Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Médecine nucléaire > Femmes et hommes égaux devant le risque cardiaque d'origine diabétique

Femmes et hommes égaux devant le risque cardiaque d'origine diabétique

LUNDI 01 JUILLET 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Selon une étude multicentrique publiée dans la revue Radiology: Cardiothoracic Imaging, les anomalies décelées lors d'un test de stress par PET sont associés à un risque considérablement accru de décès d'origine cardiaque, en particulier chez les personnes atteintes de diabète. 

RSNA

Le diabète est un facteur de risque majeur pour les maladies coronariennes et les crises cardiaques. Une évaluation précise du risque cardiaque de ces patients est essentielle, afin d'orienter les traitements. L'imagerie de perfusion myocardique par PET (PET MPI) a émergé ces dernières années comme un outil prometteur pour le diagnostic et l’évaluation des risques dans ce cadre. Des recherches antérieures soutiennent l’utilisation de cet examen dans l’évaluation de l'état des patients présentant une maladie coronarienne suspectée ou connue. Cependant, on en sait moins sur sa valeur chez les patients diabétiques.

Une étude faisant intervenir l'imagerie de perfusion myocardique par PET

Dans la plus grande étude du genre à ce jour, qui a été publiée récemment dans la Revue Radiology: Cardiothoracic Imaging, les chercheurs de quatre centres ont rassemblé des données cliniques sur les épreuves de stress pour les patients diabétiques et non diabétiques, puis les ont suivis pour identifier la survenue d'événements indésirables sur le myocarde. Le groupe d'étude était composé de 7 061 participants, dont 1 966 personnes atteintes de diabète. Les données ont montré que, chez les patients diabétiques, une PET MPI anormale était associée à un risque accru d'accident cardiaque dans tous les sous-groupes cliniques importants en fonction de l'âge, du sexe, de l'obésité ou chez les patients ayant déjà subi une angioplastie. En utilisant ces données, les chercheurs ont pu évaluer plus précisément le risque cardiaque pour une proportion significative de patients diabétiques.

Un bon outil de sélection des patients candidats à un traitement immédiat

"Les données du test de stress chez les patients diabétiques nous ont permis de mieux stratifier les risques dans plus de 39% des cas, précise l'auteur principal de l'étude, le Dr Hicham Skali, du Brigham and Women’s Hospital and Harvard Medical School in Boston. Les patients diabétiques présentent un risque de décès d'origine cardiaque nettement plus élevé que les patients non diabétiques, et les données d'un test de stress nous aident à stratifier davantage les patients les plus exposés." Les résultats suggèrent que la PET MPI pourrait aider à sélectionner les patients vulnérables, candidats à un traitement immédiat, tout en épargnant aux autres des procédures inutiles.

Les femmes et les hommes égaux devant le risque cardiaque d'origine diabétique

Parmi les personnes non diabétiques, les conclusions de l’étude font écho à celles d’études antérieures qui montraient que les hommes couraient un risque beaucoup plus élevé de mort d'origine cardiaque que les femmes. Mais ce n’était pas le cas chez les patients diabétiques. "Chez les patientes non atteintes de diabète, le fait d'être une femme confère un avantage certain en ce sens que leur risque de décès est bien moindre, quelles que soient les conséquences de leur stress, poursuit le Dr Skali. Toutefois, lorsque vous examinez les patients diabétiques, les hommes et les femmes ont relativement le même risque de décès cardiovasculaire, et ce risque augmente avec l’aggravation des résultats du test de stress par PET.»

Les données ont également révélé que, même avec des résultats normaux de PET MPI, les diabétiques présentaient un taux de mortalité cardiaque similaire à celui des personnes non diabétiques de 10 à 15 ans plus vieux, ce qui suggère que les patients diabétiques plus jeunes pourraient avoir besoin d'outils supplémentaires pour la stratification du risque.

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Femmes et hommes égaux devant le risque cardiaque d'origine diabétique
01/07/2019 : Selon une étude multicentrique publiée dans la revue Radiology: Cardiothoracic Imaging, les anomalies décelées lors d'un test de stress par PET sont associés à un risque considérablement accru de décès d'origine cardiaque, en particulier chez les personnes atteintes de diabète. 

Le PET-IRM à l'honneur prochainement à Londres
16/05/2019 : Un congrès de trois jours sera consacré prochainement au PET-IRM, au King's College de Londres. Les spécialistes des deux technologies s'y retrouveront, par des cours séparés, puis communs.

Étude prometteuse pour le futur de la radiothérapeutique
07/05/2019 : En utilisant la même molécule porteuse pour deux radio-isotopes, des chercheurs japonais ont mené une expérience de radiothérapeutique in vivo très prometteuse.

Une étude prouve les interférences des téléphones mobiles sur le fonctionnement des gamma caméras
20/03/2019 : Les interdictions relatives à l'usage des téléphones mobiles à proximité d'une gamma caméra semblent justifiées. C'est ce que montre une étude parue dans le Journal of Radiation Imaging and Radiation Sciences.

Parkinson: le région cérébrale du contrôle des impulsions identifiée
11/02/2019 : Pour étudier les mécanismes responsables de troubles du contrôle des impulsions pour les patients parkinsoniens, un programme DHUNE a utilisé le PETScan. Cela a permis de visualiser la région cérébrale impliquée.

Incident de radioprotection de faible gravité au CH d'Avignon
08/02/2019 : Le CH d'Avignon a fait preuve de réactivité lorsqu'a été constatée une fuite dans le bac de recueil des effluents radioactifs provenant des sanitaires des patients de médecine nucléaire. L'ASN a classé cet événement au niveau 1 de l'échelle INES.

Un nouveau traceur pour la détection du mélanome
18/01/2019 : Une nouvelle procédure de médecine nucléaire pour la détection du mélanome malin, a été testée avec succès pour la première fois chez l'homme et pourrait améliorer la détection du mélanome primaire et métastatique. 

Recommandations pour la gestion des patients décédés après un acte de médecine nucléaire
18/01/2019 : La gestion des patients décédés après un acte de médecine nucléaire ou de radiothérapie de contact fait l'objet de recommandations diffusées par l'ASN.

Les manipulateurs restent compétents pour la préparation des médicaments radio-pharmaceutiques
19/12/2018 : Le Conseil d'État a débouté les syndicats de pharmaciens qui souhaitaient faire annuler un article du Décret de compétences des manipulateurs relatif à la préparation des médicaments radio-pharmaceutiques.

Un PETScan numérique inauguré au Centre LUMEN de Lyon
04/12/2018 : Philips a inauguré, le 30 novembre 2018 au centre LUMEN de Lyon, l’un des plus importants centres de médecine nucléaire en France, un nouveau TEP Scan Philips Vereos. L’arrivée de ce nouvel équipement 100 % numérique est un réel avantage pour les patients. Une détection des tumeurs à l’échelle du millimètre est désormais possible, avec une réduction de 50 %de la dose de traceur radioactif injecté au patient.


Formation aux gestes d’urgence en imagerie médicale
26/08/2019 : Forcomed organise une journée de formation DPC aux gestes d'urgence dans le cadre de l'allergie ou de l'arrêt cardio-respiratoire. Elle est proposée en présentiel.

Le chant du criquet qui attaque le cerveau
23/08/2019 : Le "Syndrome du criquet de l'ambassade des USA à Cuba" semble avoir trouvé une explication scientifique. C'est ce que montre une étude utilisant l'IRM fonctionnelle parue dans le Journal of the American Medical Association.

Ostéoradionécrose post-radiothérapie : l'IRSN lance in projet de recherche
22/08/2019 : L'IRSN vient de lancer XBONE, un nouveau projet visant à réparer les effets secondaires induits sur les os par des radiothérapies des cancers aéro-digestifs. Ce protocole de thérapie utilise les cellules stromales mésenchymateuses dans une matrice de biomatériau.

Le Pr Yves Menu évoque l'évolution de l'ECR
20/08/2019 : Le Pr Yves Menu, Rédacteur en chef de la revue European Radiology, évoque l'évolution de l'ECR depuis sa première participation en 1991 sur la nouvelle ESR Connect Channel.

Traitement de la TDAH : des effets nocifs pour la substance blanche des jeunes enfants
19/08/2019 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, un médicament utilisé pour traiter le trouble déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) semble affecter le développement de la substance blanche chez les enfants atteints de ce trouble. Les mêmes effets n'ont pas été observés chez les adultes atteints de cette pathologie.

Hologic acquiert une partie de SuperSonic Imagine
14/08/2019 : SuperSonic Imagine vient de céder 46% de ses actions à Hologic. De quoi développer ses ventes à l'export.

Formation à l'imagerie IRM du pelvis féminin
13/08/2019 : Forcomed propose des formations spécifiques à l'imagerie IRM des pathologies du pelvis féminin. Elles sont scindées en trois programmes distincts, dont un consacré au perfectionnement.

La Data science en Santé se développe à l'Université
13/08/2019 : L'Intelligence artificielle en Santé fera l'objet de plusieurs cursus de formation dans les Universités françaises à la rentrée. C'est notamment le cas à l'Université Paris Descartes.

RSNA 2019 : 3 700 m2 dédiés à l'intelligence artificielle
09/08/2019 : Le RSNA 2019 AI Showcase proposera un plus grand espace dédié à l'intelligence artificielle. Des démonstrations et des salles de classe permettront aux fournisseurs de solutions et aux spécialistes de promouvoir les outils d'aide à la décision clinique ainsi que les bonnes pratiques de gestion des données.

UniHA élargit considérablement son offre dans le domaine des ultrasons
07/08/2019 : Le nouveau marché d'imagerie ultrasonore mis en place par UniHA proposera une offre complète de modalités, pour des usages classiques ou les plus spécifiques. Il comporte également des systèmes de télé-échographie et de désinfection des sondes.


Les modalités d'imagerie médicale sont toujours mal réparties en France
18/07/2019 : La nouvelle étude de la DREES sur les établissements de Santé français objective, pour 2017, la confirmation de la baisse du nombre d'installation de radiologie conventionnelle. Pour l'imagerie en coupe, ce document confirme les disparités territoriales en terme d'équipement.

Ultrasons ou résonance magnétique: faites votre choix pour l'élastographie hépatique !
20/03/2018 : L'élastographie par résonance magnétique se place comme un examen de référence pour l'évaluation de la fibrose hépatique. Une enquête publiée dans la revue Radiology se propose de la comparer avec l'élastographie échographique.

Le deep learning pour segmenter les images IRM de prostate
15/02/2018 : Une méthode de segmentation de la prostate par deep learning à partir d'images IRM vient d'être validée par comparaison avec l'interprétation par des spécialistes. Une nouvelle étape vers l'identification assistée des lésions cancéreuses.

FACTUM HEALTHCARE CONSOLIDE SA POSITION EN FRANCE ET EN BELGIQUE
02/09/2015 : Factum Healthcare se place désormais comme un partenaire essentiel des établissements de santé et cabinets d'imagerie pour l'acquisition de nouvelles modalités. Elle sera un des acteurs majeurs de l'amélioration de la continuité de prise en charge radiologique des patients en faisant progresser le parc de machines sur le territoire.

Biotronik présente ses prothèses cardiaques compatibles avec l’examen IRM
16/02/2016 : Le vendredi 12 février 2016, Biotronik a présenté sa nouvelle gamme de produits IRM-compatibles et son nouveau dispositif MRI AutoDetect. Pour l’occasion, le Docteur Philippe Cart, radiologue à l’Hôpital de Charleville-Mézières et le Docteur Arnaud Lazarus, cardiologue rythmologue à la clinique Ambroise Paré, ont été invités à prendre la parole pour nous faire partager leur expérience respective.

Nouvelles collaborations entre HL7 et IHE au service de l'interopérabilité
23/06/2016 : Suite à une longue histoire de collaboration fructueuse, Health Level Seven International (HL7) et Integrating the Healthcare Enterprise (IHE) ont annoncé qu’ils renouvelaient leur accord de coopération pour faire avancer l'interopérabilité des systèmes d’information de santé.

Ostéoradionécrose post-radiothérapie : l'IRSN lance in projet de recherche
22/08/2019 : L'IRSN vient de lancer XBONE, un nouveau projet visant à réparer les effets secondaires induits sur les os par des radiothérapies des cancers aéro-digestifs. Ce protocole de thérapie utilise les cellules stromales mésenchymateuses dans une matrice de biomatériau.

Le Pr Yves Menu évoque l'évolution de l'ECR
20/08/2019 : Le Pr Yves Menu, Rédacteur en chef de la revue European Radiology, évoque l'évolution de l'ECR depuis sa première participation en 1991 sur la nouvelle ESR Connect Channel.

La Data science en Santé se développe à l'Université
13/08/2019 : L'Intelligence artificielle en Santé fera l'objet de plusieurs cursus de formation dans les Universités françaises à la rentrée. C'est notamment le cas à l'Université Paris Descartes.

Un patient reçoit double dose en radiothérapie stéréotaxique
02/08/2019 : Les périodes de surcharge de travail, on le sait, sont susceptibles d'entrainer des erreurs de pratique. Le service de radiothérapie du Centre François Baclesse de Caen en a fait l'expérience récemment avec un ESR de niveau 2.