Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Intelligence Artificielle, Machine Learning > Canon Medical Systems intègre l'IA au cœur de ses solutions d'imagerie

Canon Medical Systems intègre l'IA au cœur de ses solutions d'imagerie

MERCREDI 10 OCTOBRE 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Dès la fin 2018 Canon Medical Systems implantera son premier Scanner intégrant de l’intelligence artificielle (IA) au CHU de Dijon. Une solution de Deep Learning Reconstruction (DLR) embarquée permettra en effet d’augmenter la qualité et la précision des images et d’abaisser le niveau d’irradiation du patient.

Canon Medical Systems

Canon Medical Systems développe des solutions intégrant l’Intelligence Artificielle (IA) pour proposer un diagnostic plus précis et plus précoce, des traitements personnalisés, mais aussi pour renforcer l’efficience du système de santé au bénéfice du patient.

Canon Medical Systems conçoit et intègre l'IA dans ses solutions d'imagerie médicale

L’un des challenges pour Canon Medical Systems est de proposer des modalités d’imagerie avec une meilleure qualité et encore moins de dose. La société japonaise développe des solutions d'IA permettant d’exploiter un ensemble très hétérogène de données médicales pour proposer le traitement le plus efficace et développer la médecine prédictive et le traitement personnalisé. Canon conçoit et intègre l’IA dans ses solutions d’imagerie médicale afin de développer le service et l’assistance auprès des professionnels de santé. Ces derniers pourront ainsi se consacrer à des expertises à grande valeur ajoutée au profit du patient.

Deux établissements français équipés très prochainement

Ainsi, en décembre 2018 c'est au CHU de Dijon que le Pr Frédéric Ricolfi accueillera, au sein du service neuro-radiologie, le Scanner Aquilion One Genesis avec une solution de machine learning embarquée. Cette nouvelle solution en intelligence artificielle, couplée à la technologie du scanner Aquilion One Genesis, permettra d’abaisser significativement l’irradiation du patient tout en offrant une qualité d’image très supérieure, une réduction du bruit et moins d’attente pour le patient. Par la suite, au printemps 2019, le Professeur Alain Blum accueillera dans le pôle imagerie du CHU de Nancy le tout dernier scanner Aquilion Precision intégrant des technologies d’IA embarquées. La très haute technologie de l’Aquilion Precision, associée à l’IA, accompagnera le praticien dans l’optimisation de son diagnostic et l’obtention d’images de haute qualité, tout en abaissant le niveau d’irradiation. Cette innovation est un axe du développement de l’analyse de texture et de l’imagerie radiomique.

Machine learning et deep learning, des solutions d’intelligence artificielle au service du patient

L’apprentissage automatique, ou Machine Learning, est, d’après Arthur Samuel - pionnier américain du jeu sur ordinateur, de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique - une science qui permet de donner « à un ordinateur la capacité d’apprendre sans avoir été programmé pour effectuer une tâche ». L'apprentissage profond, ou Deep Learning, est quant à lui la combinaison des algorithmes Machine Learning avec les réseaux de neurones formels et le big data.

L’avantage du Deep Learning vient du fait qu'il peut apprendre et s’auto-adapter en étudiant des exemples. Pour cela, l’algorithme utilise les données du Big Data, des cas cliniques dont le format doit être le plus standardisé possible. L’intelligence artificielle va permettre de répondre à l’une des problématiques majeures des radiologues: le compromis irradiation/qualité de l’image. Jusqu’à présent plus les doses sont importantes, meilleure est l’image. Désormais, grâce à l’intelligence artificielle et son application en Deep Learning, la qualité des images sera supérieure avec une dosimétrie inférieure. En tomodensitométrie, une des applications du Deep Learning pour Canon est le DLR (Deep Learning Reconstruction), qui permet d’améliorer la qualité des images et réduire sensiblement la dose d’irradiation. En IRM d'autre part,, le DLR (Deep Learning Reconstruction) débruite les images et propose une qualité d’image supérieure et une durée d’examen raccourcie.

Une autre application concrète du Deep Learningen imagerie médicale, pour Canon Medical Systems,  est d’accompagner le praticien en identifiant les images les plus importantes pour son diagnostic. Sans aucune intervention humaine, le logiciel pourra alerter le médecin sur un patient présentant un risque élevé de pathologie.

Mieux cibler les traitements et limiter les irradiations à risques

Canon Medical Systems et sa R&D ont développé un algorithme d’IA qui permet la reconnaissance et la segmentation automatique des organes et des structures cliniques. Cette application permet au praticien de cibler très précisément son intervention (balistique de radiothérapie) et d’éviter ainsi l’irradiation des organes à risque. L’IA favorise et sécurise les traitements personnalisés. Les thérapies plus ciblées et mieux adaptées peuvent être proposées aux patients.

Canon Medical Systems sera présent aux JFR 2018, stand N°206, pour présenter sa stratégie et son offre médicale. A cette occasion une place toute particulière sera consacrée à l'IA.

L’Intelligence Artificielle au cœur des innovations Canon Medical Systems

Le Pitch Canon Medical verra intervenir Patrice COUDRAY, Directeur des Marchés Equipements Lourds, le dimanche 14 Octobre 2018, de 13h35 à 13h50 sur le Forum IA, au Palais des Congrès Porte Maillot, Niveau 3.

 

Deux symposias organisés par Canon Medical aux JFR 2018

En liaison avec le concept d’imagerie juste développé au cours de cette édition des JFR, Canon Medical Systems organise 2 symposia consacrés à l’imagerie de précision

Samedi 13 octobre

12h30 - 13h15 | ECHOGRAPHIE Salle 342A - 3ème étage: Imagerie de précision, en échographique musculo-squelettique

 • Repoussons les limites de l’échographie MSK : L’échographie des nerfs cervicaux

Dr. Franck Lapegue - CHU de Purpan, Toulouse

 • Exploration ligamentaire dynamique de la cheville : jouons avec la club de golf !

Dr Bertrand Bordet - Clinique du Parc, Lyon

 • Tendon d’Achille distal : attention danger !

 Dr Jean-Louis Brasseur - Hôpital de la Pitié-Salpêtrière (AP-HP)

Modérateur: Dr Gérard Morvan - Centre Contembert, Paris

Dimanche 14 octobre

12h30 - 13h15 | CT | IRM Salle 342A - 3ème étage: Imagerie de précision, en neuro radiologie

• Imagerie UHD en neuro IRM, état de l’art à 3T et prospective

Dr Benoît Doche - GIE R2 Gironde, Bordeaux

• LE « STROKE SINGLE SHOT »

Dr Douraied Ben Salem & Dr Julien Ognard - CHU Brest

• L’intérêt de la double énergie dans les AVC

Dr Douraied Ben Salem & Dr Julien Ognard - CHU Brest

Modérateur: Pr Catherine Oppenheim - Ch Ste-Anne, Paris

Thema Radiologie avec Canon Medical


toshiba

IA contre le COVID : NEHS DIGITAL et Thales unissent leurs forces
09/11/2020 : Dans le cadre de la lutte contre le COVID-19, Thales et NEHS DIGITAL ont récemment uni leurs compétences dans un projet de traitement des bases de données issues des scanners pulmonaires. Ils peuvent s’appuyer d’ores et déjà sur la base FIDAC.

Intellifence artificielle et radiologie : forces et faiblesses
23/10/2020 : L’intelligence artificielle est au centre d’une communication du Dr Grégory Lenczner sur la plateforme Journées Francophones d’Imagerie Médicale (JFIM). Elle aborde les différentes fonctionnalités de l’IA ainsi que la récurrente question du remplacement du radiologue par la machine.

Détecter l'arthrose pré-symptomatique à l'IRM avec l'IA
05/10/2020 : Des chercheurs américains ont réussi à identifier des signes pré-symptomatiques de l’arthrose à l’aide de l’IA. Dans une étude parue dans la Revue PNAS, ils donnent des résultats en faveur de l’élaboration de médicaments expérimentaux susceptibles de traiter l’arthrose avant qu’elle n’apparaisse.

Un algorithme différentie la pneumonie COVID-19 des autres pneumonies sur la radiographie du thorax
28/09/2020 : Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, un algorithme de deep learning est capable de différencier avec une sensibilité et une spécificité élevées une pneumonie COVID-19 d’une autre non-COVID-19 à partir de radiographies pulmonaires. Cet algorithme obtient de meilleures performances que les radiologues expérimentés.

L'embolie pulmonaire au centre du défi IA organisé au RSNA 2020
16/09/2020 : Au prochain RSNA, les meilleurs projets ayant concouru au défi IA seront présentés. Ce concours, qui promeut les modèles de deep learning pour l’amélioration des interprétations radiologiques, sera dédié cette année à l’embolie pulmonaire à partir d’images de scanner.

L'ESR regrette la baisse des budgets européens consacrés à la recherche médicale
24/08/2020 : L’ESR a récemment publié une déclaration dans laquelle elle regrette la décision de l’Union européenne de réduire son financement prévu pour divers projets de santé et de recherche à venir. Cette décision aura des conséquences néfastes sur la recherche européenne et entravera le potentiel de l’UE de devenir un pôle d’innovation pour l’intelligence artificielle et les soins de santé à l’avenir.

Quels apports de l'IA dans la gestion des images pulmonaires COVID-19 ?
07/05/2020 : Dans la série des webinars ESR Connect qu’elle organise désormais régulièrement, l’European Society of Radiology (ESR) a présenté une session dédiée à l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) pour aider les radiologues dans la gestion des données images pour faire face au COVID-19.

Un modèle de deep learning pour identifier le COVID-19 au scanner
08/04/2020 : Dans une étude publiée dans la Revue Radiology, un modèle de deep learning semble capable de réaliser un diagnostic différentiel de COVID-19 sur les examens de tomodensitométrie. Ce travail montre surtout que la spécificité du scanner semble améliorée comparativement aux autres études publiées sur ce thème.

Données de Santé : une nouvelle approche pour assurer la confidentialité
25/03/2020 : La sécurité des données de Santé et la protection de la vie privée des patients est une préoccupation majeure pour les tutelles sanitaires. Un Rapport publié dans la Revue Radiology suggère de considérer les données comme n’appartenant à personne et de cibler l’éthique des prestataires d’IA.  

Des modèles pertinents de deep learning pour la radiographie thoracique
03/12/2019 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, le deep learning peut détecter des résultats de radiographie thoracique cliniquement significatifs aussi efficacement que des radiologues expérimentés. Les chercheurs rapportent que leurs résultats pourraient constituer une ressource précieuse pour le développement futur de modèles d’intelligence artificielle pour la radiographie thoracique.


Signature d'un partenariat pour la détection des AVC par IA à partir du scanner cérébral
19/11/2020 : En signant un partenariat avec Avicienna.AI, Canon Medical permet aux radiologues d’être alertés en cas d’AVC hémorragique ou ischémique lors d’un scanner cérébral.

Le suivi IRM des joueurs de tennis en surpoids objective une dégénérescence cartilagineuse accrue des genoux
19/11/2020 : Les sports de raquette semblent accélérer la dégénérescence des articulations du genou chez les personnes en surpoids souffrant d'arthrose, selon une étude présentée lors du dernier congrès de la Radiological Society of North America (RSNA). Une surcharge articulaire nocive déclenchant un stress de contact accru sur le ménisque sont des pistes pour expliquer le phénomène.

Plus qu'un fournisseur, Philips est un partenaire
18/11/2020 : Cette année 2020 a été marquée par une crise sanitaire inédite qui a bousculé l’ensemble des acteurs du domaine médical. Jérôme Chevillotte, responsable pôle Diagnostic de précision au sein des équipes Philips Commercial France, revient sur les actions concrètes des derniers mois.

Le Mois sans tabac ravive les besoins de scanner low dose pour le dépistage précoce du cancer du poumon
18/11/2020 : En ce mois sans tabac de sensibilisation au cancer du poumon, la FNMR souhaite interpeler les pouvoirs publics sur les avantages que pourrait apporter le scanner low dose pour le dépistage précoce de cette maladie.

Les apports de la tomosynthèse dans l'étude de Vérone dédiée au dépistage du cancer du sein
16/11/2020 : La tomosynthèse mammaire, en combinaison avec la mammographie synthétique, améliore la détection du cancer par rapport à la mammographie numérique seule, selon une étude italienne publiée dans la revue Radiology. Les résultats de l'étude ajoutent un soutien supplémentaire à l'utilisation du DBT dans les programmes de dépistage du cancer du sein en population.

Audiences records pour l'IDoR 2020
16/11/2020 : L’IDoR 2020 a connu un engouement sans précédent cette année. Le rôle majeur tenu par l’imagerie médicale dans le diagnostic et le traitement de la maladie à COVID-19 y a contribué grandement et les retours d’expérience feront l’objet d’un livre électronique.

Robocath s'ouvre au marché chinois
12/11/2020 : Afin d’adresser le marché de l’imagerie interventionnelle chinois, Robocath vient de créer, avec MedBot, une joint-venture. L’assemblage de la plateforme R-One et la fabrication de consommables seront réalisés sur place.

La Profession Médicale Intermédiaire sera pluridisciplinaire ou ne sera pas
12/11/2020 : Alors qu’une proposition de Loi souhaite créer une Profession Médicale Intermédiaire (PMI), les manipulateurs, comme les autres professionnels paramédicaux - hors infirmier – sont exclus des discussions. Ils contestent, de même que les cadres de santé, cette disposition et souhaitent faire entendre leur voix.

La radiothérapie intra-opératoire est de retour
11/11/2020 : La radiothérapie per-opératoire est de nouveau très utilisée de nos jours et ses indications sont bénéfiques pour les patients. C’est ce qu’a montré un récent webinar diffusé sur la plateforme Oncostream.

L'IRM abrégée pour mieux dépister les cancers des seins denses
10/11/2020 : Dans une étude américaine publiée dans le Journal of Clinical Oncology, l’IRM abrégée montre des résultats supérieurs à la tomosynthèse pour le dépistage du cancer chez les femmes aux seins denses. Le Gouverneur de Pennsylvanie a même pris un décret obligeant les assureurs à rembourser cette exploration complémentaire.


Les apports de la tomosynthèse dans l'étude de Vérone dédiée au dépistage du cancer du sein
16/11/2020 : La tomosynthèse mammaire, en combinaison avec la mammographie synthétique, améliore la détection du cancer par rapport à la mammographie numérique seule, selon une étude italienne publiée dans la revue Radiology. Les résultats de l'étude ajoutent un soutien supplémentaire à l'utilisation du DBT dans les programmes de dépistage du cancer du sein en population.

Gadolinium et grossesse: des risques significatifs d'exposition fœtale
06/09/2019 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, un nombre limité mais préoccupant de femmes sont exposées à un produit de contraste au gadolinium au début de leur grossesse. Les chercheurs suggèrent de mener des mesures efficaces de dépistage de la grossesse afin de réduire l'exposition par inadvertance à ces agents de contraste en début de grossesse.

Plus qu'un fournisseur, Philips est un partenaire
18/11/2020 : Cette année 2020 a été marquée par une crise sanitaire inédite qui a bousculé l’ensemble des acteurs du domaine médical. Jérôme Chevillotte, responsable pôle Diagnostic de précision au sein des équipes Philips Commercial France, revient sur les actions concrètes des derniers mois.

Un radiotraceur de l'épilepsie visible au TEP
22/01/2020 : Un radiotraceur qui se lie spécifiquement à une classe de récepteurs cérébraux lorsqu'il est injecté à des rats et à des humains vivants vient d’être mis au point par une équipe japonaise. Visible lors d’un examen de TEP, ce composé pourrait améliorer le diagnostic et le traitement de l’épilepsie.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Une revue exhaustive des manifestations multisystémiques du COVID-19
03/11/2020 : Deuxième volet de la revue exhaustive réalisée par la plateforme RadioGraphics sur les manifestations radiologiques du COVID-19. Une iconographie toujours aussi impressionnante des affections cardiaques, neurologiques, abdominales, pédiatriques ou musculo-squelettiques notamment, dues au virus.

Les apports de la radiographie thoracique dans la détection du COVID-19
30/03/2020 : Une étude publiée dans la Revue radiologie stipule que les images de détection de la pneumonie au COVID-19 obtenues par radiographie pulmonaire sont sensiblement équivalentes à celles du scanner. Cependant, des différences sont à signaler, notamment pour le suivi des lésions.

L'IRM abrégée pour mieux dépister les cancers des seins denses
10/11/2020 : Dans une étude américaine publiée dans le Journal of Clinical Oncology, l’IRM abrégée montre des résultats supérieurs à la tomosynthèse pour le dépistage du cancer chez les femmes aux seins denses. Le Gouverneur de Pennsylvanie a même pris un décret obligeant les assureurs à rembourser cette exploration complémentaire.

Le scanner nouvel étalon pour le dépistage précoce du Coronavirus
27/02/2020 : Dans une étude de plus de 1000 patients, publiée dans la revue Radiology, la tomodensitométrie thoracique a surpassé les tests de laboratoire dans le diagnostic de coronavirus 2019 (COVID-19). Les chercheurs ont conclu que la tomodensitométrie devrait être utilisée comme principal outil de dépistage du COVID-19.

Signature d'un partenariat pour la détection des AVC par IA à partir du scanner cérébral
19/11/2020 : En signant un partenariat avec Avicienna.AI, Canon Medical permet aux radiologues d’être alertés en cas d’AVC hémorragique ou ischémique lors d’un scanner cérébral.