Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiothérapie > Le syndicat des radiothérapeutes fustige la gestion de l'oncologie lors de la crise sanitaire

Le syndicat des radiothérapeutes fustige la gestion de l'oncologie lors de la crise sanitaire

MARDI 09 JUIN 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La radiothérapie oncologique a très mal vécu la crise sanitaire que nous venons de traverser. Cela a provoqué un perte de chances pour les patients atteins de cancers, ce qui a motivé le Pr Érik Montpetit, Président du SNRO, de fustiger, par communiqué, l’attitude des tutelles et des administrations, jugées trop lentes pour prendre les mesures adéquates.

SNRO

Alors que la France est félicitée, à l’étranger, pour sa gestion de la crise du coronavirus, le son de cloche est moins tintant à l’intérieur du pays, notamment au sein de la communauté de la cancérologie.

L’oncologie, parent pauvre de la crise du COVID-19

C’est ainsi que le Pr Érik Montpetit, Président du Syndicat National des Radiothérapeutes Oncologues, s’est fendu d’une tribune datée du 4 juin 2020 dans lequel il fustige le millefeuille administratif à la française qui a provoqué des retards significatifs dans l’approvisionnement de matériels de protection au sein des unités de radiothérapie libérale.

« La France est championne de l’OCDE des prélèvements fiscaux et sociaux, mais la surmortalité́ en mars-avril y a été de 26 %, soit le double qu’en Allemagne », argumente-t-il, demandant en outre une évolution de la gouvernance du système de Santé pour combattre les inégalités et les lenteurs administratives. « Très vite, la question d’un traitement correct et sûr des cancers pendant la période Covid s’est posée. Il fallait certes prendre en compte l’épidémie, mais aussi garder le focus sur la pathologie cancéreuse et sur les traitements nécessaires. On devait en même temps protéger le personnel. »

Des sociétés scientifiques proactives dès le début de l’épidémie

Il rapporte ainsi l’initiative prise rapidement, début mars 2020, pour rédiger des recommandations de bonnes pratiques de la SFRO, du SNRO et de la Société́ Française de Physique Médicale (SFPM) dans ce contexte spécial. Un document suivi quelques semaines plus tard par des recommandations pour une stratégie de reprise d’activité. Les tutelles se sont alors saisies de ce dossier, mais un peu tard selon le Pr Montpetit. Une habitude d’après lui qui regrette la lenteur d’instruction des dossiers par les tutelles, mise à part l’INCa.  

Son communiqué demande donc plus d’efficacité de la part des organismes de tutelle, « que l’institut national du cancer (INCa) devienne une entité́ décisionnelle, et que les autres organismes (DGOS, HAS, ATIH, etc.) soient chargés de mettre en pratique ce que les praticiens pensent être le mieux pour l’exercice de leur métier au service des patients. » Des commissions régionales paritaires public/privé avec des médecins nommés par leurs pairs sont également souhaitées par le SNRO.

Tirer les leçons des dysfonctionnements pour ne pas faire perdre de chances aux patients

Si la crise sanitaire a permis aux professionnels hospitaliers de mettre en place des organisations originales et souvent autonomes pour faire face à l’afflux de patients atteints par le COVID-19, d’autres pans du système de Santé ont dû réduire leur activité, voire l’arrêter quelquefois, pour ne pas mettre en danger les patients et les soignants. Cela a été malheureusement le cas pour le secteur de l’oncologie, et de la radiothérapie en particulier. Des leçons devront, dans ce domaine également, être tirées pour éviter que cela ne se reproduise au risque de faire perdre des chances aux patients.

Voir le communiqué du SNRO ci-dessous:

Bruno Benque


toshiba

Recommandations relatives aux ré-irradiations en radiothérapie
07/07/2020 : Le nouveau numéro de « Sécurité du patient », publié régulièrement par l’ASN,  pour objet les ré-irradiations en radiothérapie. 29 ESR dus à cette pratique ont été répertoriés au cours des dix dernières années.

La radiothérapie indispensable avant la greffe de cellules souches pour les enfants leucémiques
16/06/2020 : La chimiothérapie seule n’offre pas les mêmes garanties que sa combinaison avec la radiothérapie pour préparer les enfants leucémiques à la greffe de cellules souches. C’est ce qui ressort d’une étude présentée lors du congrès annuel de l’EHA.

Le syndicat des radiothérapeutes fustige la gestion de l'oncologie lors de la crise sanitaire
09/06/2020 : La radiothérapie oncologique a très mal vécu la crise sanitaire que nous venons de traverser. Cela a provoqué un perte de chances pour les patients atteins de cancers, ce qui a motivé le Pr Érik Montpetit, Président du SNRO, de fustiger, par communiqué, l’attitude des tutelles et des administrations, jugées trop lentes pour prendre les mesures adéquates.

La technologie Synchrony®, conçue par Accuray pour le système Radixact®, désignée « meilleure solution globale parmi les dispositifs médicaux » aux MedTech Breakthrough Awards 2020
19/05/2020 : L’organisme indépendant MedTech Breakthrough, récompensant au niveau mondial les entreprises et technologies pour leur excellence dans le domaine de la Santé et des technologies médicales, a sélectionné la technologie de suivi et de correction du mouvement en temps réel Synchrony®, conçue par Accuray pour le système Radixact®, comme gagnante du prix « meilleure solution globale parmi les dispositifs médicaux » lors de la quatrième édition annuelle du programme des MedTech Breakthrough Awards. « Nous sommes heureux de décerner le prix de la "meilleure solution globale parmi les dispositifs médicaux" à l’entreprise Accuray, pour sa technologie révolutionnaire qui vient renforcer et élargir l’éventail de solutions de lutte contre le cancer » a déclaré James Johnson, directeur général de MedTech Breakthrough.

Reprise des activités non urgentes en radiothérapie : la SFRO met à jour ses recommandations
13/05/2020 : En cette période de déconfinement, la SFRO a mis à jour ses recommandations de bonnes pratiques à l’attention des professionnels de la radiothérapie.

Une formation au management des plateaux techniques en radiothérapie
05/05/2020 : Les gestionnaires de modalités de radiothérapie  et les cadres d’unités ont rendez-vous à la Grande Arche de La Défense en octobre pour une formation de l’AFCOR sur le management du plateau technique en radiothérapie.

Session didactique de radiothérapie moderne en vidéo
02/04/2020 : Quelles sont les différentes formes de radiothérapie dans la pratique moderne ? Le Dr Patrick Ezri, radiothérapeute, nous en fait une présentation didactique en vidéo.

Recommandations contre le COVID-19 pour les centres de radiothérapie
18/03/2020 : Les personnels médicaux et paramédicaux des centres de radiothérapie sont appelés à suivre les recommandations que vient de publier la SFRO dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de COVID-19. Ce texte est appelé à évoluer dans le temps.

Cancers de la tête et du cou : un nouvel essai confirme les bienfaits de l'association radiothérapie/immunothérapie
12/03/2020 : Un nouvel essai de phase II révèle qu'une combinaison de radiothérapie et d'immunothérapie a conduit à encourager des résultats de survie et une toxicité acceptable pour les patients atteints d'un carcinome épidermoïde localement avancé de la tête et du cou (HNSCC).

Nanobiotix passe un nouveau niveau de développement auprès de la FDA
27/02/2020 : Nanobiotix poursuit son développement et obtient la désignation de « Fast Track » pour le NXTXR3. Ce statut lui promet des procédures d’évaluation accélérées notamment pour de futurs essais cliniques.


Les usages du PET dans les indications d'infections articulaires péri prothétiques
08/07/2020 : En aval de la Conférence CHILI sur l’imagerie hybride, le Pr Jean-Noël Talbot a répondu à des questions ciblées sur les usages du PET dans les indications d’infections articulaires péri-prothétiques.

Recommandations relatives aux ré-irradiations en radiothérapie
07/07/2020 : Le nouveau numéro de « Sécurité du patient », publié régulièrement par l’ASN,  pour objet les ré-irradiations en radiothérapie. 29 ESR dus à cette pratique ont été répertoriés au cours des dix dernières années.

Un impact factor croissant pour les revues de l'ESR
06/07/2020 : L’European Society of Radiology (ESR) vient d'annoncer les résultats de la récente publication d'Impact Factor 2019 pour ses revues scientifiques. L'ascension de la Revue European Radiology, au-delà de la barre des 4.0, ainsi que la première fulgurante d'Insights into Imaging directement dans le tiers supérieur du classement, soulignent l'excellence des revues ESR et leur rôle important au niveau européen, mais également mondial, de la radiologie.

Un DU de recherche clinique dédié aux manipulateurs d'électroradiologie médicale
02/07/2020 : Les manipulateurs disposent désormais d’un DU de recherche clinique adapté à leur pratique. C’est la Faculté de médecine de Montpellier, soutenue par le CERF, qui vient de créer ce cursus.

Pôle imagerie de l'AP-HM : les fournisseurs d'équipements sont connus pour les douze prochaines années
01/07/2020 : Les attributaires du projet IAM-APHM sont désormais connus. Ils assureront le renouvellement du parc d’imagerie médicale et de médecine nucléaire de l’AP-HM durant les douze prochaines années.

Un nouveau modèle de signes radiologiques pour le MIS-C pédiatrique
29/06/2020 : Au cours des dernières semaines, une affection hyperinflammatoire multisystémique est apparue chez les enfants en association avec une exposition ou une infection antérieure au SRAS-CoV-2. Une nouvelle série de cas publiée dans la revue Radiology examine le spectre des résultats d'imagerie chez les enfants atteints de l'inflammation post-COVID-19 connue aux États-Unis comme syndrome inflammatoire multisystémique chez les enfants (MIS-C).

La plateforme Odys Téléradiologie couvre désormais tout le Grand Est
24/06/2020 : Dans le prolongement de la plateforme historique T-Lor, Odys téléradiologie assure désormais la continuité de la prise en charge radiologique dans le Grand Est. Vingt-trois établissements, publics et privés, collaborent à ce projet et l’utilisent au quotidien.

Une étude teste un marqueur de récidive du CHC au scanner
24/06/2020 : Un biomarqueur non invasif de la fibrose hépatique à partir d’images tomodensitométriques devrait permettre d’éviter la biopsie pour évaluer le degré de récidive du CHC. C’est ce que montre une étude lancée par Median Technologies.

Save the date : le CTO Live Aid World Tour
23/06/2020 : Les acteurs de la prise en charge de l’occlusion chronique coronaire percutanée se retrouveront bientôt pour un événement caritatif en ligne. À cette occasion, 13 procédures seront diffusées en direct en 14h de temps.

Évaluer les métastases hépatiques colorectales grâce à l'élastographie par résonance magnétique
23/06/2020 : L’élastographie par IRM est susceptible de donner des informations sur l’évolution de métastases hépatiques colorectales après chimioembolisation. Les différences d’élasticité et de taille des lésions peuvent ainsi être évaluées.


Scanner thoracique du COVID-19 : différentier les images des autres pathologies virales
16/03/2020 : Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, des chercheurs chinois et américains ont distingué des différences entre les images du COVID-19 et les autres pneumonies virales au scanner.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Un impact factor croissant pour les revues de l'ESR
06/07/2020 : L’European Society of Radiology (ESR) vient d'annoncer les résultats de la récente publication d'Impact Factor 2019 pour ses revues scientifiques. L'ascension de la Revue European Radiology, au-delà de la barre des 4.0, ainsi que la première fulgurante d'Insights into Imaging directement dans le tiers supérieur du classement, soulignent l'excellence des revues ESR et leur rôle important au niveau européen, mais également mondial, de la radiologie.

Pôle imagerie de l'AP-HM : les fournisseurs d'équipements sont connus pour les douze prochaines années
01/07/2020 : Les attributaires du projet IAM-APHM sont désormais connus. Ils assureront le renouvellement du parc d’imagerie médicale et de médecine nucléaire de l’AP-HM durant les douze prochaines années.

Un DU de recherche clinique dédié aux manipulateurs d'électroradiologie médicale
02/07/2020 : Les manipulateurs disposent désormais d’un DU de recherche clinique adapté à leur pratique. C’est la Faculté de médecine de Montpellier, soutenue par le CERF, qui vient de créer ce cursus.

Le scanner nouvel étalon pour le dépistage précoce du Coronavirus
27/02/2020 : Dans une étude de plus de 1000 patients, publiée dans la revue Radiology, la tomodensitométrie thoracique a surpassé les tests de laboratoire dans le diagnostic de coronavirus 2019 (COVID-19). Les chercheurs ont conclu que la tomodensitométrie devrait être utilisée comme principal outil de dépistage du COVID-19.

Les apports de la radiographie thoracique dans la détection du COVID-19
30/03/2020 : Une étude publiée dans la Revue radiologie stipule que les images de détection de la pneumonie au COVID-19 obtenues par radiographie pulmonaire sont sensiblement équivalentes à celles du scanner. Cependant, des différences sont à signaler, notamment pour le suivi des lésions.

Un modèle de deep learning pour identifier le COVID-19 au scanner
08/04/2020 : Dans une étude publiée dans la Revue Radiology, un modèle de deep learning semble capable de réaliser un diagnostic différentiel de COVID-19 sur les examens de tomodensitométrie. Ce travail montre surtout que la spécificité du scanner semble améliorée comparativement aux autres études publiées sur ce thème.

L'IRM MIEUX QUE LA MAMMOGRAPHIE POUR QUALIFIER LES CANCERS AGRESSIFS
01/12/2015 : Les cancers du sein multicentriques ont des dimensions souvent plus importantes à l'IRM qu’à la mammographie. C’est ce que montre une étude italienne qui remarque que l’exploration par IRM est susceptible de faire changer de stratégie thérapeutique.    

Premier cas de lésions cérébrales dues au COVID-19 à l'IRM
01/04/2020 : Le premier cas d’encéphalopathie due au COVID-19 vient d’être décrit dans la Revue Radiology. Bien que le l’angioscanner ne montre pas d’anomalie, l’IRM objective des signes d’hémorragie dans les coupes de susceptibilité magnétique.