Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Congrès et événements > Les mardis de la Radiologie: Radiophobie, radioprotection ou radioprécaution

Les mardis de la Radiologie: Radiophobie, radioprotection ou radioprécaution

LUNDI 12 MARS 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le Pr Michel Bourguignon et le Pr Hubert Ducou Le Pointe ont fait le point, le 6 mars 2018 lors des "Mardis de la Radiologie", sur les déterminants de la radioprotection en milieu médical. Justification, optimisation et niveaux de références diagnostiques ont ainsi été présentés aux associations de patients et aux journalistes.

Ortus

L'agence de communication Ortus organisait, le 6 mars 2018, "Les mardis de l'imagerie" de la Société Française de Radiologie (SFR).

Faire connaître les risques radiologiques au plus grand nombre

Cette réunion animée par le Pr Hubert Ducoup Le Pointe, Responsable du Comité radioprotection de la SFR et le Pr Michel Bourguignon, de l'Institut de Radioprotection et de Sureté Nucléaire (IRSN) et intitulée est « Radiophobie, radioprotection ou radioprécaution », avait pour objectif de faire le point sur les déterminants actuels de la radioprotection auprès des associations de patients et des journalistes présents. C'est le Pr Jean-François Meder, Président de la SFR, qui a ouvert la session, rappelant qu'il était du devoir de la Société savante de faire connaître les risques inhérents à la pratique radiologique, tant pour les professionnels que pour le grand public.

Des sources médicales bien inférieures aux doses naturelles

Le Pr Bourguignon a ensuite réalisé une présentation générale de l'exposition de la population aux rayonnements ionisants de différentes origines, naturelles, médicales, industrielles ou militaires, annonçant en préambule que l’exposition aux rayonnements médicaux reste de niveau inférieur à l’exposition naturelle, autour de 1,6 millisievert. Il est revenu sur le problème des faibles et très faibles doses dont les effets ne sont pas encore connus avec assez de précision. Le Pr Bourguignon a souligné que la radiologie diagnostique et interventionnelle émettent des doses bien en deçà d’une imputabilité potentielle de cancer mais qu'elles ne sont pas anodines pour les patients et leur environnement, au même titre que les radiations naturelles, ou même que la pollution ou l’alimentation.

La justification et le rapport bénéfice/risque

Le Pr Bourguignon est ensuite revenu sur les deux principes essentiels à respecter pour atteindre une radioprotection satisfaisante: la justification et l’optimisation. Pour le premier, il a expliqué la pertinence du rapport bénéfice/risque que doit prendre en compte le prescripteur et a rappelé l'existence du « guide du bon usage des examens d’imagerie » élaboré par la Conseil National de la Radiologie Française (G4) et qui lui permet, en fonction de la pathologie suspectée de choisir l’examen le plus adapté. Il a également rappelé la possibilité, pour le radiologue, de modifier toute demande d’examen et d'y substituer un examen utilisant les rayons X par une échographie ou une IRM par exemple.

Ne pas passer à côté d'un bon diagnostic par défaut d'irradiation

Le Pr Ducou le Pointe a ainsi remarqué que, "si les courriers adressés au comité Radioprotection de la SFR montrent que la crainte des patients est centrée essentiellement autour du risque de cancer, il ne faut pas empêcher les traitements prodigués dans l’intérêt des patients, sans minimiser les risques." Son propos rejoignait ainsi les recommandations des promoteurs du AHARA (As High As Reasonably Achievable) en opposition au ALARA (As Low As …). Certaines explorations irradiantes doivent en effet être réalisées pour donner le plus de chances de guérison aux patients.

Le benchmarking des centres de radiologie par les niveaux de référence diagnostiques

Le second principe de radioprotection est donc l’optimisation, qui correspond à l’engagement du radiologue à optimiser les paramètres de ses machines pour diminuer le plus possible les doses de rayonnements ionisants sans compromettre la qualité de l'image en vue d'un bon diagnostic. Le Pr Bourguignon a fait référence ici aux niveaux de référence diagnostiques, le processus de benchmarking national des doses émises par chaque modalité de radiologie qui permet de comparer, à machines égales, les pratiques de chaque service et les irradiations délivrées. Il a enfin évoqué un élément nouveau et très prometteur pour la radioprotection personnalisée des patients. Il s'agit d'une prise de sang permettant d'évaluer la radiosensibilité individuelle des patients liée à la mutation de certains gènes dont on peut être porteur sans en avoir connaissance, comme la mutation BRCA1/2.

Bruno Benque


toshiba

Le Pr Anne Cotten présente les prochaines Journées Francophones de Radiologie
21/09/2018 : L'imagerie juste sera le thème principal des prochaines Journées Francophones de Radiologie diagnostique et interventionnelle (JFR). À l'occasion d'une matinée de présentation organisée par la SFR, Le Pr Anne Cotten, Présidente de l'événement cette année, a annoncé les moments phares attendus, comme le Data challenge dédié à l'Intelligence Artificielle ou l'imagerie médico-légale et forensique.

Les actions de la FNMR lors des JFR 2018
19/09/2018 : La Fédération Nationale des Médecins Radiologues (FNMR organisera deux événements lors des JFR 2018: une réunion d'information ainsi que le 3ème speed-dating dédié aux jeunes radiologues.

Les manipulateurs modernes ne doivent pas manquer les 22èmes Journées d'étude de l'UIPARM
04/09/2018 : Les manipulateurs qui souhaitent entretenir une vision pluri-professionnelle de leur métier sont invités à participer à la 22ème Journée d'étude de l'UIPARM, le rassemblement des paramédicaux des secteurs médico-technique et rééducation.

La nouvelle revue Imaging Cancer a son rédacteur en chef
13/08/2018 : La RSNA vient de nommer le Rédacteur en chef de la prochaine revue spécialisée: Radiology: Imaging cancer". Voici quelques éléments biographiques de ce radiologue renommé.

La parité, un sujet d'actualité au sein de la société internationale d'IRM
09/08/2018 : Dans son discours de clôture du congrès de l'ISMRM, la nouvelle Présidente Pia C. Maly Sundgren a assuré vouloir agir dans la continuité de l'ancien bureau. Elle compte ainsi prendre très au sérieux le problème de la parité au sein de cette société.

JFR 2018: la Présidente Anne Cotten évoque les thèmes phares en vidéo
03/08/2018 : Le Pr Anne Cotten présente, en vidéo, les Journées Francophones de Radiologie 2018 qu'elle présidera, du 11 au 15 octobre 2018. Elle évoque les thématiques phares de cette session, notamment le thème central: "L'imagerie juste pour un traitement ciblé et personnalisé".

L'imagerie vient désormais au patient
27/06/2018 : Canon Medical Systems s'engage dans une stratégie centrée sur le parcours de soins du patient. Il a présenté les innovations technologiques et les projets engagés dans ce cadre au cours d'une journée intitulée: "L'imagerie vient au patient".

Guerbet communique sur son impact dans l'économie française
25/06/2018 : Pour les 50 ans de son site historique d'Aulnay-sous-Bois, Guerbet a organisé un événement le 22 juin 2018, accompagné d'une étude sur l'impact économique de l'entreprise dans l'économie française.

La radiologie française se dote d'un écosystème national en Intelligence artificielle
04/06/2018 : À l'occasion d'un séminaire sur l'Intelligence artificielle organisé le 2 juin 2018, le Dr Jean-Philippe Masson et le Pr Jean-François Meder ont annoncé la création, par le G4, d'un écosystème national dédié qui utilisera les quelques 500 millions de dossiers radiologiques qu'il traite au quotidien.

Save the date: le congrès mondial d'IRM fait halte à Paris au mois de juin
15/05/2018 : Le congrès mondial des praticiens en IRM se tiendra cette année à Paris, du 16 au 21 juin. Cet événement fait l'objet du programme le plus riche et le plus avancé que l'on puisse trouver pour cette discipline.


Le Pr Anne Cotten présente les prochaines Journées Francophones de Radiologie
21/09/2018 : L'imagerie juste sera le thème principal des prochaines Journées Francophones de Radiologie diagnostique et interventionnelle (JFR). À l'occasion d'une matinée de présentation organisée par la SFR, Le Pr Anne Cotten, Présidente de l'événement cette année, a annoncé les moments phares attendus, comme le Data challenge dédié à l'Intelligence Artificielle ou l'imagerie médico-légale et forensique.

Cas clinique trompeur en imagerie gynécologique
20/09/2018 : Dans une vidéo publiée sur le site des Journées Francophones d'imagerie médicale (JFIM), le Dr Thierry Pousse présente en vidéo un cas clinique trompeur en imagerie gynécologique.

Proxymage, ou l'imagerie au service des parcours de Santé
19/09/2018 : Proxymage est la solution de partage et d'échange d'images médicales la mieux adaptée aux parcours de Santé. Christian Gourdin, Directeur Général d'Inovelan, revient pour nous sur les applications de cette solution dans les parcours de soins coordonnés avec l’exemple des RCP de cancérologie, dans la prise en charge des AVC urgents ou plus généralement dans la mise à disposition des images médicales pour les professionnels de Santé.

Deux guides AFPPE de formation à la radioprotection approuvés par l'ASN
19/09/2018 : L'AFPPE vient d'obtenir l'approbation de l'ASN pour les guides dédiés à la formation à la radioprotection des personnes exposées aux rayonnements ionisants qu'elle a élaborés, dont un en collaboration avec l'AFTMN.

Les actions de la FNMR lors des JFR 2018
19/09/2018 : La Fédération Nationale des Médecins Radiologues (FNMR organisera deux événements lors des JFR 2018: une réunion d'information ainsi que le 3ème speed-dating dédié aux jeunes radiologues.

Les apports de l'ablation thermique dans le traitement du cancer du poumon
18/09/2018 : L'ablation thermique se place comme un traitement sûr et efficace pour le cancer du poumon à un stade précoce, selon une étude publiée dans la revue Radiology. Les résultats montrent que l'ablation peut être une alternative efficace pour les patients qui ne peuvent subir une chirurgie et elle permet la biopsie en cours de procédure.

Métastases hépatiques chimio-résistantes: des biomarqueurs comme facteurs pronostiques de survie
17/09/2018 : Des biomarqueurs peuvent agir comme facteurs pronostiques de survie pour des patients présentant des métastases colorectales hépatiques chimio-résistantes après traitement par radio-embolisation Y-90.

Chimio-embolisation du carcinome hépato-cellulaire: une reconnaissance mondiale
14/09/2018 : Guerbet a annoncé le 11 septembre 2018 avoir obtenu une autorisation pour l'indication de Lipiodol® Ultra Fluid en Belgique, en Irlande, au Portugal, à Hong-Kong et aux Philippines, dans la chimio-embolisation des CHC.

Le service de radiologie de l'Hôpital Clinique Claude Bernard de Metz passe la cinquième
13/09/2018 : Utilisateurs du PACS SYNAPSE (produit Fujifilm distribué par Softway Medical) depuis une dixaine d’années, les radiologues de l’hôpital clinique Claude Bernard sont les premiers à expérimenter la toute nouvelle version du PACS FUJIFILM (Picture Archiving and Communication System). Synapse 5 marque un tournant majeur, le passage d’un client lourd à full web. Le Docteur Saad Jaafar, radiologue associé, revient pour nous sur leur expérience en tant que site pilote.

L'IRM met à jour la tricherie de jeunes footballeurs béninois
13/09/2018 : Après un contrôle de leur âge osseux par IRM, 10 joueurs de l'équipe nationale de jeunes béninois ont été découverts quant à leur âge réel. L'équipe entière a été suspendue de la coupe d'Afrique des nations.


ANGIODROID, The CO2 injector
02/03/2015 : L'administration de CO2 est désormais un acte dépourvu de tout risque secondaire, grâce à l'avancée technologique représentée par l'ANGIODROID. Cet injecteur permet de s'affranchirt partiellement de produit de contraste de manière contrôlée et sécurisée.

Gadolinium: légère inflexion de l'interdiction éditée en mars 2017
11/07/2017 : Les recommandations de l’Agence européenne de pharmacovigilance sur l’utilisation des produits de contraste gadolinés ont guère évolué depuis mars dernier et après un nouvel examen de la situation. Le dossier est désormais dans les mains du CHMP.

Vidéo: Bayer rapproche les radiologues de leurs patients
11/12/2017 : Sophie NDiaye, Responsable Marketing Radiologie et, Marion Guillou-Mas Responsable Digital Radiologie pour Bayer, nous ont reçu sur leur stand des JFR 2017 pour une interview à propos des nouvelles solutions élaborées par cet acteur historique dédiées aux radiologues et aux patients.

L'impact d'un stress post-traumatique étudié par IRM
17/03/2016 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, l’IRM montre des différences surprenantes dans la structure du cerveau chez les survivants de tremblement de terre qu’ils aient manifesté ou non un état de stress post-traumatique (PTSD).  

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Édito - Pratiques avancées infirmières: attention à la pertinence des actes !
23/07/2018 : Les pratiques avancées infirmières sont actées depuis le 19 juillet 2018. Cette nouvelle fonction, qui se rapproche de l'exercice médical, permettra à ces nouveaux professionnels de Santé de prescrire certains actes d'imagerie. Un pavé dans la mare des radiologues à l'heure de la pertinence des actes.

HighTech 2017: les stents actifs arrivent à maturité
10/02/2017 : Les stents actifs arrivent petit à petit à maturité. C’est ce qu’a montré le Dr Souteyrand lors du Congrès HighTech en présentant l’évolution de ces dispositif, notamment des polymères qui en constituent la structure.

L'IRM MIEUX QUE LA MAMMOGRAPHIE POUR QUALIFIER LES CANCERS AGRESSIFS
01/12/2015 : Les cancers du sein multicentriques ont des dimensions souvent plus importantes à l'IRM qu’à la mammographie. C’est ce que montre une étude italienne qui remarque que l’exploration par IRM est susceptible de faire changer de stratégie thérapeutique.    

Communication dans le soin et hypnose ericksonnienne
11/07/2016 : Manipulatrices d'électroradiologie médicale en secteur privé, nous avons adopté des méthodes de communication thérapeutique et d'hypnose Ericksonnienne pour apporter à nos patients du confort lors de leur prise en charge radiologique. De nombreuses applications de ces techniques sont possibles pour cette spécialité.

La HAS retoque le scanner low-dose pour le dépistage du cancer du poumon
19/05/2016 : La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié un rapport dans lequel le dépistage du cancer du poumon par scanner low-dose est considéré comme non pertinent. Parmi les arguments avancés, les nombreux faux positifs et les risques de cancers radio-induits générés par la technique.