Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Congrès et événements > ALARA C'EST BIEN, AHARA C'EST MIEUX !

ALARA C'EST BIEN, AHARA C'EST MIEUX !

LUNDI 07 DéCEMBRE 2015 Soyez le premier à réagir1 réactions

Le Pr Denis Régent animera, lors du Symposium Scanner Volumique de janvier prochain, une session où il sera question du principe AHARA. Il argumentera un thème qui prend de l'ampleur au sein de la communauté radiologique, soucieuse de voir des images dégradées, pour répondre aux règles la diminution de la dose patient.

Symposium_Scanner_Volumique

Le principe ALARA (As Low As Reasonably Achievable) est le standard communément utilisé pour d'écrire les dispositions relatives à la gestion de la radioprotection, en particulier dans le domaine médical.

L'avènement du principe AHARA
Ce principe est tout à fait approprié lorsqu'on prend en compte la gestion des risques pour les travailleurs. Mais il est aujourd'hui discuté sur le volet de la radioprotection des patients. Le Pr Denis Régent, ancien Chef du Service de Radiologie de Nancy Brabois, est un fervent promoteur du principe AHARA, ou "High" remplace "Low" dans l'acronyme de départ. "Nous avons tant baissé les doses ces dernières années, que nous en avons oublié la qualité de l'image, s'insurge-t-il. Le problème aujourd’hui n'est pas de baisser la dose au maximum, mais d'obtenir un rapport bénéfice/risque optimal." C'est ce rapport qui devient donc AHARA (As High As Reasonably Achievable).

Définir les bases d'une radiologie personnalisée
Le Pr Régent animera une session sur ce thème lors du Symposium Scanner Volumique de janvier prochain à Nancy. Il reviendra à cette occasion sur la nécessité de prendre le problème sous l'angle du risque encouru par le patient pour des pratiques radiologiques produisant des images de qualité. "Ces dernières années, on nous oblige à faire un haro sur l'irradiation, à coup de chiffres et d'idées reçues souvent fausses car trouvant leur origine dans des extrapolations des catastrophes nucléaires comme Hiroshima, poursuit-il. Il faut arrêter de généraliser et se concentrer sur nos pratiques. A l'heure où l'on parle de médecine personnalisée, nous devons prendre en compte une radiologie elle aussi personnalisée, avec un panel d'activités très varié et où chaque patient est différent."

Actualiser les normes existantes sans tout déréguler
L'exemple du scanner low dose est ici très parlant. "Il est tout à fait approprié dans des campagnes de dépistage et rendra des services significatifs, à terme, reconnaît-il. Mais c'est différent lorsqu'on reçoit un patient en détresse respiratoire. Le scanner low dose doit être proscrit dans ce cas là, sinon on diminue les chances du patient en produisant une image dégradée." Le Pr Régent souhaite dès lors qu'une évaluation exacte des risques soit faite dans chaque discipline radiologique et pour des groupes de patients afin de personnaliser leurs expositions. "Il ne s'agit pas de tout déréguler, poursuit-il, mais plutôt d'actualiser les normes existantes."

Un bruit de fond toujours présent
Cette idée est partagée aujourd'hui par un grand nombre de professionnels et des publications sur cette thématique ont d'ores et déjà vu le jour. "Les scanners modernes embarquent aujourd'hui des détecteurs très sensibles, ce qui a fait chuter considérablement les doses reçues. Mais il arrive un moment où on perd de la résolution de contraste car ils enregistrent également le bruit de fond qui est, lui, toujours présent. C'est un phénomène physique duquel il est difficile de se soustraire."

Voilà donc un sujet qui, dans un environnement où le principe de précaution est très développé, est susceptible d'animer les discussions et d'alimenter une polémique. Rendez-vous donc à Nancy au mois de janvier pour une argumentation plus détaillée du principe AHARA.

Bruno Benque


toshiba

1 réaction(s) à l'article ALARA C'EST BIEN, AHARA C'EST MIEUX !

#2

Je partage en partie cette analyse mais il me semble opportun de préciser que le radiologue réalisant les actes dispose, du choix des modalités diagnostiques (en fonction de la recherche à effectuer et de la clinique renseignée sur la demande d\'examen formulée par le médecin prescripteur), ainsi que de la procédure la plus adaptée fonction de la qualité des images qu\'il souhaite obtenir (procédure d\'optimisation qu\'il valide en associant ses prérogatives à celles formulée par la physique médicale). L\'esprit ALARA n\'est donc pas une contrainte mais un outil dont il faut exploiter les limites \"Aussi Honnêtement qu\'Humainement Possible\".


Message posté par Philippe (Déconnecté) le lundi 16 octobre 2017 à 13:00:32 en réponse au message n°#1 REPONDRE

Le F.IR.E 2021 se tiendra bientôt sous forme de wébinaire
02/03/2021 : Le congrès FIRE 2021 prendra cette année une forme digitale. Le 9 avril, tout ce qui se fait en termes d’innovation en imagerie interventionnelle sera traité à cette occasion.

Le Quotidien du Médecin fête ses cinquante ans
23/02/2021 : Pour ses cinquante ans, le Quotidien du Médecin évolue vers une forme plus moderne. Un numéro spécial a, en outre, été publié le 19 févier 2021 pour fêter l’événement.

Le bien-être et la résilience des professionnels de la radiologie en vedette à l'ECR Live 2021
15/02/2021 : L’ECR sera le théâtre, cette année, d’une session dédiée au bien-être, à la pleine conscience et à la résilience des professionnels de Santé. Après l’année difficile que nous avons traversée, cela ne peut pas faire de mal à la communauté radiologique européenne.

La Revue Radiology cherche son prochain Rédacteur en chef
10/02/2021 : Alors qu’elle a fait l’objet de nombreuses évolutions sous la férule du Pr David Bluemke, la Revue Radiology va devoir remplacer ce dernier qui quittera bientôt ses fonctions de rédacteur en chef. Toutes les manifestations d’intérêt sont encouragées pour un poste aux missions bien spécifiques.

Les nouveaux territoires de la radiologie débattus par ceux qui la font évoluer
06/01/2021 : C’est à une session très didactique que nous a convié Ortus avec sa web émission « Nouveau territoires de la radiologie ». La recherche, les parcours de soins, la place de l’imagerie dans celui-ci, l’imagerie hybride ou l’intelligence artificielle ont été notamment évoqués.

Un RSNA virtuel qui a tenu ses promesses
16/12/2020 : Le congrès virtuel de la RSNA 2020 a enregistré des records d’inscriptions. C’était en effet une bonne occasion d’y assister pour celles et ceux qui ne peuvent habituellement pas s’y rendre. Son contenu scientifique a sans surprise été très apprécié. Le thème de l’édition 2021 : Redéfinir la radiologie.

Premium Education Package : les services formation de l'ESR à prix réduit
10/12/2020 : L’European Society of Radiology met à disposition de la communauté radiologique l’ensemble de ses services de formation dans son Premium Education Package. Le prix de ce service est très intéressant pour l’année 2021.

Les nouveautés et solutions avancées Canon présentées au RSNA virtuel 2020
09/12/2020 : À l’occasion du congrès virtuel de la RSNA 2020, Canon Medical a, comme à son habitude mais à travers une plateforme digitale, présenté ses nouveautés technologiques et les solutions avancées d’imagerie médicale qu’elle propose à la communauté radiologique, notamment en scanner, IRM, échographie, interventionnel et intelligence artificielle.

Les Jeudis de l'AFPPE, des webinaires pour garder le contact avec la communauté des manipulateurs
25/11/2020 : Afin de remplacer les journées de formations prévues en présentiel et de rester en contact avec la communauté des manipulateurs d’électroradiologie, l’AFPPE lance des webinaires qui leur sont dédiés, les Jeudis de l’AFPPE. Premier numéro le 10 décembre 2020.

Audiences records pour l'IDoR 2020
16/11/2020 : L’IDoR 2020 a connu un engouement sans précédent cette année. Le rôle majeur tenu par l’imagerie médicale dans le diagnostic et le traitement de la maladie à COVID-19 y a contribué grandement et les retours d’expérience feront l’objet d’un livre électronique.


Les nouvelles techniques de ponction radiale distale en vidéo
03/03/2021 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, voici un webinar organisé par Incathlab consacré aux nouvelles techniques de ponction radiale distale et des matériels innovants adaptés à cette technique.

Dépistage du cancer du sein : la fréquence des mammographies en question
02/03/2021 : La participation régulière à un dépistage du cancer du sein par mammographie réduit considérablement la mortalité, selon une vaste étude portant sur plus d'un demi-million de femmes, publiée dans la revue Radiology. Le manquement à un dépistage mammographique programmé avant un diagnostic de cancer du sein entrainerait un risque significativement plus élevé de mourir de ce cancer.

Le F.IR.E 2021 se tiendra bientôt sous forme de wébinaire
02/03/2021 : Le congrès FIRE 2021 prendra cette année une forme digitale. Le 9 avril, tout ce qui se fait en termes d’innovation en imagerie interventionnelle sera traité à cette occasion.

Une offre graduée pour le suivi des injecteurs des centres d'imagerie médicale
02/03/2021 : En proposant OptiProtect™ 3S, Guerbet met à disposition des centres d’imagerie médicale une offre graduée pour le suivi de leurs injecteurs. Des options à la carte sont également disponibles.

Une iconographie exhaustive des complications dues à une voie veineuse centrale
01/03/2021 : Les complications engendrées par la présence d’un système de voie veineuses centrale implantable sont nombreuses et décelables en imagerie. Un article publié dans la Revue European Radiology fait une revue iconographique exhaustive de ces complications, tant précoces que tardives.

Aide à la décision en mammographie : le Resah choisit Arterys et iCAD
26/02/2021 : Arterys et iCAD viennent d’annoncer le référencement d’une offre commerciale commune auprès du Resah. Un plus pour l’aide à la décision en mammographie.

Fuite de données de Santé : Dedalus France réagit par communiqué
25/02/2021 : Alors qu’une fuite importante de données de Santé vient d’être divulguée, impliquant l’éditeur Dedalus France, ce dernier annonce par communiqué être pleinement mobilisé pour gérer au mieux de problème.

Node-RADS, le nouveau système TDM-IRM pour identifier le stade d'envahissement ganglionnaire
25/02/2021 : Lorsque l’on doit évaluer le stade d’envahissement d’un ganglion secondaire à une tumeur, on a du mal à utiliser des critères pertinents, faute de consensus. Des chercheurs proposent, dans une étude parue dans European Radiology, le système Node-RADS qui utilise l’imagerie Scanner et IRM.

Procédures trans-artérielles : les bonnes pratiques de ponction pour une fermeture facile en vidéo
24/02/2021 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, voici un webinar organisé par Incathlab consacré aux bonnes pratiques de ponction radiale et fémorale lors des procédures interventionnelles artérielles.

Un algorithme de deep learning pour identifier les lésions précancéreuses par coloscopie virtuelle
23/02/2021 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, un algorithme de deep learning permet de différencier avec précision les polypes colorectaux bénins et prémalins sur les coloscopies virtuelles par scanner. Il pourrait, à terme, améliorer la pertinence du dépistage du cancer colorectal en complément de la lecture radiologique.


Fuite de données de Santé : Dedalus France réagit par communiqué
25/02/2021 : Alors qu’une fuite importante de données de Santé vient d’être divulguée, impliquant l’éditeur Dedalus France, ce dernier annonce par communiqué être pleinement mobilisé pour gérer au mieux de problème.

Dépistage du cancer du sein : la fréquence des mammographies en question
02/03/2021 : La participation régulière à un dépistage du cancer du sein par mammographie réduit considérablement la mortalité, selon une vaste étude portant sur plus d'un demi-million de femmes, publiée dans la revue Radiology. Le manquement à un dépistage mammographique programmé avant un diagnostic de cancer du sein entrainerait un risque significativement plus élevé de mourir de ce cancer.

COMMENT PRÉVENIR LA RÉCIDIVE D'ANÉVRISME INTRA-CÉRÉBRAL ?
10/06/2015 : Des protocoles de suivi à 10 ans par angio-IRM pourraient s'avérer nécessaire afin de prévenir les récidives d'anévrisme intracrânien. C'est ce qui ressort d'une étude publiée dans Radiology.

Node-RADS, le nouveau système TDM-IRM pour identifier le stade d'envahissement ganglionnaire
25/02/2021 : Lorsque l’on doit évaluer le stade d’envahissement d’un ganglion secondaire à une tumeur, on a du mal à utiliser des critères pertinents, faute de consensus. Des chercheurs proposent, dans une étude parue dans European Radiology, le système Node-RADS qui utilise l’imagerie Scanner et IRM.

Optimiser la cotation des actes grâce à un nouveau site web gratuit
03/09/2019 : Le catalogue CCAM est souvent mal employé par les radiologues, ce qui peut engendrer des erreurs de cotations. C'est pout leur venir en aide que le site web gratuit ccam-radiologie.fr a été conçu, afin d'optimiser la facturation de l'activité radiologique.

Aide à la décision en mammographie : le Resah choisit Arterys et iCAD
26/02/2021 : Arterys et iCAD viennent d’annoncer le référencement d’une offre commerciale commune auprès du Resah. Un plus pour l’aide à la décision en mammographie.

Forme sévère de COVID-19 : des atteintes oculaires identifiées à l'IRM
19/02/2021 : Des chercheurs utilisant l'IRM ont découvert des anomalies significatives dans les yeux de certaines personnes atteintes de COVID-19 sévère, selon une étude publiée dans la revue Radiology. Les résultats de cette étude lancée par la SFNR suggèrent la nécessité d'un dépistage oculaire chez ces patients afin de fournir un traitement et une gestion appropriés des manifestations ophtalmologiques potentiellement graves du COVID-19.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Récidive du cancer de la prostate: des résultats significatifs pour la SBRT
09/01/2020 : Une nouvelle étude conforte la stratégie thérapeutique utilisant le CyberKnife® pour traiter par SBRT les récidives de cancer de la prostate. Les résultats sont très encourageants par rapport aux autres traitements.

Les durées de conservations des données mises à jour par la CNIL
26/08/2020 : La CNIL a récemment mis à jour son document relatif aux obligations de conservation des données de Santé. Cela concerne, pour l’imagerie médicale, les établissements de Santé, les cabinets de radiologie et les centres pratiquant le dépistage du cancer.