Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Congrès et événements > Démonstration de force pour Canon Medical à l'ECR 2019

Démonstration de force pour Canon Medical à l'ECR 2019

JEUDI 07 MARS 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Canon Medical a une nouvelle fois fait la preuve de son avance technologique à l'ECR 2019. Dans tous ses domaines de compétences, elle présente des innovations technologiques majeures pour la pratique des utilisateurs et le confort des patients.

Canon Medical

Comme elle en a l'habitude depuis plusieurs années, la société japonaise Canon Medical a profité de l'European Congress of Radiology (ECR) 2019 pour présenter ses évolutions technologiques.

L’intelligence artificielle appliquée à la reconstruction scanographique

C'est d'abord la technologie de réseau neuronal profond, appliquée à la reconstruction scanographique. AiCE (Advanced Intelligent Clear-IQ Engine) qui utilise une technique de Deep Learning, qui a retenu l'attention des participants. Avecl’approche Deep Learning de AiCE, le réseau de neurones profonds est entrainé en usine à l’aide d’une base de données cliniques de haute qualité. Cette large base de données cliniques est traitée au préalable avec un MBIR (Model Based Iterative Reconstruction) ce qui permet de supprimer le bruit et d’obtenir des images de qualité optimale et spatialement très résolues.

Après avoir été entrainé et validé, le réseau neuronal profond de AiCE est implémenté au cœur du scanner pour des temps de reconstruction adaptés aux environnements cliniques les plus exigeants.

L'IRM Premium Vantage Orian 1.5T, un bijou technologique

Le dernier IRM 1.5T Premium Vantage ORIAN a également été présenté à l'ECR 2019. Orian propose un nouveau standard de performances dans le segment 1.5T haut de gamme. Il propose une nouvelle expérience pour le patient, un nouveau niveau de confort et une confiance diagnostique sécurisée.

Parmi les nouvelles innovations, on note l'option de table détachable pour préparer le patient à l'extérieur de la salle d’examen, améliorer le flux de travail et permettre au personnel médical de réagir rapidement et facilement, la technologie de gradients Saturn garantissant une qualité d’images haute performance, haute résolution, avec une amplitude maximale de 45 mT/m et une vitesse d’établissement SR de 200 T/m/s, ou encore la technologie exclusive PureRF Rx pour augmenter le rapport S/B de + 38%.

Cette modalité offre, en outre, un nouveau design de statif qui affiche les informations importantes du patient et de l’antenne, pour une configuration correcte et complète toujours au plus près du patient, une suite de nouvelles séquences permettant de réduire les temps d’acquisition et ainsi favoriser la productivité. C'est le cas par exemple de MultiBand Speeder, pour la réduction du temps d’acquisition des séquences de diffusion DWI, de k-t Speeder pour les examens de cardio IRM et de QuickStar pour les acquisitions en respiration libre.

Orian intègre enfin la technologie EasyTech, une application d'IA qui prépare automatiquement l’ensemble des paramètres pour l’acquisition ainsi que les technologies exclusives Pianissimo et Pianissimo ZEN pour réduire le bruit de l’IRM et proposer des examens sans protection auditive obligatoire. Et bien sûr, avec MRTheater, Orian offre aux patients une expérience immersive unique dans le large tunnel de 71 cm.

La première sonde d'échographie à ultra haute fréquence de 33 MHz

Dans le domaine de l'échographie aussi, Canon Medical innove, en faisant découvrir le premier transducteur linéaire hyper-haute fréquence de 33 MHz de l’Aplio i800 offrant des détails extrêmement fins et une résolution spatiale inégalée sur le champ proximal. Cette sonde utilise les technologies iDMS et SMI pour fournir une résolution et des détails exceptionnels en imagerie en mode B et Couleur, jamais vue avec des appareils à ultrasons classiques, faisant de l'Aplio i800 l'outil idéal pour l'imagerie sous-cutanée superficielle, l'examen de petites articulations, les nerfs superficiels, ainsi que pour les évaluations vasculaires superficielles.

De plus, le mode Smart Sensor 3D permet à l'utilisateur d'acquérir des images en volume précises avec le transducteur de 33 MHz, également en mode SMI, et de visualiser les structures micro-vasculaires en 3D, apportant des informations utiles et complémentaires lors de la planification chirurgicale.

Une nouvelle gamme de modalités interventionnelles

L'ECR 2019 a enfin été l'occasion, pour Canon Medical Systems Europe, d'introduire une nouvelle génération de systèmes interventionnels sur le marché européen, l’Alphenix. Cette plateforme intègre de toutes nouvelles fonctionnalités qui permettent aux cliniciens de fournir des images claires et précises, sans compromettre le flux de travail, tout en donnant la priorité à la dosimétrie patient.

En parallèle du lancement, Canon Medical a également dévoilé le nouveau « Hi-Def Detector » (Capteur plan à haute définition), qui est disponible sur les systèmes Alphenix Bi-Plan et Alphenix Core+. Il s'agit du premier détecteur haute définition au monde, avec une résolution de 76 microns dans un capteur exclusif hybride 30x30 cm, pour l'exploration des plus petites structures. Ce système propose ainsi des résolutions de 2,6 pl/mm (Standard) et de 6,6 pl/mm (Hi-Def Detector). Il est donc particulièrement adapté aux procédures complexes telles que le positionnement de stents, le passage de cathéter intra-stent ou le déploiement de coils.

Mais la gamme Alphenix inclut d'autres innovations majeures, parmi lesquelles la technologie Illuvis de nouvelle génération, pour une réduction du bruit des images et du temps de latence, ainsi que l'obtention d'images plus claires sous des angles abrupts, tout en offrant la possibilité d’utiliser des cadences images réduite qui participent à la réduction de dose. Le software Real-Time Auto-Pixel Shift permet quant à lui de corriger automatiquement l’alignement entre les images de contraste et de masque lors d’acquisition soustraite ou 2D roadmap et une tablette à écran tactile peut être une option d'optimisation du flux de travail au niveau de la table.

C'est une véritable démonstration de force qu'a réalisé Canon Medical lors de l'ECR 2019. Dans tous ses domaines de compétences, elle a montré qu'elle était à la pointe de l'innovation.

Thema Radiologie avec Canon Medical


toshiba

Le JT de l'ECR du 8 mars 2019
11/03/2019 : Fin de notre série de comptes rendus vidéo de l'European Congress of Radiology (ECR) 2019, avec la réduction des doses de rayonnement et de contraste au scanner, le nouveau scanner de Philips, ou les recommandations SFR pour la décontamination des sondes d'échographie.

Le JT de l'ECR du 7 mars 2019
08/03/2019 : Dans notre série de comptes rendus vidéo de l'European Congress of Radiology (ECR) 2019, les apports de l'IRM dans la prise en charge des pathologies psychiatriques, une technologie alliant les ultrasons et le laser pour l'imagerie de la thyroïde ou les avantages du cloud pour les données images.

L'ECR 2019 a mis l'accent sur l'interdisciplinarité
08/03/2019 : L'interdisciplinarité a constitué le thème majeur de la conférence de presse donnée en ouverture de l'ECR 2019. L'oncologie, les pathologies complexes ou la psychiatrie sont des domines où l'imagerie a un rôle majeur à jouer. Explications par quelques orateurs de cette conférence.

Démonstration de force pour Canon Medical à l'ECR 2019
07/03/2019 : Canon Medical a une nouvelle fois fait la preuve de son avance technologique à l'ECR 2019. Dans tous ses domaines de compétences, elle présente des innovations technologiques majeures pour la pratique des utilisateurs et le confort des patients.

Le JT de l'ECR du 6 mars 2019
07/03/2019 : Dans notre série de comptes rendus vidéo de l'European Congress of Radiology 2019, l'intelligence artificielle, le partage des données au sein de la communauté radiologique, une session relative à l'apport de l'IRM en psychiatrie et un écran tactile géant.

Le JT de l'ECR du 3 mars 2019
06/03/2019 : Dans notre série de comptes rendus vidéo de l'European Congress of Radiology 2019, deux femmes sont à l'honneur et l'espace dédié à l'interventionnel, le Cube, est notamment présenté.

Le JT de l'ECR du 2 mars 2019
02/03/2019 : Dans notre série de comptes rendus de l'European Congress of Radiology 2019, une plateforme d'intelligence artificielle pour les développeurs, un système de jumeau digital, une nouvelle gamme de scanners et le Pr Yves Menu qui évoque les évolutions de l'ECR depuis quelques années.

Le JT de l'ECR du 1er mars 2019
01/03/2019 : Début de notre série de comptes rendus vidéo de l'European Congress of Radiology 2019. Il est question de salle interventionnelle, de solution de radiologie mobile, de mammographie et d'intelligence artificielle embarquée dans un scanner.

Les manipulateurs montpelliérains ont de l'humour !
31/01/2019 : Les 6èmes Journées francophones AFPPE de scanner ont une nouvelle fois fait la preuve du dynamisme de cette institution pour la formation continue des manipulateurs d'électro-radiologie. Une fois n'est pas coutume, le Prix de la meilleure présentation a été attribué à un court métrage humoristique.

La RSNA présente son bilan du congrès de 2018
28/01/2019 : Petit bilan du RSNA 2018, une session où l'intelligence artificielle a été omniprésente et où les sessions scientifiques se sont enrichies d'impression 3D et de réalité virtuelle. Le nombre de nouvelles sociétés dans l'exposition technique s'est élevé à 130.


Une étude prouve les interférences des téléphones mobiles sur le fonctionnement des gamma caméras
20/03/2019 : Les interdictions relatives à l'usage des téléphones mobiles à proximité d'une gamma caméra semblent justifiées. C'est ce que montre une étude parue dans le Journal of Radiation Imaging and Radiation Sciences.

Les points clés de l'exploration IRM de l'endométriose en e-learning
19/03/2019 : Les points clés de l'exploration de l'endométriose en IRM et la réalisation d'un bilan d'extension en vue d'une prise en charge pluridisciplinaire sont les atouts de la nouvelle formation en e-learning proposée par Forcomed sur ce thème.

Des procédures interventionnelles sécurisées grâce à la navigation Imactis
18/03/2019 : Le solution de navigation élaborée par l’entreprise grenobloise Imactis s'avère un outil très efficace pour améliorer la qualité de la prise en charge radiologique interventionnelle. Le Dr Philippe Cart, qui l'utilise au CH de Charleville-Mézières, revient pour nous sur les apports de ce matériel pour la sécurité des patients et la diminution de leur irradiation lors des procédures interventionnelles.

NGI distribuera les scanner chinois Neusoft pour trois ans
18/03/2019 : NGI vient d'annoncer la signature, pour trois ans, d'un contrat de partenariat avec le constructeur chinois de scanners Neusoft Medical. Le contrat de distribution exclusif porte sur l’intégralité de la gamme de scanners Neuviz.  

L'IRM pour évaluer l'impact du dépôt de fer dans le cerveau après un AVC
15/03/2019 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, une cartographie IRM R2* qui mesure le contenu en fer peut améliorer l'exploration des conséquences des lésions cérébrales causées par les AVC. Les chercheurs misent sur les thérapies de prévention du dépôt de fer pour ralentir ou arrêter la dégénérescence des neurones.

Le traitement par radioembolisation du carcinome hépatocellulaire désormais remboursé
14/03/2019 : Le traitement par radioembolisation à l'Ytrium 99 du carcinome hépatocellulaire non opérable sera désormais remboursé par l'Assurance maladie. Un Arrêté législatif a été publié en ce sens.

SRES 2019: les organisateurs vous présentent le symposium en vidéo !
13/03/2019 : Le Pr Philippe Piquet et le Pr Jean-Michel Bartoli présentent en vidéo le prochain Surgical & Radiological Endovascular Symposium (SRES), l'événement pluridisciplinaire de thérapies endocasculaires qui se tiendra en mai prochain à Ajaccio.

Le suivi de la SEP par IRM peut-il se passer de gadolinium ?
12/03/2019 : Selon une nouvelle étude parue dans la revue Radiology, l'IRM cérébrale sans produit de contraste, utilisant l'IRM 3D et la soustraction d'images est aussi efficace que l'approche injectée pour surveiller la progression de la sclérose en plaques (SEP). Les résultats confirment la possibilité que l'injection de produit de contraste puisse être supprimée des examens de suivi de routine.

La radiologie interventionnelle au centre de la stratégie des GHT
11/03/2019 : La radiologie est au centre du parcours de soins des patients, notamment dans la stratégie des GHT. Pour le Dr Philippe Cart, que nous avons rencontré, la radiologie interventionnelle permet de compléter ces parcours et elle a besoin désormais de disposer d'outils de navigation avancée pour une qualité améliorée.

Le JT de l'ECR du 8 mars 2019
11/03/2019 : Fin de notre série de comptes rendus vidéo de l'European Congress of Radiology (ECR) 2019, avec la réduction des doses de rayonnement et de contraste au scanner, le nouveau scanner de Philips, ou les recommandations SFR pour la décontamination des sondes d'échographie.


Des procédures interventionnelles sécurisées grâce à la navigation Imactis
18/03/2019 : Le solution de navigation élaborée par l’entreprise grenobloise Imactis s'avère un outil très efficace pour améliorer la qualité de la prise en charge radiologique interventionnelle. Le Dr Philippe Cart, qui l'utilise au CH de Charleville-Mézières, revient pour nous sur les apports de ce matériel pour la sécurité des patients et la diminution de leur irradiation lors des procédures interventionnelles.

PIMM: Un système souple et adaptable pour répondre aux besoins territoriaux
12/02/2018 : Le PIMM semble la réponse appropriée du système de Santé pour assurer une permanence des Soins en imagerie médicale. C'est ce qui ressort du webinar, organisé par le Cabinet Houdart & Associés, qui y était consacré et auquel participait le Dr Pascal Béroud, du SRH.

Un dispositif d'aide au cathétérisme installé au centre de simulation du CHU de Rouen
04/02/2019 : Les étudiants et professionnels de Santé du Medical Training & Testing Center de Rouen disposent désormais du robot R-one pour se familiariser à ce dispositif d'aide aux procédures d'imagerie endovasculaire.

Un site dédié à la gestion des obligations réglementaires des centres d'imagerie médicale
28/03/2017 : Afin que les professionnels de santé des centres d’imagerie médicale puissent se concentrer sur leur coeur de métier, SOCOTEC a mis en ligne un site internet dédié à la prise en compte de leurs obligations réglementaires.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Le suivi de la SEP par IRM peut-il se passer de gadolinium ?
12/03/2019 : Selon une nouvelle étude parue dans la revue Radiology, l'IRM cérébrale sans produit de contraste, utilisant l'IRM 3D et la soustraction d'images est aussi efficace que l'approche injectée pour surveiller la progression de la sclérose en plaques (SEP). Les résultats confirment la possibilité que l'injection de produit de contraste puisse être supprimée des examens de suivi de routine.

La radiologie interventionnelle au centre de la stratégie des GHT
11/03/2019 : La radiologie est au centre du parcours de soins des patients, notamment dans la stratégie des GHT. Pour le Dr Philippe Cart, que nous avons rencontré, la radiologie interventionnelle permet de compléter ces parcours et elle a besoin désormais de disposer d'outils de navigation avancée pour une qualité améliorée.

Les points clés de l'exploration IRM de l'endométriose en e-learning
19/03/2019 : Les points clés de l'exploration de l'endométriose en IRM et la réalisation d'un bilan d'extension en vue d'une prise en charge pluridisciplinaire sont les atouts de la nouvelle formation en e-learning proposée par Forcomed sur ce thème.

La HAS retoque le scanner low-dose pour le dépistage du cancer du poumon
19/05/2016 : La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié un rapport dans lequel le dépistage du cancer du poumon par scanner low-dose est considéré comme non pertinent. Parmi les arguments avancés, les nombreux faux positifs et les risques de cancers radio-induits générés par la technique.

La CGIM devient le Groupe Vidi
18/10/2018 : La CGIM est devenue, lors de son Assemblée Générale du 12 octobre 2018, le Groupe VIDI. Cette marque identifie désormais le premier groupe national de radiologues mutualisant leurs ressources.