Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Scanner > LES PROMESSES DE L'IMAGERIE SPECTRALE À COMPTAGE PHOTONIQUE

LES PROMESSES DE L'IMAGERIE SPECTRALE À COMPTAGE PHOTONIQUE

LUNDI 14 DéCEMBRE 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le Pr Philippe Douek présentera, lors du prochain Symposium Scanner Volumique, la technologie de l’imagerie spectrale à comptage photonique. Cette innovation, au stade de la recherche pré-clinique aujourd’hui, permettra, à terme, d’obtenir des images de scanner sélectives suivant les matériaux que l’on voudra mettre en évidence, avec une résolution spatiale et une irradiation améliorées.

Symposium_scanner

Le scanner nous surprend toujours un peu plus par les évolutions technologiques dont il fait régulièrement l'objet. Une innovation majeure dans ce domaine est en cours d'expérimentation au Cermep, le centre d'imagerie in vivo multimodale dédié à la recherche fondamentale et clinique, basé à Lyon Est, et sera présentée par le Pr Philippe Douek lors de son intervention au cours du 6ème Symposium Scanner Volumique qui se tiendra à Nancy les 25 et 26 janvier 2016.

Des photons classés par les détecteurs selon leur niveau d'énergie

Un scanner révolutionnaire y a été installé, afin de faire avancer les recherches sur l'imagerie spectrale à comptage photonique (ISCP). "Il s'agit d'un scanner, le seul de ce type en Europe, doté d'une technologie de détection très innovante, puisque les détecteurs sont capables de compter les photons X qui leur arrivent, tout en les classant selon leur niveau d'énergie, explique le Pr Philippe Douek, l'un des principaux initiateurs de ce projet. En pratique, ces détecteurs transforment les photons X directement en énergie électrique, elle-même proportionnelle à l'énergie des photons. C'est la différence majeure avec les scanners conventionnels."

Une résolution spatiale de 100 à 200µ

Depuis l'avènement des acquisitions en double énergie en effet, nous disposions de seulement deux spectres différents pour obtenir des images en coupe. Avec l'ISCP, il sera possible, à terme, d'obtenir des images dites "polychromatiques" distinctes, selon le niveau d'énergie des photons X utilisés. "Cette technologie permettra tout d'abord d'améliorer la résolution spaciale des images obtenues, avec une précision de l'ordre de 100 à 200 µ, poursuit le Pr Douek. Le bruit électronique sera également diminué, avec un gain de dose de radiation inférieur de 30% par rapport aux dernières technologies de tomodensitométrie. Enfin, on peut imaginer de créer une imagerie spécifique à des molécules que l'on voudra mettre en évidence."

Obtenir une imagerie spécifique pour différents matériaux

L'étét de l'art permet aujourd'hui de réaliser de l'imagerie de l'iode ou de l'eau pour mettre en évidence notamment des pathologies vasculaires au scanner. L'ISCP permettra quant à elle de faire de l'imagerie dite de "K-Hedge". "Le but est d'obtenir des reconstructions plus complexes, basées non plus sur deux, mais sur plusieurs autres matériaux, remarque le Pr Douek. On sait par exemple que le gadolinium a une atténuation très importante autour de 50keV, l'iode autour de 30 keV, l'or autour de 60kev. Ces données permettront de faire une imagerie spécifique de chacun de ces matériaux, ouvrant la voie à une imagerie moléculaire froide, avec des images en couleurs pour identifier les différents matériaux. Et cela peut aboutir à une alternative au PET-scan."

Des applications en oncologie, vasculaire ou ostéo-articulaire

Les applications de l'ISCP espérées aujourd'hui sont donc assez larges. "On peut imaginer détecter plus précisément, avec cette technologie, les pathologies de l'athérosclérose et de la plaque vasculaire instable ou certaines affections ostéo-articulaires, conclut-il. En oncologie, on peut imaginer combiner un produit de contraste avec un marqueur de carcinome hépatique afin de diagnostiquer et réaliser un suivi thérapeutique de ce type de cancer." Ce sont d'ailleurs les axes de recherche qui sont mis en oeuvre actuellement sur les petits animaux au Cermep. Le prototype Philips, installé en mai 2015 pour un coût de 1,7M€, ressemble à un scanner normal avec un gantry classique, mais qui permet un champ d'acquisition encore étroit. Le projet de recherche est soutenu notamment par France Life Imaging (FLI), l'Université de Lyon 1, l'Institut polytechnique de Turin, l'University College of London, Bracco et Philips Healthcare.

Un nouveau projet européen, de recherche clinique celui-là, est prévu pour 2018, avec une dotation de 6,7M€, et verra l'installation d'un nouveau prototype Philips permettant des champs d'acquisition plus larges. Il sera concurrencé par une initiative américaine de même type, qui prend place au sein de la Mayo Clinic de Rochester (Minnesota) et mis en oeuvre sur du matériel Siemens. En attendant, je vous invite à vous rendre à Nancy les 25 et 26 janvier 2016 où le Pr Philippe Douek présentera les premières images issues de l'ISCP.

 

Bruno Benque


toshiba

Les recommandations de la Société d'Imagerie Thoracique pour le déconfinement
11/05/2020 : Alors que le déconfinement a commencé et que les activités non-urgentes reprennent, la Société d’Imagerie Thoracique a émis ses recommandations de bonnes pratiques pour cette discipline.

Évaluer au scanner l'efficacité de la radiofréquence pour l'ablation de lésion de CHC
06/05/2020 : Pour évaluer l’efficacité du traitement du CHC par radiofréquence, des chercheurs de l’Université d’Innsbruck ont utilisé la marge ablative minimale comme indicateur. Dans un article paru dans la Revue European Radiology, ils expliquent comment la fusion d’images tomodensitométriques leur permet d’arriver à leurs fins.

Différentiation de la pneumonie à COVID-19: des performances améliorées à l'aide d'un modèle d'IA
30/04/2020 : Une étude publiée dans la Revue Radiology montre une amélioration des performances des radiologues lorsqu’ils sont aidés par l’IA, pour différentier la pneumonie à COVID-19 par rapport aux autres étiologies. Ce modèle sera bientôt intégré dans un workflow d’examens de routine pour l’évaluer.

Un compte rendu structuré dédié COVID-19 à partir du Smart Data
29/04/2020 : Le projet de compte rendu structuré dédié au COVID-19 élaboré par KEYDIAG, une plateforme soutenue par les télé-radiologues du groupe TELEDIAG, vient d’obtenir le référencement SESAM-VITALE du Ministère. Nous avons rencontré les promoteurs principaux de ce projet qui s’appuie sur une Smart Data enrichie au fil de l’eau par les radiologues eux-même.

Deux études françaises confirment l'embolie pulmonaire souvent associée au COVID-19
27/04/2020 : Une embolie pulmonaire aigüe est susceptible d’apparaître chez les patients atteints d’une pneumonie à COVID-19. Deux études françaises viennent confirmer ces résultats, l’une à Strasbourg, l’autre à Besançon.

Diagnostic et traitement des complications thrombotiques pulmonaires du COVID-19
23/04/2020 : Un article publié le 23 avril 2020 dans la revue Radiology décrit la prévention, le diagnostic et le traitement des complications liées aux thromboses apparaissant chez les patients atteints de COVID-19. Dans les cas les plus avancés, un angioscanner pulmonaire est préconisé.

COVID-19 : des critères de gravité émergent au scanner pulmonaire
22/04/2020 : Une nouvelle étude venue d’Iran, l’un des pays les plus touchés par la pandémie de COVID-19, confirme les signes radiologiques permettant d’identifier la pneumonie spécifique à ce virus. Mais elle complète les connaissances relatives aux critères de gravité de la maladie.

Un protocole COVID-19 de lecture scanner obtient le marquage CE
22/04/2020 : Le protocole de lecture scanner développé par Intrasense vient d’obtenir le marquage CE après avoir acquis la validation de la FDA.

Une étude italienne confirme les caractéristiques du scanner thoracique du COVID-19
07/04/2020 : Les caractéristiques densitométriques thoraciques du COVID-19 ont été mises à l’épreuve dans une population de 158 patients infectés à Rome. Cette étude confirme les observations effectuées précédemment avec notamment une spécificité moindre  de la TDM par rapport à sa sensibilité.

COVID-19 chez l'enfant : une clinique et des images scanographiques spécifiques ?
07/04/2020 : Les enfants et les adolescents atteints de COVID-19 ont montré des résultats cliniques et tomodensitométriques distinctifs, selon une nouvelle étude publiée aujourd'hui dans Radiology: Cardiothoracic Imaging. Comparativement aux adultes, les patients pédiatriques avaient généralement des symptômes cliniques plus légers et des répercussions radiologiques moindres.


Le congrès RSNA 2020 se transforme en une web conférence intégrale
27/05/2020 : Le congrès RNA 2020 n’aura pas lieu, du moins sous sa forme habituelle. La Société savante vient d’annoncer en effet que l’édition 2020 sera entièrement proposée en ligne, du 31 novembre au 5 décembre 2020.

Le SRES 2020 aura bien lieu à la rentrée
26/05/2020 : Le SRES 2020 a été reporté à la rentrée et se déroulera, comme prévu, à Porto Vecchio. Consultez le programme de cette session ci-dessous.

Qualification de dispositif médical : quoi de nouveau sous le soleil ?
25/05/2020 : Deux récentes décisions des juridictions administratives retiennent l’attention en la matière. L'une concerne les activimètres servant à évaluer une dose de rayonnements ionisants, l'autre se penche sur un logiciel de compression d'images médicales.

Un suivi systématique à six mois serait préférable pour les lésions mammaires classées BI-RADS 3
20/05/2020 : Les femmes présentant des lésions mammaires classées BI-RADS 3 devraient systématiquement suivies à six mois. C’est ce que suggère une étude publiée dans la Revue Radiology en raison du risque faible mais non négligeable que ces lésions soient malignes.

La technologie Synchrony®, conçue par Accuray pour le système Radixact®, désignée « meilleure solution globale parmi les dispositifs médicaux » aux MedTech Breakthrough Awards 2020
19/05/2020 : L’organisme indépendant MedTech Breakthrough, récompensant au niveau mondial les entreprises et technologies pour leur excellence dans le domaine de la Santé et des technologies médicales, a sélectionné la technologie de suivi et de correction du mouvement en temps réel Synchrony®, conçue par Accuray pour le système Radixact®, comme gagnante du prix « meilleure solution globale parmi les dispositifs médicaux » lors de la quatrième édition annuelle du programme des MedTech Breakthrough Awards. « Nous sommes heureux de décerner le prix de la "meilleure solution globale parmi les dispositifs médicaux" à l’entreprise Accuray, pour sa technologie révolutionnaire qui vient renforcer et élargir l’éventail de solutions de lutte contre le cancer » a déclaré James Johnson, directeur général de MedTech Breakthrough.

Web conférence ECR 2020 : le programme scientifique est paru !
19/05/2020 : Le programme complet de l’ECR 2020, qui se tiendra sous la forme d’une web conférence, vient d’être publié. Vous pouvez télécharger le Book of Abstract ci-dessous pour vous en faire une idée.

La RSNA publie deux nouveau documents de bonnes pratiques pour la radiologie en environnement COVID-19
18/05/2020 : Après avoir élaboré un guide de bonnes pratiques pour la radiologie en environnement COVID-19, le groupe de travail COVID-19 de la Radiological Society of North America (RSNA) vient de publier deux nouveauw documents. L’un porte sur la préparation aux surtensions liées au COVID-19 tandis que l’autre cible la préparation des services de radiologie en post-COVID-19.

Prime COVID pour les soignants : des critères d'éligibilité incohérents
18/05/2020 : Comme il l’avait annoncé dernièrement, le Premier Ministre a décrété l’instauration d’une prime pour les soignants ayant œuvré dans la lutte contre le COVID-19. Si l’intention est louable, le périmètre d’éligibilité à cette prime semble trop étendu et quelque peu discriminant. Il ne reflète pas, en tout cas, le niveau de risque auquel ce sont exposés certains soignants, parmi lesquels beaucoup de manipulateurs radio.

La radiographie thoracique donne des signes prédictifs pour l'hospitalisation des malades COVID-19
15/05/2020 : La radiographie pulmonaire initiale lors du passage aux urgences d’un patient infecté par le COVID-19 peut donner des informations sur les suites prévisibles de son hospitalisation. C’est ce qu’affirment des chercheurs américains à partir des scores de gravité déduits de cette exploration.

Pourquoi les radiologues adoptent rapidement la reconnaissance vocale dans le Cloud de Nuance
14/05/2020 : Lancée en décembre dernier, Dragon Medical One, la solution de reconnaissance vocale de Nuance basée sur un Cloud, connaît un fort succès auprès des imageurs. Nuance a d’ailleurs créé pour eux, dans le contexte du COVID-19, des commandes spécifiques pour les TDM thoraciques. Un CHU est en train d’équiper ses radiologues, tandis que les partenaires de Nuance du domaine de la radiologie ont choisi eux aussi de proposer cette solution à leurs utilisateurs. Une adoption rapide par les radiologues qui tient à plusieurs facteurs. Explications avec Pierre Meyblum, Business Development Manager de la division Santé de Nuance Communications en France.


Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Les recommandations de la Société Française de Radiologie dans un contexte de COVID-19
13/03/2020 : La Société d’Imagerie Thoracique a publié un Point sur l’imagerie dans un contexte de COVID-19. Les types d’examens à réaliser, la conduite à tenir pour les professionnels et les images significatives sont ainsi détaillés.

Scanner thoracique du COVID-19 : différentier les images des autres pathologies virales
16/03/2020 : Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, des chercheurs chinois et américains ont distingué des différences entre les images du COVID-19 et les autres pneumonies virales au scanner.

Les apports de la radiographie thoracique dans la détection du COVID-19
30/03/2020 : Une étude publiée dans la Revue radiologie stipule que les images de détection de la pneumonie au COVID-19 obtenues par radiographie pulmonaire sont sensiblement équivalentes à celles du scanner. Cependant, des différences sont à signaler, notamment pour le suivi des lésions.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Une étude italienne confirme les caractéristiques du scanner thoracique du COVID-19
07/04/2020 : Les caractéristiques densitométriques thoraciques du COVID-19 ont été mises à l’épreuve dans une population de 158 patients infectés à Rome. Cette étude confirme les observations effectuées précédemment avec notamment une spécificité moindre  de la TDM par rapport à sa sensibilité.

Pourquoi les radiologues adoptent rapidement la reconnaissance vocale dans le Cloud de Nuance
14/05/2020 : Lancée en décembre dernier, Dragon Medical One, la solution de reconnaissance vocale de Nuance basée sur un Cloud, connaît un fort succès auprès des imageurs. Nuance a d’ailleurs créé pour eux, dans le contexte du COVID-19, des commandes spécifiques pour les TDM thoraciques. Un CHU est en train d’équiper ses radiologues, tandis que les partenaires de Nuance du domaine de la radiologie ont choisi eux aussi de proposer cette solution à leurs utilisateurs. Une adoption rapide par les radiologues qui tient à plusieurs facteurs. Explications avec Pierre Meyblum, Business Development Manager de la division Santé de Nuance Communications en France.

La technologie Synchrony®, conçue par Accuray pour le système Radixact®, désignée « meilleure solution globale parmi les dispositifs médicaux » aux Me...
19/05/2020 : L’organisme indépendant MedTech Breakthrough, récompensant au niveau mondial les entreprises et technologies pour leur excellence dans le domaine de la Santé et des technologies médicales, a sélectionné la technologie de suivi et de correction du mouvement en temps réel Synchrony®, conçue par Accuray pour le système Radixact®, comme gagnante du prix « meilleure solution globale parmi les dispositifs médicaux » lors de la quatrième édition annuelle du programme des MedTech Breakthrough Awards. « Nous sommes heureux de décerner le prix de la "meilleure solution globale parmi les dispositifs médicaux" à l’entreprise Accuray, pour sa technologie révolutionnaire qui vient renforcer et élargir l’éventail de solutions de lutte contre le cancer » a déclaré James Johnson, directeur général de MedTech Breakthrough.

Prime COVID pour les soignants : des critères d'éligibilité incohérents
18/05/2020 : Comme il l’avait annoncé dernièrement, le Premier Ministre a décrété l’instauration d’une prime pour les soignants ayant œuvré dans la lutte contre le COVID-19. Si l’intention est louable, le périmètre d’éligibilité à cette prime semble trop étendu et quelque peu discriminant. Il ne reflète pas, en tout cas, le niveau de risque auquel ce sont exposés certains soignants, parmi lesquels beaucoup de manipulateurs radio.

L'ISRRT publie un guide COVID-19 pour les MERM du monde entier
06/05/2020 : L’ISRRT, en collaboration avec l’EFRS, a publié un guide international de bonnes pratiques destiné aux manipulateurs radio en environnement COVID-19. Ce document couvre de nombreux domaines de compétences des manipulateurs.