Vous êtes dans : Accueil > Actualités > SIH et téléradiologie > Le service de radiologie de l'Hôpital Clinique Claude Bernard de Metz passe la cinquième

Le service de radiologie de l'Hôpital Clinique Claude Bernard de Metz passe la cinquième

JEUDI 13 SEPTEMBRE 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Utilisateurs du PACS SYNAPSE (produit Fujifilm distribué par Softway Medical) depuis une dixaine d’années, les radiologues de l’hôpital clinique Claude Bernard sont les premiers à expérimenter la toute nouvelle version du PACS FUJIFILM (Picture Archiving and Communication System). Synapse 5 marque un tournant majeur, le passage d’un client lourd à full web. Le Docteur Saad Jaafar, radiologue associé, revient pour nous sur leur expérience en tant que site pilote.

Softway Medical

Thema Radiologie: Pouvez-vous nous présenter votre structure ?

Dr Saad Jaafar: Nous sommes un groupe de 12 associés, 11 radiologues et une échographiste, qui assurons la totalité des examens d’imagerie de la clinique privée de Claude Bernard à Metz. Nous réalisons toute la palette de l’imagerie médicale moderne : radiographie standard, échographie, sénologie, scanner, IRM et radiologie interventionnelle. Nous faisons donc de l’imagerie conventionnelle et de l’imagerie en coupe. Les patients hospitalisés et les patients externes sont pris en charge dans les mêmes locaux. La patientèle externe représente deux tiers de notre activité. Nous gérons également 2 autres structures hors établissement, acceuillant les patients externes ; les actes sontdédiées à l’imagerie de la femme et à la médecine du sport.

T.R.: Comment voyez-vous l’évolution de l’imagerie médicale au sein de votre structure ?

Dr S.J.: Notre activité a beaucoup évolué ces deux dernières années. Nous avons fortement développé la radiologie interventionnelle vasculaire et oncologique, qui est aujourd’hui assurée par 5 radiologues. La gestion de la pathologie osseuse évolue aussi de façon assez importante et nous assurons la cimentoplasie depuis quelques années. On peut également citer l’accroissement des traitements par radiofréquence de tumeur.

La place du radiologue dans la prise en charge du patient a également changé depuis la création des réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP). En oncologie, pour qu’un patient bénéficie du même niveau de prise en charge à travers le territoire, son cas doit être étudié au sein d’une commission composée de chirurgiens, oncologues, radiothérapeuthes et radiologues. Grâce au PACS, ce sont désormais les radiologues qui organisent et animent les RCP. Une relecture des images est souvent indispensable lors des RCP. L’historique des images pour voir l’évolution des lésions et donc l’utilisation du PACS, est primordiale.

T.R.: Vous êtes utilisateurs du PACS Synapse depuis près de 10 ans, en quoi sa nouvelle version, Synapse 5, vous accompagne dans l’évolution de votre métier ?

Dr S.J.: L’évolution majeure et fondamentale, c’est l’accès à notre PACS depuis n’importe quel navigateur web. Cette architecture change réellement notre quotidien. Nos services doivent être accessibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour permettre d’assurer l’astreinte radiologique. Pouvoir accéder au PACS par le biais du web, quel que soit l’endroit où l’on se trouve est très important. De plus, d’un point de vue sécurité, la technologie Zero Foot Print, autrement dit, le fait qu’aucune donnée ne soit stockée sur mon ordinateur, est une réelle avancée.

L’outil « chat » est également très important dans notre quotidien. Nous sommes 12 radiologues avec des surspécialités ; pouvoir demander son avis à un confrère, quel que soit l’endroit où nous nous trouvons, permet d’aboutir à un diagnostic d’autant plus fin. L’outil favorise la synergie entre nous pour une meilleure prise en charge des patients. De même, nous pouvons dialoguer en interne avec les cliniciens et leur montrer, à distance, l’image la plus pertinente de leur patient. Le PACS nous permet une complémentarité entre radiologues en temps réel qui se fait dans l’intérêt du patient. Avec un PACS installé en client serveur le diagnostic se faisait en décalé.

T.R.: Comment s'est déroulée la migration de vos données dans la nouvelle application ?

Dr S.J.: On est très satisfait. Le transfert de données s’est fait de manière transparente pour les utilisateurs. Nous n’avons eu aucune perte d’activité grâce à un important travail réalisé en amont par Softway Medical avec le soutien de notre équipe informatique (société INGECAP). L’équipe terrain connait très bien notre structure et tout avait été paramétré au plus juste avant le transfert des données. Chacun d’entre nous a ensuite été formé à la nouvelle interface logiciel pour régler quelques ajustements.

T.R.: Après quelques semaines d'utilisation, quels sont donc les apports de la version 5 de SYNAPSE dans votre quotidien/activité? Quels sont vos gains d’efficacité ?

Dr S.J.: Je suis personnellement sur Mac et l’utilisation de la version précédente était un peu complexe avant, car il ne pouvait fonctionner qu’avec un système windows. Son architecture web m’affranchit de ce type de contrainte et c’est une réelle souplesse dans mon quotidien. Par ailleurs, la version 5 du PACS Synapse améliore la fluidité avec le RIS. Le lien contextuel marche à merveille, les images s’affichent de manière quasi instantanée. Cela constitue une avancée importante dans notre workflow. Quand vous avez 30 ou 40 dossiers de patients hospitalisés, c’est un vrai gain de temps et de productivité pour nos vacations.

L’interface est beaucoup moins austère qu’avant. Il y a une amélioration très nette dans les onglets avec des personnalisations qu’on peut pousser très loin dans la gestion des dossiers patient. Les protocoles d'affichage sont également très utiles et nous avons tendance à nous passer du serveur constructeur pour les IRM en ostéo et corps entiers notamment. On voit aussi un gain de temps pour les comparaisons de deux examens en radio et en scanner. Nous avons des possibilités très intéressantes de scénarii d’affichage personnalisables.

Dans les nouveaux outils, l’affichage des images dans les trois plans est beaucoup plus simple qu’avant. on progresse plus facilement dans les 4 fenêtres simultanées et cette approche multiplanaire facilite l’analyse de certaines régions anatomiques ou l’extension des processus pathologiques.

Thema Radiologie avec Softway Medical


toshiba

Proxymage, ou l'imagerie au service des parcours de Santé
19/09/2018 : Proxymage est la solution de partage et d'échange d'images médicales la mieux adaptée aux parcours de Santé. Christian Gourdin, Directeur Général d'Inovelan, revient pour nous sur les applications de cette solution dans les parcours de soins coordonnés avec l’exemple des RCP de cancérologie, dans la prise en charge des AVC urgents ou plus généralement dans la mise à disposition des images médicales pour les professionnels de Santé.

Le service de radiologie de l'Hôpital Clinique Claude Bernard de Metz passe la cinquième
13/09/2018 : Utilisateurs du PACS SYNAPSE (produit Fujifilm distribué par Softway Medical) depuis une dixaine d’années, les radiologues de l’hôpital clinique Claude Bernard sont les premiers à expérimenter la toute nouvelle version du PACS FUJIFILM (Picture Archiving and Communication System). Synapse 5 marque un tournant majeur, le passage d’un client lourd à full web. Le Docteur Saad Jaafar, radiologue associé, revient pour nous sur leur expérience en tant que site pilote.

Des avancées significatives pour l'aide au diagnostic en sénologie et coloscopie virtuelle
25/07/2018 : Une nouvelle version de Myrian® vient d'être lancée. Elle comprend des applications avancées pour le diagnostic du sein et la coloscopie virtuelle.

La téléInterprétation d'examens d'imagerie médicale avec ACETIAM
21/06/2018 : En plus des solutions et services de communication d’images médicales en temps réel, simples et sécurisées, ACETIAM opère depuis 8 ans un service de téléInterprétation répondant aux recommandations du G4. Les radiologues de TMF, formés à la télémédecine en assure la partie opérationnelle.

Intrasense devient partenaire stratégique d'Evolucare
05/06/2018 : Intrasense annonce avoir conclu un accord de partenariat d'une durée de 5 ans avec Evolucare. Ce rapprochement lui assure une large diffusion de ses solutions d'imagerie avancées.

La commercialisation des CAD bientôt allégée aux États-Unis ?
01/06/2018 : La FDA vient de proposer la modification du classement des CAD dans l'échelle de risque des dispositifs médicaux. Ils passeraient de la Class III à la Class II, moins contraignante en termes de mise sur le marché.

ACETIAM pilotera la plateforme de télémédecine ORTIF
30/05/2018 : ACETIAM a annoncé, à l'occasion de la Paris Healthcare Week 2018, avoir obtenu l'attribution du pilotage d'ORTIF, la plateforme de télémédecine mise en place par le GCS SESAN en Île-de-France.

Un gros contrat en vue pour Sectra en Australie
22/05/2018 : Sectra est en passe de signer un accord de fourniture d'une plateforme mutualisée PACS/RIS avec la NSW Health, le plus important système de Santé australien.

Inovelan entre dans le giron d'Agfa HealthCare
04/04/2018 : En faisant l'acquisition de la société française Inovelan, Agfa Healthcare élargit son offre, notamment dans les domaines de la messagerie sécurisée et de l'interopérabilité et optimisera ainsi les projets régionaux de télé-imgerie.

Protection des données de Santé : un rapport inquiétant
21/03/2018 : Le Data Breach Investigations Report (DBIR) dédié aux données de Santé fait froid dans le dos. On y découvre les tenants et aboutissants des pertes d'informations sensibles qui sont de plus en plus victimes de personnes mal attentionnées attirées par l'appât du gain.


Le Pr Anne Cotten présente les prochaines Journées Francophones de Radiologie
21/09/2018 : L'imagerie juste sera le thème principal des prochaines Journées Francophones de Radiologie diagnostique et interventionnelle (JFR). À l'occasion d'une matinée de présentation organisée par la SFR, Le Pr Anne Cotten, Présidente de l'événement cette année, a annoncé les moments phares attendus, comme le Data challenge dédié à l'Intelligence Artificielle ou l'imagerie médico-légale et forensique.

Cas clinique trompeur en imagerie gynécologique
20/09/2018 : Dans une vidéo publiée sur le site des Journées Francophones d'imagerie médicale (JFIM), le Dr Thierry Pousse présente en vidéo un cas clinique trompeur en imagerie gynécologique.

Proxymage, ou l'imagerie au service des parcours de Santé
19/09/2018 : Proxymage est la solution de partage et d'échange d'images médicales la mieux adaptée aux parcours de Santé. Christian Gourdin, Directeur Général d'Inovelan, revient pour nous sur les applications de cette solution dans les parcours de soins coordonnés avec l’exemple des RCP de cancérologie, dans la prise en charge des AVC urgents ou plus généralement dans la mise à disposition des images médicales pour les professionnels de Santé.

Deux guides AFPPE de formation à la radioprotection approuvés par l'ASN
19/09/2018 : L'AFPPE vient d'obtenir l'approbation de l'ASN pour les guides dédiés à la formation à la radioprotection des personnes exposées aux rayonnements ionisants qu'elle a élaborés, dont un en collaboration avec l'AFTMN.

Les actions de la FNMR lors des JFR 2018
19/09/2018 : La Fédération Nationale des Médecins Radiologues (FNMR organisera deux événements lors des JFR 2018: une réunion d'information ainsi que le 3ème speed-dating dédié aux jeunes radiologues.

Les apports de l'ablation thermique dans le traitement du cancer du poumon
18/09/2018 : L'ablation thermique se place comme un traitement sûr et efficace pour le cancer du poumon à un stade précoce, selon une étude publiée dans la revue Radiology. Les résultats montrent que l'ablation peut être une alternative efficace pour les patients qui ne peuvent subir une chirurgie et elle permet la biopsie en cours de procédure.

Métastases hépatiques chimio-résistantes: des biomarqueurs comme facteurs pronostiques de survie
17/09/2018 : Des biomarqueurs peuvent agir comme facteurs pronostiques de survie pour des patients présentant des métastases colorectales hépatiques chimio-résistantes après traitement par radio-embolisation Y-90.

Chimio-embolisation du carcinome hépato-cellulaire: une reconnaissance mondiale
14/09/2018 : Guerbet a annoncé le 11 septembre 2018 avoir obtenu une autorisation pour l'indication de Lipiodol® Ultra Fluid en Belgique, en Irlande, au Portugal, à Hong-Kong et aux Philippines, dans la chimio-embolisation des CHC.

Le service de radiologie de l'Hôpital Clinique Claude Bernard de Metz passe la cinquième
13/09/2018 : Utilisateurs du PACS SYNAPSE (produit Fujifilm distribué par Softway Medical) depuis une dixaine d’années, les radiologues de l’hôpital clinique Claude Bernard sont les premiers à expérimenter la toute nouvelle version du PACS FUJIFILM (Picture Archiving and Communication System). Synapse 5 marque un tournant majeur, le passage d’un client lourd à full web. Le Docteur Saad Jaafar, radiologue associé, revient pour nous sur leur expérience en tant que site pilote.

L'IRM met à jour la tricherie de jeunes footballeurs béninois
13/09/2018 : Après un contrôle de leur âge osseux par IRM, 10 joueurs de l'équipe nationale de jeunes béninois ont été découverts quant à leur âge réel. L'équipe entière a été suspendue de la coupe d'Afrique des nations.


ANGIODROID, The CO2 injector
02/03/2015 : L'administration de CO2 est désormais un acte dépourvu de tout risque secondaire, grâce à l'avancée technologique représentée par l'ANGIODROID. Cet injecteur permet de s'affranchirt partiellement de produit de contraste de manière contrôlée et sécurisée.

Gadolinium: légère inflexion de l'interdiction éditée en mars 2017
11/07/2017 : Les recommandations de l’Agence européenne de pharmacovigilance sur l’utilisation des produits de contraste gadolinés ont guère évolué depuis mars dernier et après un nouvel examen de la situation. Le dossier est désormais dans les mains du CHMP.

Vidéo: Bayer rapproche les radiologues de leurs patients
11/12/2017 : Sophie NDiaye, Responsable Marketing Radiologie et, Marion Guillou-Mas Responsable Digital Radiologie pour Bayer, nous ont reçu sur leur stand des JFR 2017 pour une interview à propos des nouvelles solutions élaborées par cet acteur historique dédiées aux radiologues et aux patients.

L'impact d'un stress post-traumatique étudié par IRM
17/03/2016 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, l’IRM montre des différences surprenantes dans la structure du cerveau chez les survivants de tremblement de terre qu’ils aient manifesté ou non un état de stress post-traumatique (PTSD).  

Édito - Pratiques avancées infirmières: attention à la pertinence des actes !
23/07/2018 : Les pratiques avancées infirmières sont actées depuis le 19 juillet 2018. Cette nouvelle fonction, qui se rapproche de l'exercice médical, permettra à ces nouveaux professionnels de Santé de prescrire certains actes d'imagerie. Un pavé dans la mare des radiologues à l'heure de la pertinence des actes.

HighTech 2017: les stents actifs arrivent à maturité
10/02/2017 : Les stents actifs arrivent petit à petit à maturité. C’est ce qu’a montré le Dr Souteyrand lors du Congrès HighTech en présentant l’évolution de ces dispositif, notamment des polymères qui en constituent la structure.

L'IRM MIEUX QUE LA MAMMOGRAPHIE POUR QUALIFIER LES CANCERS AGRESSIFS
01/12/2015 : Les cancers du sein multicentriques ont des dimensions souvent plus importantes à l'IRM qu’à la mammographie. C’est ce que montre une étude italienne qui remarque que l’exploration par IRM est susceptible de faire changer de stratégie thérapeutique.    

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Communication dans le soin et hypnose ericksonnienne
11/07/2016 : Manipulatrices d'électroradiologie médicale en secteur privé, nous avons adopté des méthodes de communication thérapeutique et d'hypnose Ericksonnienne pour apporter à nos patients du confort lors de leur prise en charge radiologique. De nombreuses applications de ces techniques sont possibles pour cette spécialité.

C'est officiel : Toshiba Medical devient Canon Medical Systems Corporation
24/01/2018 : L'intégration de Toshiba Medical Systems au sein de Canon Inc. a été entérinée le 4 janvier 2018. Canon Medical Systems Corporation fera désormais profiter du réseau mondial de la maison mère aux acteurs de l'imagerie diagnostique et thérapeutique, ainsi que de sa philosophie: "Made for life".