Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Scanner > LES PROMESSES DE L'IMAGERIE SPECTRALE À COMPTAGE PHOTONIQUE

LES PROMESSES DE L'IMAGERIE SPECTRALE À COMPTAGE PHOTONIQUE

LUNDI 14 DéCEMBRE 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le Pr Philippe Douek présentera, lors du prochain Symposium Scanner Volumique, la technologie de l’imagerie spectrale à comptage photonique. Cette innovation, au stade de la recherche pré-clinique aujourd’hui, permettra, à terme, d’obtenir des images de scanner sélectives suivant les matériaux que l’on voudra mettre en évidence, avec une résolution spatiale et une irradiation améliorées.

Symposium_scanner

Le scanner nous surprend toujours un peu plus par les évolutions technologiques dont il fait régulièrement l'objet. Une innovation majeure dans ce domaine est en cours d'expérimentation au Cermep, le centre d'imagerie in vivo multimodale dédié à la recherche fondamentale et clinique, basé à Lyon Est, et sera présentée par le Pr Philippe Douek lors de son intervention au cours du 6ème Symposium Scanner Volumique qui se tiendra à Nancy les 25 et 26 janvier 2016.

Des photons classés par les détecteurs selon leur niveau d'énergie

Un scanner révolutionnaire y a été installé, afin de faire avancer les recherches sur l'imagerie spectrale à comptage photonique (ISCP). "Il s'agit d'un scanner, le seul de ce type en Europe, doté d'une technologie de détection très innovante, puisque les détecteurs sont capables de compter les photons X qui leur arrivent, tout en les classant selon leur niveau d'énergie, explique le Pr Philippe Douek, l'un des principaux initiateurs de ce projet. En pratique, ces détecteurs transforment les photons X directement en énergie électrique, elle-même proportionnelle à l'énergie des photons. C'est la différence majeure avec les scanners conventionnels."

Une résolution spatiale de 100 à 200µ

Depuis l'avènement des acquisitions en double énergie en effet, nous disposions de seulement deux spectres différents pour obtenir des images en coupe. Avec l'ISCP, il sera possible, à terme, d'obtenir des images dites "polychromatiques" distinctes, selon le niveau d'énergie des photons X utilisés. "Cette technologie permettra tout d'abord d'améliorer la résolution spaciale des images obtenues, avec une précision de l'ordre de 100 à 200 µ, poursuit le Pr Douek. Le bruit électronique sera également diminué, avec un gain de dose de radiation inférieur de 30% par rapport aux dernières technologies de tomodensitométrie. Enfin, on peut imaginer de créer une imagerie spécifique à des molécules que l'on voudra mettre en évidence."

Obtenir une imagerie spécifique pour différents matériaux

L'étét de l'art permet aujourd'hui de réaliser de l'imagerie de l'iode ou de l'eau pour mettre en évidence notamment des pathologies vasculaires au scanner. L'ISCP permettra quant à elle de faire de l'imagerie dite de "K-Hedge". "Le but est d'obtenir des reconstructions plus complexes, basées non plus sur deux, mais sur plusieurs autres matériaux, remarque le Pr Douek. On sait par exemple que le gadolinium a une atténuation très importante autour de 50keV, l'iode autour de 30 keV, l'or autour de 60kev. Ces données permettront de faire une imagerie spécifique de chacun de ces matériaux, ouvrant la voie à une imagerie moléculaire froide, avec des images en couleurs pour identifier les différents matériaux. Et cela peut aboutir à une alternative au PET-scan."

Des applications en oncologie, vasculaire ou ostéo-articulaire

Les applications de l'ISCP espérées aujourd'hui sont donc assez larges. "On peut imaginer détecter plus précisément, avec cette technologie, les pathologies de l'athérosclérose et de la plaque vasculaire instable ou certaines affections ostéo-articulaires, conclut-il. En oncologie, on peut imaginer combiner un produit de contraste avec un marqueur de carcinome hépatique afin de diagnostiquer et réaliser un suivi thérapeutique de ce type de cancer." Ce sont d'ailleurs les axes de recherche qui sont mis en oeuvre actuellement sur les petits animaux au Cermep. Le prototype Philips, installé en mai 2015 pour un coût de 1,7M€, ressemble à un scanner normal avec un gantry classique, mais qui permet un champ d'acquisition encore étroit. Le projet de recherche est soutenu notamment par France Life Imaging (FLI), l'Université de Lyon 1, l'Institut polytechnique de Turin, l'University College of London, Bracco et Philips Healthcare.

Un nouveau projet européen, de recherche clinique celui-là, est prévu pour 2018, avec une dotation de 6,7M€, et verra l'installation d'un nouveau prototype Philips permettant des champs d'acquisition plus larges. Il sera concurrencé par une initiative américaine de même type, qui prend place au sein de la Mayo Clinic de Rochester (Minnesota) et mis en oeuvre sur du matériel Siemens. En attendant, je vous invite à vous rendre à Nancy les 25 et 26 janvier 2016 où le Pr Philippe Douek présentera les premières images issues de l'ISCP.

 

Bruno Benque


Les rayons X révèlent la grossesse d'une momie ancienne
04/05/2021 : La radiographie et le scanner pratiqués sur une ancienne momie égyptienne a révélé que cette dernière était enceinte au moment où elle a été embaumée. Il s’agit de la première découverte de ce type.

Un suivi tomodensitométrique de 25 ans confirme le faible risque de bronchectasie chez le jeune patient en bonne forme
03/05/2021 : La forme physique est susceptible de réduire le risque de bronchectasie chez les jeunes adultes. Une étude publiée dans la Revue Radiology le montre, par un suivi tomodensitométrique de 25 ans sur une cohorte de patients ayant participé à une étude lancée en 1984. Ces données confirment l’importance de la forme physique pour préserver la santé pulmonaire des populations sédentaires.

Qualifier les calcifications artérielles lors du scanner de dépistage du cancer pulmonaire
26/04/2021 : Selon une étude publiée dans Radiology : Cardiothoracic Imaging, un algorithme de deep learning prédit avec précision le risque de décès par maladie cardiovasculaire en utilisant des informations provenant de tomodensitométries low dose effectuées pour le dépistage du cancer du poumon.

Le scanner 4D pour évaluer les flux du système hépatique
09/04/2021 : L’exploration dynamique pré-opératoire du système vasculaire hépatique pour les patients atteints d’hypertension portale pourrait être réalisée par TDM 4D. C’est le résultat d’une étude japonaise publiée dans la Revue European Radiology qui propose de visualiser les flux intra-hépatiques ainsi que la direction du flux dans le système porte.

Évaluer l'état général d'un patient à partir de son scanner thoracique
06/04/2021 : Selon une étude publiée dans la Revue Radiology, les informations sur la composition corporelle dérivées des tomodensitométries thoraciques de routine peuvent fournir des informations importantes sur la santé globale des personnes atteintes de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO), notamment sur leur risque de mortalité toutes causes confondues.

Le scanner double énergie comme nouveau standard pour la mesure de qualité musculaire ?
29/03/2021 : La graisse musculaire squelettique identifiée au scanner ou à l’IRM est un indicateur de sarcopénie. Une étude allemande publiée dans European Radiology teste le scanner double énergie, en comparaison avec la relaxométrie IRM, pour évaluer la quantité de graisse musculaire. Cette technologie s’avère pertinente dans ce cadre et pourrait être nouveau standard pour la mesure de la qualité musculaire.

COVID-19 : l'angioscanner double énergie pour mieux évaluer les défauts de perfusion
12/03/2021 : Une étude française se basant sur l’angioscanner pulmonaire double énergie permet de mieux étudier les défauts de perfusion provoqués par le COVID-19. La double énergie permet ainsi d’obtenir des cartographies d’iode pour une meilleur évaluation de la perfusion pulmonaire.

L'Europe de la radiologie se mobilise pour le dépistage du cancer du poumon par scanner low-dose
10/03/2021 : Comment les pays européens abordent-ils le dépistage du cancer du poumon par scanner low-dose ? La réponse se trouve dans un webinaire de l’ECR 2021 au cours duquel, après une présentation du Lung Cancer Screening Certification Project par le Pr Annemiek Snoeckx, plusieurs radiologues ont fait un point sur le développement de cette pratique dans leur pays. Nous nous sommes attardés sur la présentation du Pr Marie-Pierre Revel pour la France.

Node-RADS, le nouveau système TDM-IRM pour identifier le stade d'envahissement ganglionnaire
25/02/2021 : Lorsque l’on doit évaluer le stade d’envahissement d’un ganglion secondaire à une tumeur, on a du mal à utiliser des critères pertinents, faute de consensus. Des chercheurs proposent, dans une étude parue dans European Radiology, le système Node-RADS qui utilise l’imagerie Scanner et IRM.

Un algorithme de deep learning pour identifier les lésions précancéreuses par coloscopie virtuelle
23/02/2021 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, un algorithme de deep learning permet de différencier avec précision les polypes colorectaux bénins et prémalins sur les coloscopies virtuelles par scanner. Il pourrait, à terme, améliorer la pertinence du dépistage du cancer colorectal en complément de la lecture radiologique.


Traitement du glioblastome : les ultrasons en soutien de l'immunothérapie bientôt en phase clinique
10/06/2021 : Une nouvelle étude pré-clinique valide les procédures d’accompagnement de l’immunothérapie par les ultrasons pour le traitement du glioblastome. L’ouverture temporaire de la barrière hémato-encéphalique qu’elles engendrent permet d’envisager des essais cliniques prochains.

Les forums de l'imagerie, votre nouveau rendez-vous mensuel online
09/06/2021 : Thema Radiologie inaugure, le 16 juin 2021 à 18h, les Forums de l’imagerie, le webinaire que nous vous proposons une fois par mois. Pour le premier numéro, qui n'avait pas pu se concrétiser en mai pour des raisons techniques, le Dr Jean-Philippe Masson, Président de la FNMR, et Frédéric Bizard, Professeur d’économie spécialisé dans la Santé et le social, nous feront le plaisir de converser avec nous sur l’épineux problème de la valorisation des actes d’imagerie et de ses répercussions médico-économiques sur la spécialité.

Le Groupe Vidi élit un nouveau Directeur Général
09/06/2021 : Le Groupe Vidi a élu, le 29 mai 2021 lors de son Asemblée générale, le Dr David Facon au poste de Directeur Général.

À qui l'expérience patient en imagerie s'adresse-t-elle ?
08/06/2021 : L'Institut français de l'expérience patient vient de publier un document sensé améliorer le vécu des patients lors de leurs passages en service d'imagerie médicale. Ce rapport reprend l'essentiel des critères de qualité des d'un bon service d'imagerie et ajoute des commentaires dérisoires sur leur amélioration. ON se demande quelle est l'utilité d'un tel document, sinon pour les patients eux-mêmes...

La position FEVER pour mieux évaluer à l'IRM certaines pathologies articulaires du coude
07/06/2021 : Selon une étude publiée dans l'American Journal of Roentgenology (AJR), la position (FEVER) du coude peut améliorer l'exploration par IRM du ligament collatéral ulnaire (UCL) chez les patients infligeant un stress répété à leur coude, notamment chez les lanceurs de la Major League Baseball (MLB).

Un nouvel échographe portable avec IA embarquée
07/06/2021 : En mettant sur le marché l’échographe portable Ondina, la société française Sonoscanner propose une modalité innovante aux radiologues recherchant ergonomie et haute qualité d’image. Il permet également une aide à la décision avec de l’intelligence artificielle embarquée.

Long COVID : de nouvelles techniques d'IRM pulmonaire pour un suivi fonctionnel
04/06/2021 : Dans un article qu’il a rédigé dans la Revue Radiology, le Dr Olaf Dietrich explique les principes de l’IRM pulmonaire utilisant le Xenon hyperpolarisé. Cette technique semble très prometteuse pour le suivi des patients présentant les symptômes de Long COVID.

Des applicatifs d'IA pour optimiser la prise en charge des patients
02/06/2021 : Différents applicatifs d’intelligence artificielle sont proposés par Incepto aux radiologues du réseau France Imageries Territoires. Ces derniers pourront ainsi fluidifier la prise en charge des patients et assurer une gradation de leur offre.

Un projet européen aboutit à un dispositif clinique pour le dépistage du cancer de la thyroïde
02/06/2021 : Un projet pluridisciplinaire européen a mis au point un dispositif capable de déterminer la malignité d’un nodule thyroïdien de manière non invasive. Cette plateforme, qui combine l’échographie, la lumière proche infrarouge et la spectroscopie donne d’excellents résultats cliniques.

Un nouveau modèle d'IA pour renforcer l'anonymisation des données de Santé
01/06/2021 : Les algorithmes d'IA apportent chaque jour la preuve de leur efficacité diagnostique mais, pour entraîner ces algorithmes, il faut accéder des données médicales protégées. Une équipe de chercheurs de la Technical University of Munich a développé une technologie qui garantit la protection des données personnelles des patients lors de la formation d’algorithmes. Il est maintenant utilisé pour la première fois dans un algorithme qui identifie la pneumonie sur les images radiographiques pédiatriques.


Long COVID : de nouvelles techniques d'IRM pulmonaire pour un suivi fonctionnel
04/06/2021 : Dans un article qu’il a rédigé dans la Revue Radiology, le Dr Olaf Dietrich explique les principes de l’IRM pulmonaire utilisant le Xenon hyperpolarisé. Cette technique semble très prometteuse pour le suivi des patients présentant les symptômes de Long COVID.

La position FEVER pour mieux évaluer à l'IRM certaines pathologies articulaires du coude
07/06/2021 : Selon une étude publiée dans l'American Journal of Roentgenology (AJR), la position (FEVER) du coude peut améliorer l'exploration par IRM du ligament collatéral ulnaire (UCL) chez les patients infligeant un stress répété à leur coude, notamment chez les lanceurs de la Major League Baseball (MLB).

Les nouvelles procédures radioguidées, point central de vigilance de l'ASN dans les prochains mois
01/06/2021 : Dans son Rapport d’activité 2020, l’ASN remarque une stabilité de la radioprotection dans le domaine médical. Mais de nouvelles activités et de nouveaux acteurs sont à surveiller, les pratiques interventionnelles radioguidées restant un point central de vigilance dans le cadre de la gestion du risque ionisant.

Identification binaire d'images d'IRM cérébrales normales ou anormales par l'IA
30/04/2021 : Selon une étude publiée dans Radiology : Artificial Intelligence, un algorithme de deep learning est entraîné automatiquement à identifier de façon binaire les images normales et anormales à l’IRM cérébrale. Ce système, qui pourrait être enrichi, fait l’objet d’une évaluation d’utilité clinique et de plus-value pour les radiologues.

Des applicatifs d'IA pour optimiser la prise en charge des patients
02/06/2021 : Différents applicatifs d’intelligence artificielle sont proposés par Incepto aux radiologues du réseau France Imageries Territoires. Ces derniers pourront ainsi fluidifier la prise en charge des patients et assurer une gradation de leur offre.

Un nouveau modèle d'IA pour renforcer l'anonymisation des données de Santé
01/06/2021 : Les algorithmes d'IA apportent chaque jour la preuve de leur efficacité diagnostique mais, pour entraîner ces algorithmes, il faut accéder des données médicales protégées. Une équipe de chercheurs de la Technical University of Munich a développé une technologie qui garantit la protection des données personnelles des patients lors de la formation d’algorithmes. Il est maintenant utilisé pour la première fois dans un algorithme qui identifie la pneumonie sur les images radiographiques pédiatriques.

À qui l'expérience patient en imagerie s'adresse-t-elle ?
08/06/2021 : L'Institut français de l'expérience patient vient de publier un document sensé améliorer le vécu des patients lors de leurs passages en service d'imagerie médicale. Ce rapport reprend l'essentiel des critères de qualité des d'un bon service d'imagerie et ajoute des commentaires dérisoires sur leur amélioration. ON se demande quelle est l'utilité d'un tel document, sinon pour les patients eux-mêmes...

Un nouvel échographe portable avec IA embarquée
07/06/2021 : En mettant sur le marché l’échographe portable Ondina, la société française Sonoscanner propose une modalité innovante aux radiologues recherchant ergonomie et haute qualité d’image. Il permet également une aide à la décision avec de l’intelligence artificielle embarquée.

Les JFR 2021 auront bien lieu en présentiel
27/05/2021 : Les Journées Francophones de Radiologie (JFR) 2021 se tiendront bien en présentiel. La SFR l’a annoncé le 20 mai 2021, s’engageant à accueillir les congressistes dans le respect des mesures de sécurité sanitaire. La plateforme jfr.plus relaiera l'événement en ligne.

Traitement du glioblastome : les ultrasons en soutien de l'immunothérapie bientôt en phase clinique
10/06/2021 : Une nouvelle étude pré-clinique valide les procédures d’accompagnement de l’immunothérapie par les ultrasons pour le traitement du glioblastome. L’ouverture temporaire de la barrière hémato-encéphalique qu’elles engendrent permet d’envisager des essais cliniques prochains.