Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Congrès et événements > JFR 2017: les jeunes radiologues et manipulateurs font partie d'une communauté

JFR 2017: les jeunes radiologues et manipulateurs font partie d'une communauté

LUNDI 11 SEPTEMBRE 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Deuxième volet de la longue interview que nous a accordée le Pr Jean-Michel Bartoli, en amont des JFR 2017 pour lesquelles il assurera la Présidence. Après avoir présenté ses arguments en faveur de la thématique "Le patient et son radiologue", il présente les sessions d'imagerie médico-légale, la conférence FUTURIM, ainsi que la session internationale.

JFR 2017

Thema Radiologie: Le thème principal des JFR 2017 sera "Le patient et son radiologue". Quels seront les temps forts de la partie scientifique du congrès ?

Pr Jean-Michel Bartoli: Toute la journée du samedi 14 octobre, Se tiendra la 1ère Journée d'imagerie médico-légale. La médecine légale et la radiologie sont très imbriquées si l'on y fait attention. Il y a des applications dans tous les domaines de la radiologie: les problèmes assuranciels, tout ce qui est prénatal, la question des sévices, notamment. Nous avons d'ailleurs organisé une session qui verra intervenir des juristes, des avocats, un procureur, etc., au cours de laquelle la participation des radiologues dans le processus judiciaire sera évaluée. On va réfléchir également sur l'âge osseux, une thématique d'actualité car liée au problème des migrants, ainsi que sur le rôle de la radiologie dans les grands procès de l'Histoire.

"L'imagerie médico-légale a de nombreuses applications"

T.R.: Quand on parle d'imagerie médico-légale, on parle forcément de virtopsie. Sera-t-elle traitée lors de ces JFR 2017 ?

Pr JM.B.: Nous organisons effectivement une session sur les morts non naturelles et sur l'apport de la virtopsie dans ce contexte. Il faut savoir que les radiologues avec les médecins légistes font un travail commun et quotidien, sur les cas de morts non naturelles. Ils donnent des diagnostics de plus en plus précis, notamment avec la balistique, qui est un thème également d'actualité en période d'attentats. N'oublions pas la session sur la réparation des préjudices où seront traités en particulier les traumatismes rachidiens et crânio-cervicaux. Vous le voyez, l'imagerie médico-légale a de nombreuses applications. Et, vu le nombre de sujets que nous n'avons pas traité, je crois que cette journée sera renouvelée chaque année, pourquoi pas en alternance dans le congrès de médecine légale et les JFR.

T.R.: Le programme annonce une session intitulée FUTURIM. De quoi s'agit-il ?

Pr JM.B.: Il s'agit d'une nouveauté que j'ai souhaité mettre en place, une conférence intitulée FUTURIM (Futur en Imagerie et Radiologie et Imagerie Médicale). Elle se tiendra le vendredi 13 octobre à 18h. À ce moment là, toutes les autres sessions s'arrêteront et tout le monde se réunira dans les grands amphis où des conférences dynamiques de 15 minutes chacune, pas plus, nous feront découvrir les activités du radiologue en 2030. Il y aura notamment des topos sur l'intelligence artificielle, le big data, le deep learning, et toutes sortes de notions futuristes. Les mathématiciens reprennent la main sur les évolutions à venir et vont redevenir les maitres du monde. On a beaucoup de chance car on est à une époque charnière, un peu comme lors de la guerre froide. On passe notre temps à manipuler des données numériques, nous sommes très en avance sur la robotique, sur la manipulation des pacs, des archivages, les post-traitements.

"Les jeunes radiologues et manipulateurs doivent prendre conscience qu'ils font partie d'une communauté"

T.R.: La spécialité radiologique est en effet en avance sur ces thèmes là...

Pr JM.B.: Effectivement. Ces outils là vont, à terme, nous dégager du temps pour nous consacrer au patient et à une analyse plus scientifique et médicale, en nous déchargeant de tâches inutiles et certains métiers sont appelés à disparaître. Mais il faut que les radiologues s'y intéressent pour que, lorsque les industriels vont nous présenter ce type d'outils, nous soyons prêts à comprendre de quoi ils nous parlent. Michael Dake, le pionnier américain de la radiologie interventionnelle (RI), nous fera l'honneur de venir parler du futur de cette pratique. Son excellence scientifique et sa connaissance de la RI feront de cette session, à coup sûr, une très belle conférence. J'ai souhaité initier FUTURIM pour que les jeunes radiologues et les jeunes manipulateurs puissent appréhender ce que sera leur métier dans 15 ans, mais aussi pour qu'ils prennent conscience qu'ils appartiennent à une communauté. Ils travaillent chacun dans leur équipe et sont un peu coupés des autres et de leurs pratiques. Les JFR sont le moment où l'on doit partager le plus possible, FUTURIM est fait pour eux.

"Françoise Sivignon, un peu de douceur dans ce monde de brutes"

T.R.: Le troisième thème important, selon vous, sera la session internationale. Comment sera-t-elle abordée ?

Pr JM.B.: La Présidente de Médecins du monde, Françoise Sivignon, nous fera l'amitié d'intervenir au cours de cette session. Une radiologue à la tête de médecine du monde ! Je suis très heureux que, dans ce monde de brutes, l'on revienne aux basiques, et que l'on se rappelle que, même si l'on est entre nous aux JFR, le monde continue d'avancer. On va discuter avec nos amis francophones, belges, suisses, maghrébins, québécois, etc., mais aussi avec nos amis coréens, australiens, et nord-américains bien sûr, car nous n'avons pas les mêmes soucis et les mêmes besoins. Cela fera du bien, sur les 4 jours de congrès, d'entendre comment se pratique la radiologie et comment on peut aider les autres radiologues pour améliorer la condition radiologique de ces patients.

Et bien sûr, on trouvera sur le congrès, comme d'habitude désormais, le village de la radiologie interventionnelle - on a mis le paquet cette année sur des super démonstrations de thrombectomie ou de résection tumorale percutanée – et le village de l'innovation, avec cette année un partenariat avec Medicen, où les start-up que nous suivons siègeront. Et puis, en plus, le village des ultrasons que mon confrère Jean-Michel Correas a bien voulu mettre en place pour remettre l'échographie radiologique au premier plan.

À suivre…

 

Propos recueillis par Bruno Benque


toshiba

Un plateau de télévision aux JFR 2017 !
19/09/2017 : Un plateau de télévision sera installé à l'occasion des JFR 2017. Radiologues, manipulateurs, et industriels entre autres y seront interviewés par des journalistes en direct.

Pr J-M Bartoli: il est essentiel de promouvoir l'échographie radiologique
18/09/2017 : Dernier volet de la longue interview du Pr Jean-Michel Bartoli, Président des Journées Francophones de Radiologie (JFR) 2017. Il revient sur la réforme du 3ème cycle des études médicales, sur les nouveaux outils de formation des juniors, ainsi que sur la nécessaire promotion de l'échographie radiologique.

JFR 2017: les jeunes radiologues et manipulateurs font partie d'une communauté
11/09/2017 : Deuxième volet de la longue interview que nous a accordée le Pr Jean-Michel Bartoli, en amont des JFR 2017 pour lesquelles il assurera la Présidence. Après avoir présenté ses arguments en faveur de la thématique "Le patient et son radiologue", il présente les sessions d'imagerie médico-légale, la conférence FUTURIM, ainsi que la session internationale.

Attentat de Barcelone: radiologues et manipulateurs à pied d'œuvre une heure après l'attaque
05/09/2017 : Les professionnels barcelonais de la radiologie ont fait preuve, à l’instar de leurs collègues parisiens quelques mois plus tôt, d’une mobilisation significative après l’attentat perpétré sur Las Ramblas. Et le congrès de l’ECR a finalement été maintenu.

Pr Jean-Michel Bartoli: Nous avons besoin du retour des patients pour améliorer nos pratiques
04/09/2017 : Le Pr Jean-Michel Bartoli sera le Président des Journées Francophones de Radiologie (JFR) 2017. À quelques semaines du congrès (13-16 octobre 2017), il nous a accordé une longue interview dans laquelle il détaille les thématiques phares qui y seront développées. Premier volet de la série, le radiologue et son patient.

JFR 2017: le programme paramédical est validé
14/08/2017 : Le programme final des journées paramédicales organisées par l’AFPPE lors des JFR 2017 est connu. Les manipulateurs ont jusqu’au 8 octobre 2017 pour s’y inscrire.

Changement de statut pour les manipulateurs de la Fonction publique
11/08/2017 : Le corps des manipulateurs d'électroradiologie médicale de la Fonction publique a été créé le 9 août 2017 par Décret. Ces professionnels passent désormais en Catégorie A.

Pourquoi l'innovation fait-elle peur en France ?
03/08/2017 : Les 5èmes Rencontres du Progrès médical organisées par le SNITEM traiteront du thème de l’innovation et des craintes que celle-ci peut engendrer pour les patients. Rendez-vous à l’Institut Pasteur, Paris XVème le 12 septembre 2017. 

Save the date: le prochain Symposium Scanner volumique est annoncé !
01/08/2017 : La 8ème édition du Symposium Scanner volumique se tiendra fin janvier 2018 à Nancy. Cet événement bi-annuel est désormais une référence sur le thème de l’innovation en imagerie médicale.

Valorisation des forfaits techniques: le Conseil d'État rejette le recours des radiologues
17/07/2017 : Le Conseil d’État a rejeté, en date du 11 juillet 2017, la demande de retrait du texte législatif imposant la réduction des forfaits techniques relatifs aux examens d’imagerie en coupe et de PET.


Pronostic de cirhose: scanner de perfusion vs cathétérisme hépatique
19/09/2017 : Le scanner de perfusion pourrait devenir une alternative non invasive au cathétérisme veineux hépatique dans l'évaluation de l'hypertension portale dans les cas de cirrhose. Une étude autrichienne publiée dans la revue European Radiology le montre.

Un plateau de télévision aux JFR 2017 !
19/09/2017 : Un plateau de télévision sera installé à l'occasion des JFR 2017. Radiologues, manipulateurs, et industriels entre autres y seront interviewés par des journalistes en direct.

Pr J-M Bartoli: il est essentiel de promouvoir l'échographie radiologique
18/09/2017 : Dernier volet de la longue interview du Pr Jean-Michel Bartoli, Président des Journées Francophones de Radiologie (JFR) 2017. Il revient sur la réforme du 3ème cycle des études médicales, sur les nouveaux outils de formation des juniors, ainsi que sur la nécessaire promotion de l'échographie radiologique.

Un nouveau kit de chimio-embolisation obtient le marquage CE
18/09/2017 : Vectorio® , le dispositif de mélange et d'injection destiné aux procédures de chimio-embolisation, vient d'obtenir le marquage CE. Ce kit assure notamment une résistance de 24 heures au Lipiodol Ultra Fluide.

La télé-échographie Melody obtient l'approbation de la FDA
18/09/2017 : La solution de télé-échographie robotisée MELODY a désormais atteint un niveau de qualité et de maturité qui intéresse les professionnels à l'international. Ainsi, la FDA vient d'approuver cette technologie.

Transfert d'autorisation d'IRM à Bergerac: au nom de la mutualisation des moyens
15/09/2017 : L'ARS de Nouvelle-Aquitaine souhaite mutualiser les moyens de pérenniser la prise en charge radiologique autour du CH de Bergerac. C'est pourquoi l'autorisation d'IRM dont disposait la Clinique Pasteur passera bientôt sous la coupe du centre hospitalier.

À Dijon, le TEP-scan est désormais numérique
15/09/2017 : C'est à Dijon que le premier TEP-scan numérique de France a été installé, bénéficiant de la collaboration entre le Centre Georges-François Leclerc et le CHU de Dijon. Ces deux établissements pourront ainsi aller plus loin dans leurs travaux de recherche en pharmaco-imagerie et améliorer l'exploration et le suivi des patients dans de nombreuses spécialités.

Revenus des radiologues libéraux: une étude de la DREES fait débat
14/09/2017 : La FNMR conteste la récente étude publiée par la DREES relative aux revenus des radiologues libéraux. Les données sur lesquelles cette enquête repose fait fi, selon elle, des réelles charges qui reposent sur leur activité, entre autres erreurs ou omissions.

Le scanner double énergie pour dépister l'ostéoporose ?
13/09/2017 : Le scanner double énergie pourrait objectiver de meilleurs résultats que l'absorptiométrie conventionnelle pour l'évaluation de la densité minérale osseuse. C'est ce que rapporte une étude publiée dans la revue European Radiology.

Dosimétrie des travailleurs: les résultats s'améliorent dans le domaine médical
13/09/2017 : Les résultats de la surveillance de l'exposition des travailleurs aux rayonnements ionisants en secteur médical et vétérinaire s'améliorent d'année en année. C'est ce qui ressort du bilan 2016 de l'IRSN qui vient d'être publié.


Pr J-M Bartoli: il est essentiel de promouvoir l'échographie radiologique
18/09/2017 : Dernier volet de la longue interview du Pr Jean-Michel Bartoli, Président des Journées Francophones de Radiologie (JFR) 2017. Il revient sur la réforme du 3ème cycle des études médicales, sur les nouveaux outils de formation des juniors, ainsi que sur la nécessaire promotion de l'échographie radiologique.

Transfert d'autorisation d'IRM à Bergerac: au nom de la mutualisation des moyens
15/09/2017 : L'ARS de Nouvelle-Aquitaine souhaite mutualiser les moyens de pérenniser la prise en charge radiologique autour du CH de Bergerac. C'est pourquoi l'autorisation d'IRM dont disposait la Clinique Pasteur passera bientôt sous la coupe du centre hospitalier.

Enterprise Imaging / Engage Suite : une efficacité redoutable !
14/06/2017 : Le Service d'imagerie de la Clinique du sport de Mérignac a choisi le tandem Enterprise Imaging / Engage Suite pour optimiser son important workflows d'examens radiologiques. Le Dr Nicolas Poussange, que nous avons rencontré, ne tarit pas d'éloges sur ce système qui sera complété bientôt par un portail patient.

AGFA Healthcare présent tout au long du parcours radiologique du patient
06/10/2016 : En plus de proposer une suite complète d'installations de radiologie, AGFA Healthcare est présent tout au long du processus d'acquisition, de traitement et de partage de l'image. C'est ainsi que Musica, Enterprise imaging et Integrated Care Gateway sont les étapes essentielles de la prise en charge du parcours radiologique du patient.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Le Strategic Leadership Award 2017 attribué à Shimadzu Corporation
12/08/2017 : Le premier Global Leadership Global Leadership Award en radiologie créé par Frost&Sullivan a été attribué à Shimadzu Corporation pour sa nouvelle gamme de modalités de radiodiagnostic.

À Dijon, le TEP-scan est désormais numérique
15/09/2017 : C'est à Dijon que le premier TEP-scan numérique de France a été installé, bénéficiant de la collaboration entre le Centre Georges-François Leclerc et le CHU de Dijon. Ces deux établissements pourront ainsi aller plus loin dans leurs travaux de recherche en pharmaco-imagerie et améliorer l'exploration et le suivi des patients dans de nombreuses spécialités.

Le scanner double énergie pour dépister l'ostéoporose ?
13/09/2017 : Le scanner double énergie pourrait objectiver de meilleurs résultats que l'absorptiométrie conventionnelle pour l'évaluation de la densité minérale osseuse. C'est ce que rapporte une étude publiée dans la revue European Radiology.

Un nouveau kit de chimio-embolisation obtient le marquage CE
18/09/2017 : Vectorio® , le dispositif de mélange et d'injection destiné aux procédures de chimio-embolisation, vient d'obtenir le marquage CE. Ce kit assure notamment une résistance de 24 heures au Lipiodol Ultra Fluide.

La télé-échographie Melody obtient l'approbation de la FDA
18/09/2017 : La solution de télé-échographie robotisée MELODY a désormais atteint un niveau de qualité et de maturité qui intéresse les professionnels à l'international. Ainsi, la FDA vient d'approuver cette technologie.