Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Congrès et événements > Une vision sombre des grands congrès scientifiques de l'après COVID

Une vision sombre des grands congrès scientifiques de l'après COVID

MARDI 21 AVRIL 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Alors que les contraintes sociales liées au déconfinement sont en train d’être étudiées, l’avenir des grands congrès scientifiques comme le RNA, l’ECR ou les JFR semble compromis, du moins sous la forme qu’on leur connaît. C’est en substance ce qu’annonce le Pr Ronald G.Evens dans un éditorial paru dans la Revue Radiology.

RSNA

Dans un éditorial paru dans la Revue Radiology, le Pr Ronald G. Evens tente de faire de la prospective sur l’état du monde après que le COVID-19 se sera fortement atténué, voire aura disparu, et quel impact celui-ci aura sur les différents congrès de radiologie prévus à cette période.

Des annulations de congrès scientifiques en cascade

Il est difficile aujourd’hui, annonce-t-il, de prédire l'état de la santé individuelle et publique qui prévaudra alors, ainsi que celui de l'économie mondiale pour la fin d’année 2020. Cependant, les recommandations de sécurité pour la santé publique et personnelle, ainsi que l'ampleur de la reprise économique seront clairement les principaux déterminants des conséquences des grands rassemblements scientifiques. L'impact à court terme du COVID-19 est déjà apparent, car les organisations ont annulé pratiquement chaque réunion nationale et internationale pour le printemps et l'été. De nombreux congrès ont été annulés pour la première fois de leur histoire, alors même que la plupart des participants avaient également payé des frais d'inscription et de voyage. Le calendrier de l'annulation ou de la reprise des événements futurs reste incertain. Le Pr Evens évoque ainsi l’annulation de nombreux rassemblements organisés par l'Université de Washington.

Des vidéoconférences à la place des congrès scientifiques

Il tente, à partir de ce constat, de considérer les enjeux liés aux objectifs des congrès scientifiques à long terme. Sur le plan de la formation et de la recherche, et s’appuyant sur des exemples d’alternatives à l’enseignement dans les universités, il promeut les cours en ligne, qui réduisent les risques de contagion et sont beaucoup moins cher, avec notamment des réductions des frais de scolarité et autres dépenses (logement, voyage, etc.). Il imagine dès lors que ces nouveaux concepts auront un impact sur les congrès scientifiques, avançant la probabilité qu'il y aura moins de participants, moins d’événements en présentiel et probablement moins de sociétés savantes. Il voit ainsi se développer la vidéoconférence qui, selon certains, produit des discussions plus courtes, mais plus efficaces et plus ciblées.

Le développement des compétences et des carrières en question

Concernant le développement des compétences personnelles, il considère que les petits événements ou programmes dans les universités sont plus adaptés que les grands rassemblements. Le développement de carrière, quant à lui, présente un problème plus compliqué. Le Pr Evens pense que les grands congrès nationaux sont pertinents seulement pour un petit nombre de radiologues. Si les restrictions de rassemblement continuent, il prévoit que les grandes sociétés savantes peuvent être en mesure de planifier des réunions satellites plus petites pour aider les professionnels à travailler sur des compétences spécifiques ou à créer des réseaux pour le développement de leur carrière.

Quel avenir pour les expositions techniques ?

Le changement risque cependant de concerner avec plus d’acuité les industriels du secteur pour les grandes réunions nationales et internationales. Le Pr Evens prédit une forte réduction des expositions techniques, voire, ce qui semble incroyable, leur disparition, du moins dans les rassemblements peu importants.

Mais que dire des interactions entre pairs lors des congrès qui sont des lieux de rencontres, fortuites ou organisées, avec de nouveaux confrères qui peuvent devenir de précieux collaborateurs, ou mentors ? Bien que très appréciées des participants, elles sont difficiles à évaluer. « Les relations avec certains de mes meilleurs amis et confrères ont commencé lors d'une grande réunion scientifique, dit-il. La réunion annuelle des anciens de l'Institut Mallinckrodt au RSNA est l'un des moments forts de mon année ». À cet égard, la vidéoconférence ne peut pas apporter cette plus-value.

Une vision clairement pessimiste et à laquelle il est difficile d'adhérer

L'optimiste prédit que le monde sera de retour à la normale dans quelques semaines ou quelques mois, qu'un vaccin et un traitement efficaces seront bientôt développés et que l'économie retrouvera un taux de croissance positif peu de temps après. Mais le Pr Evens ne le voit pas ainsi. Il pense au contraire qu’elle restera une menace qui obligera à prendre des décisions difficiles quant aux règles actuelles de conduite personnelle et professionnelle, que la fréquentation des congrès diminuera probablement sous l’effet de formations en ligne, d’une réévaluation forcée du rapport valeur/coût de la participation à un congrès national pendant plusieurs jours, de l'impact dramatique du ralentissement économique et de la lente reprise attendue des établissements de Santé, universités, centres d'imagerie et professionnels de l'imagerie clinique ou de la recherche en imagerie.

Si le retour à la normale semble effectivement optimiste, la vision du Pr Evens semble, quant à elle, des plus sombres et il est difficile de s’y projeter pleinement. Elle élabore en effet des scenarios somme toute définitifs alors qu’il est plus plausible d’envisager une évolution plus nuancée. L’avenir proche nous apportera des répoinses…

Le Pr Ronald G. Evens est professeur émérite de radiologie au Mallinckrodt Institute of Radiology de la Washington University School of Medicine à St. Louis (Missouri). Il a obtenu son diplôme de médecine dans cette Université en 1964. En 1971, il a été nommé directeur du Mallinckrodt Institute of Radiology, et ce pendant 28 ans, faisant de cette structure l'un des départements de radiologie les plus renommés au monde. Il a été Président du St. Louis Children’s Hospital de 1985 à 1988 et du Barnes-Jewish Hospital de 1999 à 2005. Il a contribué à la littérature radiologique en écrivant plus de 250 articles et livres et a été Président de plusieurs organismes de radiologie réputés.

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Les JFR de printemps, c'est maintenant !
03/06/2020 : Le programme des JFR de printemps est annoncé. Cette session virtuelle proposera, les 4 et 5 juin 2020, des ateliers et des tables rondes sur des sujets d’actualité.

Le congrès RSNA 2020 se transforme en une web conférence intégrale
27/05/2020 : Le congrès RNA 2020 n’aura pas lieu, du moins sous sa forme habituelle. La Société savante vient d’annoncer en effet que l’édition 2020 sera entièrement proposée en ligne, du 31 novembre au 5 décembre 2020.

Web conférence ECR 2020 : le programme scientifique est paru !
19/05/2020 : Le programme complet de l’ECR 2020, qui se tiendra sous la forme d’une web conférence, vient d’être publié. Vous pouvez télécharger le Book of Abstract ci-dessous pour vous en faire une idée.

La RSNA optimiste pour la tenue de son congrès 2020
08/05/2020 : Le congrès RSNA 2020 devrait, espère le board de la société savante, se tenir normalement fin novembre. Ce sont plus de 11 000 abstracts scientifiques qui ont d’ores et déjà été reçus pour constituer le programme de ce qui reste le plus grand rassemblement scientifique dédié à l’imagerie médicale.  

Une vision sombre des grands congrès scientifiques de l'après COVID
21/04/2020 : Alors que les contraintes sociales liées au déconfinement sont en train d’être étudiées, l’avenir des grands congrès scientifiques comme le RNA, l’ECR ou les JFR semble compromis, du moins sous la forme qu’on leur connaît. C’est en substance ce qu’annonce le Pr Ronald G.Evens dans un éditorial paru dans la Revue Radiology.

JFR 2020 : un rendez-vous très particulier à ne pas manquer !
20/04/2020 : Alors que la phase de confinement va certainement prendre fin dans les prochains jours, la SFR souhaite rassurer la communauté radiologique francophone quant à la tenue des JFR 2020. Le PR Luciani, Président de cette édition du congrès, prend la parole dans une vidéo.

L'ECR 2020 ne sera finalement qu'une webconférence
10/04/2020 : L’European Congress of Radiology (ECR) 2020 ne sera finalement qu’une webconférence diffusée en juillet 2020. Les responsables de l’ESR en ont décidé ainsi pour préserver la sécurité de tous.

Édito - Les MERM, des soignants en première ligne pour le diagnostic du COVID-19
01/04/2020 : Alors que leurs collègues français ne sont pas forcément reconnus par les populations, les manipulateurs d’électroradiologie médicale de l'AP-HM ont publié une vidéo de haute facture pour partager leur quotidien en pleine pandémie de COVID-19. Un grand merci à eux pour leur implication et leur courage.

Webinar - Prise en charge radiologique des patients atteints de COVID-19 à Parme
31/03/2020 : L’ESR a organisé un webinar dédié à la prise en charge radiologique des patients admis pour un COVID déclaré dans la région de Parme. Le Pr Sverzellati explique notamment la stratégie mise en place pour gérer les workflows d’examens.

Les Journées scientifiques de l'AFPPE sont reportées !
10/03/2020 : Comme nombre de congrès et rassemblements devant regrouper un nombre important de personnes, les Journées scientifiques de l’AFPPE sont reportées. Elles se tiendrint en novembre 2020.


Les experts en imagerie urologique émettent des recommandations sur la qualité de l'IRM multiparamétrique de la prostate
04/06/2020 : Suite à leur travail sur la qualité des examens d’IRM multiparamétrique prostatique, des experts européens de la spécialité sont arrivés au consensus que les radiologues doivent être formés spécifiquement à la qualité de l’acquisition et du compte rendu. Cette étude a été publiée dans la Revue European Radiology.

Les JFR de printemps, c'est maintenant !
03/06/2020 : Le programme des JFR de printemps est annoncé. Cette session virtuelle proposera, les 4 et 5 juin 2020, des ateliers et des tables rondes sur des sujets d’actualité.

Un cas d'AVC pédiatrique imputable au COVID-19
03/06/2020 : La Revue Radiology rapporte le cas d’un enfant présentant une artériopathie focale cérébrale identifiée en IRM. La découverte d’une infection au COVID-19 a amené les chercheurs à imputer cet AVC au virus.

Un spectre de signes radiologiques multimodal pour le COVID-19
02/06/2020 : L’IRM, le TEPScan et l’échographie peuvent, chacun dans son domaine, apporter des informations pertinentes dans le diagnostic ou le suivi des pathologies dues au COVID-19. C’est ce qui ressort d’une étude publiée dans la Revue Radiology : Cardiothoracic imaging qui tente d’établir un spectre de signes radiologiques multimodal.

Le congrès RSNA 2020 se transforme en une web conférence intégrale
27/05/2020 : Le congrès RNA 2020 n’aura pas lieu, du moins sous sa forme habituelle. La Société savante vient d’annoncer en effet que l’édition 2020 sera entièrement proposée en ligne, du 31 novembre au 5 décembre 2020.

Le SRES 2020 aura bien lieu à la rentrée
26/05/2020 : Le SRES 2020 a été reporté à la rentrée et se déroulera, comme prévu, à Porto Vecchio. Consultez le programme de cette session ci-dessous.

Qualification de dispositif médical : quoi de nouveau sous le soleil ?
25/05/2020 : Deux récentes décisions des juridictions administratives retiennent l’attention en la matière. L'une concerne les activimètres servant à évaluer une dose de rayonnements ionisants, l'autre se penche sur un logiciel de compression d'images médicales.

Un suivi systématique à six mois serait préférable pour les lésions mammaires classées BI-RADS 3
20/05/2020 : Les femmes présentant des lésions mammaires classées BI-RADS 3 devraient systématiquement suivies à six mois. C’est ce que suggère une étude publiée dans la Revue Radiology en raison du risque faible mais non négligeable que ces lésions soient malignes.

La technologie Synchrony®, conçue par Accuray pour le système Radixact®, désignée « meilleure solution globale parmi les dispositifs médicaux » aux MedTech Breakthrough Awards 2020
19/05/2020 : L’organisme indépendant MedTech Breakthrough, récompensant au niveau mondial les entreprises et technologies pour leur excellence dans le domaine de la Santé et des technologies médicales, a sélectionné la technologie de suivi et de correction du mouvement en temps réel Synchrony®, conçue par Accuray pour le système Radixact®, comme gagnante du prix « meilleure solution globale parmi les dispositifs médicaux » lors de la quatrième édition annuelle du programme des MedTech Breakthrough Awards. « Nous sommes heureux de décerner le prix de la "meilleure solution globale parmi les dispositifs médicaux" à l’entreprise Accuray, pour sa technologie révolutionnaire qui vient renforcer et élargir l’éventail de solutions de lutte contre le cancer » a déclaré James Johnson, directeur général de MedTech Breakthrough.

Web conférence ECR 2020 : le programme scientifique est paru !
19/05/2020 : Le programme complet de l’ECR 2020, qui se tiendra sous la forme d’une web conférence, vient d’être publié. Vous pouvez télécharger le Book of Abstract ci-dessous pour vous en faire une idée.


Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Scanner thoracique du COVID-19 : différentier les images des autres pathologies virales
16/03/2020 : Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, des chercheurs chinois et américains ont distingué des différences entre les images du COVID-19 et les autres pneumonies virales au scanner.

Prime COVID pour les soignants : des critères d'éligibilité incohérents
18/05/2020 : Comme il l’avait annoncé dernièrement, le Premier Ministre a décrété l’instauration d’une prime pour les soignants ayant œuvré dans la lutte contre le COVID-19. Si l’intention est louable, le périmètre d’éligibilité à cette prime semble trop étendu et quelque peu discriminant. Il ne reflète pas, en tout cas, le niveau de risque auquel ce sont exposés certains soignants, parmi lesquels beaucoup de manipulateurs radio.

Scanner du COVID-19 : comprendre l'évolution des lésions à un mois
23/03/2020 : Une nouvelle étude publiée dans la Revue Radiology pourrait permettre de comprendre l’évolution des images COVID-19 au scanner. Un suivi des patients à un mois a en effet été réalisée dans ce travail.

L'ISRRT publie un guide COVID-19 pour les MERM du monde entier
06/05/2020 : L’ISRRT, en collaboration avec l’EFRS, a publié un guide international de bonnes pratiques destiné aux manipulateurs radio en environnement COVID-19. Ce document couvre de nombreux domaines de compétences des manipulateurs.

Pourquoi les radiologues adoptent rapidement la reconnaissance vocale dans le Cloud de Nuance
14/05/2020 : Lancée en décembre dernier, Dragon Medical One, la solution de reconnaissance vocale de Nuance basée sur un Cloud, connaît un fort succès auprès des imageurs. Nuance a d’ailleurs créé pour eux, dans le contexte du COVID-19, des commandes spécifiques pour les TDM thoraciques. Un CHU est en train d’équiper ses radiologues, tandis que les partenaires de Nuance du domaine de la radiologie ont choisi eux aussi de proposer cette solution à leurs utilisateurs. Une adoption rapide par les radiologues qui tient à plusieurs facteurs. Explications avec Pierre Meyblum, Business Development Manager de la division Santé de Nuance Communications en France.

Téléradiologie : produire des comptes rendus irréprochables en un délai record
09/10/2019 : Dans un contexte de pénurie médicale et de désertification dans certains territoires, la continuité de la prise en charge en radiologie implique un développement significatif de la téléradiologie. Depuis la création du réseau CGTR, ce sont plus de 1.5 millions de patients qui ont été pris en charge par les télérédiologues de CGTR, avec une accélération constante de la demande : en 2019, CGTR a pris en charge en moyenne plus de 37 000 patients par mois en France au sein de son réseau, soit une projection sur l’année de plus de 444 000 prises en charge au minimum. En 2017, ce chiffre n'était que de 270 000 prises en charges, soit une croissance de 64,4 % en 2 ans !

La RSNA lance la première collection internationale de cas cliniques radiologiques
04/05/2020 : La RSNA vient d’ouvrir la première collection internationale développée exclusivement en radiologie. Elle est l’aboutissement de la soumission de très nombreux cas depuis début 2020 ayant fait l’objet d’une validation par les experts RSNA.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Le scanner nouvel étalon pour le dépistage précoce du Coronavirus
27/02/2020 : Dans une étude de plus de 1000 patients, publiée dans la revue Radiology, la tomodensitométrie thoracique a surpassé les tests de laboratoire dans le diagnostic de coronavirus 2019 (COVID-19). Les chercheurs ont conclu que la tomodensitométrie devrait être utilisée comme principal outil de dépistage du COVID-19.