Vous êtes dans : Accueil > Actualités > IRM > Identifier les différentiations génétiques de l'autisme par IRM

Identifier les différentiations génétiques de l'autisme par IRM

MARDI 08 AOûT 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Certaines différences génétiques responsables des diverses formes d’autisme pourraient être mises en évidence par l’IRM. C’est ce que révèle une étude américaine publiée dans la revue Radiology qui permet d’entrevoir un rôle à l’IRM dans la prise en charge urgente de l’autisme.

RSNA

Une nouvelle étude publiée en ligne dans la revue Radiology a permis à des chercheurs utilisant l'IRM d’identifier des anomalies structurelles dans le cerveau chez des patients présentant l'une des causes génétiques les plus communes de l'autisme. 

Un site spécifique du 16ème chromosome supprimé ou dupliqué

Les troubles du spectre de l'autisme touchent plus de 3,5 millions de personnes aux États-Unis, selon les Centers for Disease Control and Prevention. Les symptômes apparaissent généralement au début de la vie et comportent souvent des problèmes de communication et des comportements répétitifs. Beaucoup de personnes atteintes d'autisme ont des anomalies sur un site spécifique du 16ème chromosome connu sous 16p11.2. La suppression ou la duplication d’une partie de chromosome sur ce site est l'une des causes génétiques les plus courantes du trouble du spectre autistique.

Un large panel de patients, de membres de leurs familles et de patients témoins étudié

”Les patients souffrant de suppression ont tendance à avoir un sur-développement du cerveau, des retards de croissance et un risque plus élevé d’obésité alors que ceux faisant l’objet de duplication sont nés avec des cerveaux plus petits et ont tendance à avoir un faible poids corporel et des retards de développement", précise l'auteur de l'étude menée à à l'Université de Californie à San Francisco (UCSF), le Dr Julia P. Owen, aujourd’hui à l'Université de Washington à Seattle. Les chercheurs de l'UCSF et de quatre autres sites ont effectué des examens d'IRM sur 79 porteurs de suppression, allant de 1 à 48 ans et 79 porteurs de duplication, âgés de 1 à 63 ans, ainsi que de 64 membres de leurs familles non affectés et 109 participants dans un groupe témoin.

Des images différentes selon les porteurs de suppression ou de duplication

Les participants ont subi une batterie de tests cognitifs et comportementaux, et les neuroradiologues ont passé en revue les images du cerveau pour des anomalies liées au développement. Les résultats ont montré des différences frappantes dans les structures cérébrales des porteurs de suppression et de duplication, par rapport aux non-porteurs. Par exemple, le corps calleux a été anormalement formé et plus épais chez les patients porteurs de suppression, mais plus mince chez les porteurs de duplication, par rapport au groupe de contrôle et aux non-porteurs familiaux. D'autres différences importantes ont été mises en évidence. Les porteurs de suppression affichent des caractéristiques de surcroissance du cerveau et du cervelet. Les porteurs de duplication ont montré quant à eux un faible développement cérébral, caractérisé par une diminution du volume de la substance blanche et des ventricules plus grands.

Trouver des corrélations entre les images et les comportements

Lorsque les chercheurs ont comparé les évaluations cognitives aux résultats de l'IRM, ils ont constaté que la présence d'une caractéristique d'imagerie associée aux porteurs de suppression, comme un corps calleux plus épais, était corrélée à une faible activité quotidienne et un manque dans les interactions sociales, par rapport aux porteurs de suppression sans anomalies radiologiques. Pour les porteurs de duplication, la diminution de la substance blanche et l’augmentation de volume du ventricule étaient associés à une diminution des scores de QI, comparativement aux porteurs de duplication sans ces résultats.

 

Un rôle futur de l’IRM dans la prise en charge urgente des autistes

La force de cette étude a été la diversité et l’ampleur des groupes de porteurs de suppression et de duplication 16p11.2, selon l'auteur principal le Pr Elliott Sherr, responsable du programme de recherche sur le développement du cerveau à l’UCSF. "Nous n'avons pas fait d'algorithmes mathématiques, mais avons plutôt utilisé l’œil averti des neuroradiologues pour évaluer les coupes d’IRM d’un large panel d’individus, conclut-il. Lorsque vous étudiez une population aussi différente, du normalement développé à ceux présentant des troubles significatifs, vous êtes mieux en mesure de trouver ces corrélations. ”

Cette étude suggère un rôle futur de l’imagerie, notamment de l’IRM, dans l'identification des personnes atteintes d'autisme ayant le besoin le plus urgent de prise en charge.

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Identifier les différentiations génétiques de l'autisme par IRM
08/08/2017 : Certaines différences génétiques responsables des diverses formes d’autisme pourraient être mises en évidence par l’IRM. C’est ce que révèle une étude américaine publiée dans la revue Radiology qui permet d’entrevoir un rôle à l’IRM dans la prise en charge urgente de l’autisme.

Des biomarqueurs IRM pour prédire les troubles cognitifs
31/07/2017 : À partir d’une étude clinique publiée dans Radiology, réalisée sur les troubles cognitifs dont font l’objet les sportifs de compte professionnels, des biomarqueurs en imagerie IRM pourraient avoir des applications diverses, notamment sur l’impact des médicaments visant à réduire la déficience cognitive des patients.

L'IRM de diffusion pour diagnostiquer les troubles non-moteurs du Parkinson
17/07/2017 : Des symptômes visuels sont susceptibles d’être provoqués par la maladie de Parkinson. Une étude parue dans la revue Radiology l’a montré en combinant l’IRM de diffusion et la VBM avec des examens ophtalmologiques.

Gadolinium: légère inflexion de l'interdiction éditée en mars 2017
11/07/2017 : Les recommandations de l’Agence européenne de pharmacovigilance sur l’utilisation des produits de contraste gadolinés ont guère évolué depuis mars dernier et après un nouvel examen de la situation. Le dossier est désormais dans les mains du CHMP.

IRM NEUROQUANT : une première en France
26/06/2017 : Grâce au logiciel NEUROQUANT, qui est utilisé aujourd'hui au sein du Groupe Clinique du Mail à Grenoble, il est possible, à partir d'une IRM avec post traitement 3D, de quantifier l’atrophie cérébrale. Cette solution fournit de façon précise une foule d'informations contenues dans des rapports détaillant le volume et l'asymétrie relatifs à de nombreuses structures cérébrales.

L'IRM de diffusion pour évaluer l'élasticité des tissus hépatiques
15/06/2017 : Il est désormais possible de caractériser des lésions du foie à partir de leurs propriétés élastiques estimées virtuellement à partir de l’IRM de diffusion. Une étude menée par le CEA et publiée dans la revue Radiology montre qu’elle est une alternative à l’élastographie par IRM conventionnelle dans ce cas. 

Participez à une expérience inédite : le Brain Project
08/06/2017 : Le Brain Project est une série d’expériences où un sujet fait l‘objet d’une IRM du cerveau alors qu’il est soumis à la vision de plusieurs œuvres d’Op Art peintes par Youri Messen-Jaschin. Le Pr Bogdan Draganski (CHUV) espère ainsi mettre à sour de nouveaux axes de traitement pour les maladies psychiques.

MR THEATER, le cinéma immersif de l'IRM
07/06/2017 : Précurseur de technologies innovantes en IRM, Toshiba Medical est aujourd'hui à la pointe des solutions favorisant le bien-être des patients. MR THEATER, le cinéma immersif de l'IRM est le dernier né de la série.

Actualités du parc IRM français en mai 2017
30/05/2017 : Dans le cadre de notre revue des nouveaux projets d’installations d’IRM sur le territoire français, présentation des acquisitions réalisées ou à venir à Orléans, Troyes et Ambérieu.

L'utilisation du gadolinium ne sera pas limitée aux États-Unis
24/05/2017 : La Food and Drug Administration (FDA) américaine a communiqué, le 22 mai 2017, les résultats de sa réflexion sur les effets du gadolinium sur le cerveau. Elle prend le parti de ne pas limiter, pour l’instant, l’utilisation de GBCA pour l’instant.


JFR 2017: le programme paramédical est validé
14/08/2017 : Le programme final des journées paramédicales organisées par l’AFPPE lors des JFR 2017 est connu. Les manipulateurs ont jusqu’au 8 octobre 2017 pour s’y inscrire.

Le Strategic Leadership Award 2017 attribué à Shimadzu Corporation
12/08/2017 : Le premier Global Leadership Global Leadership Award en radiologie créé par Frost&Sullivan a été attribué à Shimadzu Corporation pour sa nouvelle gamme de modalités de radiodiagnostic.

Changement de statut pour les manipulateurs de la Fonction publique
11/08/2017 : Le corps des manipulateurs d'électroradiologie médicale de la Fonction publique a été créé le 9 août 2017 par Décret. Ces professionnels passent désormais en Catégorie A.

Accord pour la métrologie appliquée à la radiothérapie entre le LIST et le BIMP
10/08/2017 : Le Laboratoire d'Intégration de Systèmes et des technologies, institut de CEA Tech, et le Bureau international des poids et mesures allient leurs compétences par la signature d’un accord dans le but de répondre aux besoins de traçabilité internationale dans le domaine de la radiothérapie externe.

Identifier les différentiations génétiques de l'autisme par IRM
08/08/2017 : Certaines différences génétiques responsables des diverses formes d’autisme pourraient être mises en évidence par l’IRM. C’est ce que révèle une étude américaine publiée dans la revue Radiology qui permet d’entrevoir un rôle à l’IRM dans la prise en charge urgente de l’autisme.

Neuroradiologie interventionnelle: soumettez vos cas complexes pour le prochain Neuro-IMC !
07/08/2017 : Les anévrismes, les malformations artério-veineuses et les AVC seront les thématiques majeures du prochain congrès Neuro-IMC, l’événement de référence international en neuroradiologie interventionnelle. Celui-ci se tiendra, comme chaque année, à Madrid.

Pourquoi l'innovation fait-elle peur en France ?
03/08/2017 : Les 5èmes Rencontres du Progrès médical organisées par le SNITEM traiteront du thème de l’innovation et des craintes que celle-ci peut engendrer pour les patients. Rendez-vous à l’Institut Pasteur, Paris XVème le 12 septembre 2017. 

Radiothérapie tête et cou: moins d'effets secondaires par tomothérapie selon une étude
02/08/2017 : Le Journal of Radiation Oncology a publié une étude française comparant les traitements de cancers de la tête et du cou par Tomotherapy et par Arc Thérapie. La première technologie, grâce à son mode TomoHelical notamment, délivre une dose plus homogène et suscite des effets secondaires réduits

Traitement d'une longue lésion calcifiée de l'IVA en vidéo
02/08/2017 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, nous vous présentons aujourd’hui un live case diffusé sur Incathlab le 20 juin 2017 sur le thème du traitement d’une longue sténose calcifiée de l’IVA.

Save the date: le prochain Symposium Scanner volumique est annoncé !
01/08/2017 : La 8ème édition du Symposium Scanner volumique se tiendra fin janvier 2018 à Nancy. Cet événement bi-annuel est désormais une référence sur le thème de l’innovation en imagerie médicale.


L'imagerie au centre des traitements focalisés de la prostate
12/04/2017 : Le traitement du cancer de la prostate expose à des effets secondaires sur le plan sexuel, urinaire, voire digestif. Le développement de traitements ciblant uniquement la tumeur vise à réduire ces effets. Quatre d'entre eux ont été présentés aux dernières Journées des Innovations Techniques et Technologiques en Urologie (JITTU).

Changement de statut pour les manipulateurs de la Fonction publique
11/08/2017 : Le corps des manipulateurs d'électroradiologie médicale de la Fonction publique a été créé le 9 août 2017 par Décret. Ces professionnels passent désormais en Catégorie A.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Identifier les différentiations génétiques de l'autisme par IRM
08/08/2017 : Certaines différences génétiques responsables des diverses formes d’autisme pourraient être mises en évidence par l’IRM. C’est ce que révèle une étude américaine publiée dans la revue Radiology qui permet d’entrevoir un rôle à l’IRM dans la prise en charge urgente de l’autisme.

Édito - Plus d'impact et de convivialité en vidéo...
25/07/2017 : Alors que la conjoncture est peu favorable pour le développement du secteur de l’imagerie médicale, nous continuerons, à la rentrée, à rester au plus près de vos préoccupations et de vos pratiques. Et nous innoverons, lors des JFR 2017, en vous proposant des interviews vidéo depuis les stands de l’exposition technique.

JFR 2017: le programme paramédical est validé
14/08/2017 : Le programme final des journées paramédicales organisées par l’AFPPE lors des JFR 2017 est connu. Les manipulateurs ont jusqu’au 8 octobre 2017 pour s’y inscrire.

20 pays émergents disposent désormais d'un moteur d'analyse des images médicales
26/07/2017 : Zebra Medical Vision et TeleRadiology Solutions ont signé un accord de partenariat qui permettra de diffuser le moteur d’analyse d’images médicales Zebra en Inde, en Asie et en Afrique.

Accord pour la métrologie appliquée à la radiothérapie entre le LIST et le BIMP
10/08/2017 : Le Laboratoire d'Intégration de Systèmes et des technologies, institut de CEA Tech, et le Bureau international des poids et mesures allient leurs compétences par la signature d’un accord dans le but de répondre aux besoins de traçabilité internationale dans le domaine de la radiothérapie externe.

Le Strategic Leadership Award 2017 attribué à Shimadzu Corporation
12/08/2017 : Le premier Global Leadership Global Leadership Award en radiologie créé par Frost&Sullivan a été attribué à Shimadzu Corporation pour sa nouvelle gamme de modalités de radiodiagnostic.

La FNMR présente son projet au Gouvernement
13/07/2017 : Le projet de la FNMR pour une nouvelle imagerie médicale libérale a été présenté, comme prévu, aux Conseiller spéciaux d’Agnès Buzin et du Premier Ministre Édouard Philippe par le Président de la FNMR Jean-Philippe Masson. Les hauts fonctionnaires se sont montrés attentifs aux arguments des radiologues…