Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Scanner > Le vapotage responsable d'images pathologiques pulmonaires ?

Le vapotage responsable d'images pathologiques pulmonaires ?

JEUDI 31 OCTOBRE 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La Revue Radiology : Cardiothoracic Imaging a publié une étude dédiée lésions pulmonaires résultant de l'utilisation de cigarettes électroniques. Les auteurs souhaitent ainsi sensibiliser les radiologues et autres professionnels de santé sur la manière d’identifier les lésions pulmonaires associées au vapotage (EVALI).

RSNA

Les Drs Suhny Abbara, rédacteur en chef de Radiology: Cardiothoracic Imaging et Fernando Uliana Kay, du Department of Radiology at UT Southwestern Medical Center in Dallas (Texas) ont publié une étude dans cette revue sur les effets du vapotage sur les poumons. "Nous encourageons la communauté de l'imagerie médicale à produire des preuves scientifiques et des connaissances médicales afin de faire progresser notre compréhension collective des effets de l'utilisation de la cigarette électronique sur les poumons et d'autres systèmes organiques," a-t-il déclaré en préambule.

Plus de 1 600 cas de lésions pulmonaires liées au vapotage dans 49 états américains

Les cigarettes électroniques agissent en libérant de la nicotine, des arômes et d'autres additifs sous forme d'aérosol. Selon les Centers for Desease Control and prevention (CDC) américain, plus de 9 millions d'adultes utilisent des cigarettes électroniques aux États-Unis et le vapotage est devenu particulièrement populaire parmi les adolescents. L'enquête nationale sur le tabagisme chez les jeunes a révélé qu'en 2018, plus de 3,6 millions d'élèves de collège et de lycée utilisaient des cigarettes électroniques.

Les CDC, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis et les services de santé des États ont ouvert une enquête sur la récente flambée de lésions pulmonaires associées à l'utilisation de cigarettes électroniques. Au 22 octobre 2019, 1 604 cas avaient été signalés dans 49 États américains. Trente-quatre cas ont entraîné la mort de patients. Cependant, ces chiffres sous-estiment probablement l'incidence et la prévalence réelles de la maladie en raison du manque de reconnaissance et d’alerte des lésions pulmonaires associées au vapotage.

Un cas clinique caractéristique

Dans cette étude dédiée, les Drs. Abbara et Kay résument des cas récents de la littérature et illustrent certaines des images radiographiques et scanographiques caractéristiques d'une lésion pulmonaire, avec notamment un cas clinique d'un patient de 24 ans ayant des antécédents médicaux d'asthme et présentant un essoufflement, une toux productive, des douleurs thoraciques et de la fièvre pendant une semaine. Le patient a signalé une utilisation quotidienne courante de cigarettes électroniques (avec du tabac) et de marijuana, sans modification substantielle des habitudes de vapotage récentes. Il avait un nombre élevé de globules blancs et de plaquettes. Les radiographies pulmonaires montraient des opacités rétiniennes ou réticulaires, dans les deux poumons (voir l'image ci-dessus).

Les résultats de la TDM objectivaient des opacités en forme de verre dépoli et une consolidation pulmonaire étendue en sous pleural. Des échantillons histologiques obtenus du lobe inférieur droit par biopsie suggéraient une pneumonie lipoïde. Le patient a reçu des stéroïdes avec un diagnostic supposé de lésion pulmonaire associée à l'utilisation de la cigarette électronique. "Le diagnostic de lésion pulmonaire du au vapotage devrait être une possibilité différentielle chez les patients présentant des opacités pulmonaires bilatérales sur des radiographies ou des opacités sur verre dépoli sur des images de scanner thoracique", poursuit le Dr. Abbara.

Vers une définition épidémiologique des pathologies pulmonaires dues au vapotage

La définition épidémiologique des lésions pulmonaires associées au vapotage à des fins de surveillance comprend, dès lors, les critères suivants: utilisation de la cigarette électronique ou de vaporisateurs (huiles de butane) dans les 90 jours précédant l'apparition des symptômes, présence d'opacités pulmonaires au thorax radiographies ou opacités du verre dépoli sur les images de scanner thoracique, absence d'infection pulmonaire lors du bilan initial, et absence de preuve d'un diagnostic plausible alternatif.

Les auteurs de l’étude soulignent que la recherche sur les lésions pulmonaires associées au vapotage devrait être abordée comme un travail collégial par des membres de nombreuses spécialités, notamment des pathologistes, des épidémiologistes, des pneumologues et des urgentistes, mais souligne le rôle crucial des radiologues.

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Découvrez les images du coronavirus mises à jour dans Spectrum of imaging
13/02/2020 : « Radiology of Coronavirus : Spectrum of imaging », édité par la Revue Radiology, est une page web mise à jour continuellement. Elle fournit aux radiologues un panel de cas cliniques pour les assister dans leur décision.

Dépistage du cancer du poumon : la FNMR interpelle à nouveau les pouvoirs publics
11/02/2020 : Suite aux bons résultats de la récente étude NELSON, la FNMR vient réitérer, par communiqué, sa demande auprès des pouvoirs publics d’étudier la mise en place du dépistage du cancer du poumon par scanner low dose.

De nouvelles données pour identifier le coronavirus 2019-nCoV au scanner
11/02/2020 : Les signes détaillés du coronavirus 2019-nCoV viennent de faire l’objet d’une nouvelle étude parue dans la Revue Radiology. Des images en verre dépoli majoritairement périphériques et postérieures sont caractéristiques au scanner.

L'étude NELSON promeut le dépistage du cancer du poumon par scanner
10/02/2020 : Le New England Journal of Medicine a publié, dernièrement les résultats de l’étude NELSON sur le dépistage du cancer du poumon chez les fumeurs. Il semble que le scanner low dose puisse significativement réduire le taux de mortalité de ces populations.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Traitement de l'obésité : des améliorations respiratoires visibles au scanner
04/02/2020 : La chirurgie bariatrique et la perte de poids semblent inverser certains des effets négatifs de l'obésité sur le système respiratoire, selon une étude publiée dans la revue Radiology. Des changements de morphologie bronchiques significatifs apparaissent en effet au scanner.

Un cas de coronavirus exploré au scanner pulmonaire
31/01/2020 : Un cas de nouveau coronavirus (2019-nCoV) vient d’être décrit dans la Revue Radiology. Des images scanner accompagnent les données cliniques. Nous tenterons, dans les prochaines semaines, de rapporter de nouveaux cas concernant cette pathologie.

Le thrombus, facteur de risque de rupture d'un anévrisme aortique ?
27/01/2020 : La présence d'un caillot de sang sur la paroi de l'aorte chez les personnes atteintes d'anévrismes de l'aorte abdominale est associée à une croissance plus rapide et potentiellement dangereuse de l'anévrisme, selon une étude majeure publiée dans la revue Radiology. Ces résultats pourraient aider à identifier les patients qui ont besoin d'un traitement plus agressif et d'une imagerie de suivi plus fréquente après leur diagnostic initial.

Le scanner spectral à comptage photonique confirme son potentiel clinique
11/12/2019 : Le scanner spectral à comptage photonique confirme son potentiel en tant que technologie de rupture en tomodensitométrie. En amont du prochain MDCT 2020, où il s’exprimera à ce sujet, nous avons rencontré le Pr Philippe Douek, l’un des pionniers dans ce domaine, qui fait un point sur la recherche fondamentale sur ce champ, mais également sur la recherche clinique qui engendre des protocoles très prometteurs.

Somatom X.Cite, une nouvelle expérience en scanographie
25/11/2019 : Dans un contexte de montée en puissance des demandes d’examens de scanner, la nouvelle modalité Siemens Somatom X.Cite, qui vient d’être dévoilée le 21 novembre2019 à Zürich, deviendra une référence, tant pour la qualité de l’exploration que de l’amélioration du workflow. La camera FAST3D et le logiciel myExam Companion sont parmi les fonctionnalités les plus innovantes de ce système qui offre une nouvelle expérience en scanographie.


Le Pôle Imagerie Médicale de l’AP-HM surfe sur la dynamique créée par le projet Imagerie Avenir Marseille (IAM-APHM)
14/02/2020 : Alors qu’il arrive à son terme, le projet de renouvellement des modalités d’imagerie du Pôle Imagerie Médicale (PIM) de l’AP-HM suscite bien des espoirs. La dynamique créée par la forte implication des équipes médicales, paramédicales, techniques, biomédicales et administratives et le dialogue constructif qu’il a favorisé permettront d’améliorer la cohésion et la montée en compétences de tous les acteurs du pôle et des directions concernées.

Découvrez les images du coronavirus mises à jour dans Spectrum of imaging
13/02/2020 : « Radiology of Coronavirus : Spectrum of imaging », édité par la Revue Radiology, est une page web mise à jour continuellement. Elle fournit aux radiologues un panel de cas cliniques pour les assister dans leur décision.

Une évocation de l'imagerie médicale de demain au MDCT 2020
12/02/2020 : Le scanner spectral, la radiologie interventionnelle et l’intelligence artificielle ont constitué les thématiques majeures développées lors du 9ème Symposium Scanner volumique. Un événement qui a laissé entrevoir ce que pourrait être l’imagerie médicale diagnostique et thérapeutique à moyen terme.

Dépistage du cancer du poumon : la FNMR interpelle à nouveau les pouvoirs publics
11/02/2020 : Suite aux bons résultats de la récente étude NELSON, la FNMR vient réitérer, par communiqué, sa demande auprès des pouvoirs publics d’étudier la mise en place du dépistage du cancer du poumon par scanner low dose.

De nouvelles données pour identifier le coronavirus 2019-nCoV au scanner
11/02/2020 : Les signes détaillés du coronavirus 2019-nCoV viennent de faire l’objet d’une nouvelle étude parue dans la Revue Radiology. Des images en verre dépoli majoritairement périphériques et postérieures sont caractéristiques au scanner.

France Imageries Territoires, un vent de jeunesse dans la communauté
11/02/2020 : Le réseau de radiologues France Imageries Territoires compte désormais 270 praticiens. Les activités du groupe attirent de plus en plus de jeunes radiologues, les moins de 45 ans formant la majorité des adhérents.

L'étude NELSON promeut le dépistage du cancer du poumon par scanner
10/02/2020 : Le New England Journal of Medicine a publié, dernièrement les résultats de l’étude NELSON sur le dépistage du cancer du poumon chez les fumeurs. Il semble que le scanner low dose puisse significativement réduire le taux de mortalité de ces populations.

Deux nouvelles études en faveur de la tomothérapie pour le cancer du rectum
07/02/2020 : Deux nouvelles études internationales apportent une nouvelle fois la preuve des bénéfices apportés par la tomothérapie dans la prise en charge du cancer avancé du rectum. Combinée à la chimiothérapie et à la chirurgie, cette méthode apporte des résultats très satisfaisants.

Un catheter amégnétique pour les ablations cardiaques obtient le marquage CE
06/02/2020 : Le premier système d’ablation cardiaque en environnement soumis à un champ magnétique vient d’obtenir le marquage CE. Ceci est la promesse de nouvelles pratiques interventionnelles cardiaques guidées par l’IRM.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.


Une évocation de l'imagerie médicale de demain au MDCT 2020
12/02/2020 : Le scanner spectral, la radiologie interventionnelle et l’intelligence artificielle ont constitué les thématiques majeures développées lors du 9ème Symposium Scanner volumique. Un événement qui a laissé entrevoir ce que pourrait être l’imagerie médicale diagnostique et thérapeutique à moyen terme.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Un nouvel espoir de procréer grâce à l'embolisation des fibromes utérins
13/06/2017 : L’embolisation partielle des fibromes utérins pourrait devenir le traitement de première intensifn pour les femmes qui souhaitent procréer. C’est ce qu’a montré une étude portugaise publiée dans la revue Radiology.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Dépistage du cancer du poumon : la FNMR interpelle à nouveau les pouvoirs publics
11/02/2020 : Suite aux bons résultats de la récente étude NELSON, la FNMR vient réitérer, par communiqué, sa demande auprès des pouvoirs publics d’étudier la mise en place du dépistage du cancer du poumon par scanner low dose.

L'étude NELSON promeut le dépistage du cancer du poumon par scanner
10/02/2020 : Le New England Journal of Medicine a publié, dernièrement les résultats de l’étude NELSON sur le dépistage du cancer du poumon chez les fumeurs. Il semble que le scanner low dose puisse significativement réduire le taux de mortalité de ces populations.

France Imageries Territoires, un vent de jeunesse dans la communauté
11/02/2020 : Le réseau de radiologues France Imageries Territoires compte désormais 270 praticiens. Les activités du groupe attirent de plus en plus de jeunes radiologues, les moins de 45 ans formant la majorité des adhérents.

La HAS retoque le scanner low-dose pour le dépistage du cancer du poumon
19/05/2016 : La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié un rapport dans lequel le dépistage du cancer du poumon par scanner low-dose est considéré comme non pertinent. Parmi les arguments avancés, les nombreux faux positifs et les risques de cancers radio-induits générés par la technique.

Le nouvel Arrêté relatif aux PCR, OCR et conseiller en radioprotection est paru !
06/01/2020 : Un nouvel Arrêté vient d’encadrer les nouvelles dispositions relatives à la gestion du risque ionisant en milieu de Santé. Les notions de PCR, d’OCR ou de conseiller en radioprotection y sont expliqués.  

De nouvelles données pour identifier le coronavirus 2019-nCoV au scanner
11/02/2020 : Les signes détaillés du coronavirus 2019-nCoV viennent de faire l’objet d’une nouvelle étude parue dans la Revue Radiology. Des images en verre dépoli majoritairement périphériques et postérieures sont caractéristiques au scanner.