Vous êtes dans : Accueil > Actualités > IRM > Des lésions cérébrales plus fréquentes chez les footballeuses jouant fréquemment de la tête

Des lésions cérébrales plus fréquentes chez les footballeuses jouant fréquemment de la tête

MARDI 31 JUILLET 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Une étude publiée dans la revue Radiology objective un risque accru pour les joueuses de football jouant fréquemment de la tête, par rapport aux hommes. Ces sportives présentent en effet des changements plus importants dans le tissu cérébral après des impacts répétés du ballon.

RSNA

Alors que la Coupe du monde de football vient de s'achever, la revue Radiology publie une étude sur ce sport au féminin. Le football est le sport de compétition le plus populaire au monde et la participation féminine dans ce sport est en hausse, à hauteur de 30 millions de joueuses dans le monde.

Une étude sur l'impact du jeu de tête sur les fonctions cérébrales des joueurs de football

Le jeu de tête est un élément clé de la performance dans ce sport. Néanmoins, les impacts liés à la tête des joueuses ont été associés à des anomalies dans la substance blanche de leur cerveau, similaires à celles observées chez les patients présentant une lésion cérébrale traumatique. Les conséquences à long terme d'une exposition répétée sont préoccupantes, car les blessures répétitives à la tête chez les athlètes ont été associées à un déclin cognitif et à des changements de comportement. "En général, les hommes jouent plus fréquemment de la tête que les femmes, mais nous voulions spécifiquement examiner si les hommes et les femmes se comportaient de manière similaire ou différente avec une exposition similaire aux impacts répétés sur la tête", précise l'auteur principal de l'étude, le Dr Michael L. Lipton, professeur de radiologie au Centre de recherche par résonance magnétique Gruss à l'Albert Einstein College of Medicine et directeur médical de l'IRM au Montefiore Medical Center à New York.

L'IRM par tenseur de diffusion pour évaluer l'anisotropie fractionnaire des joueurs

Le Dr Lipton et ses collègues ont utilisé l'imagerie IRM par tenseur de diffusion (DTI) pour évaluer les changements microscopiques de la substance blanche du cerveau chez 98 joueurs de football amateur - 49 hommes et 49 femmes - d'âge moyen 25,8 ans. Tous les participants avaient de nombreuses années de pratique du football et d'exposition aux impacts de tête, dont les 12 mois d'exposition fréquente menant à l'étude (en moyenne 487 têtes par an pour les hommes et 469 pour les femmes). Les participants n'avaient pas de différences significatives dans les facteurs démographiques. Le DTI produit une mesure, appelée anisotropie fractionnaire (FA), qui caractérise le mouvement des molécules d'eau dans le cerveau. Dans la substance blanche en bonne santé, la direction du mouvement de l'eau est assez uniforme et mesure une valeur élevée en FA. Lorsque le mouvement de l'eau est plus aléatoire, les valeurs de FA diminuent.

Les femmes présentent cinq fois plus d'anomalies microstructurales

"Un déclin de FA est un indicateur des changements dans la microstructure de la substance blanche qui peut être révélateur d'une inflammation ou d'une perte de neurones, par exemple", ajoute le Dr Lipton. Pour l'étude, les chercheurs ont comparé les valeurs de la FA dans la substance blanche parmi les joueurs de football masculins et féminins. L'analyse a révélé que même si les hommes et les femmes présentaient des valeurs de FA plus faibles associées à un effet plus répétitif, les femmes présentaient des taux de FA plus faibles dans un volume de tissu cérébral beaucoup plus important. "Dans les deux groupes, les changements que nous voyons dans la substance blanche du cerveau augmentent en proportion du nombre de têtes effectuées en jouant, poursuit le Dr Lipton. Mais les femmes présentent environ cinq fois plus d'anomalies microstructurales que les hommes, à fréquence d'impacts de têtes égale."

Des régions spécifiques de la substance blanche identifiées comme à risque

Les chercheurs ont également été en mesure d'identifier des régions spécifiques du cerveau où les épisodes de FA en baisse étaient associés à une fréquence plus élevée d'impacts de têtes, trois régions chez les hommes et huit chez les femmes. "Le message à retenir de ces résultats est qu'il y a des individus plus sensibles aux chocs de tête que d'autres, conclut le Dr Lipton. Notre étude fournit une base préliminaire indiquant que les femmes sont plus sensibles à ces types d'impacts de tête au niveau de la microstructure du tissu cérébral." Le Dr Lipton prévient que d'autres études sont à réaliser pour confirmer et mieux caractériser les différences entre les sexes dans la vulnérabilité aux lésions cérébrales dues aux impacts de tête.

Il est encore trop tôt pour établir des lignes directrices afin de protéger les joueurs. Mais en comprenant mieux les différences de sensibilité cérébrale, les chercheurs arriveront à déterminer le besoin de recommandations spécifiques liées au sexe des joueurs, pour un jeu de football plus sûr.

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Abus de cocaïne : l'IRM pour identifier les lésions cardiaques aigües et chroniques induites
13/06/2019 : Selon un article publié dans la revue Radiology: Cardiothoracic Imaging, l'IRM cardiaque joue un rôle essentiel dans le diagnostic des maladies cardiovasculaires induites par la cocaïne. Elle permet en effet de distinguer les lésions aigües et chroniques liées à ce fléau.

Automatiser le diagnostic de l'infarctus du myocarde par ciné-IRM
28/05/2019 : L'évaluation par ciné-IRM sans injection de gadolinium des caractéristiques d'un infarctus du myocarde est souvent chronophage. Une étude publiée dans la Revue Radiology propose d'utiliser un algorithme de deep learning pour automatiser le diagnostic dans ce cadre.

SLA / Maladie de Charcot: la recherche avance
28/05/2019 : La recherche sur la SLA / Maladie de Charcot avance. Le programme DHUNE y est très actif et présentera bientôt les résultats de ses études en cours. Une interview du Pr Shahram Attarian et du Dr Annie Verschueren nous éclaire sur le sujet.

Fraude à la date de naissance: l'âge osseux par IRM pas toujours efficace
23/05/2019 : L'âge osseux par IRM auquel se soumettent les jeunes joueurs internationaux de football n'est pas toujours efficace en Afrique. Deux joueurs guinéens viennent en effet d'être suspendus pour fraude à la date de naissance.

Distorsion des volumes et segmentation pulmonaire à l'IRM: une étude pour les évaluer
16/05/2019 : La distorsion géométrique que l'on rencontre sur une IRM pulmonaire peut être quantifiée. C'est ce qi ressort d'une étude hollandaise publiée dans la Revue European Radiology.

SEP: les axes de recherche spécifiques du programme DHUNE
15/05/2019 : Les recherches sur la compréhension de la SEP avancent. Le Pr Jean Pelletier (AP-HM), revient pour nous sur les travaux du programme DHUNE pour expliquer la remyélénisation afin mieux réparer les lésions et pour tenter d'identifier la maladie plus en amont.

IRM cérébrale: quand l'imagerie médicale devient Art
14/05/2019 : Allier l'imagerie cérébrale, la recherche et l'art, c'est possible. L'œuvre du Pr Denis Ducreux, qui produit des représentations des connections cérébrales par IRM fonctionnelle, en est la preuve.

l'IRM comme marqueur prédictif des coronaropathies chez les femmes
25/04/2019 : Le coroscanner est l'examen de choix pour le diagnostic de sténose coronaire. Mais, selon une étude publiée dans la revue Radiology, l'épaisseur de la paroi des artères coronaires mesurée par IRM est un marqueur prédictif des maladies cardiaques chez les femmes.

Actualité du parc IRM français en avril 2019
23/04/2019 : Dans notre série dédiée à l'évolution du parc IRM français, nous évoquons ici l'installation de modalités de ce type au Havre, à Ambérieu-en-Bugey, ainsi qu'à Carhaix et Guingamp.

Les apports de l'IRM 7T dans le suivi de la SEP
12/04/2019 : Selon une étude parue dans la revue Radiology, le développement de lésions dans la substance grise corticale est un facteur prédictif d’incapacité neurologique chez les personnes atteintes de sclérose en plaques (SEP). Les chercheurs ont montré pour l'occasion le rôle de l'IRM à ultra-haut champ (7T) dans l'évaluation de la progression de la SEP.


Harmonisation européenne de la formation des radiologues: l'ESR en appelle aux sociétés savantes nationales
14/06/2019 : L'European Society of Radiology évoque, dans un communiqué, la nécessaire modification de la directive européenne relative aux qualifications européenne. Elle souhaite notamment que les formations de radiologues soient harmonisées , que le nom de la discipline soit modifié et que les sociétés savantes nationales œuvrent dans ce sens.

Production made in France: les industriels de Santé en appellent au Premier ministre
14/06/2019 : La production de produits de Santé Made in France est en stagnation depuis 2010. C'est la raison pour laquelle le G5 interpelle le Premier ministre, dans un communiqué, afin que celui-ci prenne les mesures nécessaires de politique industrielle, d'emplois et de commerce extérieur.

Abus de cocaïne : l'IRM pour identifier les lésions cardiaques aigües et chroniques induites
13/06/2019 : Selon un article publié dans la revue Radiology: Cardiothoracic Imaging, l'IRM cardiaque joue un rôle essentiel dans le diagnostic des maladies cardiovasculaires induites par la cocaïne. Elle permet en effet de distinguer les lésions aigües et chroniques liées à ce fléau.

Traitement d'une valve bicuspide par TAVI: démonstration en vidéo
13/06/2019 : Dans notre série de procédures de cardiologie interventionnelle en vidéo, voici le traitement par TAVI d'une valve aortique bicuspide sur une patiente polypathologique.

Le laser couplé à un monitoring IRM pour traiter le Parkinson
13/06/2019 : Une patiente du CHU d'Amiens-Picardie a bénéficié d'une thalamotomie par laser couplé à un monitoring IRM pour traiter son Parkinson. Cette procédure est une première en Europe.

Assurance qualité en radiologie: à chacun son niveau de formation !
12/06/2019 : L'Arrêté du 8 février 2019 émis par le Ministère des Solidarités et de la Santé valide les dispositions prises par la Décision ASN du 15 janvier 2019, qui introduit des exigences nouvelles dans le processus de gestion des risques en radiologie. Forcomed renouvelle sa session de formation dédiée.

Métastases hépatiques traitées par micro-ondes: la CIRSE lance une étude européenne
12/06/2019 : Une étude à grande échelle sur les effets de l'ablation par micro-ondes des métastases hépatiques du carcinome colorectal vient d'être lancée par la Société européenne de radiologie cardiovasculaire et interventionnelle (CIRSE). Il s'agit notamment d'évaluer la qualité de vie des patients ainsi que l'état des lésions à 12 mois.

La chimio-embolisation du CHC bénéficie à 400 000 patients dans le monde
11/06/2019 : Le Lipiodol® Ultra-Fluide vient d'obtenir la validation de la Suisse et de l'Inde dans la chimio-embolisation du carcinome hépatocellulaire. Cette procédure est désormais la référence au niveau mondial et bénéficie à 400 000 patients chaque année.

L'ESR, première société de radiologie au monde ?
07/06/2019 : L'European Society of Radiology se veut la plu grande société de radiologie au monde. C'est ce qu'elle a annoncé dans un communiqué où elle a enregistré 112 000 membres et rappelé l'activité pédagogique via ses services en ligne.  

Des programmes de recherche IRSN sur les effets secondaires à la radiothérapie
06/06/2019 : L'IRSN développe de nouveaux programmes de recherche sur les effets secondaires en radiothérapie. Il élabore notamment des modèles prédictifs et va lancer un premier essai clinique mettant en jeu des cellules souches réparatrices.


Responsabilité d'un centre hospitalier suite à un examen IRM
22/05/2019 : Les patients porteurs d'une dérivation ventriculo-péritonéale doivent satisfaire à un contrôle de la valve lorsqu'ils ont fait l'objet d'un examen IRM. La Cour d'appel de Bordeaux nous le rappelle, qui a dû juger le cas d'une patiente victime d'effets secondaires le lendemain d'une exploration IRM du genou.

Édito - Doit-on craindre une pénurie de manipulateurs à moyen terme ?
03/10/2018 : Une pénurie de Manipulateurs d'Électro-Radiologie Médicale (MERM) semble s'annoncer à moyen terme, sous l'effet de plusieurs facteurs. Le processus de recrutement des étudiants et la réforme LMD figurent parmi les causes de ce phénomène.

SLA / Maladie de Charcot: la recherche avance
28/05/2019 : La recherche sur la SLA / Maladie de Charcot avance. Le programme DHUNE y est très actif et présentera bientôt les résultats de ses études en cours. Une interview du Pr Shahram Attarian et du Dr Annie Verschueren nous éclaire sur le sujet.

Nouveaux résultats encourageants pour la SBRT appliquée à la prostate
25/02/2019 : La radiothérapie stéréotaxique corps entier montre son innocuité potentielle pour les tissus sains, en comparaison de la radiothérapie conventionnelle. Les nouveaux résultats de l'étude ACE en sont l'illustration.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Édito - Téléradiologie: des prérequis technologiques différents selon les applications
05/06/2019 : La téléradiologie est devenue un maillon essentiel du parcours de soins. Et suivant les applications qui en sont faites, le niveau technologique peut s'avérer plus ou moins complexe et coûteux. Revue de détails…

Les mises à jour des NRD sont inscrites dans la Loi
05/06/2019 : Les dispositions prises par l'ASN concernant la mise à jour des Niveau de Référence Diagnostique (NRD) viennent d'être validées par Arrêté publié au Journal Officiel. Les évaluations en scanner et en interventionnel comprendront 10 patients consécutifs.

Les PACS open source : une solution fiable et économique pour les professionnels de santé
25/05/2013 : “Toute image, n'importe quand, n'importe où, c'est le mantra », expliquait le professeur Ruben Mezrich, (théoricien des PACS à l’université de Baltimore),

Assurance qualité en radiologie: à chacun son niveau de formation !
12/06/2019 : L'Arrêté du 8 février 2019 émis par le Ministère des Solidarités et de la Santé valide les dispositions prises par la Décision ASN du 15 janvier 2019, qui introduit des exigences nouvelles dans le processus de gestion des risques en radiologie. Forcomed renouvelle sa session de formation dédiée.

La chimio-embolisation du CHC bénéficie à 400 000 patients dans le monde
11/06/2019 : Le Lipiodol® Ultra-Fluide vient d'obtenir la validation de la Suisse et de l'Inde dans la chimio-embolisation du carcinome hépatocellulaire. Cette procédure est désormais la référence au niveau mondial et bénéficie à 400 000 patients chaque année.