Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiologie générale diagnostique > Harmonisation européenne de la formation des radiologues: l'ESR en appelle aux sociétés savantes nationales

Harmonisation européenne de la formation des radiologues: l'ESR en appelle aux sociétés savantes nationales

VENDREDI 14 JUIN 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

L'European Society of Radiology évoque, dans un communiqué, la nécessaire modification de la directive européenne relative aux qualifications européenne. Elle souhaite notamment que les formations de radiologues soient harmonisées , que le nom de la discipline soit modifié et que les sociétés savantes nationales œuvrent dans ce sens.

ESR

L'European Society of Radiology (ESR) renouvelle périodiquement ses initiatives visant à harmoniser la formation médicale des radiologistes à travers l’Europe.

L'ESR demande la modification de la directive européenne relative aux qualifications professionnelles

Suite au plaidoyer de la communauté radiologique continentale, en étroite coordination avec l'Union européenne des médecins spécialistes (UEMS), et après la modernisation de la Directive relative aux qualifications professionnelles du 20 novembre 2013, le climat politique actuel offre de nouvelles opportunités pour adapter le cadre juridique régissant la libre circulation des médecins et la reconnaissance des qualifications professionnelles. Compte tenu de l'évaluation en cours de la directive sur les qualifications professionnelles, l'ESR attire à nouveau l'attention de la Commission européenne sur sa double demande de modification de l'annexe V, section 5.1.3., afin de préserver les normes les plus élevées en matière de formation médicale et de soins des patients dans toute l’Europe.

Changer le nom de la spécialité pour évoquée aussi la composante interventionnelle

Une fois de plus, l'ESR s'est associée à l'UEMS, l'autorité en charge de l'enseignement médical en Europe, démontrant ainsi son engagement continu à collaborer avec des organisations partenaires pour l'harmonisation des processus d'acquisition de compétences. Dans une lettre officielle adressée à la Commission européenne, l'ESR invite instamment la Commission européenne à adopter un acte délégué visant à porter de quatre à cinq ans le nombre minimal d'années de formation des radiologues, conformément au Curriculum européen de formation en radiologie élaboré pour poursuivre l’harmonisation de l’enseignement de la radiologie dans toute l’Europe.

Les besoins croissants en formation et l'introduction de solutions numériques en imagerie médicale exigent des normes de formation tout aussi élevées, qui ne peuvent être satisfaites que par la mise en œuvre d'une formation complète en radiologie d'une durée de cinq ans. En outre, l’ESR appelle les États membres et la Commission européenne à changer le nom de la discipline intitulée "radiologie diagnostique" et de le remplacer "radiologie", afin de refléter la pratique actuelle de la profession comprenant des procédures diagnostiques et interventionnelles.

Un rôle primordial dévolu aux sociétés savantes nationales

Étant donné que les États membres sont compétents pour inscrire unilatéralement le nom d’une profession à l’annexe V, ils sont vivement encouragés à inscrire unilatéralement "Radiologie" en tant que nom de la discipline comme première étape vers l’harmonisation. Néanmoins, l'ESR estime qu'une solution à l'échelle européenne est nécessaire et invite donc instamment les États membres et la Commission européenne à engager un dialogue dans l'intérêt de la libre circulation des radiologistes en Europe. L'ESR soutient une approche à plusieurs niveaux, lançant simultanément des initiatives aux niveaux national et européen, afin de renforcer la voix de la radiologie dans le débat. Elle compte donc sur les sociétés savantes nationales de radiologie pour être les messagers de la position de radiologie unifiée vis-à-vis des ministères de la santé et des autorités sanitaires.

Seule une approche coordonnée, associant l'ESR et ses membres institutionnels, peut engendrer des normes les plus élevées, une véritable harmonisation de la formation en radiologie et une amélioration de la mobilité de la profession de radiologue en Europe.

Bruno Benque avec ESR


toshiba

Les radiologues libéraux face au COVID
03/08/2020 : Pour débuter sa campagne de communication dédiée à la radiologie libérale face au COVID, la FNMR a publié deux vidéos faisant intervenir le Dr Jean-Charles Leclerc ainsi qu’une patiente atteinte de BPCO.

La radiologie privée fortement impactée par la pandémie aux USA
20/07/2020 : Les cabinets de radiologie ont été particulièrement durement touchées par la pandémie de COVID-19 aux USA, et les mesures qu'elles prennent pour atténuer l'impact de la pandémie sur leur pratique façonneront l'avenir de la radiologie. Une étude spéciale de la RSNA COVID-19 Task Force publiée dans la Revue Radiology détaille les déterminants de cette conjoncture.

Un impact factor croissant pour les revues de l'ESR
06/07/2020 : L’European Society of Radiology (ESR) vient d'annoncer les résultats de la récente publication d'Impact Factor 2019 pour ses revues scientifiques. L'ascension de la Revue European Radiology, au-delà de la barre des 4.0, ainsi que la première fulgurante d'Insights into Imaging directement dans le tiers supérieur du classement, soulignent l'excellence des revues ESR et leur rôle important au niveau européen, mais également mondial, de la radiologie.

Un DU de recherche clinique dédié aux manipulateurs d'électroradiologie médicale
02/07/2020 : Les manipulateurs disposent désormais d’un DU de recherche clinique adapté à leur pratique. C’est la Faculté de médecine de Montpellier, soutenue par le CERF, qui vient de créer ce cursus.

Soins, enseignement, recherche : les chefs de pôles d'imagerie craignent le point de rupture irréversible
17/06/2020 : Alors que l’hôpital tente de se réformer et dans le cadre du Ségur de la Santé, le Collège des Chefs de pôle d’imagerie médicale a publié un communiqué afin de sensibiliser les tutelles sur la mise en danger des missions de l’imagerie médicale dans les CHU.

Le Dr Jean-Philippe Masson réélu pour un troisième mandat à la Présidence de la FNMR
09/06/2020 : Le Dr Jean-Philippe Masson a été réélu à la Présidence de la Fédération Nationale des Médecins radiologues (FNMR) pour les trois prochaines années. Il s’agit de son troisième mandat consécutif.

Education on demand, la plateforme européenne d'e-learning en radiologie élaborée par l'ESR
08/06/2020 : Avec la mise en ligne de quelques 397 cours, « Education on demand », l’ESR a élaboré un réel outil pédagogique en ligne pour les radiologues de tous niveaux en e-learning.  

Un spectre de signes radiologiques multimodal pour le COVID-19
02/06/2020 : L’IRM, le TEPScan et l’échographie peuvent, chacun dans son domaine, apporter des informations pertinentes dans le diagnostic ou le suivi des pathologies dues au COVID-19. C’est ce qui ressort d’une étude publiée dans la Revue Radiology : Cardiothoracic imaging qui tente d’établir un spectre de signes radiologiques multimodal.

La RSNA publie deux nouveau documents de bonnes pratiques pour la radiologie en environnement COVID-19
18/05/2020 : Après avoir élaboré un guide de bonnes pratiques pour la radiologie en environnement COVID-19, le groupe de travail COVID-19 de la Radiological Society of North America (RSNA) vient de publier deux nouveauw documents. L’un porte sur la préparation aux surtensions liées au COVID-19 tandis que l’autre cible la préparation des services de radiologie en post-COVID-19.

La radiographie thoracique donne des signes prédictifs pour l'hospitalisation des malades COVID-19
15/05/2020 : La radiographie pulmonaire initiale lors du passage aux urgences d’un patient infecté par le COVID-19 peut donner des informations sur les suites prévisibles de son hospitalisation. C’est ce qu’affirment des chercheurs américains à partir des scores de gravité déduits de cette exploration.


Le large spectre de pathologies cérébrales liées au COVID-19
05/08/2020 : Une étude suédoise rapporte un large spectre de pathologies neurologiques liées au COVID-19. Dans la Revue Radiology, les chercheurs ont identifié des anomalies en majorité vasculaires et inflammatoires.

Les radiologues libéraux face au COVID
03/08/2020 : Pour débuter sa campagne de communication dédiée à la radiologie libérale face au COVID, la FNMR a publié deux vidéos faisant intervenir le Dr Jean-Charles Leclerc ainsi qu’une patiente atteinte de BPCO.

Les inscriptions au RSNA 2020 entièrement virtuel sont ouvertes
03/08/2020 : Le congrès de la RSNA 2020 sera entièrement virtuel. Des séances plénières, des questions-réponses ou des chat seront proposés pour des accès premium ou standard. Les inscriptions sont désormais ouvertes.

SystemX renforce sa position sur le marché RIS-PACS
29/07/2020 : SystemX vient d’annoncer son rapprochement avec Penaranda Informatique, une société qui conçoit des solutions RIS. Elle renforce ainsi sa présence sur le marché des solutions RIS-PACS.

Angioplastie coronaire : que faire lorsque le guide passe en sous-intimal ?
27/07/2020 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, un webinar illustrant différentes stratégies d’abord d’une lésion d’occlusion d’artère coronaire chronique lorsque le guide passe en sous-intimal.

ECR 2020 virtuel : un succès retentissant !
24/07/2020 : L’European Society of Radiology se réjouit du succès rencontré par le congrès ECR 2020 diffusé uniquement en ligne. Mais le congrès n’est pas encore fini puisque des « Highlight weeks » seront diffusés tout au long de l’année 2020.

Le dépistage du cancer du sein assuré jusque dans les régions saoudiennes reculées
22/07/2020 : En faisant l’acquisition de dix unités mobiles de mammographie autonomes plusieurs jours, le Ministère de la Santé d’Arabie Saoudite espère voir augmenter le taux de dépistage du cancer du sein. Un projet porté par Fujifil et Toutenkamion.

La radiologie privée fortement impactée par la pandémie aux USA
20/07/2020 : Les cabinets de radiologie ont été particulièrement durement touchées par la pandémie de COVID-19 aux USA, et les mesures qu'elles prennent pour atténuer l'impact de la pandémie sur leur pratique façonneront l'avenir de la radiologie. Une étude spéciale de la RSNA COVID-19 Task Force publiée dans la Revue Radiology détaille les déterminants de cette conjoncture.

Polyvalence, fiabilité et workflow amélioré pour les installations Canon Medical à l’ECR 2020
17/07/2020 : Le symposium organisé par Canon Medical lors de l’ECR virtuel 2020 a présenté les innovations majeures apportées par le constructeur japonais en tomodensitométrie et en imagerie interventionnelle. La soustraction d’image, l’imagerie spectrale et le deep learning reconstruction (DLR) AiCE ont été développées, ainsi que la salle d’imagerie interventionnelle multi-modalité Alphenix 4D CT.

Terumo se place sur le marché de la radiothérapie interne sélective
16/07/2020 : En faisant l’acquisition de la start-up hollandaise Quirem Medical, Terumo se place parmi les fournisseurs influents de matériels de radiothérapie interne sélective.


Scanner thoracique du COVID-19 : différentier les images des autres pathologies virales
16/03/2020 : Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, des chercheurs chinois et américains ont distingué des différences entre les images du COVID-19 et les autres pneumonies virales au scanner.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

L'IRM MIEUX QUE LA MAMMOGRAPHIE POUR QUALIFIER LES CANCERS AGRESSIFS
01/12/2015 : Les cancers du sein multicentriques ont des dimensions souvent plus importantes à l'IRM qu’à la mammographie. C’est ce que montre une étude italienne qui remarque que l’exploration par IRM est susceptible de faire changer de stratégie thérapeutique.    

Le large spectre de pathologies cérébrales liées au COVID-19
05/08/2020 : Une étude suédoise rapporte un large spectre de pathologies neurologiques liées au COVID-19. Dans la Revue Radiology, les chercheurs ont identifié des anomalies en majorité vasculaires et inflammatoires.

Le scanner nouvel étalon pour le dépistage précoce du Coronavirus
27/02/2020 : Dans une étude de plus de 1000 patients, publiée dans la revue Radiology, la tomodensitométrie thoracique a surpassé les tests de laboratoire dans le diagnostic de coronavirus 2019 (COVID-19). Les chercheurs ont conclu que la tomodensitométrie devrait être utilisée comme principal outil de dépistage du COVID-19.

Les apports de la radiographie thoracique dans la détection du COVID-19
30/03/2020 : Une étude publiée dans la Revue radiologie stipule que les images de détection de la pneumonie au COVID-19 obtenues par radiographie pulmonaire sont sensiblement équivalentes à celles du scanner. Cependant, des différences sont à signaler, notamment pour le suivi des lésions.

Scanner du COVID-19 : comprendre l'évolution des lésions à un mois
23/03/2020 : Une nouvelle étude publiée dans la Revue Radiology pourrait permettre de comprendre l’évolution des images COVID-19 au scanner. Un suivi des patients à un mois a en effet été réalisée dans ce travail.

Les radiologues libéraux face au COVID
03/08/2020 : Pour débuter sa campagne de communication dédiée à la radiologie libérale face au COVID, la FNMR a publié deux vidéos faisant intervenir le Dr Jean-Charles Leclerc ainsi qu’une patiente atteinte de BPCO.

Un modèle de deep learning pour identifier le COVID-19 au scanner
08/04/2020 : Dans une étude publiée dans la Revue Radiology, un modèle de deep learning semble capable de réaliser un diagnostic différentiel de COVID-19 sur les examens de tomodensitométrie. Ce travail montre surtout que la spécificité du scanner semble améliorée comparativement aux autres études publiées sur ce thème.

Premier cas de lésions cérébrales dues au COVID-19 à l'IRM
01/04/2020 : Le premier cas d’encéphalopathie due au COVID-19 vient d’être décrit dans la Revue Radiology. Bien que le l’angioscanner ne montre pas d’anomalie, l’IRM objective des signes d’hémorragie dans les coupes de susceptibilité magnétique.