Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Equipement > Économie de l'imagerie médicale: changer le jeu au lieu de rabattre sans cesse les cartes

Économie de l'imagerie médicale: changer le jeu au lieu de rabattre sans cesse les cartes

MARDI 10 OCTOBRE 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Suite et fin de notre interview de Nesrine Benyahia, docteure en droit public spécialisée en analyse des systèmes de santé, notamment de l’imagerie médicale du Cabinet Houdart & Associés. Après avoir fait un bilan du cadre juridique et tarifaire de l’imagerie médicale, elle évoque les évolutions législatives qui régissent ce secteur majeur de la médecine.

Me Nesrine Benhiaya

Thema Radiologie : Quelles sont les principales mesures à prendre sur le champ de l’organisation des équipements d’imagerie ?

Nesrine Benyahia : Les deux principales mesures relatives à l’organisation des équipements d’imagerie sont le régime des autorisations et les plateaux techniques d’imagerie médicale mutualisés (PIMM). L’installation des équipements matériels lourds est soumise à des autorisations administratives délivrées « équipement par équipement ». L’obtention du Saint Graal est tributaire d’une procédure d’autorisation contraignante fonctionnant au compte-gouttes. L’article 204 de la loi de modernisation de notre système de santé du 26 janvier 2016autorise désormais le gouvernement à prendre par ordonnance, dans un délai de deux ans suivant la publication de la loi, des « mesures d’amélioration et de simplification du système de santé relevant du domaine de la loi visant à moderniser et simplifier les différents régimes d'autorisation des activités de soins et d'équipements matériels lourds (…) afin d'assurer une plus grande cohérence avec les projets régionaux de santé, intégrant ainsi la révision des durées d'autorisation, et d'alléger les procédures, notamment à l'occasion d'opérations de renouvellement, de transfert ou de cession d'autorisation (...) ».

La DGOS propose ainsi de créer un régime d’autorisation d’activité d’imagerie à l’instar de ce qui a déjà été réalisé pour la dialyse ou pour la radiothérapie. Cette idée de créer une réglementation de l’activité d’imagerie a été implicitement sous-entendue par la Cour des comptes dans son rapport de 2010 (La politique d’équipement en imagerie médicale. Cour des comptes. Septembre 2010). Nous attendons l'application de cette mesure phare pour la fin d’année 2017. En parallèle, l’article 113 de la loi du 26 janvier 2016 a créé les plateaux d’imagerie médicale mutualisés (PIMM). Ce dispositif innovant est en passe de bouleverser fortement le paysage organisationnel de la pratique de l’imagerie médicale, mais surtout de faire évoluer les enjeux en matière de coopération sanitaire et de regroupements d’établissements de santé (« Les Plateaux d’Imagerie Médicale Mutualisés (PIMM) sonnent-ils le glas des GIE ? », Maître Laurent Houdart, Cabinet Houdart & Associés).

Thema Radiologie : Quels sont les enjeux des nouvelles modalités de fixation des forfaits techniques des équipements matériels lourds ?

Nesrine Benyahia : L’article 99 de la Loi de Finance de la Sécurité Sociale (LFSS) pour 2017 modifie en profondeur le processus décisionnel de fixation des tarifs des forfaits techniques. Le gouvernement précédent s’était alors saisi de la question de la prise en charge des équipements matériels lourds (scanner, IRM, TEP) en se fondant sur les recommandations de la Cour des comptes dans son dernier rapport relatif à l’imagerie médicale du 11 mai 2016. L’objectif est de « revoir en priorité le montant des forfaits techniques sur la base de comptes d’exploitation régulièrement actualisés afin d’exclure tout effet de rente et de dégager ainsi des marges de manœuvre financières ». Les effets de rente dénoncées par les Sages du Palais Cambon ont été la principale raison de refonte de la procédure de fixation des forfaits techniques.

Ainsi, la nouvelle procédure ad hoc s’est accompagnée de la création d’une commission des Èquipements Matériels Lourds (EML) (arrêté du 25/08/17 relatif à la composition et au fonctionnement de la commission des EML). Elle a pour mission de rendre un avis motivé sur les évolutions tarifaires proposées par le DG de l’UNCAM, qui préside lui-même ladite commission. Cette procédure pose tout de même la question du recul du processus conventionnel, ce qui participe à la dévalorisation de la portée historique de la convention médicale.

Thema Radiologie : Pour finir, que pensez-vous des récentes décisions unilatérales de l'UNCAM ?

Nesrine Benyahia : Les pouvoirs publics ont profité de ce changement normatif pour procéder à une baisse unilatérale des montants des forfaits techniques. Cette procédure d’exception a été concrétisée par la décision UNCAM du 16 janvier 2017 qui a entériné une baisse globale de 2% des forfaits techniques de l’ensemble des EML et le remplacement du modificateur Z (majoration de 21,8%) par le modificateur Y (majoration de 15,8%).

La politique continuelle du rabot n’est pas une politique structurante. L’inaccessibilité ou l’opacité des données et du calcul de ces baisses tarifaires ne permet pas de créer un environnement propice au développement de l’imagerie médicale dans un cadre de maîtrise médicalisée des dépenses. Au lieu d’abattre sans cesse de nouvelles cartes, il faudra peut-être penser à changer de jeu !

Me Nesrine Benyahia


toshiba

Économie de l'imagerie médicale: changer le jeu au lieu de rabattre sans cesse les cartes
10/10/2017 : Suite et fin de notre interview de Nesrine Benyahia, docteure en droit public spécialisée en analyse des systèmes de santé, notamment de l’imagerie médicale du Cabinet Houdart & Associés. Après avoir fait un bilan du cadre juridique et tarifaire de l’imagerie médicale, elle évoque les évolutions législatives qui régissent ce secteur majeur de la médecine.

À quand un Big Bang du droit de l'imagerie médicale ?
04/10/2017 : Nesrine Benyahia est docteure en droit public spécialisée en analyse des systèmes de santé, en droit des nouvelles technologies et en droit de l’imagerie médicale et exerce aujourd’hui au sein du Cabinet Houdart & Associés. A l’occasion des JFR 2017, elle établit un bilan du cadre juridique et tarifaire de l’imagerie médicale afin d’alerter les pouvoirs publics sur la nécessité d’agir de façon structurelle sur ce secteur.

Les technologies innovantes accessibles grâce aux solutions Factum Healthcare
27/09/2017 : Pour permettre aux établissements de santé et cabinets de radiologie d'accéder aux technologies innovantes, Factum Healthcare propose des solutions de location ou de leasing, mais pas que… Venez rencontrer aux JFR les équipes de cet acteur désormais essentiel de la continuité de prise en charge radiologique.

Guerbet annonce la fin d'Hexabrix et Optimark
18/07/2017 : Le produit de contraste historique Hexabrix® va disparaître des armoires d’ici 2019, de même que l’Optimark®. C’est ce qu’a annoncé dans un communiqué le laboratoire Guerbet le 10 juillet 2017.

Le SNITEM renouvelle son Conseil d'administration
04/07/2017 : Le Syndicat National de l'Industrie des Technologies Médicales (SNITEM) a constotué, lors de son Assemblée Générale du 27 juin 2017, son nouveau Conseil d’administration. Son Président en a profité pour exprimer les espoirs placés en le nouvel exécutif français.   

Les CSOS à pied d'œuvre pour répondre aux besoins d'imagerie en coupe
12/04/2017 : Dans le cadre de l’attribution de nouvelles autorisations de modalités d’imagerie en coupe, les CSOS sont à pied d’œuvre pour étudier les besoins exceptionnels pour ce type de matériels en régions.

Tarifs d'imagerie médicale: le SNITEM en appelle à la concertation
03/02/2017 : Après la FNMR, c’est au tour du Syndicat National de l’Industrie des Technologies Médicales (SNITEM) de réagir à la décision de l’UNCAM de baisser les tarifs et forfaits techniques d’imagerie médicale.

2016, année record pour Factum Healthcare
26/01/2017 : Factum Healthcare annonce avoir atteint une croissance de plus de 40% en 2016. Ce bon résultat est dû notamment à une consolidation de sa position en imagerie en coupe et à quelques opérations d'envergure en radiothérapie. La société se place désormais comme un conseil auprès des responsables des achats de dispositifs médicaux.

Guerbet entrevoit une croissance significative pour 2017
22/12/2016 : La stratégie décidée par Guerbet après le rachat de son concurrent Mallinckrodt a permis, un après la fusion des deux groupes, d’équilibrer le résultat d’exploitation de la firme américaine. Une croissance significative est attendue pour 2017.

Tarifs des forfaits techniques: la FNMR en appelle au Conseil constitutionnel
06/12/2016 : L’article 52bis du PLFSS 2017 ayant été adopté par les députés, la FNMR réaffirme son opposition à ce texte. Elle souhaite qu’il soit censuré par le Conseil constitutionnel.


L'IRM révèle les niveaux de fonctionnalité cérébrale après arrêt cardiaque
20/10/2017 : Après un arrêt cardiaque, l'évaluation des capacités cérébrales fonctionnelles est assez aléatoire. Une étude publiée dans la revue Radiology montre que l'IRM fonctionnelle et le tenseur de diffusion peuvent prédire ces résultats et guider les traitements.

Découvrez l'Infinix-i 4D-CT de Toshiba Medical en vidéo
18/10/2017 : Premier volet de notre série de présentations en vidéo des modalités haut de gamme présentées lors des JFR 2017. Aujourd'hui, l’Infinix-i 4D-CT.

La RSNA prépare trois revues de sur-spécialités pour 2019
18/10/2017 : La RSNA a décidé de publier, à partir de 2019, trois nouvelles revues de sur-spécialités. Ces nouvelles publications viendront compléter les revues Radiology et RadioGraphics, avec les mêmes standards de qualité.

Différencier les lésions mammaires à haut risque à l'aide d'un outil d'apprentissage automatique
17/10/2017 : Un outil d'apprentissage automatique pour identifier les lésions mammaires à haut risque que l'on doit opérer a été développé à Boston (USA) par le Massachusets General Hospital et le MIT. Une étude publiée dans la revue Radilogy révèle l'efficacité de cet outil d'intelligence artifiielle.

Accord pour la distribution de SYNAPSE (Fujifilm) par Softway Medical
17/10/2017 : Afin d'offrir aux cabinets de radiologie ainsi qu'aux établissements de santé publics et privés une plateforme intégrée répondant à tous leurs besoins relatifs à la gestion des images médicales, Softway Medical et Fujifilm viennent de conclure un accord de distribution de Synapse.

Édito - Le radiologue et la génération Y des patients
16/10/2017 : Les radiologues ont à faire aujourd'hui, lorsqu'ils doivent annoncer un diagnostic, à une génération de patients connectés, résistants aux changements, au discours parfois contradictoire et souvent revendicatif. La conférence données lors des JFR 2017 sur le thème de l'annonce du diagnostic a donné quelques pistes pour que les radiologues appréhendent mieux cette génération Y des patients.

Excellents débuts pour DHUNE, le Centre dédié aux maladies neuro-dégénératives
16/10/2017 : Le Centre d'excellence DHUNE, dédié aux maladies neuro-dégénératives, a rempli 92% de ses objectifs en deux ans d'existence. Cette plateforme pluridisciplinaire dispose d'une reconnaissance scientifique internationale et a pour figure de proue la fameuse modalité d'IRM à 7T.

Simplifier l’envoi postal
13/10/2017 : Les comptes rendus d’hospitalisation doivent être transmis, le jour même, au médecin traitant et au praticien ayant adressé le patient. En réponse à cet enjeu de taille pour les établissements, Simplify se positionne comme l’assurance compte rendu.

Medasys signe un partenariat avec INFINITT
12/10/2017 : Comment optimiser le circuit du patient en imagerie ? Pour y répondre le leader français de l'intégration de solutions de santé Medasys renforce son offre avec les solutions de son nouveau partenaire INFINITT, n°1 KLAS des "COMMUNITY PACS".

L'imagerie interventionnelle au cœur de la rénovation de la clinique Pasteur de Toulouse
11/10/2017 : L'imagerie interventionnelle est au cœur du projet d'agrandissement de la Clinique Pasteur de Toulouse. Un nouveau bâtiment, conçu par et pour les soignants, et un arsenal de modalités dédiées aux traitements endovasculaires optimise la prise en charge des patients.


Édito - Le radiologue et la génération Y des patients
16/10/2017 : Les radiologues ont à faire aujourd'hui, lorsqu'ils doivent annoncer un diagnostic, à une génération de patients connectés, résistants aux changements, au discours parfois contradictoire et souvent revendicatif. La conférence données lors des JFR 2017 sur le thème de l'annonce du diagnostic a donné quelques pistes pour que les radiologues appréhendent mieux cette génération Y des patients.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

À Dijon, le TEP-scan est désormais numérique
15/09/2017 : C'est à Dijon que le premier TEP-scan numérique de France a été installé, bénéficiant de la collaboration entre le Centre Georges-François Leclerc et le CHU de Dijon. Ces deux établissements pourront ainsi aller plus loin dans leurs travaux de recherche en pharmaco-imagerie et améliorer l'exploration et le suivi des patients dans de nombreuses spécialités.

IRSN: le dispositif NRD doit passer à la vitesse supérieure
28/11/2016 : Le rapport d’analyse du dispositif NRD pour la période 2013-2015 montre une baisse globalement significative des doses délivrées aux patients. L’IRSN propose dès lors de réduire les valeurs de ces NRD, et d’optimiser le dispositif par quelques évolutions réglementaire, notamment en le rendant obligatoire pour la radiologie interventionnelle.

Medsquare aux JFR 2017: nouvelles fonctionnalités RDM et directive EURATOM
06/10/2017 : Le DACS Radiation Dose Monitor (RDM) s'affirme comme la solution de choix pour aider les professionnels de santé à répondre aux recommandations de la Directive européenne EURATOM. Medsquare a d'ailleurs enregistré en 2017 un franc succès, illustré par ses partenariats avec de grands constructeurs.

Accord pour la distribution de SYNAPSE (Fujifilm) par Softway Medical
17/10/2017 : Afin d'offrir aux cabinets de radiologie ainsi qu'aux établissements de santé publics et privés une plateforme intégrée répondant à tous leurs besoins relatifs à la gestion des images médicales, Softway Medical et Fujifilm viennent de conclure un accord de distribution de Synapse.

Simplifier l’envoi postal
13/10/2017 : Les comptes rendus d’hospitalisation doivent être transmis, le jour même, au médecin traitant et au praticien ayant adressé le patient. En réponse à cet enjeu de taille pour les établissements, Simplify se positionne comme l’assurance compte rendu.

Découvrez l'Infinix-i 4D-CT de Toshiba Medical en vidéo
18/10/2017 : Premier volet de notre série de présentations en vidéo des modalités haut de gamme présentées lors des JFR 2017. Aujourd'hui, l’Infinix-i 4D-CT.

LE DACS, UN FACTEUR DE QUALITÉ DE LA PRISE EN CHARGE RADIOLOGIQUE
21/10/2015 : Dans le cadre des Journées françaises de Radiologie 2015, Bayer HealthCare, acteur majeur en radiologie, et C2i Santé, leader national en solutions de radioprotection et physique médicale, ont présenté leur collaboration pour guider les professionnels de santé dans le suivi de la dosimétrie patient. Les fonctionnalités de la solution DACS (Dosimetry Archiving and Communication System) Radimetrics, ont également fait l’objet d’un retour d’expérience.

Différencier les lésions mammaires à haut risque à l'aide d'un outil d'apprentissage automatique
17/10/2017 : Un outil d'apprentissage automatique pour identifier les lésions mammaires à haut risque que l'on doit opérer a été développé à Boston (USA) par le Massachusets General Hospital et le MIT. Une étude publiée dans la revue Radilogy révèle l'efficacité de cet outil d'intelligence artifiielle.