Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiologie générale diagnostique > Le Dr Jean-Philippe Masson annonce une rentrée animée

Le Dr Jean-Philippe Masson annonce une rentrée animée

MARDI 02 MAI 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le monde de la radiologie française voit donc, depuis quelques jours, ses revenus amputés suite aux décisions de la Caisse d'Assurance Maladie. Nous avons rencontré le Dr Jean-Philippe Masson, Président de la Fédération Nationales des Médecins Radiologues (FNMR) pour recueillir son sentiment après cette période tendue.

FNMR

 

Thema Radiologie: Félicitations, tout d’abord, Dr Masson pour votre réélection à la Présidence de la FNMR ! Comment la recevez-vous ?

Dr Jean-Philippe Masson: C’est une vraie satisfaction, personnelle tout d’abord, mais aussi collective par la reconnaissance du travail accompli par l’équipe sortante. Le Conseil d’Administration nous a renouvelé sa confiance avec 70% des voix, alors que nous avions un challenger de qualité pour cette élection.

"La Caisse n'a pas anticipé les changements dans le liste d'actes"

T.R.: Abordons maintenant la CCAM v46. Que pensez-vous de cette mise en application quelque peu ratée ?

Dr J-P.M.: Comme vous le savez, le processus technique n’était pas prêt à la date de mise en application législative. C’est que la Caisse d’Assurance maladie a imposé une mise en place rapide alors que la base CCAM n’était pas prête. Après un retard d’une semaine, elle a annoncé qu’il fallait l’utiliser à partir du 28 avril à minuit, à l’aube d’un long weekend du 1er mai ! C’est une catastrophe ! Sans compter que, le 28 avril à 9h, une nouvelle version a été publiée car il y avait des erreurs dans certains codes.

T.R.: Donc, au total, il y a eu trois versions de la CCAM en une semaine ?

Dr J-P.M.: Tout à fait ! Nous en sommes à la version v46.5. Au-delà des chiffres, imaginez le désarroi des éditeurs de RIS pour tenter de suivre le mouvement. Dans sa volonté d’imposer ces baisses ratifiées à marche forcée, la Caisse n’a pas anticipé les changements dans les listes d’actes. Par exemple, alors que tous les modificateurs Z ont été éliminés, l’ajout du modificateur Y n’a pas été répercuté partout où il devait être présent. Durant toute la journée de vendredi, j’ai reçu énormément de coups de téléphone de confrères qui se trouvaient désemparés par la situation. J’imagine que la même chose s’est produite dans les hôpitaux.

"La rentrée sera certainement animée !"

T.R.: Quelle réaction la FNMR prépare-t-elle pour essayer de peser sur les décisions de la CNAM ?

Dr J-P.M.: Nous avons déjà déposé un recours au Conseil d’État sur le thème de la baisse du forfait technique, accompagnés par le G4 et la Société de Médecine nucléaire. Et nous allons en déposer un autre, avec l’ensemble des syndicats médicaux concernés, pour annuler la perte du modificateur Z.

T.R.: Pour finir, qu’attendez-vous des programmes des deux candidats à l’élection présidentielle ?

Dr J_P.M.: À vrai dire, pas grand chose pour l’instant. Nous rencontrerons les représentants du Ministère lorsque le nouveau gouvernement aura pris ses fonctions. Mais c’est l’inquiétude qui prime quant à l’évolution de la prise en charge radiologique des patients si la logique d’enveloppe est maintenue. Car si l’activité radiologique augmente, c’est que les besoins sont importants. Et pour ne pas dépasser l’enveloppe, on baisse le prix des actes. Mais nous ne désarmerons pas et la rentrée sera certainement animée…

Propos recueillis par Bruno Benque


toshiba

Les radiologues marocains défendent leur exercice menacé illégalement
23/05/2017 : Les radiologues marocains sont vent debout contre certains de leurs confrères relevant des autres spécialités médicales qui réalisent des actes de radiologie de façon illégale dans ce pays, selon le communiqué publié par la Société Marocaine de Radiologie (SMR) et la Fédération Nationale de Radiologie et d’Imagerie Médicale (FNRIM).

Quelques ajustements attendus dans les référentiels de formation des MERM
23/05/2017 : L’AFPPE et le CHCFM ont été conviés à la DGOS pour une réunion de mise à jour de la formation initiale des MERM afin de la rendre cohérente avec le Décret d’actes publié fin 2016.

Un modèle 3D complexe pour guider une chirurgie de rachis
22/05/2017 : Un modèle 3-D de la colonne vertébrale d'une jeune fille de 8 ans guidé les chirurgiens lors d’une procédure complexe à plusieurs étapes et finalement réussie. C’est le cas que relate un article publié récemment sur le site du RSNA.

Un GIE pour gérer le nouveau Groupement d'imagerie du Voironnais
11/05/2017 : Le Service d’imagerie du Centre Hospitalier de Voiron (36) va faire l’objet d’un partenariat public/privé avec le Groupe de radiologues du Mail, premier centre privé d'Isère. Un GIE détenu à parts égales par les deux entités gérera l’unité.

La réduction des doses issues de la radiologie concerne tout un chacun
11/05/2017 : Frost & Sullivan, dans le livre blanc qu’il vient de publier, loue les installations radiologiques alliant qualité d’image, réduction des doses et optimisation des workflows. Les modalités Agfa HealthCare équipées de la technologie DR allient ces trois critères. 

Radiologie Numérique DR : la gamme Agfa pour un workflow optimisé
05/05/2017 : La gamme de modalités d'imagerie numérique DR s'enrichit de nouvelles machines, notamment en radiologie mobile et salle télécommandée. Mickaël Sasin, Responsable produits Imaging pour Agfa Healthcare, fait le point sur les évolutions apportées aux appareillages proposés par ce constructeur.

Le Dr Jean-Philippe Masson annonce une rentrée animée
02/05/2017 : Le monde de la radiologie française voit donc, depuis quelques jours, ses revenus amputés suite aux décisions de la Caisse d'Assurance Maladie. Nous avons rencontré le Dr Jean-Philippe Masson, Président de la Fédération Nationales des Médecins Radiologues (FNMR) pour recueillir son sentiment après cette période tendue.

Vendredi 28 avril: c'est la fin du modificateur Z pour les actes de radiologie
28/04/2017 : À partir du 28 avril 2017, les factures d'actes d'imagerie comportant le modificateur Z seront systématiquement rejetées. C'est le message qu'a fait passer la CNAM aux cabinets et établissements de santé dans son communiqué les informant que la CCAM v46 était prête.

L'intelligence artificielle pour aider au diagnostic de la tuberculose dans les pays en développement
24/04/2017 : Les machines pourraient, grâce à l’intelligence artificielle, venir en aide aux radiologues pour identifier et soigner plus rapidement les cas de tuberculose, notamment dans les pays en voie de développement. Une étude publiée dans la revue Radiology a testé deux modèles d’apprentissage pour les machines dans ce cadre.

La CCAM v46 inapplicable...pour le moment !
24/04/2017 : Les décisions de l’UNCAM relatives aux évolutions tarifaires des actes d’imagerie ne sont toujours pas applicables sur le terrain. Le package technique destiné à les intégrer dans les RIS n’a pas encore été publié.


État des lieux de la radiothérapie en France
29/05/2017 : L’Observatoire de la radiothérapie propose, pour la période 2009-13, une photographie exhaustive de l’évolution de cette discipline. Si les traitements spécialisés de type RCMI augmentent significativement, le nombre de radiothérapeutes par service reste stable.

Des greffes de visage plus efficaces grâce à l'impression 3D
29/05/2017 : Les procédures de greffe de visage bénéficient désormais de l’apport des modèles imprimés en 3D réalisés à partir d’images scanner. Une étude américaine a été présentée sur ce thème lors du dernier congrès RSNA.

Web symposium: nouveaux traitements des anévrismes aortiques
26/05/2017 : Dans notre série relative à la prise en charge percutanée des pathologies vasculaires, un web symposium diffusé sur Incathlab le 24 mai 2017 sur le thème l’anévrisme aortique abdominal.

L'utilisation du gadolinium ne sera pas limitée aux États-Unis
24/05/2017 : La Food and Drug Administration (FDA) américaine a communiqué, le 22 mai 2017, les résultats de sa réflexion sur les effets du gadolinium sur le cerveau. Elle prend le parti de ne pas limiter, pour l’instant, l’utilisation de GBCA pour l’instant.

Les radiologues marocains défendent leur exercice menacé illégalement
23/05/2017 : Les radiologues marocains sont vent debout contre certains de leurs confrères relevant des autres spécialités médicales qui réalisent des actes de radiologie de façon illégale dans ce pays, selon le communiqué publié par la Société Marocaine de Radiologie (SMR) et la Fédération Nationale de Radiologie et d’Imagerie Médicale (FNRIM).

Quelques ajustements attendus dans les référentiels de formation des MERM
23/05/2017 : L’AFPPE et le CHCFM ont été conviés à la DGOS pour une réunion de mise à jour de la formation initiale des MERM afin de la rendre cohérente avec le Décret d’actes publié fin 2016.

Injecter des cellules stromales mésenchymateuses contre les cancers radio-induits
23/05/2017 : L’Institut de Radioprotection et de Sureté Nucléaire (IRSN) coordonne le programme Anthos, qui vise à mettre en place un traitement des lésions radio-induites par la radiothérapie abdomino-pelvienne par injection de Cellules stromales mésenchymateuses.

Un modèle 3D complexe pour guider une chirurgie de rachis
22/05/2017 : Un modèle 3-D de la colonne vertébrale d'une jeune fille de 8 ans guidé les chirurgiens lors d’une procédure complexe à plusieurs étapes et finalement réussie. C’est le cas que relate un article publié récemment sur le site du RSNA.

Quand les mathématiques font progresser le diagnostic médical
22/05/2017 : Dans notre revue des centres de recherche et des start-up œuvrant dans le domaine de l’imagerie médicale, nous vous présentons aujourd’hui le DACTIM-NIS, qui utilise les sciences mathématiques au profit du diagnostic médical.

Inauguration du PACS régional SIMRAL
19/05/2017 : Le projet de PACS régional alsacien SIMRAL est officiellement lancé ce 20 juin 2017, lors d’une inauguration où des ateliers de présentation du service sont présentés.


BAYER HEALTHCARE STIMULE L'INNOVATION NUMERIQUE DANS LE DOMAINE DE LA SANTE
25/08/2015 : Bayer HealthCare encourage l'innovation numérique dans le secteur de la santé en soutenant des startups avec son programme «Grants4Apps Accelerator 2015» à Berlin. Grâce au soutien de l'entreprise, cinq startups du monde entier spécialisées dans la santé numérique vont développer leurs idées et stratégies commerciales pour apporter aux médecins, aux patients et aux consommateurs des logiciels, équipements et technologies innovants. Le programme «Grants4Apps Accelerator 2015» est né de l'engagement de Bayer envers une innovation ouverte dans le but de donner aux patients des solutions novatrices.

Inauguration du PACS régional SIMRAL
19/05/2017 : Le projet de PACS régional alsacien SIMRAL est officiellement lancé ce 20 juin 2017, lors d’une inauguration où des ateliers de présentation du service sont présentés.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Des greffes de visage plus efficaces grâce à l'impression 3D
29/05/2017 : Les procédures de greffe de visage bénéficient désormais de l’apport des modèles imprimés en 3D réalisés à partir d’images scanner. Une étude américaine a été présentée sur ce thème lors du dernier congrès RSNA.

Les radiologues marocains défendent leur exercice menacé illégalement
23/05/2017 : Les radiologues marocains sont vent debout contre certains de leurs confrères relevant des autres spécialités médicales qui réalisent des actes de radiologie de façon illégale dans ce pays, selon le communiqué publié par la Société Marocaine de Radiologie (SMR) et la Fédération Nationale de Radiologie et d’Imagerie Médicale (FNRIM).

L'utilisation du gadolinium ne sera pas limitée aux États-Unis
24/05/2017 : La Food and Drug Administration (FDA) américaine a communiqué, le 22 mai 2017, les résultats de sa réflexion sur les effets du gadolinium sur le cerveau. Elle prend le parti de ne pas limiter, pour l’instant, l’utilisation de GBCA pour l’instant.

LE DACS, UN FACTEUR DE QUALITÉ DE LA PRISE EN CHARGE RADIOLOGIQUE
21/10/2015 : Dans le cadre des Journées françaises de Radiologie 2015, Bayer HealthCare, acteur majeur en radiologie, et C2i Santé, leader national en solutions de radioprotection et physique médicale, ont présenté leur collaboration pour guider les professionnels de santé dans le suivi de la dosimétrie patient. Les fonctionnalités de la solution DACS (Dosimetry Archiving and Communication System) Radimetrics, ont également fait l’objet d’un retour d’expérience.

Web symposium: nouveaux traitements des anévrismes aortiques
26/05/2017 : Dans notre série relative à la prise en charge percutanée des pathologies vasculaires, un web symposium diffusé sur Incathlab le 24 mai 2017 sur le thème l’anévrisme aortique abdominal.

Un portail de télédéclaration des ESR créé par l'ASN
04/05/2017 : Les gestionnaires de la prévention du risque ionisant dans les établissements de santé ou centres de radiologie pratiquant tous types d’examens utilisant les rayons X peuvent désormais télédéclarer les Événements Significatifs en Radioprotection. L’ASN vient de créer une plate-forme dédiée.

Quand les mathématiques font progresser le diagnostic médical
22/05/2017 : Dans notre revue des centres de recherche et des start-up œuvrant dans le domaine de l’imagerie médicale, nous vous présentons aujourd’hui le DACTIM-NIS, qui utilise les sciences mathématiques au profit du diagnostic médical.