Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Imagerie de la femme > L'IRM mammaire de surveillance post-cancer par toujours pertinente

L'IRM mammaire de surveillance post-cancer par toujours pertinente

MARDI 04 JUIN 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Selon une vaste étude publiée dans la revue Radiology, l'ajout de l'IRM mammaire à la mammographie de surveillance pour les survivantes du cancer du sein entraîne des taux de détection du cancer plus élevés. Mais son utilité est discutable et il est important de prendre en compte des données multifactorielles avant d'y avoir recours.

RSNA

Une proportion faible mais croissante de femmes américaines atteintes d'un cancer du sein reçoit une IRM mammaire en complément de la mammographie de surveillance, malgré l'absence de consensus au sein des sociétés savantes de cette spécialité. Les données probantes sur les avantages et les inconvénients potentiels de l'IRM du sein chez les survivantes du cancer du sein sont en effet limitées. "Les gens pensent souvent qu’il est préférable de faire plus d'examens, déclare l’auteur principal de l'étude, le Dr Karen J. Wernli, chercheur associé au Kaiser Permanente Washington Health Research Institute de Seattle. Cela pourrait être vrai pour certaines femmes, mais pas nécessairement toutes. Il est important que les cliniciens et les femmes soient conscients des avantages et des inconvénients de l’imagerie."

Une vaste étude provenant du consortium de surveillance américain du cancer du sein

Dans la plus vaste et la plus complète étude du genre à ce jour, qui a été publiée dans la Revue Radiology, le Dr Wernli et ses collègues ont comparé la performance de l'IRM du sein à la mammographie seule chez 13 266 femmes âgées de 18 ans et plus ayant survécu au cancer du sein. Les femmes avaient subi 34 938 mammographies et 2 506 examens IRM du sein de 2005 à 2012 pour dépister un second cancer du sein. Les données ont été extraites de cinq sites du consortium pour la surveillance du cancer du sein comprenant le registre de mammographie de Caroline, le Kaiser Permanente Washington, le réseau de mammographie du New Hampshire, le registre de mammographie de San Francisco et le système de surveillance du cancer du sein du Vermont.

Un taux de biopsies supérieur après IRM du sein

L’IRM des seins présentait un taux de détection du cancer légèrement supérieur à celui de la mammographie seule. Pour atteindre ce taux plus élevé, près de deux fois plus de femmes ont dû subir une biopsie du sein, ce qui a augmenté l'anxiété chez les femmes déjà atteintes d'un cancer du sein. Le taux de détection du cancer du sein en IRM était de 10,8 pour 1 000 examens contre 8,2 pour la mammographie seule. Le taux de biopsie du sein par IRM était de 10,1%. Le taux de biopsie par mammographie était de 4,0%. Il n'y avait pas de différence significative entre les deux modalités d'imagerie en termes de sensibilité ou de capacité à distinguer le cancer du sein d'autres pathologies. Les taux de cancers d'intervalle, ou de cancers apparus entre les dépistages, étaient similaires dans les deux groupes, ce qui renforçait le rôle de la mammographie pour la détection de cancers au cours de l'intervalle de surveillance d'un an.

L'importance d'une évaluation multifactorielle pour prendre la décision

Contrairement aux études précédentes sur la performance de l'IRM du sein, les chercheurs ont incorporé dans leur analyse les caractéristiques individuelles des femmes, telles que le niveau socio-culturel ou le traitement et le diagnostic primaire du cancer. Ils ont constaté que l'utilisation de l'IRM du sein était associée à un plus jeune âge au moment du diagnostic et de l'utilisation de la chimiothérapie, ainsi que d'un niveau socio-culturel élevé.

Les résultats soulignent la complexité des décisions impliquant l'introduction de nouveaux examens d'imagerie dans les programmes de dépistage du cancer et confirment l'importance de procéder avec prudence, selon le Dr Wernli. "Il est vraiment important pour nous de savoir que lorsque nous formulons des recommandations et des conclusions, nous examinons réellement la meilleure qualité de preuve, a-t-elle conclu. Il est également très important de prendre en compte les différences entre les femmes lorsque nous essayons d'évaluer l'ajout de nouveaux examens d'imagerie à la mammographie de surveillance."

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Cancer du sein : de nouveaux résultats en faveur du dépistage par tomosynthèse
11/03/2020 : Une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology a confirmé les avantages de la tomosynthèse par rapport à la mammographie numérique. Une meilleure détection du cancer, notamment de mauvais pronostic, une stabilité des résultats à cinq ans et moins de faux positifs sont parmi les enseignements majeurs de cette étude.

La HAS étudie la pertinence de l'intégration de la tomosynthèse dans le dépistage
02/12/2019 : La tomosynthèse intégrée dans le dépistage organisé du cancer du sein chez les femmes à risque modéré fait l’objet d’une étude approfondie de la Haute Autorité de Santé (HAS). SA revue de la littérature internationale la pousse à aller plus loin dans son analyse pour éclaircir quelques points d’interrogation.

La communauté radiologique toujours mobilisée pour Octobre rose
07/10/2019 : La campagne de communication Octobre rose bat son plein en ce mois d'octobre. Et même si certains ne sont toujours pas convaincus par celle-ci, la communauté radiologique, FNMR en tête, continue de se mobiliser pour donner plus d'impact à cette action de Santé publique.

Une nouvelle formation sur l'imagerie du sein traité
25/09/2019 : Connaître les séquences pertinentes à réaliser en imagerie du sein traité et rédiger un compte rendu pertinent sont parmi les objectifs de la nouvelle formation Forcomed.

Sensibilité, spécificité, précision et rapidité : l'effet IA pour l'interprétation de la tomosynthèse
01/08/2019 : L'intelligence artificielle (IA) contribue à améliorer l'efficacité et la précision de l'imagerie du sein par tomosynthèse, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology: Artificial Intelligence. Le temps d'interprétation, ainsi que la sensibilité et la spécificité du diagnostic s'en trouvent également bonifiés.

L'IRM mammaire de surveillance post-cancer par toujours pertinente
04/06/2019 : Selon une vaste étude publiée dans la revue Radiology, l'ajout de l'IRM mammaire à la mammographie de surveillance pour les survivantes du cancer du sein entraîne des taux de détection du cancer plus élevés. Mais son utilité est discutable et il est important de prendre en compte des données multifactorielles avant d'y avoir recours.

Une nouvelle application d'analyse avancée des mammographies obtient le marquage CE
04/06/2019 : Une nouvelle application dédiée à la mammographie, Myrian® XP-Mammo, vient d'obtenir le marquage CE. Elle sera livrée à partir d'octobre 2019.

Optimiser sans remplacer, la vocation de Breast-Slim View
03/06/2019 : La plateforme d'aide au diagnostic des tomosynthèses Breast-Slim View sera présentée lors du congrès de la SIFEM le 14 juin 2019. Quatre ateliers seront organisés sur ce thème ainsi qu'un témoignage utilisateur.

Un modèle d'IA pour des dépistages plus personnalisés du cancer du sein
07/05/2019 : Des chercheurs de deux grandes institutions américaines ont mis au point un nouvel outil doté de méthodes avancées d’intelligence artificielle permettant de prédire le risque futur de cancer du sein chez une femme, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology.

Quid de la mammographie de dépistage pour les femmes à risque très élevé ?
30/04/2019 : Afin de guider le radiologue dans sa pratique du dépistage en sénologie pour les femmes à risque très élevé, Forcomed lance un e-learning à la demande. Cette session est accessible immédiatement.


Session didactique de radiothérapie moderne en vidéo
02/04/2020 : Quelles sont les différentes formes de radiothérapie dans la pratique moderne ? Le Dr Patrick Ezri, radiothérapeute, nous en fait une présentation didactique en vidéo.

Premier cas de lésions cérébrales dues au COVID-19 à l'IRM
01/04/2020 : Le premier cas d’encéphalopathie due au COVID-19 vient d’être décrit dans la Revue Radiology. Bien que le l’angioscanner ne montre pas d’anomalie, l’IRM objective des signes d’hémorragie dans les coupes de susceptibilité magnétique.

Édito - Les MERM, des soignants en première ligne pour le diagnostic du COVID-19
01/04/2020 : Alors que leurs collègues français ne sont pas forcément reconnus par les populations, les manipulateurs d’électroradiologie médicale ont publié une vidéo de haute facture pour partager leur quotidien en pleine pandémie de COVID-19. Un grand merci à eux pour leur implication et leur courage.

COVID-19 : participez au projet national organisé par la SFR, avec NEHS DIGITAL
01/04/2020 : La Société Française de Radiologie (SFR), en partenariat avec NEHS DIGITAL, met en place une base de données nationale des scanners thoraciques devant des suspicions de COVID-19 ou des cas confirmés. Elle permet de rassembler le plus grand nombre de scanners afin de mieux connaitre la sémiologie diagnostique, mais également de déterminer des biomarqueurs pronostiques.

Webinar - Prise en charge radiologique des patients atteints de COVID-19 à Parme
31/03/2020 : L’ESR a organisé un webinar dédié à la prise en charge radiologique des patients admis pour un COVID déclaré dans la région de Parme. Le Pr Sverzellati explique notamment la stratégie mise en place pour gérer les workflows d’examens.

NEHS DIGITAL facilite le travail des praticiens contre le COVID-19
30/03/2020 : En cette période troublée, NEHS DIGITAL met à disposition des établissements de Santé ses solutions de téléconsultation et de télé-expertise. Sa plateforme de téléradiologie facilite ainsi la prise en charge des patients COVID-19.

Les apports de la radiographie thoracique dans la détection du COVID-19
30/03/2020 : Une étude publiée dans la Revue radiologie stipule que les images de détection de la pneumonie au COVID-19 obtenues par radiographie pulmonaire sont sensiblement équivalentes à celles du scanner. Cependant, des différences sont à signaler, notamment pour le suivi des lésions.

Les sociétés savantes américaines collaborent autour d'un CR structuré de scanner lié au COVID-19
27/03/2020 : Dans un souci d’efficience dans l’annonce de la pathologie de COVID-19 et de réduction de l’anxiété des correspondants et des patients, les principales sociétés savantes américaines ont élaboré un document de consensus. Un modèle de compte rendu structuré a fait l’objet d’un consensus.

Données de Santé : une nouvelle approche pour assurer la confidentialité
25/03/2020 : La sécurité des données de Santé et la protection de la vie privée des patients est une préoccupation majeure pour les tutelles sanitaires. Un Rapport publié dans la Revue Radiology suggère de considérer les données comme n’appartenant à personne et de cibler l’éthique des prestataires d’IA.  

COVID-19 : les radiologues Vidi solidaires et mobilisés dans la guerre sanitaire
25/03/2020 : Alors que certains cabinets de radiologie ont dû fermer par manque de moyens de protection contre le COVID, les radiologues du Groupe Vidi se mettent à la disposition de leurs confrères. Ils se montrent solidaires et mobiliser pour aider à gagner la guerre sanitaire.


Premier cas de lésions cérébrales dues au COVID-19 à l'IRM
01/04/2020 : Le premier cas d’encéphalopathie due au COVID-19 vient d’être décrit dans la Revue Radiology. Bien que le l’angioscanner ne montre pas d’anomalie, l’IRM objective des signes d’hémorragie dans les coupes de susceptibilité magnétique.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Scanner thoracique du COVID-19 : différentier les images des autres pathologies virales
16/03/2020 : Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, des chercheurs chinois et américains ont distingué des différences entre les images du COVID-19 et les autres pneumonies virales au scanner.

Les recommandations de la Société Française de Radiologie dans un contexte de COVID-19
13/03/2020 : La Société d’Imagerie Thoracique a publié un Point sur l’imagerie dans un contexte de COVID-19. Les types d’examens à réaliser, la conduite à tenir pour les professionnels et les images significatives sont ainsi détaillés.

Le scanner nouvel étalon pour le dépistage précoce du Coronavirus
27/02/2020 : Dans une étude de plus de 1000 patients, publiée dans la revue Radiology, la tomodensitométrie thoracique a surpassé les tests de laboratoire dans le diagnostic de coronavirus 2019 (COVID-19). Les chercheurs ont conclu que la tomodensitométrie devrait être utilisée comme principal outil de dépistage du COVID-19.

L'embolie pulmonaire aigüe comme complication du COVID-19
19/03/2020 : L’embolie pulmonaire aigüe est une cause de détérioration clinique des pneumonies virales. Un article paru dans la Revue Radiology : Cardiothoracic imaging rapporte deux cas d’embolie pulmonaire consécutive au COVID-19.

Scanner du COVID-19 : comprendre l'évolution des lésions à un mois
23/03/2020 : Une nouvelle étude publiée dans la Revue Radiology pourrait permettre de comprendre l’évolution des images COVID-19 au scanner. Un suivi des patients à un mois a en effet été réalisée dans ce travail.

Coronavirus au scanner : des images différentes selon le stade d'évolution
21/02/2020 : Dans une nouvelle recherche publiée le 20 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs du Mount Sinai Health System de New York ont démontré que les images scanographiques dans les cas de coronavirus 19 (COVID-19) sont liées à l'évolution de l'infection.

Les apports de la radiographie thoracique dans la détection du COVID-19
30/03/2020 : Une étude publiée dans la Revue radiologie stipule que les images de détection de la pneumonie au COVID-19 obtenues par radiographie pulmonaire sont sensiblement équivalentes à celles du scanner. Cependant, des différences sont à signaler, notamment pour le suivi des lésions.

Nouveau cas de pneumonie par COVID-19 décrit au scanner
10/03/2020 : Un nouveau cas clinique lié au COVID-19 a été décrit dans la Revue Radiology. Le scanner montre les images caractéristiques de la pneumonie provoquée par le virus et montre une légère résorption au 9ème jour d‘hospitalisation après traitement.