Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Congrès et événements > Pr J-M Bartoli: il est essentiel de promouvoir l'échographie radiologique

Pr J-M Bartoli: il est essentiel de promouvoir l'échographie radiologique

LUNDI 18 SEPTEMBRE 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Dernier volet de la longue interview du Pr Jean-Michel Bartoli, Président des Journées Francophones de Radiologie (JFR) 2017. Il revient sur la réforme du 3ème cycle des études médicales, sur les nouveaux outils de formation des juniors, ainsi que sur la nécessaire promotion de l'échographie radiologique.

Pr Jean Michel Bartoli

Thema Radiologie: Vous évoquiez à l'instant la notion d'échographie radiologique. À quoi fait-elle allusion ?

Pr Jean-Michel Bartoli: Aujourd'hui tout le monde fait de l'échographie. Ce poste représente 1/3 des dépenses d'imagerie médicale, toutes modalités confondues. Oui, vous avez bien entendu: 1/3 des dépenses d'imagerie, y compris l'imagerie et la cardiologie interventionnelles ! L'échographie fait monter en flèche les remboursements des caisses d'assurance maladie relatifs à l'imagerie. Alors ok, l'échoscopie c'est bien, c'est facile, ça se diffuse partout et c'est normal. Mais l'échographie radiologique c'est difficile, compliqué, avec de très nombreuses évolutions technologiques. Il est essentiel de la promouvoir. Nous découvrirons d'ailleurs beaucoup de nouveautés au sein du village des ultrasons des JFR 2017. Nous sommes les spécialistes, nous formons tout le monde, à travers notamment du DIU d'échographie. C'est une activité majeure dans notre spécialité et nous souhaitions la remettre au premier plan pour promouvoir la qualité de cette activité. Les radiologues sont soumis à une formation d'échographie de 5 ans et pratiquent une échographie spécialisée. Les industriels étaient d'ailleurs très contents que l'on mette en place le village des ultrasons aux JFR, car ils ont beaucoup de nouveautés à montrer dans cette optique qualitative.

T.R. : Qu'avez-vous prévu pour les juniors aux JFR 2017 ?

Pr JM.B.: Entre autres actions en faveur des juniors, nous organisons une grande session qui traitera de l'imagerie musculo-squelettique, en collaboration avec la SIMS. Le Pr Anne Cotten et ses collègues ont organisé le premier e-learning destiné à tous les internes de radiologie, qui a eu un succès fou, avec plus de 700 d'entre eux en cours de formation aujourd'hui via cet outil. Aux JFR, le vendredi, dans l'amphi bleu, tous les internes en radiologie, sauf bien sûr ceux qui seront de garde, seront présents à cette session. C'est énorme ! Le CERF, outre les internes, propose cet e-learning aux radiologues en formation continue et, à terme, toutes les spécialités d'organes entreront dans ce processus d'e-learning. Nous aurons l'année prochaine des unités de formation sur l'imagerie du thorax, du système cardiovasculaire ou de l'AVC notamment. C'est une nouvelle démarche de formation et nous souhaitions la faire connaître au plus grand nombre lors des JFR, qui constituent également un élément de formation présentielle indispensable à une bonne formation.

T.R. : La réforme du 3ème cycle des études médicales constituera, de même, un thème important lors des JFR 2017 ?

Pr JM.B.: Nous avons effectivement choisi, avec J-François Meder, J-Philippe Masson, Louis Boyer et Franck Boughdene pour le G4, de traiter la réforme du 3ème cycle des études médicales lors de la Conférence Antoine Béclère. Vous savez qu'au bout de deux ans de travail, nous sommes arrivés à un accord sur ce thème et que les nouveaux décrets sont parus. Au 1er novembre 2017, une nouvelle génération d'internes entrera dans un cursus réformé du 3ème cycle. Par chance, certaines dispositions législatives nouvelles ont été anticipées par le CERF, notamment le e-learning, nous en avons parlé, mais également l'évaluation nationale des internes. Je dois dire qu'au cours des travaux sur la réforme, les représentants des jeunes radiologues ont été extraordinaires pour défendre nos idées et réaliser une maquette de radiologie à peu près conforme à ce que nous attendions. Ça a été un vrai combat avec les représentants du Ministère pour faire admettre notamment le fait, majeur pour nous, que tout spécialiste radiologue puisse s'installer en fin de cursus sans formation complémentaire.

T.R. : Un représentant du Ministère interviendra lors de la Conférence Antoine Béclère ?

Pr JM.B.: Effectivement, le Pr Benoit Schlemmer, chargé de mission auprès du Ministère sur ce dossier, a accepté de venir nous parler de la réforme aux JFR, pour expliquer l'esprit de celle-ci et nous en sommes très contents. Cette session se déroulera sous forme d'interview, avec quatre radiologues hospitaliers et libéraux sur scène qui l'interrogeront en direct à ce sujet.

La réforme a maintenu à 5 ans la durée l'internat, avec au moins neuf choix en radiologie et une phase de consolidation en cinquième année, avec, pour ceux qui choisissent la radiologie interventionnelle, soit 1/3 d'entre eux, la possibilité de suivre une sixième année d'internat. C'est essentiel pour travailler sur les actes complexes, en neuroradiologie et pour la destruction tumorale percutanée ou la prise en charge en urgence des phénomènes hémorragiques entre autres. En pratique, les programmes de la première année d'internat sont prêts et nous commençons, au CERF, à travailler sur les années suivantes afin d'assurer une continuité dans le cadre de la réforme qui nous oblige à modifier tout le cursus. Sans compter que les contenus de formation continue seront impactés par cette réforme, ainsi, certainement, que l'organisation des soins, puisque les radiologues devront, notamment en interventionnel, justifier des compétences requises.

La Conférence Antoine Béclère constituera donc un moment important des JFR cette année et permettra à l'assistance d'anticiper les évolutions de nos pratiques dans un futur proche.

Propos recueillis par Bruno Benque


toshiba

Canon Medical Systems Corporation: de nombreuses synergies en perspective
07/12/2017 : L'acquisition de Toshiba Medical par le groupe Canon, effective depuis décembre 2016, prendra une nouvelle dimension le 4 janvier 2018 prochain avec le changement de nom de la société. Cette décision, annoncée au RSNA 2017, marque un retour naturel de Canon dans le secteur de la Santé et confirme les synergies multiples qui existent entre les deux compagnies.

GE Healthcare conforte sa place de leader au RSNA
05/12/2017 : Le stand GE Healthcare au RSNA a une nouvelle fois montré toute l'étendue de sa gamme, renforcée par des technologies innovantes d'intelligence artificielle notamment. Mais ce sont l'IRM SIGNA Premier et le sénographe Pristina Dueta qui ont retenu l'attention

Retour sur la réforme du 3ème cycle de formation des radiologues
09/11/2017 : Le troisième cycle de la formation des radiologues a fait l'objet, en 2017, d'une évolution, tant sur le contenu du cursus que sur sa durée. Le Pr Benoit Schlemmer, grand ordonnateur de cette réforme pour le Ministère, était l'invité principal de la Conférence Antoine Béclère lors des JFR 2017. Retour sur les détails de cette réforme.

Le Journal télé du RSNA bientôt sur vos écrans
08/11/2017 : Les radiologues qui n'auront pas l'occasion de se rendre à Chicago pour le RSNA 2017 pourront se consoler en suivant, pendant 10 jours à partir du 27 novembre 2017, le Journal télé du RSNA sur le site des Entretiens d'Enghien.

Enquête relative au ressenti des radiologues sur leurs pratiques futures
03/11/2017 : Quel est le ressenti des radiologues vis à des technologies émergentes comme l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle ou la robotique ? Une enquête, menée par la Société Française de Radiologie (SFR) avec le soutien de GE Healthcare et à l’occasion des JFR 2017, tente de répondre à ces interrogations.

Prospective sur la radiologie en 2030
23/10/2017 : La Conférence FUTURIM, première du nom, qui a été donnée lors des JFR 2017 a constitué un événement phare de ce congrès. Tout à tour, le Dr Françoise Sivignon, le Pr Michael Dake et M. Vincent Champain ont fait de la prospective pour annoncer la médecine en général, et de la radiologie en particulier, à l'horizon 2030.

La RSNA prépare trois revues de sur-spécialités pour 2019
18/10/2017 : La RSNA a décidé de publier, à partir de 2019, trois nouvelles revues de sur-spécialités. Ces nouvelles publications viendront compléter les revues Radiology et RadioGraphics, avec les mêmes standards de qualité.

De nouvelles innovations Samsung dévoilées aux JFR 2017
29/09/2017 : Samsung pérennise aujourd'hui son positionnement dans le secteur de l'imagerie médicale. Nous avons rencontré le Directeur de la division Health & Medical Equipments, Jérémy Taghon, qui revient sur les nouveautés qui seront présentées lors des JFR 2017, comme les technologies innovantes embarquées sur les échographes premium ou les scanners mobiles.

Un plateau de télévision aux JFR 2017 !
19/09/2017 : Un plateau de télévision sera installé à l'occasion des JFR 2017. Radiologues, manipulateurs, et industriels entre autres y seront interviewés par des journalistes en direct.

Pr J-M Bartoli: il est essentiel de promouvoir l'échographie radiologique
18/09/2017 : Dernier volet de la longue interview du Pr Jean-Michel Bartoli, Président des Journées Francophones de Radiologie (JFR) 2017. Il revient sur la réforme du 3ème cycle des études médicales, sur les nouveaux outils de formation des juniors, ainsi que sur la nécessaire promotion de l'échographie radiologique.


Vidéo: Bayer rapproche les radiologues de leurs patients
11/12/2017 : Sophie NDiaye, Responsable Marketing Radiologie et, Marion Guillou-Mas Responsable Digital Radiologie pour Bayer, nous ont reçu sur leur stand des JFR 2017 pour une interview à propos des nouvelles solutions élaborées par cet acteur historique dédiées aux radiologues et aux patients.

L’angio-CT, une réelle plus-value pour la qualité de la prise en charge radiologique
11/12/2017 : À quelques semaines de l'ouverture du Symposium Scanner volumique qui se tiendra fin janvier à Nancy, nous avons rencontré le Pr Éric de Kerviler qui nous dévoile, en avant-première, quelques détails sur le contenu des interventions qu'il animera lors de ce congrès.

Canon Medical Systems Corporation: de nombreuses synergies en perspective
07/12/2017 : L'acquisition de Toshiba Medical par le groupe Canon, effective depuis décembre 2016, prendra une nouvelle dimension le 4 janvier 2018 prochain avec le changement de nom de la société. Cette décision, annoncée au RSNA 2017, marque un retour naturel de Canon dans le secteur de la Santé et confirme les synergies multiples qui existent entre les deux compagnies.

Le Japon limite l'utilisation du gadolinium linéaire
07/12/2017 : Les produits de contraste à base de gadolinium linéaire viennent de faire l'objet d'une limitation d'utilisation au Japon. C'est ce qu'a annoncé le Ministère de la Santé japonais le 28 novembre 2017.

Étudier les biomarqueurs IRM dans le cancer de la prostate
06/12/2017 : Pour confirmer la pertinence des biomarqueurs IRM pour le cancer de la prostate, Median Technologie, via sa plateforme iBiopsy®, va participer à une étude sur 200 patients. Elle collaborera dans ce cadre avec le MSK de New York.

Une même solution pour suivre la dosimétrie et le gadolinium !
06/12/2017 : La solution Sectra Dose Track, destinée à l'origine pour le suivi de la dosimétrie des patients, fait l'objet d'une nouvelle version qui trace les doses de gadolinium dans les patients. Cette version a été présentée au RSNA 2017.

GE Healthcare conforte sa place de leader au RSNA
05/12/2017 : Le stand GE Healthcare au RSNA a une nouvelle fois montré toute l'étendue de sa gamme, renforcée par des technologies innovantes d'intelligence artificielle notamment. Mais ce sont l'IRM SIGNA Premier et le sénographe Pristina Dueta qui ont retenu l'attention

La médecine nucléaire progresse en radioprotection...mais peut mieux faire
05/12/2017 : Les services de médecine nucléaire respectent en majorité les règles de prévention des risques en radioprotection, malgré quelques insuffisances ponctuelles. C'est ce qui ressort du dernier rapport d'inspection de l'ASN pour l'année 2016.

Des outils de communication avancée très utiles pour les correspondants
04/12/2017 : Le Symposium Scanner volumique élargit, depuis quelques années, le domaine de thématiques traitées, avec des sujets sur la qualité, l'actualité de la spécialité ou les logiciels de post-traitement. C'est sur ce dernier que s'exprimera le Pr Pedro Teixeira, en posant la question de savoir si les nouveaux outils de communication sont utiles ou futiles.

Des capteurs ultrasonores pour évaluer la concentration de calcium intracellulaire
04/12/2017 : Une équipe de l'Université Technique de Munich (TUM) et du Helmholtz Zentrum München a développé la première molécule sensorielle capable de visualiser la concentration de calcium chez les animaux vivants à l'aide d'une technique d'imagerie ultrasonore appelée optoacoustique.


LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Une même solution pour suivre la dosimétrie et le gadolinium !
06/12/2017 : La solution Sectra Dose Track, destinée à l'origine pour le suivi de la dosimétrie des patients, fait l'objet d'une nouvelle version qui trace les doses de gadolinium dans les patients. Cette version a été présentée au RSNA 2017.

Evolucare, l'expérience de la téléradiologie
10/09/2014 : Evolucare est un acteur historique de la téléradiologie. Son expérience lui a permis de développer, avec ECS Imaging, une solution efficiente et d'une grande souplesse d'utilisation, capable de satisfaire aux besoins des téléradiologues et répondant aux recommandations en matière de télémédecine.

Vidéo: Bayer rapproche les radiologues de leurs patients
11/12/2017 : Sophie NDiaye, Responsable Marketing Radiologie et, Marion Guillou-Mas Responsable Digital Radiologie pour Bayer, nous ont reçu sur leur stand des JFR 2017 pour une interview à propos des nouvelles solutions élaborées par cet acteur historique dédiées aux radiologues et aux patients.

La médecine nucléaire progresse en radioprotection...mais peut mieux faire
05/12/2017 : Les services de médecine nucléaire respectent en majorité les règles de prévention des risques en radioprotection, malgré quelques insuffisances ponctuelles. C'est ce qui ressort du dernier rapport d'inspection de l'ASN pour l'année 2016.

BIOMOD 3S, POUR UN DIAGNOSTIC 3D DU RACHIS
02/11/2015 : Avec Biomod 3S, DMS Apelem propose une nouvelle plateforme diagnostic 3D du rachis en position fonctionnelle compatible avec les modalités existantes.

Le scanner double énergie pour dépister l'ostéoporose ?
13/09/2017 : Le scanner double énergie pourrait objectiver de meilleurs résultats que l'absorptiométrie conventionnelle pour l'évaluation de la densité minérale osseuse. C'est ce que rapporte une étude publiée dans la revue European Radiology.

De nombreux radiologues libéraux mutualisent leurs moyens au sein de la CGIM
24/01/2017 : En créant la Compagnie Générale d’Imagerie Médicale (CGIM), quelques 200 radiologues français unissent leurs moyens humains et technologiques afin de préserver la qualité de leur exercice et rendre un service à haute valeur ajoutée dans un environnement économique contraint.

Modéliser le rachis en 3D avec BIOMOD 3D
20/09/2016 : BIOMOD 3D sera une des attractions du stand DMS Apelem lors des JFR 2016. Nous avons rencontré Frédéric Coutin, distributeur exclusif de ce système de modélisation du rachis en 3D.

Canon Medical Systems Corporation: de nombreuses synergies en perspective
07/12/2017 : L'acquisition de Toshiba Medical par le groupe Canon, effective depuis décembre 2016, prendra une nouvelle dimension le 4 janvier 2018 prochain avec le changement de nom de la société. Cette décision, annoncée au RSNA 2017, marque un retour naturel de Canon dans le secteur de la Santé et confirme les synergies multiples qui existent entre les deux compagnies.