Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Imagerie de la femme > Biopsie sous tomosynthèse: confort des patientes et précision à l'Hôpital privé Mermoz

Biopsie sous tomosynthèse: confort des patientes et précision à l'Hôpital privé Mermoz

MARDI 25 OCTOBRE 2016 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La biopsie sous tomosynthèse est une technologie permettant d'accéder à toutes les informations relatives à une lésion mammaire, en une seule acquisition. Ce système, installé à l'Hôpital privé Mermoz de Lyon, limite l'irradiation de la patiente favorise sa sérénité lors de la réalisation de la ponction.

Biopsie tomosynthèse

L'unité de sénologie de l'Hôpital privé Mermoz à Lyon vient de se doter d'un système de biopsie mammaire sous tomosynthèse, le deuxième en France et le premier en Auvergne-Rhône-Alpes.

Toutes les informations nécessaires en une seule acquisition

Cette table de biopsie dédiée fabriquée par Hologic se différencie de l’ancienne par une ergonomie supérieure dans l’installation des patientes et par la possibilité d’un abord latéral des lésions, pour des biopsies pouvant être réalisées quelle que soit la localisation et le volume glandulaire. Le guidage par tomosynthèse donne accès, en une acquisition, à toutes les données volumiques nécessaires à la localisation lésionnelle. Cette modalité détermine précisément la topographie de la lésion, ses rapports par rapport à la peau, ainsi que les différents positionnements potentiels de l’aiguille de biopsie, notamment par rapport au foyer de microcalcifications. D'autre part, le quadrant horaire où se situe la cible permet de réaliser des biopsies beaucoup plus ciblées pour extraire le foyer.

Une dose totale d'irradiation à peine supérieure à celle d'une mammographie classique

La biopsie mammaire guidée par tomosynthèse favorise la réduction des temps de procédure car cette technologie fournit, en une acquisition, les informations délivées par 2 à 3 incidences de mammographie classique. Il en est de même pour les contrôles en cours de procédure. Et qui dit moins d'incidences, dit moins d'irradiation pour la patiente. Une procédure classique peut se réduire à une acquisition de ciblage, une de vérification du positionnement de l’aiguille, et une dernière de contrôle après biopsies. La dose totale est ainsi un peu supérieure à une mammographie classique, et en tout cas bien moindre qu’une procédure classique de stéréotaxie.

Identifier des lésions invisibles avec la mammographie 2D

L'autre intérêt majeur de ce système est la possibilité de biopsier des lésions spécifiques. Nous utilisons depuis 7 ans la tomosynthèse et avons l’expérience des petites lésions parfois cancéreuses que vous fait découvrir cette technologie, et qui sont totalement occultes sur les clichés 2D. Ces lésions, invisibles en stéréotaxie classique, ne sont parfois pas retrouvées en échographie et il ne reste que la biopsie sous IRM pour les caractériser, sous réserve que ces lésions soient retrouvées à l’IRM. Aujourd’hui, ces lésions pourront être gérées efficacement par biopsies guidées par tomosynthèse.

Un gage de sérénité pour la patiente devant subir une ponction

Ce système nécessite un investissement certes plus lourd qu'un appareil de guidage tomo fixé sur un mammmographe, comme il en existe quelques uns en France. Il nécessite, de plus, une pièce dédiée à ces procédures, ce qui n'a pas posé de problème puisque notre centre intégrait déjà une table dédiée, et donc les locaux adaptés.  Mais le positionnement en procubitus de la patiente en cours d'examen lui apporte un réel confort, partagé par le médecin. La patiente ne voit rien du déroulement de la procédure, notamment pas l’introduction de l’aiguille dans le sein, et est globalement plus détendue. Cette position favorise la décontraction de la patiente et une position plus stable, ce qui n’est pas négligeable pour les lésions d’abord difficile, ou pour des procédures avec ciblages multiples.  De plus, la survenue d’un éventuel malaise vagal n’est ainsi pas susceptible d'empêcher la poursuite de la procédure. 

Enfin le mammographe  n’est pas immobilisé durant l’examen et reste disponible pour une activité classique de mammographie.

Dr Christophe Tourasse


toshiba

Sensibilité, spécificité, précision et rapidité : l'effet IA pour l'interprétation de la tomosynthèse
01/08/2019 : L'intelligence artificielle (IA) contribue à améliorer l'efficacité et la précision de l'imagerie du sein par tomosynthèse, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology: Artificial Intelligence. Le temps d'interprétation, ainsi que la sensibilité et la spécificité du diagnostic s'en trouvent également bonifiés.

L'IRM mammaire de surveillance post-cancer par toujours pertinente
04/06/2019 : Selon une vaste étude publiée dans la revue Radiology, l'ajout de l'IRM mammaire à la mammographie de surveillance pour les survivantes du cancer du sein entraîne des taux de détection du cancer plus élevés. Mais son utilité est discutable et il est important de prendre en compte des données multifactorielles avant d'y avoir recours.

Une nouvelle application d'analyse avancée des mammographies obtient le marquage CE
04/06/2019 : Une nouvelle application dédiée à la mammographie, Myrian® XP-Mammo, vient d'obtenir le marquage CE. Elle sera livrée à partir d'octobre 2019.

Optimiser sans remplacer, la vocation de Breast-Slim View
03/06/2019 : La plateforme d'aide au diagnostic des tomosynthèses Breast-Slim View sera présentée lors du congrès de la SIFEM le 14 juin 2019. Quatre ateliers seront organisés sur ce thème ainsi qu'un témoignage utilisateur.

Un modèle d'IA pour des dépistages plus personnalisés du cancer du sein
07/05/2019 : Des chercheurs de deux grandes institutions américaines ont mis au point un nouvel outil doté de méthodes avancées d’intelligence artificielle permettant de prédire le risque futur de cancer du sein chez une femme, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology.

Quid de la mammographie de dépistage pour les femmes à risque très élevé ?
30/04/2019 : Afin de guider le radiologue dans sa pratique du dépistage en sénologie pour les femmes à risque très élevé, Forcomed lance un e-learning à la demande. Cette session est accessible immédiatement.

L'annonce du diagnostic en sénologie
04/04/2019 : L'annonce du diagnostic pour un examen de sénologie peut s'avérer difficile. Pour accompagner les radiologues dans cette épreuve et initier un parcours intégré de la patiente, Forcomed organise une formation spécifique.

Tomosynthèse et mammographie synthétique: les critères BI-RADS remis en cause pour les seins denses ?
02/04/2019 : Selon la technologie utilisée, l'imagerie du sein peut évaluer la densité de la glande différemment. C'est ce que montre une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, qui pourrait remettre en cause les critères du standard BI-RADS.

Dépistage du cancer du sein: un nouveau cahier des charges dans un arrêté ministériel
22/03/2019 : Les nouvelles dispositions législatives encadrant le dépistage organisé du cancer du sein ont été publiées au Journal Officiel récemment. Quelques ajustements relatifs à la technologie d'acquisition ou à la diffusion des premiers résultats ont été apportés.

Une formation pour bien appréhender le parcours de la patiente en sénologie
23/01/2019 : Le parcours de la patiente en sénologie fera l'objet, en juin 2019, d'une nouvelle session de formation dispensée par FORCOMED. Cette formation est accessible aux radiologues libéraux et hospitaliers.


Le chant du criquet qui attaque le cerveau
23/08/2019 : Le "Syndrome du criquet de l'ambassade des USA à Cuba" semble avoir trouvé une explication scientifique. C'est ce que montre une étude utilisant l'IRM fonctionnelle parue dans le Journal of the American Medical Association.

Ostéoradionécrose port-radiothérapie : l'IRSN lance in projet de recherche
22/08/2019 : L'IRSN vient de lancer XBONE, un nouveau projet visant à réparer les effets secondaires induits sur les os par des radiothérapies des cancers aéro-digestifs. Ce protocole de thérapie utilise les cellules stromales mésenchymateuses dans une matrice de biomatériau.

Le Pr Yves Menu évoque l'évolution de l'ECR
20/08/2019 : Le Pr Yves Menu, Rédacteur en chef de la revue European Radiology, évoque l'évolution de l'ECR depuis sa première participation en 1991 sur la nouvelle ESR Connect Channel.

Traitement de la TDAH : des effets nocifs pour la substance blanche des jeunes enfants
19/08/2019 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, un médicament utilisé pour traiter le trouble déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) semble affecter le développement de la substance blanche chez les enfants atteints de ce trouble. Les mêmes effets n'ont pas été observés chez les adultes atteints de cette pathologie.

Hologic acquiert une partie de SuperSonic Imagine
14/08/2019 : SuperSonic Imagine vient de céder 46% de ses actions à Hologic. De quoi développer ses ventes à l'export.

Formation à l'imagerie IRM du pelvis féminin
13/08/2019 : Forcomed propose des formations spécifiques à l'imagerie IRM des pathologies du pelvis féminin. Elles sont scindées en trois programmes distincts, dont un consacré au perfectionnement.

La Data science en Santé se développe à l'Université
13/08/2019 : L'Intelligence artificielle en Santé fera l'objet de plusieurs cursus de formation dans les Universités françaises à la rentrée. C'est notamment le cas à l'Université Paris Descartes.

RSNA 2019 : 3 700 m2 dédiés à l'intelligence artificielle
09/08/2019 : Le RSNA 2019 AI Showcase proposera un plus grand espace dédié à l'intelligence artificielle. Des démonstrations et des salles de classe permettront aux fournisseurs de solutions et aux spécialistes de promouvoir les outils d'aide à la décision clinique ainsi que les bonnes pratiques de gestion des données.

UniHA élargit considérablement son offre dans le domaine des ultrasons
07/08/2019 : Le nouveau marché d'imagerie ultrasonore mis en place par UniHA proposera une offre complète de modalités, pour des usages classiques ou les plus spécifiques. Il comporte également des systèmes de télé-échographie et de désinfection des sondes.

Un patient reçoit double dose en radiothérapie stéréotaxique
02/08/2019 : Les périodes de surcharge de travail, on le sait, sont susceptibles d'entrainer des erreurs de pratique. Le service de radiothérapie du Centre François Baclesse de Caen en a fait l'expérience récemment avec un ESR de niveau 2.


Ultrasons ou résonance magnétique: faites votre choix pour l'élastographie hépatique !
20/03/2018 : L'élastographie par résonance magnétique se place comme un examen de référence pour l'évaluation de la fibrose hépatique. Une enquête publiée dans la revue Radiology se propose de la comparer avec l'élastographie échographique.

Le deep learning pour segmenter les images IRM de prostate
15/02/2018 : Une méthode de segmentation de la prostate par deep learning à partir d'images IRM vient d'être validée par comparaison avec l'interprétation par des spécialistes. Une nouvelle étape vers l'identification assistée des lésions cancéreuses.

Les modalités d'imagerie médicale sont toujours mal réparties en France
18/07/2019 : La nouvelle étude de la DREES sur les établissements de Santé français objective, pour 2017, la confirmation de la baisse du nombre d'installation de radiologie conventionnelle. Pour l'imagerie en coupe, ce document confirme les disparités territoriales en terme d'équipement.

FACTUM HEALTHCARE CONSOLIDE SA POSITION EN FRANCE ET EN BELGIQUE
02/09/2015 : Factum Healthcare se place désormais comme un partenaire essentiel des établissements de santé et cabinets d'imagerie pour l'acquisition de nouvelles modalités. Elle sera un des acteurs majeurs de l'amélioration de la continuité de prise en charge radiologique des patients en faisant progresser le parc de machines sur le territoire.

Biotronik présente ses prothèses cardiaques compatibles avec l’examen IRM
16/02/2016 : Le vendredi 12 février 2016, Biotronik a présenté sa nouvelle gamme de produits IRM-compatibles et son nouveau dispositif MRI AutoDetect. Pour l’occasion, le Docteur Philippe Cart, radiologue à l’Hôpital de Charleville-Mézières et le Docteur Arnaud Lazarus, cardiologue rythmologue à la clinique Ambroise Paré, ont été invités à prendre la parole pour nous faire partager leur expérience respective.

Nouvelles collaborations entre HL7 et IHE au service de l'interopérabilité
23/06/2016 : Suite à une longue histoire de collaboration fructueuse, Health Level Seven International (HL7) et Integrating the Healthcare Enterprise (IHE) ont annoncé qu’ils renouvelaient leur accord de coopération pour faire avancer l'interopérabilité des systèmes d’information de santé.

Ostéoradionécrose port-radiothérapie : l'IRSN lance in projet de recherche
22/08/2019 : L'IRSN vient de lancer XBONE, un nouveau projet visant à réparer les effets secondaires induits sur les os par des radiothérapies des cancers aéro-digestifs. Ce protocole de thérapie utilise les cellules stromales mésenchymateuses dans une matrice de biomatériau.

La Data science en Santé se développe à l'Université
13/08/2019 : L'Intelligence artificielle en Santé fera l'objet de plusieurs cursus de formation dans les Universités françaises à la rentrée. C'est notamment le cas à l'Université Paris Descartes.

Le Pr Yves Menu évoque l'évolution de l'ECR
20/08/2019 : Le Pr Yves Menu, Rédacteur en chef de la revue European Radiology, évoque l'évolution de l'ECR depuis sa première participation en 1991 sur la nouvelle ESR Connect Channel.

Formation à l'imagerie IRM du pelvis féminin
13/08/2019 : Forcomed propose des formations spécifiques à l'imagerie IRM des pathologies du pelvis féminin. Elles sont scindées en trois programmes distincts, dont un consacré au perfectionnement.