Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Congrès et événements > Crise de la radiologie: le Dr J-Philippe Masson s'exprime

Crise de la radiologie: le Dr J-Philippe Masson s'exprime

MERCREDI 15 MARS 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

A l’occasion d’une conférence de presse organisée la 2 mars 2017, le Dr Jean-Philippe Masson est revenu sur les raisons de la colère de la communauté radiologique et sur les événements qui ont poussé la FNMR à initier un mouvement de grève des radiologues à partir du 23 mars.

 

Le Président de la Fédération Nationale des Médecins Radiologues (FNMR), le Dr Jean-Philippe Masson, a réuni une conférence de presse, le jeudi 2 mars 2017, afin d’expliquer en détail les raisons de la colère des radiologues français.

 

Après une revue générale de l’environnement sanitaire, il a tenté de donner quelques explications sur le malaise général. "La baisse drastique de la démographie médicale en est une des plus importantes. Celle-ci est voulue depuis plusieurs décennies par les pouvoirs publics estimant que, en dépit du vieillissement de la population et de l’augmentation des maladies chroniques, si l’on diminue l’offre de personnel soignant, on diminuera, de façon absurde, la demande des patients et donc les dépenses de santé." Et le praticien d’enchainer sur la désertification médicale ou la destruction de l’offre de soins. 

 

Une raison du malaise est, selon lui, "l’augmentation exponentielle des tâches administratives demandées aux personnels soignants qui font le travail de l’assurance-maladie et des organismes complémentaires." L’explosion des obligations réglementaires ou la mise en place de la complémentaire santé obligatoire sont également des points qui amène le Dr Masson à "s’interroger sur la réelle volonté des politiques de vouloir garantir un accès aux soins pour les patients ou plutôt d’exercer une maîtrise comptable de l’assurance-maladie à leur détriment. L'imagerie médicale n'échappe pas à cette politique d'abandon, de démantèlement de notre système de soins, a-t-il poursuivi.  La Caisse impose deux mesures qui pénalisent la capacité d'investissement des structures de radiologie en secteur libéral mais aussi à l'hôpital. »

 

Il pouvait ainsi aborder le point central de son discours: la baisse de la valeur des forfaits technique en scanner, IRM et PET-Scan. "Il faut rappeler que le forfait technique ne fait pas partie des honoraires des médecins, mais compense le coût d'acquisition de ces équipements, a-t-il déclaré. Il correspond à l'amortissement, c'est à dire l’achat, la maintenance, l’emploi des manipulateurs et des secrétaires chargés de faire fonctionner ces appareils, etc." S’appuyant ensuite sur l’enquête FNMR 2015, il annonça: "des efforts financiers devront être faits, que ce soit sur le renouvellement des matériels ou sur des réductions de personnel." Quant à la suppression du modificateur Z, il sera responsable de la fermeture de beaucoup d’autres cabinets de proximité. Il a alors énuméré de nombreuses localités rurales, dont une préfecture (Mende, Lozère), qui n’ont plus de cabinet de radiologie.

 

Ce discours servit, par la suite, à expliquer pourquoi les radiologues allaient se mettre en grève le 23 mars 2017 et continuer le mouvement pour une dizaine de jours, comme nous l’annoncions dans nos colonnes. "Ce bras-de-fer avec la CNAM, que nous entamons aujourd’hui, sera poursuivi au moins jusqu’à la discussion du prochain projet de loi de financement de la sécurité sociale en octobre 2017 où les élus, députés et sénateurs, auront à se prononcer sur la qualité et l’avenir de la prise en charge de la santé des Français", a-t-il conclu. 

 

Paco Carmine


toshiba

Canon Medical Systems Corporation: de nombreuses synergies en perspective
07/12/2017 : L'acquisition de Toshiba Medical par le groupe Canon, effective depuis décembre 2016, prendra une nouvelle dimension le 4 janvier 2018 prochain avec le changement de nom de la société. Cette décision, annoncée au RSNA 2017, marque un retour naturel de Canon dans le secteur de la Santé et confirme les synergies multiples qui existent entre les deux compagnies.

GE Healthcare conforte sa place de leader au RSNA
05/12/2017 : Le stand GE Healthcare au RSNA a une nouvelle fois montré toute l'étendue de sa gamme, renforcée par des technologies innovantes d'intelligence artificielle notamment. Mais ce sont l'IRM SIGNA Premier et le sénographe Pristina Dueta qui ont retenu l'attention

Retour sur la réforme du 3ème cycle de formation des radiologues
09/11/2017 : Le troisième cycle de la formation des radiologues a fait l'objet, en 2017, d'une évolution, tant sur le contenu du cursus que sur sa durée. Le Pr Benoit Schlemmer, grand ordonnateur de cette réforme pour le Ministère, était l'invité principal de la Conférence Antoine Béclère lors des JFR 2017. Retour sur les détails de cette réforme.

Le Journal télé du RSNA bientôt sur vos écrans
08/11/2017 : Les radiologues qui n'auront pas l'occasion de se rendre à Chicago pour le RSNA 2017 pourront se consoler en suivant, pendant 10 jours à partir du 27 novembre 2017, le Journal télé du RSNA sur le site des Entretiens d'Enghien.

Enquête relative au ressenti des radiologues sur leurs pratiques futures
03/11/2017 : Quel est le ressenti des radiologues vis à des technologies émergentes comme l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle ou la robotique ? Une enquête, menée par la Société Française de Radiologie (SFR) avec le soutien de GE Healthcare et à l’occasion des JFR 2017, tente de répondre à ces interrogations.

Prospective sur la radiologie en 2030
23/10/2017 : La Conférence FUTURIM, première du nom, qui a été donnée lors des JFR 2017 a constitué un événement phare de ce congrès. Tout à tour, le Dr Françoise Sivignon, le Pr Michael Dake et M. Vincent Champain ont fait de la prospective pour annoncer la médecine en général, et de la radiologie en particulier, à l'horizon 2030.

La RSNA prépare trois revues de sur-spécialités pour 2019
18/10/2017 : La RSNA a décidé de publier, à partir de 2019, trois nouvelles revues de sur-spécialités. Ces nouvelles publications viendront compléter les revues Radiology et RadioGraphics, avec les mêmes standards de qualité.

De nouvelles innovations Samsung dévoilées aux JFR 2017
29/09/2017 : Samsung pérennise aujourd'hui son positionnement dans le secteur de l'imagerie médicale. Nous avons rencontré le Directeur de la division Health & Medical Equipments, Jérémy Taghon, qui revient sur les nouveautés qui seront présentées lors des JFR 2017, comme les technologies innovantes embarquées sur les échographes premium ou les scanners mobiles.

Un plateau de télévision aux JFR 2017 !
19/09/2017 : Un plateau de télévision sera installé à l'occasion des JFR 2017. Radiologues, manipulateurs, et industriels entre autres y seront interviewés par des journalistes en direct.

Pr J-M Bartoli: il est essentiel de promouvoir l'échographie radiologique
18/09/2017 : Dernier volet de la longue interview du Pr Jean-Michel Bartoli, Président des Journées Francophones de Radiologie (JFR) 2017. Il revient sur la réforme du 3ème cycle des études médicales, sur les nouveaux outils de formation des juniors, ainsi que sur la nécessaire promotion de l'échographie radiologique.


Vidéo: Bayer rapproche les radiologues de leurs patients
11/12/2017 : Sophie NDiaye, Responsable Marketing Radiologie et, Marion Guillou-Mas Responsable Digital Radiologie pour Bayer, nous ont reçu sur leur stand des JFR 2017 pour une interview à propos des nouvelles solutions élaborées par cet acteur historique dédiées aux radiologues et aux patients.

L’angio-CT, une réelle plus-value pour la qualité de la prise en charge radiologique
11/12/2017 : À quelques semaines de l'ouverture du Symposium Scanner volumique qui se tiendra fin janvier à Nancy, nous avons rencontré le Pr Éric de Kerviler qui nous dévoile, en avant-première, quelques détails sur le contenu des interventions qu'il animera lors de ce congrès.

Canon Medical Systems Corporation: de nombreuses synergies en perspective
07/12/2017 : L'acquisition de Toshiba Medical par le groupe Canon, effective depuis décembre 2016, prendra une nouvelle dimension le 4 janvier 2018 prochain avec le changement de nom de la société. Cette décision, annoncée au RSNA 2017, marque un retour naturel de Canon dans le secteur de la Santé et confirme les synergies multiples qui existent entre les deux compagnies.

Le Japon limite l'utilisation du gadolinium linéaire
07/12/2017 : Les produits de contraste à base de gadolinium linéaire viennent de faire l'objet d'une limitation d'utilisation au Japon. C'est ce qu'a annoncé le Ministère de la Santé japonais le 28 novembre 2017.

Étudier les biomarqueurs IRM dans le cancer de la prostate
06/12/2017 : Pour confirmer la pertinence des biomarqueurs IRM pour le cancer de la prostate, Median Technologie, via sa plateforme iBiopsy®, va participer à une étude sur 200 patients. Elle collaborera dans ce cadre avec le MSK de New York.

Une même solution pour suivre la dosimétrie et le gadolinium !
06/12/2017 : La solution Sectra Dose Track, destinée à l'origine pour le suivi de la dosimétrie des patients, fait l'objet d'une nouvelle version qui trace les doses de gadolinium dans les patients. Cette version a été présentée au RSNA 2017.

GE Healthcare conforte sa place de leader au RSNA
05/12/2017 : Le stand GE Healthcare au RSNA a une nouvelle fois montré toute l'étendue de sa gamme, renforcée par des technologies innovantes d'intelligence artificielle notamment. Mais ce sont l'IRM SIGNA Premier et le sénographe Pristina Dueta qui ont retenu l'attention

La médecine nucléaire progresse en radioprotection...mais peut mieux faire
05/12/2017 : Les services de médecine nucléaire respectent en majorité les règles de prévention des risques en radioprotection, malgré quelques insuffisances ponctuelles. C'est ce qui ressort du dernier rapport d'inspection de l'ASN pour l'année 2016.

Des outils de communication avancée très utiles pour les correspondants
04/12/2017 : Le Symposium Scanner volumique élargit, depuis quelques années, le domaine de thématiques traitées, avec des sujets sur la qualité, l'actualité de la spécialité ou les logiciels de post-traitement. C'est sur ce dernier que s'exprimera le Pr Pedro Teixeira, en posant la question de savoir si les nouveaux outils de communication sont utiles ou futiles.

Des capteurs ultrasonores pour évaluer la concentration de calcium intracellulaire
04/12/2017 : Une équipe de l'Université Technique de Munich (TUM) et du Helmholtz Zentrum München a développé la première molécule sensorielle capable de visualiser la concentration de calcium chez les animaux vivants à l'aide d'une technique d'imagerie ultrasonore appelée optoacoustique.


LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Une même solution pour suivre la dosimétrie et le gadolinium !
06/12/2017 : La solution Sectra Dose Track, destinée à l'origine pour le suivi de la dosimétrie des patients, fait l'objet d'une nouvelle version qui trace les doses de gadolinium dans les patients. Cette version a été présentée au RSNA 2017.

Evolucare, l'expérience de la téléradiologie
10/09/2014 : Evolucare est un acteur historique de la téléradiologie. Son expérience lui a permis de développer, avec ECS Imaging, une solution efficiente et d'une grande souplesse d'utilisation, capable de satisfaire aux besoins des téléradiologues et répondant aux recommandations en matière de télémédecine.

La médecine nucléaire progresse en radioprotection...mais peut mieux faire
05/12/2017 : Les services de médecine nucléaire respectent en majorité les règles de prévention des risques en radioprotection, malgré quelques insuffisances ponctuelles. C'est ce qui ressort du dernier rapport d'inspection de l'ASN pour l'année 2016.

Vidéo: Bayer rapproche les radiologues de leurs patients
11/12/2017 : Sophie NDiaye, Responsable Marketing Radiologie et, Marion Guillou-Mas Responsable Digital Radiologie pour Bayer, nous ont reçu sur leur stand des JFR 2017 pour une interview à propos des nouvelles solutions élaborées par cet acteur historique dédiées aux radiologues et aux patients.

BIOMOD 3S, POUR UN DIAGNOSTIC 3D DU RACHIS
02/11/2015 : Avec Biomod 3S, DMS Apelem propose une nouvelle plateforme diagnostic 3D du rachis en position fonctionnelle compatible avec les modalités existantes.

Le scanner double énergie pour dépister l'ostéoporose ?
13/09/2017 : Le scanner double énergie pourrait objectiver de meilleurs résultats que l'absorptiométrie conventionnelle pour l'évaluation de la densité minérale osseuse. C'est ce que rapporte une étude publiée dans la revue European Radiology.

De nombreux radiologues libéraux mutualisent leurs moyens au sein de la CGIM
24/01/2017 : En créant la Compagnie Générale d’Imagerie Médicale (CGIM), quelques 200 radiologues français unissent leurs moyens humains et technologiques afin de préserver la qualité de leur exercice et rendre un service à haute valeur ajoutée dans un environnement économique contraint.

Modéliser le rachis en 3D avec BIOMOD 3D
20/09/2016 : BIOMOD 3D sera une des attractions du stand DMS Apelem lors des JFR 2016. Nous avons rencontré Frédéric Coutin, distributeur exclusif de ce système de modélisation du rachis en 3D.

Canon Medical Systems Corporation: de nombreuses synergies en perspective
07/12/2017 : L'acquisition de Toshiba Medical par le groupe Canon, effective depuis décembre 2016, prendra une nouvelle dimension le 4 janvier 2018 prochain avec le changement de nom de la société. Cette décision, annoncée au RSNA 2017, marque un retour naturel de Canon dans le secteur de la Santé et confirme les synergies multiples qui existent entre les deux compagnies.