Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radioprotection > Recherche: de la dosimétrie standard à la dosimétrie personnalisée en médecine nucléaire

Recherche: de la dosimétrie standard à la dosimétrie personnalisée en médecine nucléaire

VENDREDI 14 AVRIL 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

L’évaluation des risques aux tissus sains et l’optimisation de la planification des traitements en médecine nucléaire font l’objet d’une étude que présentera Aurélie Desirée pour valider son Habilitation à Diriger des Recherches (HDR).

L’Institut de Radioprotection et de Sureté Nucléaire (IRSN), dans le cadre des programmes de recherche qu’il met en place régulièrement, a publié un article qu’ Aurélie Desbrée, soutiendra pour la validation de son son Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) le 26 avril 2017 au sein de l’IPNO à Orsay.

Cette étude vise à évaluer les risques aux tissus sains et l’optimisation de la planification des traitements de médecine nucléaire depuis l’origine de la discipline jusqu’à la dosimètre personnalisée actuelle. L’administration à un patient d’un radionucléide, souvent associé à une molécule vectrice, se localise spécifiquement au niveau des cibles biologiques d’intérêt à des fins diagnostiques ou thérapeutiques. 

Depuis les années 2000, l’apparition de nouveaux vecteurs (anticorps, peptides, microsphères) et la disponibilité de nouveaux radionucléides rend la discipline particulièrement prometteuse. De plus, un nombre croissant de cibles moléculaires a été identifié, émergeant des recherches menées sur les signatures génomiques des cellules cancéreuses. Le développement de radiopharmaceutiques correspondant à ces nouvelles cibles est en plein essor. 

Pour mieux appréhender les risques consécutifs à l’utilisation de ces radiopharmaceutiques, lil faut déterminer de façon réaliste, précise et adaptée les doses délivrées aux organes à risque. L’enjeu est, aujourd’hui, de personnaliser la dosimétrie et de déterminer l’activité à administrer au patient, maximisant la dose à la tumeur tout en limitant les doses aux tissus sains. L’optimisation de la dosimétrie des patients en médecine nucléaire et les différentes applications médicales qui en découlent sont développées dans ce travail.

Paco Carmine


toshiba

Shunt porto-cave: dose efficace diminuée par l'utilisation du capteur plan et de l'échographie
18/04/2017 : L’utilisation du capteur plan lors de la réalisation d’un shunt porto-cave simultanément avec l’échographie pour le repérage de la veine porte permet de réduire significativement la dose efficace enregistrée sur les opérateurs et le personnel paramédical. C’est le résultat d’une étude parue dans European Radiology.

Recherche: de la dosimétrie standard à la dosimétrie personnalisée en médecine nucléaire
14/04/2017 : L’évaluation des risques aux tissus sains et l’optimisation de la planification des traitements en médecine nucléaire font l’objet d’une étude que présentera Aurélie Desirée pour valider son Habilitation à Diriger des Recherches (HDR).

Le gratin mondial de la radioprotection a rendez-vous en octobre en France
07/04/2017 : Le 4ème Symposium international sur le système de radioprotection se tiendra en 2017 en France, à Disneyland-Paris à l’initiative de l’IRSN. Toutes les plateformes européennes de recherche seront présentes pour un événement de référence au niveau mondial

L'IRSN accueille ses laboratoires dans un nouveau bâtiment intégré dans l'environnement
03/04/2017 : L'IRSN vient d'inaugurer son nouveau bâtiment qui reçoit les laboratoires de dosimétrie et d'analyse médicales radiotoxicologiques au Vésinet. Chacun d'entre eux, équipés des technologies les plus modernes, assurent le suivi de 169 000 et 2 500 travaillleurs par an.

Un registre NRD américain basé sur la taille des patients
07/03/2017 : En utilisant les données du plus grand registre de l'indice de dose en TDM, des chercheurs américains ont établi des niveaux de dose nationaux pour les examens courants de scanners adultes basés sur la taille du patient. Leurs recherches sont publiées dans la revue Radiology.

ECR 2017: les nouveautés du DACS Radiation Dose Monitor (RDM) et l’approche de la directive européenne
28/02/2017 : Dans un contexte réglementaire évolutif sur le champ de la radioprotection, le DACS  Radiation Dose Monitor est la solution de dosimétrie adaptée aux professionnels de santé. Elle propose des nouvelles fonctionnalités qui seront présentées à l’European Congress of Radiology (ECR) 2017.

L'ASN restera attentive au décret d'activités du physicien médical
09/02/2017 : L’ASN formule sa satisfaction, dans un communiqué du 8 février 2017, de voir le métier de physicien médical figurer désormais dans le Code de la Santé publique. Elle reste attentive au décret d’application qui accompagnera le texte législatif.

Effets secondaires à l'irradiation: une nouvelle piste thérapeutique ?
03/02/2017 : L’irradiation à fortes doses des cellules endothéliales montrent une modification du glaucome présent à la surface de ces cellules. C’est ce que montre une étude d’un doctorant réalisée dans le laboratoire de l’IRSN, et qui ouvre vers de nouvelles pistes thérapeutiques.

La législation donne aux agents ASN et IRSN l'accès aux données médicales
25/01/2017 : Les inspecteurs de l’ASN ainsi que les experts agissant dans le cadre des activités de l’IRSN pourront désormais accéder aux informations de santé des patients et relevant donc du secret médical. C’est le sens d’une Ordonnance publiée par le Président de la République le 19 janvier 2017.

Prévention du risque ionisant: la réforme s'accélère
23/01/2017 : La réforme de la prévention des risques ionisants pour les travailleurs devrait être entérinée avant les élections présidentielles. Les missions se la PCR, les seuils d’identification des zones surveillées ainsi que l’organisation des contrôles techniques, entre autres, font en effet l’objet d’une procédure d'évolution législative accélérée.


Vendredi 28 avril: c'est la fin du modificateur Z pour les actes de radiologie
28/04/2017 : À partir du 28 avril 2017, les factures d'actes d'imagerie comportant le modificateur Z seront systématiquement rejetées. C'est le message qu'a fait passer la CNAM aux cabinets et établissements de santé dans son communiqué les informant que la CCAM v46 était prête.

Actualité du parc IRM français
26/04/2017 : Dans le cadre de notre revue des nouveaux projets d’installations d’IRM, présentation des acquisitions réalisées dernièrement à Caen, St-Denis-de-la-Réunion, Fort-de-France et Nevers.

Save the date: 2ème Journée des manipulateurs en radiothérapie
26/04/2017 : Suite au succès de l’édition 2016, la 2ème Journée des manipulateurs en radiothérapie se tiendra à l’HEGP le 10 juin 2017. Un programme pointu a été concocté pour cela par la commission radiothérapie de l’AFPPE.

L'imagerie par particules magnétiques expérimentée in vivo
25/04/2017 : Les recherches sur l’imagerie par particules magnétiques (MPI) ont passé dernièrement une étape importante de leur développement. En effet, cette technologie a été appliquée in vivo à un rat porteur d’une tumeur.

Des échographies spatiales pilotées depuis la terre
24/04/2017 : Les astronautes de la station spatiale internationale étudient leur système cadiovasculaire grace à des échographies pilotées depuis la terre. Cette expérience fait partie des essais initiés par le Centre national d'études spatiales.

L'intelligence artificielle pour aider au diagnostic de la tuberculose dans les pays en développement
24/04/2017 : Les machines pourraient, grâce à l’intelligence artificielle, venir en aide aux radiologues pour identifier et soigner plus rapidement les cas de tuberculose, notamment dans les pays en voie de développement. Une étude publiée dans la revue Radiology a testé deux modèles d’apprentissage pour les machines dans ce cadre.

La CCAM v46 inapplicable...pour le moment !
24/04/2017 : Les décisions de l’UNCAM relatives aux évolutions tarifaires des actes d’imagerie ne sont toujours pas applicables sur le terrain. Le package technique destiné à les intégrer dans les RIS n’a pas encore été publié.

Échographie cardiaque: des délais d'attente considérables au Québec
21/04/2017 : À l’instar de ce qui se passe dans certaines régions françaises, la continuité de prise en charge radiologique est précaire au Québec. L’exemple des délais d’attente pour les rendez-vous d’échographie cardiaque.

Un centre de radiothérapie privé inauguré dans la région d'Alger
20/04/2017 : La Clinique Fatema Al Azhar, vient d’être inaugurée dans la région d’Alger. Elle comprend une unité de médecine nucléaire et un service de radiothérapie bien dotés. Mais les inégalités de prise en charge en oncologie sont toujours présentes.

Congrès JPR 2017: promouvoir les collaborations scientifiques internationales
19/04/2017 : La RSNA et la société d’imagerie de Sao Paulo (SPR) sont partenaires depuis 2012. Elles organisent ensemble le congrès JPR, qui attire chaque année plus de 20 000 participants, pour promouvoir les collaborations scientifiques internationales.


La CCAM v46 inapplicable...pour le moment !
24/04/2017 : Les décisions de l’UNCAM relatives aux évolutions tarifaires des actes d’imagerie ne sont toujours pas applicables sur le terrain. Le package technique destiné à les intégrer dans les RIS n’a pas encore été publié.

Vendredi 28 avril: c'est la fin du modificateur Z pour les actes de radiologie
28/04/2017 : À partir du 28 avril 2017, les factures d'actes d'imagerie comportant le modificateur Z seront systématiquement rejetées. C'est le message qu'a fait passer la CNAM aux cabinets et établissements de santé dans son communiqué les informant que la CCAM v46 était prête.

Nouvelles tarifications: les actes échographie également concernés
19/04/2017 : La valorisation des actes d’imagerie médicale prend effet le 21 avril 2017. Outre le modificateur Z, l’association de plusieurs actes d’échographie fait aussi l’objet de modifications significatives.

Dévalorisation des actes de radiologie : l'UNCAM a tranché
30/01/2017 : Comme l'on pouvait s'y attendre, l'Assurance maladie a tranché, par la faute de négociations non abouties avec les syndicats de radiologues, sur la nouvelle valorisaion des actes de radiologie. Le modificateur Z est supprimé et les forfaits techniques perdent 2% à compter du premier trimestre 2017.

LA RYTHMOLOGIE STÉPHANOISE AU SOMMET DE L’EUROPE
30/04/2015 : Le CHU de St-Étienne dispose désormais de deux salles de rythmologie robotisées par stéréotaxis, faisant de ce centre une référence, au niveau européen.      

L'Autopsie Virtuelle, une jeune discipline en développement
14/04/2014 :   Alors que s'annonce le Congrès International sur l'Autopsie Virtuelle, du 15 au 17 mai 2014 à Marseille, nous avons rencontré le Pr Guillaume Gorincour, Président de l'International Society of Forensic Radiology and Imaging et principal organisateur de cet événement, où se rencontreront les meilleurs spécialistes mondiaux de la discipline.  

L'intelligence artificielle pour aider au diagnostic de la tuberculose dans les pays en développement
24/04/2017 : Les machines pourraient, grâce à l’intelligence artificielle, venir en aide aux radiologues pour identifier et soigner plus rapidement les cas de tuberculose, notamment dans les pays en voie de développement. Une étude publiée dans la revue Radiology a testé deux modèles d’apprentissage pour les machines dans ce cadre.

Actualité du parc IRM français
26/04/2017 : Dans le cadre de notre revue des nouveaux projets d’installations d’IRM, présentation des acquisitions réalisées dernièrement à Caen, St-Denis-de-la-Réunion, Fort-de-France et Nevers.

Gadolinium: premières mesures de précaution des autorités européennes
13/03/2017 : Quatre produits de contraste à base de gadolinium linéaire viennent d’être épinglés par l’European Medicines Agency (EMA). Leur autorisation de mise sur le marché fait désormais l’objet d’une recommandation de suspension, les fabricants ayant la possibilité de demander un nouvel examen de la Commission ou de prouver la sécurité de leur produit.

Shunt porto-cave: dose efficace diminuée par l'utilisation du capteur plan et de l'échographie
18/04/2017 : L’utilisation du capteur plan lors de la réalisation d’un shunt porto-cave simultanément avec l’échographie pour le repérage de la veine porte permet de réduire significativement la dose efficace enregistrée sur les opérateurs et le personnel paramédical. C’est le résultat d’une étude parue dans European Radiology.