Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Congrès et événements > JFR 2017: les jeunes radiologues et manipulateurs font partie d'une communauté

JFR 2017: les jeunes radiologues et manipulateurs font partie d'une communauté

LUNDI 11 SEPTEMBRE 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Deuxième volet de la longue interview que nous a accordée le Pr Jean-Michel Bartoli, en amont des JFR 2017 pour lesquelles il assurera la Présidence. Après avoir présenté ses arguments en faveur de la thématique "Le patient et son radiologue", il présente les sessions d'imagerie médico-légale, la conférence FUTURIM, ainsi que la session internationale.

JFR 2017

Thema Radiologie: Le thème principal des JFR 2017 sera "Le patient et son radiologue". Quels seront les temps forts de la partie scientifique du congrès ?

Pr Jean-Michel Bartoli: Toute la journée du samedi 14 octobre, Se tiendra la 1ère Journée d'imagerie médico-légale. La médecine légale et la radiologie sont très imbriquées si l'on y fait attention. Il y a des applications dans tous les domaines de la radiologie: les problèmes assuranciels, tout ce qui est prénatal, la question des sévices, notamment. Nous avons d'ailleurs organisé une session qui verra intervenir des juristes, des avocats, un procureur, etc., au cours de laquelle la participation des radiologues dans le processus judiciaire sera évaluée. On va réfléchir également sur l'âge osseux, une thématique d'actualité car liée au problème des migrants, ainsi que sur le rôle de la radiologie dans les grands procès de l'Histoire.

"L'imagerie médico-légale a de nombreuses applications"

T.R.: Quand on parle d'imagerie médico-légale, on parle forcément de virtopsie. Sera-t-elle traitée lors de ces JFR 2017 ?

Pr JM.B.: Nous organisons effectivement une session sur les morts non naturelles et sur l'apport de la virtopsie dans ce contexte. Il faut savoir que les radiologues avec les médecins légistes font un travail commun et quotidien, sur les cas de morts non naturelles. Ils donnent des diagnostics de plus en plus précis, notamment avec la balistique, qui est un thème également d'actualité en période d'attentats. N'oublions pas la session sur la réparation des préjudices où seront traités en particulier les traumatismes rachidiens et crânio-cervicaux. Vous le voyez, l'imagerie médico-légale a de nombreuses applications. Et, vu le nombre de sujets que nous n'avons pas traité, je crois que cette journée sera renouvelée chaque année, pourquoi pas en alternance dans le congrès de médecine légale et les JFR.

T.R.: Le programme annonce une session intitulée FUTURIM. De quoi s'agit-il ?

Pr JM.B.: Il s'agit d'une nouveauté que j'ai souhaité mettre en place, une conférence intitulée FUTURIM (Futur en Imagerie et Radiologie et Imagerie Médicale). Elle se tiendra le vendredi 13 octobre à 18h. À ce moment là, toutes les autres sessions s'arrêteront et tout le monde se réunira dans les grands amphis où des conférences dynamiques de 15 minutes chacune, pas plus, nous feront découvrir les activités du radiologue en 2030. Il y aura notamment des topos sur l'intelligence artificielle, le big data, le deep learning, et toutes sortes de notions futuristes. Les mathématiciens reprennent la main sur les évolutions à venir et vont redevenir les maitres du monde. On a beaucoup de chance car on est à une époque charnière, un peu comme lors de la guerre froide. On passe notre temps à manipuler des données numériques, nous sommes très en avance sur la robotique, sur la manipulation des pacs, des archivages, les post-traitements.

"Les jeunes radiologues et manipulateurs doivent prendre conscience qu'ils font partie d'une communauté"

T.R.: La spécialité radiologique est en effet en avance sur ces thèmes là...

Pr JM.B.: Effectivement. Ces outils là vont, à terme, nous dégager du temps pour nous consacrer au patient et à une analyse plus scientifique et médicale, en nous déchargeant de tâches inutiles et certains métiers sont appelés à disparaître. Mais il faut que les radiologues s'y intéressent pour que, lorsque les industriels vont nous présenter ce type d'outils, nous soyons prêts à comprendre de quoi ils nous parlent. Michael Dake, le pionnier américain de la radiologie interventionnelle (RI), nous fera l'honneur de venir parler du futur de cette pratique. Son excellence scientifique et sa connaissance de la RI feront de cette session, à coup sûr, une très belle conférence. J'ai souhaité initier FUTURIM pour que les jeunes radiologues et les jeunes manipulateurs puissent appréhender ce que sera leur métier dans 15 ans, mais aussi pour qu'ils prennent conscience qu'ils appartiennent à une communauté. Ils travaillent chacun dans leur équipe et sont un peu coupés des autres et de leurs pratiques. Les JFR sont le moment où l'on doit partager le plus possible, FUTURIM est fait pour eux.

"Françoise Sivignon, un peu de douceur dans ce monde de brutes"

T.R.: Le troisième thème important, selon vous, sera la session internationale. Comment sera-t-elle abordée ?

Pr JM.B.: La Présidente de Médecins du monde, Françoise Sivignon, nous fera l'amitié d'intervenir au cours de cette session. Une radiologue à la tête de médecine du monde ! Je suis très heureux que, dans ce monde de brutes, l'on revienne aux basiques, et que l'on se rappelle que, même si l'on est entre nous aux JFR, le monde continue d'avancer. On va discuter avec nos amis francophones, belges, suisses, maghrébins, québécois, etc., mais aussi avec nos amis coréens, australiens, et nord-américains bien sûr, car nous n'avons pas les mêmes soucis et les mêmes besoins. Cela fera du bien, sur les 4 jours de congrès, d'entendre comment se pratique la radiologie et comment on peut aider les autres radiologues pour améliorer la condition radiologique de ces patients.

Et bien sûr, on trouvera sur le congrès, comme d'habitude désormais, le village de la radiologie interventionnelle - on a mis le paquet cette année sur des super démonstrations de thrombectomie ou de résection tumorale percutanée – et le village de l'innovation, avec cette année un partenariat avec Medicen, où les start-up que nous suivons siègeront. Et puis, en plus, le village des ultrasons que mon confrère Jean-Michel Correas a bien voulu mettre en place pour remettre l'échographie radiologique au premier plan.

À suivre…

 

Propos recueillis par Bruno Benque


toshiba

Retour sur la réforme du 3ème cycle de formation des radiologues
09/11/2017 : Le troisième cycle de la formation des radiologues a fait l'objet, en 2017, d'une évolution, tant sur le contenu du cursus que sur sa durée. Le Pr Benoit Schlemmer, grand ordonnateur de cette réforme pour le Ministère, était l'invité principal de la Conférence Antoine Béclère lors des JFR 2017. Retour sur les détails de cette réforme.

Le Journal télé du RSNA bientôt sur vos écrans
08/11/2017 : Les radiologues qui n'auront pas l'occasion de se rendre à Chicago pour le RSNA 2017 pourront se consoler en suivant, pendant 10 jours à partir du 27 novembre 2017, le Journal télé du RSNA sur le site des Entretiens d'Enghien.

Enquête relative au ressenti des radiologues sur leurs pratiques futures
03/11/2017 : Quel est le ressenti des radiologues vis à des technologies émergentes comme l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle ou la robotique ? Une enquête, menée par la Société Française de Radiologie (SFR) avec le soutien de GE Healthcare et à l’occasion des JFR 2017, tente de répondre à ces interrogations.

Prospective sur la radiologie en 2030
23/10/2017 : La Conférence FUTURIM, première du nom, qui a été donnée lors des JFR 2017 a constitué un événement phare de ce congrès. Tout à tour, le Dr Françoise Sivignon, le Pr Michael Dake et M. Vincent Champain ont fait de la prospective pour annoncer la médecine en général, et de la radiologie en particulier, à l'horizon 2030.

La RSNA prépare trois revues de sur-spécialités pour 2019
18/10/2017 : La RSNA a décidé de publier, à partir de 2019, trois nouvelles revues de sur-spécialités. Ces nouvelles publications viendront compléter les revues Radiology et RadioGraphics, avec les mêmes standards de qualité.

De nouvelles innovations Samsung dévoilées aux JFR 2017
29/09/2017 : Samsung pérennise aujourd'hui son positionnement dans le secteur de l'imagerie médicale. Nous avons rencontré le Directeur de la division Health & Medical Equipments, Jérémy Taghon, qui revient sur les nouveautés qui seront présentées lors des JFR 2017, comme les technologies innovantes embarquées sur les échographes premium ou les scanners mobiles.

Un plateau de télévision aux JFR 2017 !
19/09/2017 : Un plateau de télévision sera installé à l'occasion des JFR 2017. Radiologues, manipulateurs, et industriels entre autres y seront interviewés par des journalistes en direct.

Pr J-M Bartoli: il est essentiel de promouvoir l'échographie radiologique
18/09/2017 : Dernier volet de la longue interview du Pr Jean-Michel Bartoli, Président des Journées Francophones de Radiologie (JFR) 2017. Il revient sur la réforme du 3ème cycle des études médicales, sur les nouveaux outils de formation des juniors, ainsi que sur la nécessaire promotion de l'échographie radiologique.

JFR 2017: les jeunes radiologues et manipulateurs font partie d'une communauté
11/09/2017 : Deuxième volet de la longue interview que nous a accordée le Pr Jean-Michel Bartoli, en amont des JFR 2017 pour lesquelles il assurera la Présidence. Après avoir présenté ses arguments en faveur de la thématique "Le patient et son radiologue", il présente les sessions d'imagerie médico-légale, la conférence FUTURIM, ainsi que la session internationale.

Attentat de Barcelone: radiologues et manipulateurs à pied d'œuvre une heure après l'attaque
05/09/2017 : Les professionnels barcelonais de la radiologie ont fait preuve, à l’instar de leurs collègues parisiens quelques mois plus tôt, d’une mobilisation significative après l’attentat perpétré sur Las Ramblas. Et le congrès de l’ECR a finalement été maintenu.


Un processus qualité reconnu pour la fabrication de salles de radiologie
20/11/2017 : Pour la fabrication de ses salles de radiographie DR comme des numériseurs CR ou des reprographes, Agfa Healthcare peut compter sur un modèle de management de la qualité qui agit à toutes les étapes de la production. Nous sommes allés visiter l'usine de Peissenberg, au Sud de Munich, pour nous faire une idée des bienfaits de ces procédures.

Controverse sur les usages du scanner double énergie
20/11/2017 : Une controverse sur les usages du scanner en double énergie opposera le Pr G.Ferretti et le Pr M-P. Revel lors du prochain Symposium Scanner volumique. Nous avons rencontré cette dernière pour un entretien où elle fait le point sur les avantages et les inconvénients de cette technologie.

Orthopédie: décider d'une stratégie thérapeutique à distance
17/11/2017 : Grâce à un récent accord signé avec tlemedecine Clinic (TMC), Sectra pourra mettre à disposition de ses clients son service Sectra Implant Mouvement Analysis, par lequel les orthopédistes pourront suivre, à distance, l'état des prothèses de leurs patients.

Vidéo: Améliorer ses workflows avec les solutions SystemX
15/11/2017 : SYSTEMX est aujourd'hui un acteur reconnu dans l’édition de logiciels RIS/PACS. Nous avons rencontré Bruno Joseph, son Directeur, et le Docteur Ghassan Rachidi, utilisateur de la suite logicielle BACKBONE RIS-PACS.

Découvrez l'IRM Galan 3T en vidéo !
14/11/2017 : Suite de notre série de présentations en vidéo des modalités haut de gamme Toshiba Medical présentées lors des JFR 2017. Aujourd'hui, l'IRM Galan 3T.

Dépistage du cancer du sein: évolutions à venir d'un processus très formalisé
13/11/2017 : Le dépistage du cancer du sein fait appel à un processus très formalisé et des critères de compétences importants pour les radiologues impliqués. Mais il doit faire l'objet d'améliorations afin de recueillir l'approbation des derniers réfractaires. Retour sur deux présentations récentes de praticiens autour de l'actualité du dépistage organisé.

L'exposition des radiologues aux erreurs médicales
13/11/2017 : L'erreur médicale radiologique a des causes bien spécifiques et peuvent être imputables au praticien lui-même mais aussi à son environnement. C'es ce que déclare le Dr Robert Lavayssière dans une vidéo tournée à l'occasion des 16èmes Journées Francophone d'Imagerie Médicale (JFIM).

Bientôt 11 modalités d'IRM dans le Grand Duché du Luxembourg
10/11/2017 : La ministre de la Santé du Luxembourg a annoncé l'ouverture de quatre autorisations de modalités d'IRM pour les hôpitaux du Grand Duché. Elle n'exclut pas que les cabinets privés puissent bientôt en bénéficier eux aussi.

Pathologies cardiovasculaires : un travail de recherche explique pourquoi elles surviennent le plus souvent le matin
09/11/2017 : Un travail de recherche effectué par une équipe lilloise et publié dans The Lancet a mis à jour le rôle d'un récepteur nucléaire pour expliquer l'incidence des pathologies cardiovasculaires à une certaine période de la journée.

Retour sur la réforme du 3ème cycle de formation des radiologues
09/11/2017 : Le troisième cycle de la formation des radiologues a fait l'objet, en 2017, d'une évolution, tant sur le contenu du cursus que sur sa durée. Le Pr Benoit Schlemmer, grand ordonnateur de cette réforme pour le Ministère, était l'invité principal de la Conférence Antoine Béclère lors des JFR 2017. Retour sur les détails de cette réforme.


L'exposition des radiologues aux erreurs médicales
13/11/2017 : L'erreur médicale radiologique a des causes bien spécifiques et peuvent être imputables au praticien lui-même mais aussi à son environnement. C'es ce que déclare le Dr Robert Lavayssière dans une vidéo tournée à l'occasion des 16èmes Journées Francophone d'Imagerie Médicale (JFIM).

À quand un Big Bang du droit de l'imagerie médicale ?
04/10/2017 : Nesrine Benyahia est docteure en droit public spécialisée en analyse des systèmes de santé, en droit des nouvelles technologies et en droit de l’imagerie médicale et exerce aujourd’hui au sein du Cabinet Houdart & Associés. A l’occasion des JFR 2017, elle établit un bilan du cadre juridique et tarifaire de l’imagerie médicale afin d’alerter les pouvoirs publics sur la nécessité d’agir de façon structurelle sur ce secteur.

Imagerie médicale: la Cour des comptes préconise de nouvelles économies
13/05/2016 : Alors qu’un récent Rapport de la Cour des comptes reconnait la place centrale de l’imagerie médicale dans le diagnostic et le suivi thérapeutique de la population, la FNMR rejette les recommandations inscrites dans ce document visant à faire réaliser de nouvelles économies à ce secteur d’activité.

Controverse sur les usages du scanner double énergie
20/11/2017 : Une controverse sur les usages du scanner en double énergie opposera le Pr G.Ferretti et le Pr M-P. Revel lors du prochain Symposium Scanner volumique. Nous avons rencontré cette dernière pour un entretien où elle fait le point sur les avantages et les inconvénients de cette technologie.

Gadolinium: premières mesures de précaution des autorités européennes
13/03/2017 : Quatre produits de contraste à base de gadolinium linéaire viennent d’être épinglés par l’European Medicines Agency (EMA). Leur autorisation de mise sur le marché fait désormais l’objet d’une recommandation de suspension, les fabricants ayant la possibilité de demander un nouvel examen de la Commission ou de prouver la sécurité de leur produit.

Dépistage du cancer du sein: évolutions à venir d'un processus très formalisé
13/11/2017 : Le dépistage du cancer du sein fait appel à un processus très formalisé et des critères de compétences importants pour les radiologues impliqués. Mais il doit faire l'objet d'améliorations afin de recueillir l'approbation des derniers réfractaires. Retour sur deux présentations récentes de praticiens autour de l'actualité du dépistage organisé.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Un processus qualité reconnu pour la fabrication de salles de radiologie
20/11/2017 : Pour la fabrication de ses salles de radiographie DR comme des numériseurs CR ou des reprographes, Agfa Healthcare peut compter sur un modèle de management de la qualité qui agit à toutes les étapes de la production. Nous sommes allés visiter l'usine de Peissenberg, au Sud de Munich, pour nous faire une idée des bienfaits de ces procédures.

De nombreux radiologues libéraux mutualisent leurs moyens au sein de la CGIM
24/01/2017 : En créant la Compagnie Générale d’Imagerie Médicale (CGIM), quelques 200 radiologues français unissent leurs moyens humains et technologiques afin de préserver la qualité de leur exercice et rendre un service à haute valeur ajoutée dans un environnement économique contraint.

Evolucare formalise l'ensemble de ses processus
03/10/2014 : Le groupe Evolucare Technologies a fait évoluer dernièrement, sa politique d'entreprise, son organisation, ainsi que ses méthodes de développement. Nous avons rencontré David Fortier, Responsable du développement de la division imagerie médicale, pour évoquer les changements opérés dans l'entreprise.