Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiothérapie > Radiothérapie renforcée au NBTXR3: résultats encourageants pour le CHC et les métastases hépatiques

Radiothérapie renforcée au NBTXR3: résultats encourageants pour le CHC et les métastases hépatiques

MERCREDI 25 SEPTEMBRE 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Une étude présentée lors du congrès ASTRO 2019 permet d'entrevoir une alternative thérapeutique pour les patients présentant un CHC ou des métastases hépatiques. Il s'agit de l'utilisation du radioenhancer NBTXR3 en complément de la radiothérapie stéréotaxique.

Radiation Oncology

Nanobiotix a annoncé, le 18 septembre 2019, les résultats de l'étude de phase I évaluant le radioenhancer NBTXR3 activé par radiothérapie stéréotaxique (RTS) et publiée dans la Revue Radiation oncology. Ces données ont été présentées par le Dr EnriqueChajon, investigateurde l'étude, au congrès annuel de l'ASTRO 2019.

Une étude sur des patients présentant un CHC ou des métastases hépatiques

La population de cette étude comprenait 11 patients atteints deCarcinome Hépatocellulaire (CHC) avec une espérance de vie supérieure àtrois mois, non éligiblesà la chirurgie locale ou à un traitement local et 6 patients présentant des Métastases Hépatiques non résécables avec une espérance de vie supérieure à six mois. Pour ces patients, la radiothérapiestéréotaxique (RTS) est une thérapie alternative bien tolérée mais la dose de radiation est limitée par la fonction hépatique qui est largement altérée dans ce groupe.

Il est donc nécessaire d'augmenter la dose délivrée à la tumeur, tout en épargnant les tissus sains environnants, sans ajouter de contrainte supplémentaire sur le foie. NBTXR3 étant inerte à moins d'être exposé aux rayonnements ionisants, qu'il n'est pas métabolisé par le foie et qu'il peut être administré indépendamment de la fonction hépatique et rénale, ce traitement offre une opportunité d'augmenter l'efficacité de la RTS tout en maintenant des niveaux de doses tolérables pour le patient.

Des taux de réponse encourageants pour une possible alternative thérapeutique

Dans cette étude, le profil de sécurité de NBTXR3 activé par la RTS était similaire à la RTS seule sans toxicité limitant la dose. De plus, NBTXR3 a prouvé qu'il restait dans la tumeur injectée sans fuite dans les tissus environnants.À ce jour, 62,5 % des patients CHC évalués ont montré une réponse complète tandis que 100% des patients ont montré au moins une réponse partielle alors que chez les patients présentant des métastases, 50% ont montré une réponse partielle et 50% ont stabilisé leur maladie.

Ces résultats montrentque NBTXR3 activé par RTS pourrait représenter une option importante chez les patients atteints de CHC non éligibles à un traitement local curatif ou présentant des métastases hépatiques non résécables.Ils augmente la population ciblée par NBTXR3 au-delà desSarcomes des Tissus Mous et descancers de la Tête et du Cou.

Bruno Benque


toshiba

Radiothérapie renforcée au NBTXR3: résultats encourageants pour le CHC et les métastases hépatiques
25/09/2019 : Une étude présentée lors du congrès ASTRO 2019 permet d'entrevoir une alternative thérapeutique pour les patients présentant un CHC ou des métastases hépatiques. Il s'agit de l'utilisation du radioenhancer NBTXR3 en complément de la radiothérapie stéréotaxique.

Radiothérapie: première mondiale pour synchrony® appliqué au système Radixact®
02/09/2019 : Le système synchrony®, qui ajuste en temps réel le rayonnement en radiothérapie, a pu être mis en œuvre pour la première fois en complément du système Radixact®. La dose maximale a pu être ainsi administrée en préservant les tissus sains.

Ostéoradionécrose post-radiothérapie : l'IRSN lance in projet de recherche
22/08/2019 : L'IRSN vient de lancer XBONE, un nouveau projet visant à réparer les effets secondaires induits sur les os par des radiothérapies des cancers aéro-digestifs. Ce protocole de thérapie utilise les cellules stromales mésenchymateuses dans une matrice de biomatériau.

Un patient reçoit double dose en radiothérapie stéréotaxique
02/08/2019 : Les périodes de surcharge de travail, on le sait, sont susceptibles d'entrainer des erreurs de pratique. Le service de radiothérapie du Centre François Baclesse de Caen en a fait l'expérience récemment avec un ESR de niveau 2.

Le CH de Soissons inaugure son nouveau service de radiothérapie
15/07/2019 : Le CH de Soissons vient d'inaugurer un nouveau service de radiothérapie dans ses locaux. Ce projet a fait l'objet de la constitution d'un GCS avec l'Institut Godinot de Reims.

Un essai clinique valide la pertinence de NBTXR3 pour améliorer la radiothérapie des tissus mou
11/07/2019 : La pertinence de l'injection en intraveineux de NBTXR3 avant radiothérapie vient de faire l'objet d'un publication dans The Lancet Oncology. 179 patients ont bénéficié de cet essai.

Un nouvel accélérateur haut de gamme à l'Institut Curie
27/06/2019 : Avec l'acquisition récente de l'Halcyon de Varian, l'Institut Curie fait porter à 13 le nombre des accélérateurs mis à disposition des patients pour la radiothérapie. Cette modalité améliorera la qualité des prises en charge et augmentera le nombre de patients traités.

Une nouvelle stratégie radiothérapeutique pour le cancer du sein précoce ?
25/06/2019 : Un supplément à forte dose de radiothérapie stéréotaxique apporté à une radiothérapie classique semble apporter des effets bénéfiques pour les patientes traitées pour un cancer du sein précoce. C'est ce que révèle une étude française.

Des programmes de recherche IRSN sur les effets secondaires à la radiothérapie
06/06/2019 : L'IRSN développe de nouveaux programmes de recherche sur les effets secondaires en radiothérapie. Il élabore notamment des modèles prédictifs et va lancer un premier essai clinique mettant en jeu des cellules souches réparatrices.

Le système Radixact s’équipe de Synchrony pour des niveaux inégalés de précision dans le traitement des tumeurs mobiles par radiothérapie
29/04/2019 : Avec le lancement de sa nouvelle technologie de suivi des mouvements Synchrony® pour le système de radiothérapie Radixact, Accuray Incorporated hisse la précision des traitements à un niveau jamais atteint. Couplé aux systèmes de planification Accuray Precision® et de gestion des données patients iDMS®, le système Radixact améliore, depuis 2017, les capacités de traitement dans plusieurs centres de référence dans le monde. Aujourd’hui avec la mise à disposition de la technologie de synchronisation des mouvements Synchrony, le système Radixact peut procéder à la synchronisation du mouvement intra-fraction, permettant ainsi le suivi, la détection et la correction en temps réel du mouvement de la tumeur pendant le traitement, dans le but d’améliorer la précision de la dose délivrée et la durée de traitement en comparaison aux systèmes de radiothérapie conventionnelle.


Intelligence artificielle en routine: quelles perspectives ?
11/10/2019 : Le plateforme d'intelligence artificielle AiCE, embarquée depuis près d'un an dans certaines modalités de scanographie Canon Medical, est utilisée en routine dans plusieurs hôpitaux universitaires français. Une étude du CHU de Dijon sur l'apport d'AiCE en imagerie cardiaque sera présentée aux JFR 2019.

Un scanner à l'Institut médico-légal pour une assistance aux autopsies haut de gamme
10/10/2019 : L'Institut médico-légal du CHU de Tours a fait l'acquisition, il y a un an, d'un scanner FCT Speedia de Fujifilm pour assister les médecins légistes dans leurs autopsies. Le PR Pauline Saint-Martin, Chef de ce service, revient pour nous sur les apports de cette modalité pour la qualité des examens réalisés et l'amélioration des workflows.  

Esaote célèbre le nouveau MyLab X8 aux Journées Francophones de Radiologie (JFR)
09/10/2019 : En présentant, aux JFR 2019, sa nouvelle plateforme MyLab™X8, Esaote mettra une nouvelle fois en lumière son dynamisme en matière de d'innovation, de recherche et de développement. Ses fonctionnalités avancées, gages de workflow et de qualité d'image améliorés, seront dévoilées le 11 octobre sur le stand de la société internationale.

Téléradiologie : produire des comptes rendus irréprochables en un délai record
09/10/2019 : Dans un contexte de pénurie médicale et de désertification dans certains territoires, la continuité de la prise en charge en radiologie implique un développement significatif de la téléradiologie. Depuis la création du réseau CGTR, ce sont plus de 1.5 millions de patients qui ont été pris en charge par les télérédiologues de CGTR, avec une accélération constante de la demande : en 2019, CGTR a pris en charge en moyenne plus de 37 000 patients par mois en France au sein de son réseau, soit une projection sur l’année de plus de 444 000 prises en charge au minimum. En 2017, ce chiffre n'était que de 270 000 prises en charges, soit une croissance de 64,4 % en 2 ans !

Un intégrateur de technologies qui répond aux enjeux de télé-expertise et de collaboration
09/10/2019 : Présent depuis de nombreuses années auprès des établissements de santé, LAFI, intégrateur de technologies, participe pour la deuxième année consécutive aux JFR et vous donne rendez-vous sur son stand 216A pour échanger avec ses équipes et découvrir les dernières innovations technologiques au catalogue du fabricant HP Inc.

Radioprotection du patient: quelques modifications publiées dans un Arrêté
07/10/2019 : Les dispositions prises par l'Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) dans sa Décision du 11 juin 2019 viennent de faire l'objet d'un Arrêté su Ministère. La fréquence des formations à la radioprotection du patient, les professionnels concernés e les méthodes pédagogiques sont notamment concernés par ce document.

La communauté radiologique toujours mobilisée pour Octobre rose
07/10/2019 : La campagne de communication Octobre rose bat son plein en ce mois d'octobre. Et même si certains ne sont toujours pas convaincus par celle-ci, la communauté radiologique, FNMR en tête, continue de se mobiliser pour donner plus d'impact à cette action de Santé publique.

JFR 2019: le rendez-vous des grandes nouveautés Samsung Healthcare
07/10/2019 : À l’occasion de la prochaine édition des JFR (sous le thème « Le radiologue augmenté »), Samsung Healthcare vous invite à découvrir une nouvelle vision de l’expérience utilisateur, résolument tournée vers l’intelligence artificielle et les technologies avancées.

Améliorer le dépistage du très redouté cancer du sein masculin
04/10/2019 : Selon une étude parue dans la Revue Radiology, le dépistage du cancer du sein masculin peut permettre une détection précoce de la maladie. Elle peut s'avérée très utile chez les hommes présentant un risque élevé de contracter la maladie.

Une désinfection de haut niveau des sondes pour une activité d'échographie à la qualité améliorée
03/10/2019 : Les nouvelles recommandations de la HAS concernant la désinfection des sondes d'échographie sont susceptibles d'évoluer, comme le préconisent les sociétés scientifiques mondiales. Dans ce cadre, le dispositif Chronos de Germitec répond à tous les référentiels sans affecter le workflow du centre d'imagerie.


Un scanner à l'Institut médico-légal pour une assistance aux autopsies haut de gamme
10/10/2019 : L'Institut médico-légal du CHU de Tours a fait l'acquisition, il y a un an, d'un scanner FCT Speedia de Fujifilm pour assister les médecins légistes dans leurs autopsies. Le PR Pauline Saint-Martin, Chef de ce service, revient pour nous sur les apports de cette modalité pour la qualité des examens réalisés et l'amélioration des workflows.  

Une plateforme dédiée pour choisir un moteur d'IA pertinent
03/10/2019 : Acteur historique de l'informatique de Santé, Softway Medical propose une offre d'intelligence artificielle tout à fait originale. À partir d'un catalogue de moteurs d'IA, le radiologue pourra choisir celui qui répondra précisément à ses besoins. Rendez-vous aux JFR 2019 pour découvrir cette nouvelle offre.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Intelligence artificielle en routine: quelles perspectives ?
11/10/2019 : Le plateforme d'intelligence artificielle AiCE, embarquée depuis près d'un an dans certaines modalités de scanographie Canon Medical, est utilisée en routine dans plusieurs hôpitaux universitaires français. Une étude du CHU de Dijon sur l'apport d'AiCE en imagerie cardiaque sera présentée aux JFR 2019.

La HAS retoque le scanner low-dose pour le dépistage du cancer du poumon
19/05/2016 : La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié un rapport dans lequel le dépistage du cancer du poumon par scanner low-dose est considéré comme non pertinent. Parmi les arguments avancés, les nombreux faux positifs et les risques de cancers radio-induits générés par la technique.

La radiologie française a-t-elle vraiment besoin du COFRAC ?
21/11/2018 : La radiologie française est très impliquée dans les processus qualité. Mais cela n'empêche pas le COFRAC de travailler sur un référentiel de certification ISO identique à celui des laboratoires de biologie. Le G4 monte au créneau pour affirmer son désaccord.

Le site des formations de l'IRSN fait peau neuve
27/06/2018 : L'offre de formations de l'Institut de Radioprotection et de Sureté Nucléaire (IRSN) dispose désormais d'un nouveau site internet. Ce site est géré par l'ENSTTI.

Téléradiologie : produire des comptes rendus irréprochables en un délai record
09/10/2019 : Dans un contexte de pénurie médicale et de désertification dans certains territoires, la continuité de la prise en charge en radiologie implique un développement significatif de la téléradiologie. Depuis la création du réseau CGTR, ce sont plus de 1.5 millions de patients qui ont été pris en charge par les télérédiologues de CGTR, avec une accélération constante de la demande : en 2019, CGTR a pris en charge en moyenne plus de 37 000 patients par mois en France au sein de son réseau, soit une projection sur l’année de plus de 444 000 prises en charge au minimum. En 2017, ce chiffre n'était que de 270 000 prises en charges, soit une croissance de 64,4 % en 2 ans !

LE TECHNETIUM MEDICAL POURRAIT PROVENIR DES CYCLOTRONS
04/03/2015 : La production d’un technetium (Tc-99m) fiable pour les pratiques de médecine nucléaire pourra se faire par cyclotron. C’est le résultat de recherches canadiennes qui mettent en oeuvre une technologie verte pour assurer les besoins mondiaux croissants pour cet élément.  

La tomosynthèse s2D pour remplacer la mammographie
22/02/2017 : Une étude publiée dans Radiology montre les avantages de la reconstruction des données de la tomosynthèse, pour obtenir une mammographie 2D de dépistage du cancer du sein. Les critères cliniques sont en partie améliorés et la dose de rayonnement administrée est, de fait, réduite.