Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Equipement > Quelle stratégie adopter pour le renouvellement du parc de modalités d'imagerie ?

Quelle stratégie adopter pour le renouvellement du parc de modalités d'imagerie ?

MERCREDI 13 JUIN 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Les HCL et l'AP-HM ont chacun adopté une stratégie spécifique dans le cadre du renouvellement de leur parc d'imagerie. À Lyon, un seul fournisseur assurera la gestion de l'ensemble du parc, alors qu'à Marseille, une offre segmentée est proposée aux fournisseurs.

IRM ouverte

Dans une période où les budgets des hôpitaux n'ont jamais été aussi tendus, accéder aux évolutions technologiques n'est pas chose aisée. Dans le domaine de la radiologie, des solutions existent afin d'acquérir des modalités de dernière génération avec des coûts optimisés

Un seul fournisseur pour l'ensemble du parc de modalités des HCL

Nous relatons régulièrement les marchés gérés par les centrales d'achat en faveur des établissements publics. Mais d’autres alternatives ont vu le jour dernièrement. Les Hospices Civils de Lyon (HCL) ont ainsi initié, dans le cadre du projet "GOPI" (Gestion Optimisée du Parc d'Imagerie), le renouvellement d’une grande partie de leur parc d’imagerie (Imagerie en coupe, radiologie interventionnelle, médecine nucléaire, et échographie) en signant un contrat de partenariat avec un seul fournisseur pour 12 ans. Celui-ci a en charge de gérer :

  • L'ensemble des acquisitions ou remplacements des modalités prévus au contrat, toutes marques confondues,
  • La maintenance multi-constructeur de tous ces équipements,
  • Les travaux tels que définis au contrat.

Ce projet est adossé à un partenariat de recherche avec le fournisseur attributaire du marché.

Une offre segmentée proposée par l'AP-HM

L'Assistance Publique- Hôpitaux de Marseille (AP-HM) s’engage, quant à elle, dans une procédure de renouvellement de l’intégralité de son parc d’imagerie (radiologie et médecine nucléaire). Le projet Imagerie Avenir Marseille (IAM-AP-HM) permettra de louer l’ensemble des équipements concernés et développera un partenariat de formation et d’enseignement avec le ou les fournisseurs retenus. Cette procédure permettra d’avoir une lisibilité sur les dépenses concernant l’imagerie et la médecine nucléaire pour les 12 années à venir, avec un loyer linéaire lissé sur la durée du contrat.

A la différence des HCL, l’AP-HM a opté pour une segmentation de l'offre. Le projet concernera 7 segments : radiologie conventionnelle, radiologie interventionnelle, scanner, IRM, échographie, gamma caméra et TEP. Dans un premier temps, cette démarche a été présentée aux différents fournisseurs ayant répondu à l’appel à projet afin que chacun se positionne sur le ou les segments de leur choix.

Un cahier des charges qui prend en compte la maintenance, la formation et l'enseignement

Cette première phase a fait l'objet, après publication au bulletin officiel, de 23 auditions de fournisseurs par l'équipe projet composée du chef de Pôle, le Pr Jean-Michel Bartoli, des cadres de Pôle Robert Valette et Delphine Secondi, des responsables des directions fonctionnelles, des services biomédicaux, des travaux , des systèmes d'information, des affaires financières, des achats, des affaires juridiques. Un responsable médical (chef de segment) et un cadre du pôle d’imagerie ont été désignés sur chaque segment afin de prendre en charge, durant toute la durée des auditions et du contrat, le suivi de ce projet.

Cette 1ere phase s’est déroulée à raison d'une demi-journée par audition. Cela laisse imaginer la charge de travail réalisée en amont par ce comité. Il s'agissait alors d'affiner les différentes offres, d'apporter des réponses personnalisées pour chaque segment, avec la volonté, pour le PIM, d'inclure dans les négociations les actions de formation et d'enseignement que les fournisseurs pouvaient réaliser dans ce cadre. Ces derniers, à l’issue des auditions, ont remis à l’AP-HM une proposition partenariale sommaire faisant état de leur première analyse.

La 2nde phase d’audition du dialogue compétitif qui se déroule en juin, permettra aux différents fournisseurs d’affiner leur offre au vu des besoins définis par l’AP-HM (besoins médicaux, économiques, etc.). Une troisième phase d’audition aura lieu dès le mois d’octobre 2018 afin que les fournisseurs proposent une offre quasi définitive. Les contrats finalisés pourraient être ainsi mis en œuvre dès le 1eme semestre 2019, pour un début de phase opérationnelle espérée à l'horizon de juin 2019.

Bruno Benque


toshiba

Rendez-vous d'IRM: les délais d'attente sont toujours très longs !
17/10/2018 : L'étude commandée par le SNITEM et relative aux délais de rendez-vous d'IRM montre qu'il faut encore, en moyenne, attendre 32 jours. Elle objective également des inégalités régionales significatives.

Canon Medical présente ses nouveautés aux JFR 2018
27/09/2018 : Les Journées Francophones de Radiologie diagnostiques et interventionnelles (JFR) seront l’occasion pour Canon Medical de présenter ses nouvelles solutions technologiques et de mettre en lumière sa gamme complète de solutions d'imagerie médicale.

Arrêt des négociations dans le projet de fusion Intrasense / DMS Imaging
25/09/2018 : Le rapprochement entre Intrasense et DMS Imaging, annoncée en Mai 2018, ne se fera finalement pas. Les négociations n'ont en effet pas abouti.  

Quelle stratégie adopter pour le renouvellement du parc de modalités d'imagerie ?
13/06/2018 : Les HCL et l'AP-HM ont chacun adopté une stratégie spécifique dans le cadre du renouvellement de leur parc d'imagerie. À Lyon, un seul fournisseur assurera la gestion de l'ensemble du parc, alors qu'à Marseille, une offre segmentée est proposée aux fournisseurs.

NGI Medical Imaging reprend le marché de l'imagerie dentaire UGAP
04/06/2018 : NGI MEDICAL IMAGING reprend le segment de marché des modalités d'imagerie dentaire UGAP. Cela concerne la commercialisation, l'installation et la maintenance des produits Carestream Dental France.

Déclaration des caractéristiques des dispositifs médicaux: le SNITEM obtient gain de cause
03/05/2018 : Le SNITEM a obtenu l'annulation, par le Conseil d'État, d'un décret les obligeant à fournir un résumé des caractéristiques des dispositifs médicaux à l'ANSM. UN règlement européen rendait ce décret obsolète.

Le SNITEM reçu au Ministère
06/04/2018 : La Ministre de la Santé Agnès Buzyn a rencontré les responsables du SNITEM. Innovation, tarification des actes et marquage CE ont été les points majeurs abordés au cours de cette rencontre.

Siemens Healthineers entrera en bourse en mars 2018
20/02/2018 : Siemens Healthineers devrait bientôt entrer en bourse dans une opération considérée comme la plus importante depuis la privatisation de Deutsche Telekom. C'est ce qu'a annoncé le groupe allemand le 19 janvier 2018.

Procédures d'autorisation de matériels lourds: l'ordonnance gouvernementale est publiée
04/01/2018 : Les procédures d'autorisation de matériels médicaux lourds ont été modifiées par ordonnance gouvernementale du 3 janvier 2018. Elles sont modernisées et simplifiées et introduisent notamment la notion d'autorisation d'urgence.

Vidéo : Gérer le cycle de vie des modalités d'imagerie avec Factum Healthcare
07/11/2017 : Frédéric Martin, Directeur de Factum Healthcare, nous a reçu sur son stand des JFR 2017 pour une interview dans laquelle il revient sur les services proposés par cette société pour aider les professionnels de la radiologie à financer leurs installations.


Surirradiés d'Épinal: nouvelle condamnation du physicien médical
16/11/2018 : L'un des protagonistes de l'affaire des surirradiés d'Épinal vient d'être condamné de vant le tribunal correctionnel de Paris pour des faits antérieurs à ladite affaire.

Le Président de la République nomme un nouveau Président pour l'ASN
14/11/2018 : L'Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) a un nouveau président depuis le 13 novembre 2018, en la personne de Bernard Doroszcuk, qui succède à Pierre-Franck Chevet, en fin de mandat.

Une session en e-learning pour vous perfectionner à l'échographie de l'épaule
14/11/2018 : Une session DPC est organisée par FORCOMED sur le thème de l'échographie de l'épaule, de l'urgence au traitement.

Un projet d'Intelligence Artificielle surdimensionné au Nord de l'Angleterre
13/11/2018 : Sectra met à disposition du consortium Northern Pathology Co-operative (NPP) au Royaume-Uni, sa plateforme d'Intelligence Artificielle pour un projet de mise en commun d'images radiologiques oncologiques pesant quelques 1,2 pétaoctets par an.  

La pose de TAVI complexe en vidéo
13/11/2018 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, en collaboration avec Incathlab, nous vous proposons une session décrivant trois cas de pose de TAVI.

Retour sur l'étude NELSON en faveur du dépistage scanographique du cancer du poumon
12/11/2018 : La deuxième plus importante étude dans le monde traitant du dépistage du cancer du poumon par scanner low dose, baptisée NELSON, marque une avancée significative dans la valeur prédictive de ce type de campagne. Cette étude a été présentée lors de la 19ème World Conference on Lung Cancer (WCLC).  

Les atouts du scanner spectral au sein d'un GHT
09/11/2018 : Le scanner IQON spectral CT Philips du CH de Charleville-Mézières sera, à terme, le pilier de la prise en charge radiologique du GHT N°1 du Grand-Est. Nous avons rencontré le Dr Philippe Cart, Chef du Service de radiologie de cet établissement, pour une évocation des avantages de la technologie spectrale pour la qualité des images produites et la prise en soins des patients, sans compter ses atouts économiques.

Succès probant pour la première conférence virtuelle CHILI
08/11/2018 : La conférence virtuelle organisée récemment par l'ESHIM sur le thème de l'imagerie hybride a connu un succès inattendu. 2 400 participants au total ont été enregistrés pour se former à cette spécialité en plein essor.

Les inscriptions pour l'EuroPCR 2019 sont ouvertes !
08/11/2018 : Les inscriptions pour l'EuroPCR, le congrès majeur européen de cardiologie interventionnelle, sont ouvertes. Cet événement rassemble chaque année plus de 11 000 congressistes.

La charte du médecin radiologue se met à jour
07/11/2018 : Améliorer l'accueil des patients dans les cabinets de radiologie et tenter de simplifier les contraintes administratives des radiologues, sont parmi les objectifs de la charte des médecins radiologues mise à jour récemment par la FNMR.


La radiologie française se dote d'un écosystème national en Intelligence artificielle
04/06/2018 : À l'occasion d'un séminaire sur l'Intelligence artificielle organisé le 2 juin 2018, le Dr Jean-Philippe Masson et le Pr Jean-François Meder ont annoncé la création, par le G4, d'un écosystème national dédié qui utilisera les quelques 500 millions de dossiers radiologiques qu'il traite au quotidien.

Radioprotection des travailleurs: les premiers nouveaux décrets sont parus
05/06/2018 : Les décrets modifiant les règles de radioprotection des travailleurs sont parus ce 4 juin 2018. Parmi les évolutions majeures, l'avènement du Conseiller en radioprotection et la disparition de la fiche de poste.

Les atouts du scanner spectral au sein d'un GHT
09/11/2018 : Le scanner IQON spectral CT Philips du CH de Charleville-Mézières sera, à terme, le pilier de la prise en charge radiologique du GHT N°1 du Grand-Est. Nous avons rencontré le Dr Philippe Cart, Chef du Service de radiologie de cet établissement, pour une évocation des avantages de la technologie spectrale pour la qualité des images produites et la prise en soins des patients, sans compter ses atouts économiques.

Radioprotection: ce qui devrait changer le 1er juillet 2018
30/03/2018 : L'Ordonnance instituant de nouvelles règles en matière de prévention du risque ionisant devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2018. Il n'y aura pas, d'après les informations que nous avons recueillies, de révolution. La gestion des professionnels multi-établissements devrait être revue, la fiche d'exposition devrait disparaître et les PCR externes sont appelés à faire place à des OCR certifiés ISO.

Un projet d'Intelligence Artificielle surdimensionné au Nord de l'Angleterre
13/11/2018 : Sectra met à disposition du consortium Northern Pathology Co-operative (NPP) au Royaume-Uni, sa plateforme d'Intelligence Artificielle pour un projet de mise en commun d'images radiologiques oncologiques pesant quelques 1,2 pétaoctets par an.  

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Surirradiés d'Épinal: nouvelle condamnation du physicien médical
16/11/2018 : L'un des protagonistes de l'affaire des surirradiés d'Épinal vient d'être condamné de vant le tribunal correctionnel de Paris pour des faits antérieurs à ladite affaire.

Les avantages du scanner spectral dans un service d'urgences
27/10/2017 : Le scanner spectral IQon de Philips a été installé pour la première fois en Europe à l'hôpital universitaire St-Luc de Bruxelles. Nous avons rencontré le Pr Emmanuel Coche, Chef du service de radiologie, pour un retour d'expérience sur les usages de cette technologie innovante.

LE GUIDE IRSN V4 POUR LES ÉTUDES DE POSTE EST PARU !
02/10/2015 : L'IRSN a publié, le 1er octobre 2015, la quatrième édition de son guide pratique pour la réalisation des études dosimétriques de paste de travail. Ce document apportera aux acteurs de la radioprotection un outil méthodologique afin qu'ils se conforment aux bonnes pratiques, ainsi que des fiches pour les activités médicales spécifiques.

Naissance de DRIM France IA, l'écosystème créé par le Conseil de la Radiologie française
24/10/2018 : L'écosystème français d'Intelligence Artificielle dédié à l'imagerie médicale est créé et s'appelle "DRIM France IA". Le G4 a annoncé sa mise en œuvre lors des JFR 2018.