Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Congrès et événements > Pr J-M Bartoli: il est essentiel de promouvoir l'échographie radiologique

Pr J-M Bartoli: il est essentiel de promouvoir l'échographie radiologique

LUNDI 18 SEPTEMBRE 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Dernier volet de la longue interview du Pr Jean-Michel Bartoli, Président des Journées Francophones de Radiologie (JFR) 2017. Il revient sur la réforme du 3ème cycle des études médicales, sur les nouveaux outils de formation des juniors, ainsi que sur la nécessaire promotion de l'échographie radiologique.

Pr Jean Michel Bartoli

Thema Radiologie: Vous évoquiez à l'instant la notion d'échographie radiologique. À quoi fait-elle allusion ?

Pr Jean-Michel Bartoli: Aujourd'hui tout le monde fait de l'échographie. Ce poste représente 1/3 des dépenses d'imagerie médicale, toutes modalités confondues. Oui, vous avez bien entendu: 1/3 des dépenses d'imagerie, y compris l'imagerie et la cardiologie interventionnelles ! L'échographie fait monter en flèche les remboursements des caisses d'assurance maladie relatifs à l'imagerie. Alors ok, l'échoscopie c'est bien, c'est facile, ça se diffuse partout et c'est normal. Mais l'échographie radiologique c'est difficile, compliqué, avec de très nombreuses évolutions technologiques. Il est essentiel de la promouvoir. Nous découvrirons d'ailleurs beaucoup de nouveautés au sein du village des ultrasons des JFR 2017. Nous sommes les spécialistes, nous formons tout le monde, à travers notamment du DIU d'échographie. C'est une activité majeure dans notre spécialité et nous souhaitions la remettre au premier plan pour promouvoir la qualité de cette activité. Les radiologues sont soumis à une formation d'échographie de 5 ans et pratiquent une échographie spécialisée. Les industriels étaient d'ailleurs très contents que l'on mette en place le village des ultrasons aux JFR, car ils ont beaucoup de nouveautés à montrer dans cette optique qualitative.

T.R. : Qu'avez-vous prévu pour les juniors aux JFR 2017 ?

Pr JM.B.: Entre autres actions en faveur des juniors, nous organisons une grande session qui traitera de l'imagerie musculo-squelettique, en collaboration avec la SIMS. Le Pr Anne Cotten et ses collègues ont organisé le premier e-learning destiné à tous les internes de radiologie, qui a eu un succès fou, avec plus de 700 d'entre eux en cours de formation aujourd'hui via cet outil. Aux JFR, le vendredi, dans l'amphi bleu, tous les internes en radiologie, sauf bien sûr ceux qui seront de garde, seront présents à cette session. C'est énorme ! Le CERF, outre les internes, propose cet e-learning aux radiologues en formation continue et, à terme, toutes les spécialités d'organes entreront dans ce processus d'e-learning. Nous aurons l'année prochaine des unités de formation sur l'imagerie du thorax, du système cardiovasculaire ou de l'AVC notamment. C'est une nouvelle démarche de formation et nous souhaitions la faire connaître au plus grand nombre lors des JFR, qui constituent également un élément de formation présentielle indispensable à une bonne formation.

T.R. : La réforme du 3ème cycle des études médicales constituera, de même, un thème important lors des JFR 2017 ?

Pr JM.B.: Nous avons effectivement choisi, avec J-François Meder, J-Philippe Masson, Louis Boyer et Franck Boughdene pour le G4, de traiter la réforme du 3ème cycle des études médicales lors de la Conférence Antoine Béclère. Vous savez qu'au bout de deux ans de travail, nous sommes arrivés à un accord sur ce thème et que les nouveaux décrets sont parus. Au 1er novembre 2017, une nouvelle génération d'internes entrera dans un cursus réformé du 3ème cycle. Par chance, certaines dispositions législatives nouvelles ont été anticipées par le CERF, notamment le e-learning, nous en avons parlé, mais également l'évaluation nationale des internes. Je dois dire qu'au cours des travaux sur la réforme, les représentants des jeunes radiologues ont été extraordinaires pour défendre nos idées et réaliser une maquette de radiologie à peu près conforme à ce que nous attendions. Ça a été un vrai combat avec les représentants du Ministère pour faire admettre notamment le fait, majeur pour nous, que tout spécialiste radiologue puisse s'installer en fin de cursus sans formation complémentaire.

T.R. : Un représentant du Ministère interviendra lors de la Conférence Antoine Béclère ?

Pr JM.B.: Effectivement, le Pr Benoit Schlemmer, chargé de mission auprès du Ministère sur ce dossier, a accepté de venir nous parler de la réforme aux JFR, pour expliquer l'esprit de celle-ci et nous en sommes très contents. Cette session se déroulera sous forme d'interview, avec quatre radiologues hospitaliers et libéraux sur scène qui l'interrogeront en direct à ce sujet.

La réforme a maintenu à 5 ans la durée l'internat, avec au moins neuf choix en radiologie et une phase de consolidation en cinquième année, avec, pour ceux qui choisissent la radiologie interventionnelle, soit 1/3 d'entre eux, la possibilité de suivre une sixième année d'internat. C'est essentiel pour travailler sur les actes complexes, en neuroradiologie et pour la destruction tumorale percutanée ou la prise en charge en urgence des phénomènes hémorragiques entre autres. En pratique, les programmes de la première année d'internat sont prêts et nous commençons, au CERF, à travailler sur les années suivantes afin d'assurer une continuité dans le cadre de la réforme qui nous oblige à modifier tout le cursus. Sans compter que les contenus de formation continue seront impactés par cette réforme, ainsi, certainement, que l'organisation des soins, puisque les radiologues devront, notamment en interventionnel, justifier des compétences requises.

La Conférence Antoine Béclère constituera donc un moment important des JFR cette année et permettra à l'assistance d'anticiper les évolutions de nos pratiques dans un futur proche.

Propos recueillis par Bruno Benque


toshiba

La RSNA prépare trois revues de sur-spécialités pour 2019
18/10/2017 : La RSNA a décidé de publier, à partir de 2019, trois nouvelles revues de sur-spécialités. Ces nouvelles publications viendront compléter les revues Radiology et RadioGraphics, avec les mêmes standards de qualité.

De nouvelles innovations Samsung dévoilées aux JFR 2017
29/09/2017 : Samsung pérennise aujourd'hui son positionnement dans le secteur de l'imagerie médicale. Nous avons rencontré le Directeur de la division Health & Medical Equipments, Jérémy Taghon, qui revient sur les nouveautés qui seront présentées lors des JFR 2017, comme les technologies innovantes embarquées sur les échographes premium ou les scanners mobiles.

Un plateau de télévision aux JFR 2017 !
19/09/2017 : Un plateau de télévision sera installé à l'occasion des JFR 2017. Radiologues, manipulateurs, et industriels entre autres y seront interviewés par des journalistes en direct.

Pr J-M Bartoli: il est essentiel de promouvoir l'échographie radiologique
18/09/2017 : Dernier volet de la longue interview du Pr Jean-Michel Bartoli, Président des Journées Francophones de Radiologie (JFR) 2017. Il revient sur la réforme du 3ème cycle des études médicales, sur les nouveaux outils de formation des juniors, ainsi que sur la nécessaire promotion de l'échographie radiologique.

JFR 2017: les jeunes radiologues et manipulateurs font partie d'une communauté
11/09/2017 : Deuxième volet de la longue interview que nous a accordée le Pr Jean-Michel Bartoli, en amont des JFR 2017 pour lesquelles il assurera la Présidence. Après avoir présenté ses arguments en faveur de la thématique "Le patient et son radiologue", il présente les sessions d'imagerie médico-légale, la conférence FUTURIM, ainsi que la session internationale.

Attentat de Barcelone: radiologues et manipulateurs à pied d'œuvre une heure après l'attaque
05/09/2017 : Les professionnels barcelonais de la radiologie ont fait preuve, à l’instar de leurs collègues parisiens quelques mois plus tôt, d’une mobilisation significative après l’attentat perpétré sur Las Ramblas. Et le congrès de l’ECR a finalement été maintenu.

Pr Jean-Michel Bartoli: Nous avons besoin du retour des patients pour améliorer nos pratiques
04/09/2017 : Le Pr Jean-Michel Bartoli sera le Président des Journées Francophones de Radiologie (JFR) 2017. À quelques semaines du congrès (13-16 octobre 2017), il nous a accordé une longue interview dans laquelle il détaille les thématiques phares qui y seront développées. Premier volet de la série, le radiologue et son patient.

JFR 2017: le programme paramédical est validé
14/08/2017 : Le programme final des journées paramédicales organisées par l’AFPPE lors des JFR 2017 est connu. Les manipulateurs ont jusqu’au 8 octobre 2017 pour s’y inscrire.

Changement de statut pour les manipulateurs de la Fonction publique
11/08/2017 : Le corps des manipulateurs d'électroradiologie médicale de la Fonction publique a été créé le 9 août 2017 par Décret. Ces professionnels passent désormais en Catégorie A.

Pourquoi l'innovation fait-elle peur en France ?
03/08/2017 : Les 5èmes Rencontres du Progrès médical organisées par le SNITEM traiteront du thème de l’innovation et des craintes que celle-ci peut engendrer pour les patients. Rendez-vous à l’Institut Pasteur, Paris XVème le 12 septembre 2017. 


L'IRM révèle les niveaux de fonctionnalité cérébrale après arrêt cardiaque
20/10/2017 : Après un arrêt cardiaque, l'évaluation des capacités cérébrales fonctionnelles est assez aléatoire. Une étude publiée dans la revue Radiology montre que l'IRM fonctionnelle et le tenseur de diffusion peuvent prédire ces résultats et guider les traitements.

Découvrez l'Infinix-i 4D-CT de Toshiba Medical en vidéo
18/10/2017 : Premier volet de notre série de présentations en vidéo des modalités haut de gamme présentées lors des JFR 2017. Aujourd'hui, l’Infinix-i 4D-CT.

La RSNA prépare trois revues de sur-spécialités pour 2019
18/10/2017 : La RSNA a décidé de publier, à partir de 2019, trois nouvelles revues de sur-spécialités. Ces nouvelles publications viendront compléter les revues Radiology et RadioGraphics, avec les mêmes standards de qualité.

Différencier les lésions mammaires à haut risque à l'aide d'un outil d'apprentissage automatique
17/10/2017 : Un outil d'apprentissage automatique pour identifier les lésions mammaires à haut risque que l'on doit opérer a été développé à Boston (USA) par le Massachusets General Hospital et le MIT. Une étude publiée dans la revue Radilogy révèle l'efficacité de cet outil d'intelligence artifiielle.

Accord pour la distribution de SYNAPSE (Fujifilm) par Softway Medical
17/10/2017 : Afin d'offrir aux cabinets de radiologie ainsi qu'aux établissements de santé publics et privés une plateforme intégrée répondant à tous leurs besoins relatifs à la gestion des images médicales, Softway Medical et Fujifilm viennent de conclure un accord de distribution de Synapse.

Édito - Le radiologue et la génération Y des patients
16/10/2017 : Les radiologues ont à faire aujourd'hui, lorsqu'ils doivent annoncer un diagnostic, à une génération de patients connectés, résistants aux changements, au discours parfois contradictoire et souvent revendicatif. La conférence données lors des JFR 2017 sur le thème de l'annonce du diagnostic a donné quelques pistes pour que les radiologues appréhendent mieux cette génération Y des patients.

Excellents débuts pour DHUNE, le Centre dédié aux maladies neuro-dégénératives
16/10/2017 : Le Centre d'excellence DHUNE, dédié aux maladies neuro-dégénératives, a rempli 92% de ses objectifs en deux ans d'existence. Cette plateforme pluridisciplinaire dispose d'une reconnaissance scientifique internationale et a pour figure de proue la fameuse modalité d'IRM à 7T.

Simplifier l’envoi postal
13/10/2017 : Les comptes rendus d’hospitalisation doivent être transmis, le jour même, au médecin traitant et au praticien ayant adressé le patient. En réponse à cet enjeu de taille pour les établissements, Simplify se positionne comme l’assurance compte rendu.

Medasys signe un partenariat avec INFINITT
12/10/2017 : Comment optimiser le circuit du patient en imagerie ? Pour y répondre le leader français de l'intégration de solutions de santé Medasys renforce son offre avec les solutions de son nouveau partenaire INFINITT, n°1 KLAS des "COMMUNITY PACS".

L'imagerie interventionnelle au cœur de la rénovation de la clinique Pasteur de Toulouse
11/10/2017 : L'imagerie interventionnelle est au cœur du projet d'agrandissement de la Clinique Pasteur de Toulouse. Un nouveau bâtiment, conçu par et pour les soignants, et un arsenal de modalités dédiées aux traitements endovasculaires optimise la prise en charge des patients.


Édito - Le radiologue et la génération Y des patients
16/10/2017 : Les radiologues ont à faire aujourd'hui, lorsqu'ils doivent annoncer un diagnostic, à une génération de patients connectés, résistants aux changements, au discours parfois contradictoire et souvent revendicatif. La conférence données lors des JFR 2017 sur le thème de l'annonce du diagnostic a donné quelques pistes pour que les radiologues appréhendent mieux cette génération Y des patients.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

À Dijon, le TEP-scan est désormais numérique
15/09/2017 : C'est à Dijon que le premier TEP-scan numérique de France a été installé, bénéficiant de la collaboration entre le Centre Georges-François Leclerc et le CHU de Dijon. Ces deux établissements pourront ainsi aller plus loin dans leurs travaux de recherche en pharmaco-imagerie et améliorer l'exploration et le suivi des patients dans de nombreuses spécialités.

IRSN: le dispositif NRD doit passer à la vitesse supérieure
28/11/2016 : Le rapport d’analyse du dispositif NRD pour la période 2013-2015 montre une baisse globalement significative des doses délivrées aux patients. L’IRSN propose dès lors de réduire les valeurs de ces NRD, et d’optimiser le dispositif par quelques évolutions réglementaire, notamment en le rendant obligatoire pour la radiologie interventionnelle.

Medsquare aux JFR 2017: nouvelles fonctionnalités RDM et directive EURATOM
06/10/2017 : Le DACS Radiation Dose Monitor (RDM) s'affirme comme la solution de choix pour aider les professionnels de santé à répondre aux recommandations de la Directive européenne EURATOM. Medsquare a d'ailleurs enregistré en 2017 un franc succès, illustré par ses partenariats avec de grands constructeurs.

Accord pour la distribution de SYNAPSE (Fujifilm) par Softway Medical
17/10/2017 : Afin d'offrir aux cabinets de radiologie ainsi qu'aux établissements de santé publics et privés une plateforme intégrée répondant à tous leurs besoins relatifs à la gestion des images médicales, Softway Medical et Fujifilm viennent de conclure un accord de distribution de Synapse.

Simplifier l’envoi postal
13/10/2017 : Les comptes rendus d’hospitalisation doivent être transmis, le jour même, au médecin traitant et au praticien ayant adressé le patient. En réponse à cet enjeu de taille pour les établissements, Simplify se positionne comme l’assurance compte rendu.

Découvrez l'Infinix-i 4D-CT de Toshiba Medical en vidéo
18/10/2017 : Premier volet de notre série de présentations en vidéo des modalités haut de gamme présentées lors des JFR 2017. Aujourd'hui, l’Infinix-i 4D-CT.

LE DACS, UN FACTEUR DE QUALITÉ DE LA PRISE EN CHARGE RADIOLOGIQUE
21/10/2015 : Dans le cadre des Journées françaises de Radiologie 2015, Bayer HealthCare, acteur majeur en radiologie, et C2i Santé, leader national en solutions de radioprotection et physique médicale, ont présenté leur collaboration pour guider les professionnels de santé dans le suivi de la dosimétrie patient. Les fonctionnalités de la solution DACS (Dosimetry Archiving and Communication System) Radimetrics, ont également fait l’objet d’un retour d’expérience.

Différencier les lésions mammaires à haut risque à l'aide d'un outil d'apprentissage automatique
17/10/2017 : Un outil d'apprentissage automatique pour identifier les lésions mammaires à haut risque que l'on doit opérer a été développé à Boston (USA) par le Massachusets General Hospital et le MIT. Une étude publiée dans la revue Radilogy révèle l'efficacité de cet outil d'intelligence artifiielle.