Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Imagerie interventionnelle > La pratique de la FFR et de l'OCT en cardiologie interventionnelle aujourd'hui

La pratique de la FFR et de l'OCT en cardiologie interventionnelle aujourd'hui

VENDREDI 01 FéVRIER 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Les techniques de mesures hémodynamiques ou d'imagerie sont très présentes dans la pratique des cardiologues interventionnels. Certaines alternatives à l'angiographie, comme la FFR ou l'OCT, ont été décrites lors du congrès High Tech 2019, certaines faisant l'objet de nombreuses applications.

High Tech 2019

Le congrès de cardiologie interventionnelle "High Tech" 2019, qui s'est déroulé au Palais du Pharo à Marseille du 30 janvier au 1er février 2019, a, comme à l'accoutumée fait un tour d'horizon des tendances en matière de traitement des pathologies cardiaques par voie transcutanée.

Les difficultés de développement de la FFR en France

Parmi les techniques de mesures hémodynamiques qui y ont été discutées, la Fractional Flow Reserve (FFR) a fait l'objet d'une attention particulière. Cette technologie est peu utilisée en France, avec un taux de 19%, alors que dans le nord de l'Europe ce taux est supérieur à 30% et en progression constante. Pourtant, comme l'a rappelé le Dr Nicolas Meneveau (CHU Besançon), il s'agit d'un examen stable aux bénéfices clinique et économique certains. Il y a en effet de la place pour la FFR dans les cas sus-décalages de l'onde S à l'ECG, comme le stipulent d'ailleurs les recommandations de l'European Society of Cardiology (ESC).

Des contraintes logistiques, financières et une confiance avérée envers l'angiographie

Une étude auprès de 100 cardiologues français a été réalisée pour évaluer les raisons de ce renoncement en France. Des problèmes logistiques, de disponibilité et de remboursement par l'Assurance maladie notamment, sont avancés par les praticiens, de même que le fait de ne pas identifier cette exploration parmi les indicateurs de qualité de prise en charge des patients. Ils évoquent également la confiance abusive des opérateurs envers l'angiographie. Reste que, et cela n'a pas été évoqué lors de cette session, l'avènement de la FFR par scanner (CTFFR) a quelque peu fait perdre de l'intérêt à la FFR classique.

Les atouts spécifiques de l'OCT

Le Pr Patrick Ohlman est ensuite revenu sur les apports de la Tomographie par Cohérence Optique (OCT) dans le diagnostic des maladies coronariennes, notamment pour le syndrome coronaire aigu. Par ailleurs, dans le cas d'un thrombus, l'angiographie donne une image lacunaire floue alors que l'OCT est parlante. Il a également rappelé quenl'OCT permet souvent de ne pas réaliser d'angioplastie inutile et qu'elle identifie mieux, d'autre part, le trajet du guide lorsque l'on a à faire à une dissection coronaire. Cette technologie permet enfin une optimisation du stenting en évaluant notamment les sous extension du stent ou sa mal-apposition lors de l'angioplastie.

Bruno Benque


toshiba

MLCTO: un seul rendez-vous pour tous les acteurs du traitement de l'occlusion coronaire chronique
13/02/2019 : Fort du succès rencontré lors des précédentes éditions, le MLCTO 2019 sera encore cette année the place to be pour apprendre ou revoir les techniques de traitement percutané de l'occlusion coronaire chronique. Praticiens débutants et experts, ainsi que les paramédicaux, seront ainsi réunis en un lieu unique.

Un dispositif d'aide au cathétérisme installé au centre de simulation du CHU de Rouen
04/02/2019 : Les étudiants et professionnels de Santé du Medical Training & Testing Center de Rouen disposent désormais du robot R-one pour se familiariser à ce dispositif d'aide aux procédures d'imagerie endovasculaire.

La pratique de la FFR et de l'OCT en cardiologie interventionnelle aujourd'hui
01/02/2019 : Les techniques de mesures hémodynamiques ou d'imagerie sont très présentes dans la pratique des cardiologues interventionnels. Certaines alternatives à l'angiographie, comme la FFR ou l'OCT, ont été décrites lors du congrès High Tech 2019, certaines faisant l'objet de nombreuses applications.

Angioplastie de coronaire occluse après abord rétrograde
30/01/2019 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, voici l'angioplastie d'une coronaire droite occluse après perméabilisation rétrograde.

Doutes sur les risques à long terme liés aux angioplasties par stent actif
29/01/2019 : Les patients traités par stents actifs risquent-ils un risque plus grand de mortalité à long terme ? C'est ce qu'affirme une méta-analyse publiée par le Journal de l'American Heart Association qui a conduit la FDA à appeler les centres pratiquant ces procédures à la vigilance.

Une conférence à l'Académie de Médecine sur la neuro-radiologie interventionnelle
25/01/2019 : La neuro-radiologie interventionnelle en pathologie vasculaire cérébrale fera l'objet d'une séance dédiée, le 12 février 2019 à l'Académie Nationale de Médecine.

Les stratégies thérapeutiques endovasculaires de l'ischémie critique diabétique
21/01/2019 : Le Critical Limb Ischemia Course est le rendez-vous annuel des experts du traitement endovasculaire de l'ischémie critique du membre inférieur diabétique. Des live-cases seront diffusés et discutés pendant deux jours avec des experts internationaux.

Traitement percutané d'occlusion fémorale en vidéo
10/01/2019 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, nous vous présentons aujourd'hui une procédure complexe d'angioplastie d'artère fémorale.

Save the date: le SRES 2019 à Ajaccio
14/12/2018 : Pour fêter ses vingt ans, le SRES sera organisé à Ajaccio en 2019. Une session consacrée à la Médecine vasculaire complètera le programme.

Prospective sur le traitement endovasculaire de l'AVC en vidéo
27/11/2018 : Le Pr Jean-Pierre Pruvot présente, en vidéo, l'état de l'art pour le traitement de l'AVC. Il fait également un peu de prospective en comparant les besoins en unités neuro-vasculaires en France et en Europe.


Marché public de téléradiologie: le Resah apporte des explications juridiques et déontologiques
18/02/2019 : Le Resah a souhaité apporter des précisions sur le marché de téléradiologie qu'il propose à ses adhérents depuis ce mois-ci. Il souhaite ainsi donner des explications juridiques et déontologiques aux critiques du G4.

Dosimétrie patient: de nouvelles notions dans le projet de Décision ASN en cours d'élaboration
15/02/2019 : Un projet de décision de l'ASN est en cours de consultation entre experts pour faire évoluer les dispositifs d'évaluation des doses délivrées au patient en radiologie et médecine nucléaire, incluant les notions de NRI et de VGD.

Marché de téléradiologie du RESAH: le G4 évoque la charte de déontologie
15/02/2019 : Alors que le RESAH propose, depuis peu, un marché de téléradiologie aux établissements de Santé qui le souhaitent, le G4 conteste certaines pratiques relatives à cet accord qu'il trouve contraires à la charte de déontologie mise à jour en décembre 2018.

Téléradiologie: le RESAH opte pour un modèle conçu par les professionnels de l'imagerie
15/02/2019 : Pour concrétiser le premier marché de téléradiologie réalisé par une centrale d’achat, le RESAH a choisi le consortium Deeplink Medical/ Imadis pour les activités d’urgence. Cédric Munschy, Directeur commercial de Deeplink Medical et le Dr Vivien Thomson, Président d'Imadis, évoquent les atouts qui ont motivé ce choix, tant sur le plan technique que sur le professionnalisme médical.

L'assurance qualité devient systémique en imagerie médicale et médecine nucléaire
14/02/2019 : Le texte législatif relatif à la gestion du risque en imagerie médicale diagnostique qui vient d'être publié introduit une évolution systémique de la gestion du risque dans ce domaine. Parmi les dispositions remarquables, notons le programme d'actions d'amélioration ou la notion d'habilitation des utilisateurs.

MLCTO: un seul rendez-vous pour tous les acteurs du traitement de l'occlusion coronaire chronique
13/02/2019 : Fort du succès rencontré lors des précédentes éditions, le MLCTO 2019 sera encore cette année the place to be pour apprendre ou revoir les techniques de traitement percutané de l'occlusion coronaire chronique. Praticiens débutants et experts, ainsi que les paramédicaux, seront ainsi réunis en un lieu unique.

LE RESAH choisit ACETIAM pour son marché de plateforme de téléradiologie
13/02/2019 : Dans le cadre de son marché de " Plateforme de Téléradiologie et réalisation de prestations intellectuelles", le RESAH a fait le choix d'ACETIAM. L'éditeur accompagne ainsi les établissements au niveau technique et médico-organisationnel.

Une nouvelle technologie pour un diagnostic amélioré de la maladie cardiovasculaire
12/02/2019 : Une nouvelle technique non invasive d'exploration de l'artère carotide, la vMSOT est très prometteuse. Elle pourrait fournir une évaluation plus précoce et plus précise du risque de maladie cardiovasculaire, selon une étude publiée dans la revue Radiology.

De la faute grave dans l'exécution d'un contrat d'exploitation d'un scanographe
12/02/2019 : Pour le premier volet de notre série d'articles juridiques, nous avons choisi de traiter le thème de la faute grave. Et le cas mis en lumière ne concerne pas les relations entre employeur et employé, mais un contrat d'exploitation d'un scanner en établissement privé.

Parkinson: le région cérébrale du contrôle des impulsions identifiée
11/02/2019 : Pour étudier les mécanismes responsables de troubles du contrôle des impulsions pour les patients parkinsoniens, un programme DHUNE a utilisé le PETScan. Cela a permis de visualiser la région cérébrale impliquée.


L'assurance qualité devient systémique en imagerie médicale et médecine nucléaire
14/02/2019 : Le texte législatif relatif à la gestion du risque en imagerie médicale diagnostique qui vient d'être publié introduit une évolution systémique de la gestion du risque dans ce domaine. Parmi les dispositions remarquables, notons le programme d'actions d'amélioration ou la notion d'habilitation des utilisateurs.

Radioprotection: ce qui devrait changer le 1er juillet 2018
30/03/2018 : L'Ordonnance instituant de nouvelles règles en matière de prévention du risque ionisant devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2018. Il n'y aura pas, d'après les informations que nous avons recueillies, de révolution. La gestion des professionnels multi-établissements devrait être revue, la fiche d'exposition devrait disparaître et les PCR externes sont appelés à faire place à des OCR certifiés ISO.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

La CGIM devient le Groupe Vidi
18/10/2018 : La CGIM est devenue, lors de son Assemblée Générale du 12 octobre 2018, le Groupe VIDI. Cette marque identifie désormais le premier groupe national de radiologues mutualisant leurs ressources.

Dosimétrie patient: de nouvelles notions dans le projet de Décision ASN en cours d'élaboration
15/02/2019 : Un projet de décision de l'ASN est en cours de consultation entre experts pour faire évoluer les dispositifs d'évaluation des doses délivrées au patient en radiologie et médecine nucléaire, incluant les notions de NRI et de VGD.

De la faute grave dans l'exécution d'un contrat d'exploitation d'un scanographe
12/02/2019 : Pour le premier volet de notre série d'articles juridiques, nous avons choisi de traiter le thème de la faute grave. Et le cas mis en lumière ne concerne pas les relations entre employeur et employé, mais un contrat d'exploitation d'un scanner en établissement privé.

Marché de téléradiologie du RESAH: le G4 évoque la charte de déontologie
15/02/2019 : Alors que le RESAH propose, depuis peu, un marché de téléradiologie aux établissements de Santé qui le souhaitent, le G4 conteste certaines pratiques relatives à cet accord qu'il trouve contraires à la charte de déontologie mise à jour en décembre 2018.

Téléradiologie: le RESAH opte pour un modèle conçu par les professionnels de l'imagerie
15/02/2019 : Pour concrétiser le premier marché de téléradiologie réalisé par une centrale d’achat, le RESAH a choisi le consortium Deeplink Medical/ Imadis pour les activités d’urgence. Cédric Munschy, Directeur commercial de Deeplink Medical et le Dr Vivien Thomson, Président d'Imadis, évoquent les atouts qui ont motivé ce choix, tant sur le plan technique que sur le professionnalisme médical.

Incident de radioprotection de faible gravité au CH d'Avignon
08/02/2019 : Le CH d'Avignon a fait preuve de réactivité lorsqu'a été constatée une fuite dans le bac de recueil des effluents radioactifs provenant des sanitaires des patients de médecine nucléaire. L'ASN a classé cet événement au niveau 1 de l'échelle INES.

Un nouvel espoir de procréer grâce à l'embolisation des fibromes utérins
13/06/2017 : L’embolisation partielle des fibromes utérins pourrait devenir le traitement de première intensifn pour les femmes qui souhaitent procréer. C’est ce qu’a montré une étude portugaise publiée dans la revue Radiology.