Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Congrès et événements > Retour sur la réforme du 3ème cycle de formation des radiologues

Retour sur la réforme du 3ème cycle de formation des radiologues

JEUDI 09 NOVEMBRE 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le troisième cycle de la formation des radiologues a fait l'objet, en 2017, d'une évolution, tant sur le contenu du cursus que sur sa durée. Le Pr Benoit Schlemmer, grand ordonnateur de cette réforme pour le Ministère, était l'invité principal de la Conférence Antoine Béclère lors des JFR 2017. Retour sur les détails de cette réforme.

Pr Benoit Schlemmer

La Conférence Antoine Béclère, organisée lors des Journées Francophones de Radiologie (JFR) 2017, avait pour thème la réforme du troisième cycle des études de médecine.

Adapter la formation des radiologues aux standards internationaux

La formation initiale des radiologues a fait l'objet d'un travail soutenu et collégial des responsables de la Société Française de Radiologie (SFR), de représentants de l'Union Nationale des Internes en Radiologie (UNIR), ainsi que du Collège des Enseignants de Radiologie de France (CERF). Un dialogue constructif s'est engagé avec le Doyen Benoit Schlemmer, chargé de mission auprès du Ministère pour la mise en place de cette réforme, qui était l'invité principal de la Conférence Antoine Béclère 2017. "La réforme du 3ème cycle des études médicales a été initiée afin de mieux répondre aux besoins de Santé et de la rendre plus lisible, notamment à l'étranger, par une adaptation aux standards internationaux, a-t-il déclaré en préambule. Elle assurera un lien entre les formations initiale et continue, ainsi qu'un suivi individualisé des étudiants. Elle intègrera un processus de professionnalisation qui sera une vraie préparation à l'exercice du métier."

10 modules en radiologie d'organes et en radiopédiatrie proposés en phase d'approfondissement

En pratique, le 3ème cycle de la formation des radiologues comportera une phase socle, pour l'acquisition des connaissances de base de la spécialité et des compétences transversales nécessaires à l'exercice de la profession, une phase d'approfondissement ensuite, et enfin une phase de consolidation. Le Pr Louis Boyer, Président du CERF, a ensuite présenté les détails du cursus de formation. "Il s'agira d'un diplôme unique de radiologie polyvalente et de sur-spécialité, selon une maquette de formation de 9 semestres, a-t-il précisé. Des modules présentiels de base technologique (32h), d'anatomie radiologique (48h) et d'urgence radiologique (20h) seront sanctionnés par une évaluation nationale." Au cours de la phase d'approfondissement, les étudiants pourront se former à la radiologie polyvalente ainsi qu'à une sur-spécialisation. Au cours de la phase de consolidation, enfin, 10 modules radio-cliniques spécialisés en imagerie d'organes et en radiopédiatrie seront proposés.

Une option d'internat en six ans en Radiologie Interventionnelle Avancée

"La grande nouveauté de ce cursus de formation consiste en l'ajout d'une sixième année d'internat pour ceux qui souhaitent obtenir la spécialité de Radiologie Interventionnelle Avancée (RIA), pour les actes complexes en neuroradiologie, en oncologie ou en vasculaire notamment", conclut le Pr Boyer. Cette option, certifiante mais non exclusive, sera organisée sur le même modèle que pour la formation des chirurgiens et a fait l'objet d'un travail de la Fédération de radiologie interventionnelle de la SFR avec les tutelles pour élaborer une nouvelle classification des actes de RI. Ainsi, l'ensemble des radiologues seront formés aux gestes simples de RI - internat en cinq ans -, tandis que ceux qui auront choisi l'option de RIA pourront pratiquer les actes complexes de RI – internat en six ans -.

Le Pr Schlemmer face aux acteurs représentatifs de la radiologie française

La dernière partie de la Conférence Antoine Béclère a été consacrée à une interview du Pr Schlemmer par des représentants des différentes branches de la radiologie française. Thibaut Jacques, pour l'UNIR, a questionné le Doyen sur l'organisation du cursus de RIA. "Les étudiants feront la demande d'une sixième année d'internat et c'est l'ARS qui attribuera les postes, selon les besoins régionaux, à partir des proposition des professionnels, répondit le Pr Schlemmer. Les étudiants qui postuleront à cette option en feront la demande auprès d'une structure et devront être acceptés par un maître de stage. La région affectera, en outre, une enveloppe financière pour cette formation." Le Dr Pascal Béroud, représentant les radiologues des Centres Hospitaliers (CH) non universitaires, qui s'interrogeait sur les modalités de participation de ce type d'établissement au processus de formation, le Doyen répondit qu'ils obtiendraient un agrément de l'université pour la phase de consolidation. Les étudiants auront ainsi l'opportunité de connaître différents modes d'organisation et d'avoir une perspective de poste à travers un contrat de professionnalisation. Les maîtres de stage, au sein des CH, seront quand à eux reconnus comme tels par l'Université.

Impliquer les étudiants dans la recherche scientifique dès le 2ème cycle

Dans le cadre de la coopération ville-hôpital, le Dr Lavayssière, représentant les médecins libéraux, a ensuite souhaité savoir si les structures privées pourraient participer au processus de formation des internes. "C'est tout à fait possible, répondit le Pr Schlemmer. Mais cela ne doit pas se limiter au 3ème cycle, c'est une demande formulée par les étudiants qui, en majorité, souhaite connaître le milieu libéral. Cela passe aussi par l'agrément d'un maître de stage." Après un couplet sur la sensibilisation à la pertinence des soins, un sujet très suivi par le Ministère, il a terminé en répondant au Pr Louis Boyer sur le thème de la recherche scientifique. "Les étudiants doivent être impliqués dans la recherche dès le 2ème cycle, a-t-il affirmé. Et nous souhaitons que les parcours de recherche scientifique soient favorisés, en parallèle à l'internat."

Bruno Benque


toshiba

Les manipulateurs reçus au Haut Conseil de Professions Paramédicales
21/01/2020 : Une délégation de manipulateurs a été reçue, en ce jour de grève, par le Haut Conseil des Professions Paramédicales. La déclaration liminaire ci-après.

Un discours qui renforce la position de l'AFPPE
20/01/2020 : Les mouvements de contestation des manipulateurs en cette période de crise hospitalière ont généré quelques débordements sur les réseaux sociaux, notamment à l’encontre de l’AFPPE. Le Président Fabien Voix a souhaité faire une mise au point lors des dernières journées francophones de scanner afin de clarifier l’action de l’association et renforcer sa position au sein de la communauté radiologique.

Jour de grève pour les manipulateurs d'électroradiologie !
20/01/2020 : Ce mardi 21 janvier 2020 est jour de grève pour les manipulateurs d’électroradiologie. Pour faire entendre leur ras-le-bol, ils manifesteront partout en France et imposeront un service minimum dans les unités de radiologie des hôpitaux.

ECR 2020 : des conférences plénières sur des thématiques résolument innovantes
07/01/2020 : Le prochain European Congress of Radiology proposera trois conférences données par des personnalités scientifiques de premier rang. Il s’agit du Pr Ralph Weissleder, du Dr Bernd Montag et du Pr Nenad Šestan qui traiteront de sujets résolument innovants.

Tout sur les pratiques radiologiques d'avenir au Symposium MDCT 2020
17/12/2019 : Le Pr Alain Blum, co-organisateur du XIème Symposium Scanner volumique (MDCT), nous a octroyé quelques minutes dans son agenda pour nous parler de cet événement qui se tiendra les 7 et 8 février 2020 à Nancy. Il y sera question des applications de l’intelligence artificielle, d’imagerie interventionnelle et des PIMM notamment. Sans oublier les matches entre radiologues.

Le JT du RSNA du 16 décembre 2019
17/12/2019 : Suite de notre série de comptes rendus du RSNA 2019 en vidéo, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghien. Aujourd’hui, les outils d’intelligence augmentée Agfa Healthcare, l’aide au diagnostic apporté par Avicenna ou Gleamer, sans oublier la minute du Dr Delemar.

Le JT du RSNA du 14 décembre 2019
13/12/2019 : Suite de notre série de comptes rendus du RSNA 2019 en vidéo, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghien. Aujourd’hui, les nouveaux écrans Barco, l’aide au diagnostic en mammographie de Curemetrix et les rapports standardisés Icometrix, sans oublier la minute du Dr Delemar.

Le JT du RSNA du 10 décembre 2019
11/12/2019 : Suite de notre série de comptes rendus du RSNA 2019 en vidéo, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghien. Aujourd’hui, les outils d’IA d’Hologic et Intrasense les solutions de financement et de valorisation Verso Healthcare, ainsi qu’une interview du Dr Jean-Philippe Masson.

La diversité, une des conditions de l'innovation et de l'excellence en imagerie médicale
10/12/2019 : En collaborant à une étude sur la condition de la femme dans le domaine de la radiologie, des membres éminents de la communauté scientifique radiologique européens et nord-américains ont donné suite au programme « Women in focus » qui avait été organisé lors de l’ECR 2019. Il en résulte une prise de position en faveur de la diversité, une des conditions de l’innovation et de l'excellence.

Le JT du RSNA du 7 décembre 2019
09/12/2019 : Suite de notre série de comptes rendus du RSNA 2019 en vidéo, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghien. Aujourd’hui, un numéro particulier depuis le consulat de France à Chicago. Retour ensuite sur les stands pour des interviews au sujet d’Azmed, Casis, DMS Imaging ainsi que pour des solutions d’e-santé.


Actualité du parc IRM français en janvier 2020
23/01/2020 : Dans le cadre de notre revue du parc d’IRM français, on nous signale des évolutions en Bretagne, à Pontivy et Vannes, ainsi qu’à Sarlat.

Gestion des risques liés aux champs magnétiques : bientôt une journée scientifique dédiée
23/01/2020 : La Société Française de Radioprotection (SFRP) organise, en mars, une journée scientifique dédiée à la gestion des risques d’exposition aux rayonnements non ionisants. Les acteurs de l’imagerie par IRM devraient y glaner des réponses à leurs questions.

Un radiotraceur de l'épilepsie visible au TEP
22/01/2020 : Un radiotraceur qui se lie spécifiquement à une classe de récepteurs cérébraux lorsqu'il est injecté à des rats et à des humains vivants vient d’être mis au point par une équipe japonaise. Visible lors d’un examen de TEP, ce composé pourrait améliorer le diagnostic et le traitement de l’épilepsie.

Injection iodée : un risque surestimé pour les insuffisants rénaux selon les sociétés savantes américaines
21/01/2020 : Le risque d'administrer des produits de contraste iodés intraveineux aux patients présentant une fonction rénale réduite a été surestimé, selon de nouvelles déclarations consensuelles de l'American College of Radiology (ACR) et de la National Kidney Foundation (NKF), publiées dans la revue Radiology. Elles recommandent de distinguer deux types de réactions.

Les manipulateurs reçus au Haut Conseil de Professions Paramédicales
21/01/2020 : Une délégation de manipulateurs a été reçue, en ce jour de grève, par le Haut Conseil des Professions Paramédicales. La déclaration liminaire ci-après.

Un discours qui renforce la position de l'AFPPE
20/01/2020 : Les mouvements de contestation des manipulateurs en cette période de crise hospitalière ont généré quelques débordements sur les réseaux sociaux, notamment à l’encontre de l’AFPPE. Le Président Fabien Voix a souhaité faire une mise au point lors des dernières journées francophones de scanner afin de clarifier l’action de l’association et renforcer sa position au sein de la communauté radiologique.

Nouveau retour d'expérience ASN sur un incident mineur en radiothérapie
20/01/2020 : Un événement indésirable mineur concernant le kilovoltage d’un scanner de dosimétrie avant radiothérapie a été répertorié par l’ASN. Un document de retour d’expérience et de recommandations a été publié.

Jour de grève pour les manipulateurs d'électroradiologie !
20/01/2020 : Ce mardi 21 janvier 2020 est jour de grève pour les manipulateurs d’électroradiologie. Pour faire entendre leur ras-le-bol, ils manifesteront partout en France et imposeront un service minimum dans les unités de radiologie des hôpitaux.

Traitement de l'occlusion chronique de coronaire en vidéo
16/01/2020 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, deux procédures de traitement endovasculaire de l’occlusion chronique coronaire. Ces live cases sont rythmés par des discussions didactiques.

L'Institut de cancérologie Lucien Neuwirth mis en demeure par l'ASN
15/01/2020 : L’institut de cancérologie Lucien Neuwirth (42) montre des signes significatifs d’insuffisances dans l’organisation de la radioprotection dans son service de radiothérapie et de curiethérapie. L’ASN, après plusieurs visites, le met en demeure de mettre en place les solutions appropriées dans une Décision.


Les manipulateurs reçus au Haut Conseil de Professions Paramédicales
21/01/2020 : Une délégation de manipulateurs a été reçue, en ce jour de grève, par le Haut Conseil des Professions Paramédicales. La déclaration liminaire ci-après.

Le nouvel Arrêté relatif aux PCR, OCR et conseiller en radioprotection est paru !
06/01/2020 : Un nouvel Arrêté vient d’encadrer les nouvelles dispositions relatives à la gestion du risque ionisant en milieu de Santé. Les notions de PCR, d’OCR ou de conseiller en radioprotection y sont expliqués.  

Un discours qui renforce la position de l'AFPPE
20/01/2020 : Les mouvements de contestation des manipulateurs en cette période de crise hospitalière ont généré quelques débordements sur les réseaux sociaux, notamment à l’encontre de l’AFPPE. Le Président Fabien Voix a souhaité faire une mise au point lors des dernières journées francophones de scanner afin de clarifier l’action de l’association et renforcer sa position au sein de la communauté radiologique.

Jour de grève pour les manipulateurs d'électroradiologie !
20/01/2020 : Ce mardi 21 janvier 2020 est jour de grève pour les manipulateurs d’électroradiologie. Pour faire entendre leur ras-le-bol, ils manifesteront partout en France et imposeront un service minimum dans les unités de radiologie des hôpitaux.

Injection iodée : un risque surestimé pour les insuffisants rénaux selon les sociétés savantes américaines
21/01/2020 : Le risque d'administrer des produits de contraste iodés intraveineux aux patients présentant une fonction rénale réduite a été surestimé, selon de nouvelles déclarations consensuelles de l'American College of Radiology (ACR) et de la National Kidney Foundation (NKF), publiées dans la revue Radiology. Elles recommandent de distinguer deux types de réactions.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Actualité du parc IRM français en janvier 2020
23/01/2020 : Dans le cadre de notre revue du parc d’IRM français, on nous signale des évolutions en Bretagne, à Pontivy et Vannes, ainsi qu’à Sarlat.

De la faute grave dans l'exécution d'un contrat d'exploitation d'un scanographe
12/02/2019 : Pour le premier volet de notre série d'articles juridiques, nous avons choisi de traiter le thème de la faute grave. Et le cas mis en lumière ne concerne pas les relations entre employeur et employé, mais un contrat d'exploitation d'un scanner en établissement privé.

Optimiser la cotation des actes grâce à un nouveau site web gratuit
03/09/2019 : Le catalogue CCAM est souvent mal employé par les radiologues, ce qui peut engendrer des erreurs de cotations. C'est pout leur venir en aide que le site web gratuit ccam-radiologie.fr a été conçu, afin d'optimiser la facturation de l'activité radiologique.

L'IRM révèle les niveaux de fonctionnalité cérébrale après arrêt cardiaque
20/10/2017 : Après un arrêt cardiaque, l'évaluation des capacités cérébrales fonctionnelles est assez aléatoire. Une étude publiée dans la revue Radiology montre que l'IRM fonctionnelle et le tenseur de diffusion peuvent prédire ces résultats et guider les traitements.