prothétiques.

Recommandations relatives aux ré-irradiations en radiothérapie
07/07/2020 : Le nouveau numéro de « Sécurité du patient », publié régulièrement par l’ASN,  pour objet les ré-irradiations en radiothérapie. 29 ESR dus à cette pratique ont été répertoriés au cours des dix dernières années.

Un impact factor croissant pour les revues de l'ESR
06/07/2020 : L’European Society of Radiology (ESR) vient d'annoncer les résultats de la récente publication d'Impact Factor 2019 pour ses revues scientifiques. L'ascension de la Revue European Radiology, au-delà de la barre des 4.0, ainsi que la première fulgurante d'Insights into Imaging directement dans le tiers supérieur du classement, soulignent l'excellence des revues ESR et leur rôle important au niveau européen, mais également mondial, de la radiologie.

Un DU de recherche clinique dédié aux manipulateurs d'électroradiologie médicale
02/07/2020 : Les manipulateurs disposent désormais d’un DU de recherche clinique adapté à leur pratique. C’est la Faculté de médecine de Montpellier, soutenue par le CERF, qui vient de créer ce cursus.

Pôle imagerie de l'AP-HM : les fournisseurs d'équipements sont connus pour les douze prochaines années
01/07/2020 : Les attributaires du projet IAM-APHM sont désormais connus. Ils assureront le renouvellement du parc d’imagerie médicale et de médecine nucléaire de l’AP-HM durant les douze prochaines années.

Un nouveau modèle de signes radiologiques pour le MIS-C pédiatrique
29/06/2020 : Au cours des dernières semaines, une affection hyperinflammatoire multisystémique est apparue chez les enfants en association avec une exposition ou une infection antérieure au SRAS-CoV-2. Une nouvelle série de cas publiée dans la revue Radiology examine le spectre des résultats d'imagerie chez les enfants atteints de l'inflammation post-COVID-19 connue aux États-Unis comme syndrome inflammatoire multisystémique chez les enfants (MIS-C).

La plateforme Odys Téléradiologie couvre désormais tout le Grand Est
24/06/2020 : Dans le prolongement de la plateforme historique T-Lor, Odys téléradiologie assure désormais la continuité de la prise en charge radiologique dans le Grand Est. Vingt-trois établissements, publics et privés, collaborent à ce projet et l’utilisent au quotidien.

Une étude teste un marqueur de récidive du CHC au scanner
24/06/2020 : Un biomarqueur non invasif de la fibrose hépatique à partir d’images tomodensitométriques devrait permettre d’éviter la biopsie pour évaluer le degré de récidive du CHC. C’est ce que montre une étude lancée par Median Technologies.

Save the date : le CTO Live Aid World Tour
23/06/2020 : Les acteurs de la prise en charge de l’occlusion chronique coronaire percutanée se retrouveront bientôt pour un événement caritatif en ligne. À cette occasion, 13 procédures seront diffusées en direct en 14h de temps.

Évaluer les métastases hépatiques colorectales grâce à l'élastographie par résonance magnétique
23/06/2020 : L’élastographie par IRM est susceptible de donner des informations sur l’évolution de métastases hépatiques colorectales après chimioembolisation. Les différences d’élasticité et de taille des lésions peuvent ainsi être évaluées.


Scanner thoracique du COVID-19 : différentier les images des autres pathologies virales
16/03/2020 : Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, des chercheurs chinois et américains ont distingué des différences entre les images du COVID-19 et les autres pneumonies virales au scanner.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Un impact factor croissant pour les revues de l'ESR
06/07/2020 : L’European Society of Radiology (ESR) vient d'annoncer les résultats de la récente publication d'Impact Factor 2019 pour ses revues scientifiques. L'ascension de la Revue European Radiology, au-delà de la barre des 4.0, ainsi que la première fulgurante d'Insights into Imaging directement dans le tiers supérieur du classement, soulignent l'excellence des revues ESR et leur rôle important au niveau européen, mais également mondial, de la radiologie.

Pôle imagerie de l'AP-HM : les fournisseurs d'équipements sont connus pour les douze prochaines années
01/07/2020 : Les attributaires du projet IAM-APHM sont désormais connus. Ils assureront le renouvellement du parc d’imagerie médicale et de médecine nucléaire de l’AP-HM durant les douze prochaines années.

Un DU de recherche clinique dédié aux manipulateurs d'électroradiologie médicale
02/07/2020 : Les manipulateurs disposent désormais d’un DU de recherche clinique adapté à leur pratique. C’est la Faculté de médecine de Montpellier, soutenue par le CERF, qui vient de créer ce cursus.

Le scanner nouvel étalon pour le dépistage précoce du Coronavirus
27/02/2020 : Dans une étude de plus de 1000 patients, publiée dans la revue Radiology, la tomodensitométrie thoracique a surpassé les tests de laboratoire dans le diagnostic de coronavirus 2019 (COVID-19). Les chercheurs ont conclu que la tomodensitométrie devrait être utilisée comme principal outil de dépistage du COVID-19.

Les apports de la radiographie thoracique dans la détection du COVID-19
30/03/2020 : Une étude publiée dans la Revue radiologie stipule que les images de détection de la pneumonie au COVID-19 obtenues par radiographie pulmonaire sont sensiblement équivalentes à celles du scanner. Cependant, des différences sont à signaler, notamment pour le suivi des lésions.

Un modèle de deep learning pour identifier le COVID-19 au scanner
08/04/2020 : Dans une étude publiée dans la Revue Radiology, un modèle de deep learning semble capable de réaliser un diagnostic différentiel de COVID-19 sur les examens de tomodensitométrie. Ce travail montre surtout que la spécificité du scanner semble améliorée comparativement aux autres études publiées sur ce thème.

L'IRM MIEUX QUE LA MAMMOGRAPHIE POUR QUALIFIER LES CANCERS AGRESSIFS
01/12/2015 : Les cancers du sein multicentriques ont des dimensions souvent plus importantes à l'IRM qu’à la mammographie. C’est ce que montre une étude italienne qui remarque que l’exploration par IRM est susceptible de faire changer de stratégie thérapeutique.    

Premier cas de lésions cérébrales dues au COVID-19 à l'IRM
01/04/2020 : Le premier cas d’encéphalopathie due au COVID-19 vient d’être décrit dans la Revue Radiology. Bien que le l’angioscanner ne montre pas d’anomalie, l’IRM objective des signes d’hémorragie dans les coupes de susceptibilité magnétique.