Vous êtes dans : Accueil > Actualités > IRM > Abus de cocaïne : l'IRM pour identifier les lésions cardiaques aigües et chroniques induites

Abus de cocaïne : l'IRM pour identifier les lésions cardiaques aigües et chroniques induites

JEUDI 13 JUIN 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Selon un article publié dans la revue Radiology: Cardiothoracic Imaging, l'IRM cardiaque joue un rôle essentiel dans le diagnostic des maladies cardiovasculaires induites par la cocaïne. Elle permet en effet de distinguer les lésions aigües et chroniques liées à ce fléau.

RSNA

L'abus de cocaïne est un problème de santé publique majeur dans le monde entier. Dans la seule Union européenne, la prévalence de la consommation de cocaïne était estimée à environ 3,4 millions de personnes chez les 15 à 64 ans en 2017, et il est évident que la consommation augmente dans toutes les classes socioéconomiques. L'enquête nationale sur l'usage de drogues et la santé a révélé qu'en 2014, on comptait environ 1,5 million de consommateurs de cocaïne âgés de 12 ans et plus aux États-Unis.

Des lésions cardiaques aigües et chroniques provoquées par l'abus de cocaïne

L'abus de cocaïne peut avoir des effets particulièrement dévastateurs sur le cœur. Ces effets peuvent être à la fois aigus, infactus du myocarde ou myocardite aigüe, et chroniques, se développant avec les années, comme des cardiomyopathies. Être en mesure de faire la distinction entre ces deux types de lésions est essentiel pour des actions thérapeutiques pertinentes, mais, dans de nombreux cas, le diagnostic est difficile en raison du chevauchement des symptômes. En règle générale, un bilan diagnostique approfondi est nécessaire. Il comprend les antécédents cliniques, des tests de sanguins, un électrocardiogramme, un test d'effort, un examen d'imagerie non invasif, ainsi qu'une coronarographie.

Le rôle essentiel de l'IRM dans l'exploration tissulaire cardiaque

En tant que méthode d'imagerie non invasive, l'IRM cardiaque est bien placée pour jouer un rôle central dans le diagnostic des problèmes cardiaques liés à l'abus de cocaïne. Selon l’auteur principal d'une étude publiée dans la Revue Radiology: Cardiothoracic imaging, le Pr Marco Francone, de l’Université Sapienza de Rome, la plus grande force de l'IRM réside dans sa capacité à fournir une vue microscopique des tissus vivants, aidant ainsi les cliniciens à différencier un large éventail de maladies cardiaques. "Il s'agit d'une caractéristique unique de l'IRM cardiaque qui le distingue des autres modalités d'imagerie et lui confère un rôle essentiel dans la gestion des patients toxicomanes et, en général, des maladies cardiaques structurelles", déclare-t-il.

Permettre de différentier les lésions aigües et chroniques

Le Pr Francone et ses collègues ont récemment effectué une revue de la littérature existante sur l’utilisation de l’IRM cardiaque dans l’évaluation de l’abus de cocaïne. Les recherches ont montré que l’IRM cardiaque pouvait détecter les effets de la cocaïne sur le système cardiovasculaire et aider à différencier les affections aiguës et chroniques. "Même si toutes ces pathologies ont pour cause principale l'abus de cocaïne, les dommages au myocarde et, par conséquent, l'évolution clinique, sont complètement différents, allant du rétablissement complet à l'insuffisance cardiaque", précise-t-il. L'IRM cardiaque a des implications diagnostiques et pronostiques particulièrement importantes pour les types de cardiomyopathies constituant les effets chroniques de l'abus de cocaïne.

Un diagnostic précoce, même à la phase asymptomatique

Il permet d'évaluer notamment la fonction ventriculaire afin d'identifier les différentes phases de la cardiomyopathie chronique. L'IRM cardiaque peut également fournir des informations sur le tissu myocardique, ce qui permet de rechercher les causes sous-jacentes de la fonction cardiaque sous-optimale. "Le véritable défi est le diagnostic précoce de la cardiomyopathie induite par la cocaïne et, en particulier, à son stade asymptomatique, conclut le Pr Francone. Un diagnostic précoce peut en effet avoir un impact significatif sur les résultats cliniques, empêchant l'évolution vers l'insuffisance cardiaque." Le diagnostic des modifications cardiaques induites par la cocaïne doit intégrer des données telles que l'âge et le sexe, une évaluation clinique et des antécédents de toxicomanie, ainsi que des résultats de laboratoire avec les résultats de l'IRM cardiaque.

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Le chant du criquet qui attaque le cerveau
23/08/2019 : Le "Syndrome du criquet de l'ambassade des USA à Cuba" semble avoir trouvé une explication scientifique. C'est ce que montre une étude utilisant l'IRM fonctionnelle parue dans le Journal of the American Medical Association.

Traitement de la TDAH : des effets nocifs pour la substance blanche des jeunes enfants
19/08/2019 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, un médicament utilisé pour traiter le trouble déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) semble affecter le développement de la substance blanche chez les enfants atteints de ce trouble. Les mêmes effets n'ont pas été observés chez les adultes atteints de cette pathologie.

Formation à l'imagerie IRM du pelvis féminin
13/08/2019 : Forcomed propose des formations spécifiques à l'imagerie IRM des pathologies du pelvis féminin. Elles sont scindées en trois programmes distincts, dont un consacré au perfectionnement.

L'aimant du projet Yseult a atteint 11,7T !
23/07/2019 : Le champ magnétique maximal vient d'être atteint pour un aimant à vocation diagnostique IRM. Les équipes du projet Iseult du CEA ont atteint les 11,7T le 18 juillet 2019.

Étude sur les facteurs de risques liés aux produits de contrastes gadolinés
09/07/2019 : Des réactions allergiques aigües ou physiologiques peuvent être provoquées par certains types de produits de contraste gadolinés. C'est ce que conclut une étude publiée dans la Revue Radiology qui évoque également le sexe des patients ou la région anatomique explorée parmi les facteurs de risques.

Un laboratoire pluridisciplinaire exploitera l'IRM 7T du CHU de Poitiers
02/07/2019 : En attendant l'arrivée prochaine de la toute première modalité d'IRM 7T à visée clinique, le CHU de Poitiers, l'Université, Siemens Healthineers et le CNRS ont inauguré, le 28 juin 2019, le nouveau laboratoire de recherche commun I3M.

Abus de cocaïne : l'IRM pour identifier les lésions cardiaques aigües et chroniques induites
13/06/2019 : Selon un article publié dans la revue Radiology: Cardiothoracic Imaging, l'IRM cardiaque joue un rôle essentiel dans le diagnostic des maladies cardiovasculaires induites par la cocaïne. Elle permet en effet de distinguer les lésions aigües et chroniques liées à ce fléau.

Automatiser le diagnostic de l'infarctus du myocarde par ciné-IRM
28/05/2019 : L'évaluation par ciné-IRM sans injection de gadolinium des caractéristiques d'un infarctus du myocarde est souvent chronophage. Une étude publiée dans la Revue Radiology propose d'utiliser un algorithme de deep learning pour automatiser le diagnostic dans ce cadre.

SLA / Maladie de Charcot: la recherche avance
28/05/2019 : La recherche sur la SLA / Maladie de Charcot avance. Le programme DHUNE y est très actif et présentera bientôt les résultats de ses études en cours. Une interview du Pr Shahram Attarian et du Dr Annie Verschueren nous éclaire sur le sujet.

Fraude à la date de naissance: l'âge osseux par IRM pas toujours efficace
23/05/2019 : L'âge osseux par IRM auquel se soumettent les jeunes joueurs internationaux de football n'est pas toujours efficace en Afrique. Deux joueurs guinéens viennent en effet d'être suspendus pour fraude à la date de naissance.


Formation aux gestes d’urgence en imagerie médicale
26/08/2019 : Forcomed organise une journée de formation DPC aux gestes d'urgence dans le cadre de l'allergie ou de l'arrêt cardio-respiratoire. Elle est proposée en présentiel.

Le chant du criquet qui attaque le cerveau
23/08/2019 : Le "Syndrome du criquet de l'ambassade des USA à Cuba" semble avoir trouvé une explication scientifique. C'est ce que montre une étude utilisant l'IRM fonctionnelle parue dans le Journal of the American Medical Association.

Ostéoradionécrose post-radiothérapie : l'IRSN lance in projet de recherche
22/08/2019 : L'IRSN vient de lancer XBONE, un nouveau projet visant à réparer les effets secondaires induits sur les os par des radiothérapies des cancers aéro-digestifs. Ce protocole de thérapie utilise les cellules stromales mésenchymateuses dans une matrice de biomatériau.

Le Pr Yves Menu évoque l'évolution de l'ECR
20/08/2019 : Le Pr Yves Menu, Rédacteur en chef de la revue European Radiology, évoque l'évolution de l'ECR depuis sa première participation en 1991 sur la nouvelle ESR Connect Channel.

Traitement de la TDAH : des effets nocifs pour la substance blanche des jeunes enfants
19/08/2019 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, un médicament utilisé pour traiter le trouble déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) semble affecter le développement de la substance blanche chez les enfants atteints de ce trouble. Les mêmes effets n'ont pas été observés chez les adultes atteints de cette pathologie.

Hologic acquiert une partie de SuperSonic Imagine
14/08/2019 : SuperSonic Imagine vient de céder 46% de ses actions à Hologic. De quoi développer ses ventes à l'export.

Formation à l'imagerie IRM du pelvis féminin
13/08/2019 : Forcomed propose des formations spécifiques à l'imagerie IRM des pathologies du pelvis féminin. Elles sont scindées en trois programmes distincts, dont un consacré au perfectionnement.

La Data science en Santé se développe à l'Université
13/08/2019 : L'Intelligence artificielle en Santé fera l'objet de plusieurs cursus de formation dans les Universités françaises à la rentrée. C'est notamment le cas à l'Université Paris Descartes.

RSNA 2019 : 3 700 m2 dédiés à l'intelligence artificielle
09/08/2019 : Le RSNA 2019 AI Showcase proposera un plus grand espace dédié à l'intelligence artificielle. Des démonstrations et des salles de classe permettront aux fournisseurs de solutions et aux spécialistes de promouvoir les outils d'aide à la décision clinique ainsi que les bonnes pratiques de gestion des données.

UniHA élargit considérablement son offre dans le domaine des ultrasons
07/08/2019 : Le nouveau marché d'imagerie ultrasonore mis en place par UniHA proposera une offre complète de modalités, pour des usages classiques ou les plus spécifiques. Il comporte également des systèmes de télé-échographie et de désinfection des sondes.


Les modalités d'imagerie médicale sont toujours mal réparties en France
18/07/2019 : La nouvelle étude de la DREES sur les établissements de Santé français objective, pour 2017, la confirmation de la baisse du nombre d'installation de radiologie conventionnelle. Pour l'imagerie en coupe, ce document confirme les disparités territoriales en terme d'équipement.

Ultrasons ou résonance magnétique: faites votre choix pour l'élastographie hépatique !
20/03/2018 : L'élastographie par résonance magnétique se place comme un examen de référence pour l'évaluation de la fibrose hépatique. Une enquête publiée dans la revue Radiology se propose de la comparer avec l'élastographie échographique.

Le deep learning pour segmenter les images IRM de prostate
15/02/2018 : Une méthode de segmentation de la prostate par deep learning à partir d'images IRM vient d'être validée par comparaison avec l'interprétation par des spécialistes. Une nouvelle étape vers l'identification assistée des lésions cancéreuses.

FACTUM HEALTHCARE CONSOLIDE SA POSITION EN FRANCE ET EN BELGIQUE
02/09/2015 : Factum Healthcare se place désormais comme un partenaire essentiel des établissements de santé et cabinets d'imagerie pour l'acquisition de nouvelles modalités. Elle sera un des acteurs majeurs de l'amélioration de la continuité de prise en charge radiologique des patients en faisant progresser le parc de machines sur le territoire.

Biotronik présente ses prothèses cardiaques compatibles avec l’examen IRM
16/02/2016 : Le vendredi 12 février 2016, Biotronik a présenté sa nouvelle gamme de produits IRM-compatibles et son nouveau dispositif MRI AutoDetect. Pour l’occasion, le Docteur Philippe Cart, radiologue à l’Hôpital de Charleville-Mézières et le Docteur Arnaud Lazarus, cardiologue rythmologue à la clinique Ambroise Paré, ont été invités à prendre la parole pour nous faire partager leur expérience respective.

Nouvelles collaborations entre HL7 et IHE au service de l'interopérabilité
23/06/2016 : Suite à une longue histoire de collaboration fructueuse, Health Level Seven International (HL7) et Integrating the Healthcare Enterprise (IHE) ont annoncé qu’ils renouvelaient leur accord de coopération pour faire avancer l'interopérabilité des systèmes d’information de santé.

Ostéoradionécrose post-radiothérapie : l'IRSN lance in projet de recherche
22/08/2019 : L'IRSN vient de lancer XBONE, un nouveau projet visant à réparer les effets secondaires induits sur les os par des radiothérapies des cancers aéro-digestifs. Ce protocole de thérapie utilise les cellules stromales mésenchymateuses dans une matrice de biomatériau.

Le Pr Yves Menu évoque l'évolution de l'ECR
20/08/2019 : Le Pr Yves Menu, Rédacteur en chef de la revue European Radiology, évoque l'évolution de l'ECR depuis sa première participation en 1991 sur la nouvelle ESR Connect Channel.

Formation aux gestes d’urgence en imagerie médicale
26/08/2019 : Forcomed organise une journée de formation DPC aux gestes d'urgence dans le cadre de l'allergie ou de l'arrêt cardio-respiratoire. Elle est proposée en présentiel.

Un patient reçoit double dose en radiothérapie stéréotaxique
02/08/2019 : Les périodes de surcharge de travail, on le sait, sont susceptibles d'entrainer des erreurs de pratique. Le service de radiothérapie du Centre François Baclesse de Caen en a fait l'expérience récemment avec un ESR de niveau 2.