Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Médecine nucléaire > Un radiotraceur de l'épilepsie visible au TEP

Un radiotraceur de l'épilepsie visible au TEP

MERCREDI 22 JANVIER 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Un radiotraceur qui se lie spécifiquement à une classe de récepteurs cérébraux lorsqu'il est injecté à des rats et à des humains vivants vient d’être mis au point par une équipe japonaise. Visible lors d’un examen de TEP, ce composé pourrait améliorer le diagnostic et le traitement de l’épilepsie.

nature medicine

Un radiotraceur, appelé [11C] K-2, a été conçu et testé par une équipe de scientifiques dirigée par le Pr Takuya Takahashi du département de physiologie de la Yokohama City University Graduate School of Medicine. 

Un radiotraceur pour identifier le récepteur AMPA par TEP

Ce composé est prometteur pour le diagnostic et le traitement de l'épilepsie et pour améliorer la compréhension des maladies psychiatriques. Les détails des recherches menées par cette équipe ont été publiés dans la revue Nature Medicine. « Nous avons développé avec succès un composé traceur pour le TEP qui visualise la molécule la plus importante dans le cerveau humain vivant : le récepteur AMPA », explique le Pr Takahashi.

Un composé qui pourrait améliorer la connaissance sur les maladies cérébrales

Les cellules cérébrales communiquent via des neurotransmetteurs, qui sont détectés par les récepteurs. Les récepteurs AMPA sont parmi les récepteurs de cellules nerveuses les plus largement distribués dans le système nerveux central. Une grande partie de la compréhension de ces récepteurs a été acquise grâce à des études animales. Le dysfonctionnement des récepteurs entraîne une variété de maladies mentales et neurologiques, comme la dépression, la schizophrénie, l'épilepsie et la maladie d'Alzheimer. Être capable de visualiser ces récepteurs dans le cerveau humain vivant pourrait approfondir les recherches sur la base biologique, le diagnostic et le traitement de ces maladies.

Des essais satisfaisants sur six patients volontaires

Le Pr Takahashi, l’auteur principal de l’étude, Tomoyuki Miyazaki, et leurs collègues ont développé le [11C] K-2 à partir d’un composé connu pour sa capacité à se lier aux récepteurs AMPA. Lorsqu'il a été injecté à des rats et à des volontaires humains sains, il a rapidement traversé la barrière hémato-encéphalique et a été converti en un métabolite qui se lie spécifiquement aux récepteurs AMPA. Le métabolite, et donc les récepteurs AMPA, ont été facilement détectés par TEP. L'équipe a ensuite testé le [11C] K-2 sur six patients qui devaient subir une lobectomie pour éliminer la lésion cérébrale épileptique localisée et active causant leurs crises d'épilepsie. Le [11C] K-2 lié aux récepteurs AMPA dans le cerveau des patients, les a mis en évidence lors d'un examen TEP. Des études sur le tissu cérébral après lobectomie ont confirmé que l'image [11C] K-2 reflète la densité des récepteurs AMPA.

Des récepteurs AMPA plus nombreux dans les cas de lésions épileptiques

« Les examens de TEP ont révélé un nombre accru de récepteurs AMPA dans les lésions épileptiques présentes dans le cerveau des patients, poursuit le Pr Takahashi. Les résultats suggèrent que l'imagerie TEP utilisant le [11C] K-2 pourrait fournir une technique non invasive supplémentaire pour identifier les foyers épileptogènes dans le cerveau humain, car les approches actuelles ont leurs limites. Cela pourrait aider les médecins à mieux identifier les patients éligibles à l'ablation chirurgicale de ces foyers. » Cette substance pourrait également aider les scientifiques à reclasser les troubles psychiatriques sur la base d'une meilleure compréhension de la distribution des récepteurs AMPA.

L'équipe de recherche mène actuellement un essai clinique utilisant le traceur PET [11C] K-2 dans le but d'obtenir l'approbation réglementaire japonaise pour son utilisation comme agent de diagnostic des foyers épileptiques.

Bruno Benque avec Nature Medicine


toshiba

Pronostiquer l'Alzheimer grâce à un nouveau modèle de deep learning
08/12/2020 : Le pronostic de déficience cognitive légère peut être obtenu par un modèle de deep learning appliqué à l’IRM ou au PET. C’est ce qu’affirme une étude présentée lors du récent RSNA qui incluait 214 patients.

Save the date : la 4ème conférence virtuelle CHILI
03/11/2020 : Pour sa quatrième édition, la conférence virtuelle sur l’imagerie hybride CHILI traitera de cas cliniques en oncologie et pour des pathologies cardiaques, cérébrales et pédiatriques.

Nouvelles recommandations de l'ASN concernant le Lutathera
23/09/2020 : Le Lutathera, utilisé en Médecine nucléaire, est composé notamment de lutétium-177 qui vient de faire l’objet de recommandations de l’ASN quant à la prise en charge des patients, leur hébergement mais également au transport et au stockage de cette substance.

Un nouveau radiotraceur pour dépister l'inflammation pulmonaire ?
22/09/2020 : Les syndromes inflamatoires ont peut-être trouvé leur radiotraceur, le Galuminox allié au Gallium-68. Les chercheurs responsables de la création de cette molécule présentent leur démarche pour détecter l'inflammation pulmonaire chez la souris et les promesses de leur étude.

Save the date : Le congrès en ligne d'imagerie hybride CHILI est annoncé
04/09/2020 : La troisième édition de CHILI, la conférence en imagerie hybride, aura lieu en ligne le 13 novembre 2020. Le thème principal traitera du guidage en thérapie clinique.

Les usages du PET dans les indications d'infections articulaires péri prothétiques
08/07/2020 : En aval de la Conférence CHILI sur l’imagerie hybride, le Pr Jean-Noël Talbot a répondu à des questions ciblées sur les usages du PET dans les indications d’infections articulaires péri-prothétiques.

Lymphome hodgkinien : la chimiothérapie guidée par le TEP recommandée dans une étude
19/06/2020 : Une étude allemande propose de supprimer la radiothérapie du protocole de traitement multimodal du lymphome hodgkinien de stade précoce avec facteurs de risques défavorables. La chimiothérapie guidée par le TEP est recommandée pour le nouveau protocole de traitement.

Les recommandations de la SFMN pour l'organisation de la médecine nucléaire en environnement COVID-19
24/03/2020 : Afin d’assurer une bonne prise en charge des patients en médecine nucléaire pendant l’épidémie de COVID-19, la SFMN a publié des recommandations spécifiques pour une bonne organisation des services traitant de cette spécialité.

Extravasation en médecine nucléaire : les recommandations de l'IRSN
03/03/2020 : Que faire lorsqu’une extravasation de produit radioactif est identifiée en médecine nucléaire ? La Revue Repères nous donne quelques recommandations pour traiter cet incident avec pertinence.

Le futur de la médecine nucléaire au prochain congrès ISI NucMed
24/02/2020 : Afin de préparer les acteurs de la médecine nucléaire à l’évolution future de cette spécialité, Arronax Nantes organise en juin prochain l’ISI NucMed, un congrès pluridisciplinaire traitant de production de nucléides, d’intelligence artificielle appliquée et de l’approche théranostique.


Valorisation des forfaits techniques : le Ministère n'a pas tenu ses engagements selon le G4
25/01/2021 : En guise de vœux pour la nouvelle année, le législateur a décidé de remettre en service le fameux Article 99 encadrant les tarifs des actes d’imagerie lourde, estimant que les objectifs de la pertinence des actes n'avaient pas été atteints. Le G4 vient de réagir pour dénoncer le non-respect des engagements pris par le Ministère.

Les vertébroplasties cervicales par abord transpédiculaire montrent leur efficacité
20/01/2021 : Pour réaliser une vertébroplastie cervicale, mieux vaut choisir un abord transpédiculaire postérieur. C’est ce qui ressort d’une étude strasbourgeoise publiée dans la Revue European Radiology.

Dépistage du cancer : des retards de prise en charge aux conséquences regrettables
19/01/2021 : Alors que les campagnes de dépistage du cancer ont pris du retard en 2020 pour cause de pandémie, il semble que les effets néfastes de ce délai de prise en charge ne se fassent sentir. Dans les Hauts-de-France comme partout sur le territoire on espère que la nouvelle année sera celle du retour des patients au centre de radiologie ou de cancérologie.

Inscrivez-vous au webinar dédié à l'hygiène en imagerie !
19/01/2021 : Ulrich Medical propose un webinar le 27 janvier 2020 sur le thème de l’hygiène au sein des centres d’imagerie médicale. Pour une évocation des principes qui régissent cette discipline, d’hier au Covid.

Scanner du COOVID-19 : deux systèmes de classification équivalents
18/01/2021 : Un nouvel article publié dans la revue Radiology: Cardiothoracic Imaging a révélé que la fréquence d'infection au COVID-19 était plus élevée chez les patients classés avec des catégories de classification CO-RADS et RSNA plus élevées. Les résultats peuvent être utiles pour déterminer la probabilité de COVID-19 et homogénéiser les pratiques sur la base du scanner thoracique, en plus des informations cliniques et de la RT-PCR.

La certification des logiciels d'IA/ML en tant que dispositifs médicaux est en marche aux USA
18/01/2021 : La certification des logiciels d’intelligence artificielle et machine learning (AI/ML) est en marche aux USA. Après un long travail collégial d’évaluation des risques pour le patient et un plan de contrôle des changements prédéterminés, la FDA vient de mettre en place un plan d’action en cinq parties pour évaluer les logiciels AI/ML en tant que dispositifs médicaux.

La plateforme de communication inter-hospotalière s'ouvre aux praticiens libéraux
16/01/2021 : La coopération ville hôpital peut désormais s’appuyer sur ROFIM, une start-up qui édite une solution de télémédecine, messagerie sécurisée et RCP s’ouvrant désormais aux praticiens libéraux.

Événement significatif en radioprotection dans un bloc opératoire de Brest
14/01/2021 : Un praticien d’une clinique de Brest a fait l’objet d’un événement significatif en radioprotection en octobre 2020. Les pratiques de prévention contre les rayonnements ionisants se sont avérées insuffisantes, ce qui explique le dépassement de dose observé sur ce praticien.

Les professionnels de Santé se prononcent sur leur vaccination anti-COVID
14/01/2021 : Medscape édition française a sondé ses lecteurs pour connaître leur opinion sur les vaccins anti-COVID. Si la majorité des médecins souhaitent se faire vacciner, les deux sortes de vaccins n’obtiennent pas le même succès.

Anomalies cardiaques décelées à l'IRM chez les patients guéris du COVID-19
13/01/2021 : Le volume extracellulaire dérivé de l'IRM et la souche longitudinale globale 2D pourraient servir de marqueurs de l'atteinte cardiaque chez des patients guéris du COVID-19, sans symptômes cardiaques ni signes cliniques de lésion myocardique. C’est le résultat d’une étude chinoise publiée dans la Revue Radiology.


Les signes radiologiques abdominaux qui pourraient être induits par le COVID-19
12/05/2020 : En plus des affections pulmonaires, les patients atteints de COVID-19 peuvent présenter certaines anomalies intestinales. Une étude publiée dans la Revue Radiology objective une ischémie intestinale allant jusqu’à la nécrose ou des collections aériques porte ou dans la paroi intestinale.

Optimiser la cotation des actes grâce à un nouveau site web gratuit
03/09/2019 : Le catalogue CCAM est souvent mal employé par les radiologues, ce qui peut engendrer des erreurs de cotations. C'est pout leur venir en aide que le site web gratuit ccam-radiologie.fr a été conçu, afin d'optimiser la facturation de l'activité radiologique.

Inscrivez-vous au webinar dédié à l'hygiène en imagerie !
19/01/2021 : Ulrich Medical propose un webinar le 27 janvier 2020 sur le thème de l’hygiène au sein des centres d’imagerie médicale. Pour une évocation des principes qui régissent cette discipline, d’hier au Covid.

Valorisation des forfaits techniques : le Ministère n'a pas tenu ses engagements selon le G4
25/01/2021 : En guise de vœux pour la nouvelle année, le législateur a décidé de remettre en service le fameux Article 99 encadrant les tarifs des actes d’imagerie lourde, estimant que les objectifs de la pertinence des actes n'avaient pas été atteints. Le G4 vient de réagir pour dénoncer le non-respect des engagements pris par le Ministère.

La certification des logiciels d'IA/ML en tant que dispositifs médicaux est en marche aux USA
18/01/2021 : La certification des logiciels d’intelligence artificielle et machine learning (AI/ML) est en marche aux USA. Après un long travail collégial d’évaluation des risques pour le patient et un plan de contrôle des changements prédéterminés, la FDA vient de mettre en place un plan d’action en cinq parties pour évaluer les logiciels AI/ML en tant que dispositifs médicaux.

Scanner du COOVID-19 : deux systèmes de classification équivalents
18/01/2021 : Un nouvel article publié dans la revue Radiology: Cardiothoracic Imaging a révélé que la fréquence d'infection au COVID-19 était plus élevée chez les patients classés avec des catégories de classification CO-RADS et RSNA plus élevées. Les résultats peuvent être utiles pour déterminer la probabilité de COVID-19 et homogénéiser les pratiques sur la base du scanner thoracique, en plus des informations cliniques et de la RT-PCR.

Les nouveaux territoires de la radiologie débattus par ceux qui la font évoluer
06/01/2021 : C’est à une session très didactique que nous a convié Ortus avec sa web émission « Nouveau territoires de la radiologie ». La recherche, les parcours de soins, la place de l’imagerie dans celui-ci, l’imagerie hybride ou l’intelligence artificielle ont été notamment évoqués.

Lésions pulmonaires provoquées par le vapotage : un modèle scanographique identifié
01/09/2020 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology : Cardiothoracic Imaging, les pathologies pulmonaires causées par le vapotage entrainent des imafges scanographiques caractéristiques. Ces modèles pourraient aider les médecins à poser des diagnostics précis et à réduire les biopsies inutiles.

L'étude NELSON promeut le dépistage du cancer du poumon par scanner
10/02/2020 : Le New England Journal of Medicine a publié, dernièrement les résultats de l’étude NELSON sur le dépistage du cancer du poumon chez les fumeurs. Il semble que le scanner low dose puisse significativement réduire le taux de mortalité de ces populations.

La plateforme de communication inter-hospotalière s'ouvre aux praticiens libéraux
16/01/2021 : La coopération ville hôpital peut désormais s’appuyer sur ROFIM, une start-up qui édite une solution de télémédecine, messagerie sécurisée et RCP s’ouvrant désormais aux praticiens libéraux.