Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Congrès et événements > ALARA C'EST BIEN, AHARA C'EST MIEUX !

ALARA C'EST BIEN, AHARA C'EST MIEUX !

LUNDI 07 DéCEMBRE 2015 Soyez le premier à réagir1 réactions

Le Pr Denis Régent animera, lors du Symposium Scanner Volumique de janvier prochain, une session où il sera question du principe AHARA. Il argumentera un thème qui prend de l'ampleur au sein de la communauté radiologique, soucieuse de voir des images dégradées, pour répondre aux règles la diminution de la dose patient.

Symposium_Scanner_Volumique

Le principe ALARA (As Low As Reasonably Achievable) est le standard communément utilisé pour d'écrire les dispositions relatives à la gestion de la radioprotection, en particulier dans le domaine médical.

L'avènement du principe AHARA
Ce principe est tout à fait approprié lorsqu'on prend en compte la gestion des risques pour les travailleurs. Mais il est aujourd'hui discuté sur le volet de la radioprotection des patients. Le Pr Denis Régent, ancien Chef du Service de Radiologie de Nancy Brabois, est un fervent promoteur du principe AHARA, ou "High" remplace "Low" dans l'acronyme de départ. "Nous avons tant baissé les doses ces dernières années, que nous en avons oublié la qualité de l'image, s'insurge-t-il. Le problème aujourd’hui n'est pas de baisser la dose au maximum, mais d'obtenir un rapport bénéfice/risque optimal." C'est ce rapport qui devient donc AHARA (As High As Reasonably Achievable).

Définir les bases d'une radiologie personnalisée
Le Pr Régent animera une session sur ce thème lors du Symposium Scanner Volumique de janvier prochain à Nancy. Il reviendra à cette occasion sur la nécessité de prendre le problème sous l'angle du risque encouru par le patient pour des pratiques radiologiques produisant des images de qualité. "Ces dernières années, on nous oblige à faire un haro sur l'irradiation, à coup de chiffres et d'idées reçues souvent fausses car trouvant leur origine dans des extrapolations des catastrophes nucléaires comme Hiroshima, poursuit-il. Il faut arrêter de généraliser et se concentrer sur nos pratiques. A l'heure où l'on parle de médecine personnalisée, nous devons prendre en compte une radiologie elle aussi personnalisée, avec un panel d'activités très varié et où chaque patient est différent."

Actualiser les normes existantes sans tout déréguler
L'exemple du scanner low dose est ici très parlant. "Il est tout à fait approprié dans des campagnes de dépistage et rendra des services significatifs, à terme, reconnaît-il. Mais c'est différent lorsqu'on reçoit un patient en détresse respiratoire. Le scanner low dose doit être proscrit dans ce cas là, sinon on diminue les chances du patient en produisant une image dégradée." Le Pr Régent souhaite dès lors qu'une évaluation exacte des risques soit faite dans chaque discipline radiologique et pour des groupes de patients afin de personnaliser leurs expositions. "Il ne s'agit pas de tout déréguler, poursuit-il, mais plutôt d'actualiser les normes existantes."

Un bruit de fond toujours présent
Cette idée est partagée aujourd'hui par un grand nombre de professionnels et des publications sur cette thématique ont d'ores et déjà vu le jour. "Les scanners modernes embarquent aujourd'hui des détecteurs très sensibles, ce qui a fait chuter considérablement les doses reçues. Mais il arrive un moment où on perd de la résolution de contraste car ils enregistrent également le bruit de fond qui est, lui, toujours présent. C'est un phénomène physique duquel il est difficile de se soustraire."

Voilà donc un sujet qui, dans un environnement où le principe de précaution est très développé, est susceptible d'animer les discussions et d'alimenter une polémique. Rendez-vous donc à Nancy au mois de janvier pour une argumentation plus détaillée du principe AHARA.

Bruno Benque


toshiba

1 réaction(s) à l'article ALARA C'EST BIEN, AHARA C'EST MIEUX !

#2

Je partage en partie cette analyse mais il me semble opportun de préciser que le radiologue réalisant les actes dispose, du choix des modalités diagnostiques (en fonction de la recherche à effectuer et de la clinique renseignée sur la demande d\'examen formulée par le médecin prescripteur), ainsi que de la procédure la plus adaptée fonction de la qualité des images qu\'il souhaite obtenir (procédure d\'optimisation qu\'il valide en associant ses prérogatives à celles formulée par la physique médicale). L\'esprit ALARA n\'est donc pas une contrainte mais un outil dont il faut exploiter les limites \"Aussi Honnêtement qu\'Humainement Possible\".


Message posté par Philippe (Déconnecté) le lundi 16 octobre 2017 à 13:00:32 en réponse au message n°#1 REPONDRE

Les JFR de printemps, c'est maintenant !
03/06/2020 : Le programme des JFR de printemps est annoncé. Cette session virtuelle proposera, les 4 et 5 juin 2020, des ateliers et des tables rondes sur des sujets d’actualité.

Le congrès RSNA 2020 se transforme en une web conférence intégrale
27/05/2020 : Le congrès RNA 2020 n’aura pas lieu, du moins sous sa forme habituelle. La Société savante vient d’annoncer en effet que l’édition 2020 sera entièrement proposée en ligne, du 31 novembre au 5 décembre 2020.

Web conférence ECR 2020 : le programme scientifique est paru !
19/05/2020 : Le programme complet de l’ECR 2020, qui se tiendra sous la forme d’une web conférence, vient d’être publié. Vous pouvez télécharger le Book of Abstract ci-dessous pour vous en faire une idée.

La RSNA optimiste pour la tenue de son congrès 2020
08/05/2020 : Le congrès RSNA 2020 devrait, espère le board de la société savante, se tenir normalement fin novembre. Ce sont plus de 11 000 abstracts scientifiques qui ont d’ores et déjà été reçus pour constituer le programme de ce qui reste le plus grand rassemblement scientifique dédié à l’imagerie médicale.  

Une vision sombre des grands congrès scientifiques de l'après COVID
21/04/2020 : Alors que les contraintes sociales liées au déconfinement sont en train d’être étudiées, l’avenir des grands congrès scientifiques comme le RNA, l’ECR ou les JFR semble compromis, du moins sous la forme qu’on leur connaît. C’est en substance ce qu’annonce le Pr Ronald G.Evens dans un éditorial paru dans la Revue Radiology.

JFR 2020 : un rendez-vous très particulier à ne pas manquer !
20/04/2020 : Alors que la phase de confinement va certainement prendre fin dans les prochains jours, la SFR souhaite rassurer la communauté radiologique francophone quant à la tenue des JFR 2020. Le PR Luciani, Président de cette édition du congrès, prend la parole dans une vidéo.

L'ECR 2020 ne sera finalement qu'une webconférence
10/04/2020 : L’European Congress of Radiology (ECR) 2020 ne sera finalement qu’une webconférence diffusée en juillet 2020. Les responsables de l’ESR en ont décidé ainsi pour préserver la sécurité de tous.

Édito - Les MERM, des soignants en première ligne pour le diagnostic du COVID-19
01/04/2020 : Alors que leurs collègues français ne sont pas forcément reconnus par les populations, les manipulateurs d’électroradiologie médicale de l'AP-HM ont publié une vidéo de haute facture pour partager leur quotidien en pleine pandémie de COVID-19. Un grand merci à eux pour leur implication et leur courage.

Webinar - Prise en charge radiologique des patients atteints de COVID-19 à Parme
31/03/2020 : L’ESR a organisé un webinar dédié à la prise en charge radiologique des patients admis pour un COVID déclaré dans la région de Parme. Le Pr Sverzellati explique notamment la stratégie mise en place pour gérer les workflows d’examens.

Les Journées scientifiques de l'AFPPE sont reportées !
10/03/2020 : Comme nombre de congrès et rassemblements devant regrouper un nombre important de personnes, les Journées scientifiques de l’AFPPE sont reportées. Elles se tiendrint en novembre 2020.


Les experts en imagerie urologique émettent des recommandations sur la qualité de l'IRM multiparamétrique de la prostate
04/06/2020 : Suite à leur travail sur la qualité des examens d’IRM multiparamétrique prostatique, des experts européens de la spécialité sont arrivés au consensus que les radiologues doivent être formés spécifiquement à la qualité de l’acquisition et du compte rendu. Cette étude a été publiée dans la Revue European Radiology.

Les JFR de printemps, c'est maintenant !
03/06/2020 : Le programme des JFR de printemps est annoncé. Cette session virtuelle proposera, les 4 et 5 juin 2020, des ateliers et des tables rondes sur des sujets d’actualité.

Un cas d'AVC pédiatrique imputable au COVID-19
03/06/2020 : La Revue Radiology rapporte le cas d’un enfant présentant une artériopathie focale cérébrale identifiée en IRM. La découverte d’une infection au COVID-19 a amené les chercheurs à imputer cet AVC au virus.

Un spectre de signes radiologiques multimodal pour le COVID-19
02/06/2020 : L’IRM, le TEPScan et l’échographie peuvent, chacun dans son domaine, apporter des informations pertinentes dans le diagnostic ou le suivi des pathologies dues au COVID-19. C’est ce qui ressort d’une étude publiée dans la Revue Radiology : Cardiothoracic imaging qui tente d’établir un spectre de signes radiologiques multimodal.

Le congrès RSNA 2020 se transforme en une web conférence intégrale
27/05/2020 : Le congrès RNA 2020 n’aura pas lieu, du moins sous sa forme habituelle. La Société savante vient d’annoncer en effet que l’édition 2020 sera entièrement proposée en ligne, du 31 novembre au 5 décembre 2020.

Le SRES 2020 aura bien lieu à la rentrée
26/05/2020 : Le SRES 2020 a été reporté à la rentrée et se déroulera, comme prévu, à Porto Vecchio. Consultez le programme de cette session ci-dessous.

Qualification de dispositif médical : quoi de nouveau sous le soleil ?
25/05/2020 : Deux récentes décisions des juridictions administratives retiennent l’attention en la matière. L'une concerne les activimètres servant à évaluer une dose de rayonnements ionisants, l'autre se penche sur un logiciel de compression d'images médicales.

Un suivi systématique à six mois serait préférable pour les lésions mammaires classées BI-RADS 3
20/05/2020 : Les femmes présentant des lésions mammaires classées BI-RADS 3 devraient systématiquement suivies à six mois. C’est ce que suggère une étude publiée dans la Revue Radiology en raison du risque faible mais non négligeable que ces lésions soient malignes.

La technologie Synchrony®, conçue par Accuray pour le système Radixact®, désignée « meilleure solution globale parmi les dispositifs médicaux » aux MedTech Breakthrough Awards 2020
19/05/2020 : L’organisme indépendant MedTech Breakthrough, récompensant au niveau mondial les entreprises et technologies pour leur excellence dans le domaine de la Santé et des technologies médicales, a sélectionné la technologie de suivi et de correction du mouvement en temps réel Synchrony®, conçue par Accuray pour le système Radixact®, comme gagnante du prix « meilleure solution globale parmi les dispositifs médicaux » lors de la quatrième édition annuelle du programme des MedTech Breakthrough Awards. « Nous sommes heureux de décerner le prix de la "meilleure solution globale parmi les dispositifs médicaux" à l’entreprise Accuray, pour sa technologie révolutionnaire qui vient renforcer et élargir l’éventail de solutions de lutte contre le cancer » a déclaré James Johnson, directeur général de MedTech Breakthrough.

Web conférence ECR 2020 : le programme scientifique est paru !
19/05/2020 : Le programme complet de l’ECR 2020, qui se tiendra sous la forme d’une web conférence, vient d’être publié. Vous pouvez télécharger le Book of Abstract ci-dessous pour vous en faire une idée.


Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Scanner thoracique du COVID-19 : différentier les images des autres pathologies virales
16/03/2020 : Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, des chercheurs chinois et américains ont distingué des différences entre les images du COVID-19 et les autres pneumonies virales au scanner.

Les JFR de printemps, c'est maintenant !
03/06/2020 : Le programme des JFR de printemps est annoncé. Cette session virtuelle proposera, les 4 et 5 juin 2020, des ateliers et des tables rondes sur des sujets d’actualité.

Le congrès RSNA 2020 se transforme en une web conférence intégrale
27/05/2020 : Le congrès RNA 2020 n’aura pas lieu, du moins sous sa forme habituelle. La Société savante vient d’annoncer en effet que l’édition 2020 sera entièrement proposée en ligne, du 31 novembre au 5 décembre 2020.

Qualification de dispositif médical : quoi de nouveau sous le soleil ?
25/05/2020 : Deux récentes décisions des juridictions administratives retiennent l’attention en la matière. L'une concerne les activimètres servant à évaluer une dose de rayonnements ionisants, l'autre se penche sur un logiciel de compression d'images médicales.

Les experts en imagerie urologique émettent des recommandations sur la qualité de l'IRM multiparamétrique de la prostate
04/06/2020 : Suite à leur travail sur la qualité des examens d’IRM multiparamétrique prostatique, des experts européens de la spécialité sont arrivés au consensus que les radiologues doivent être formés spécifiquement à la qualité de l’acquisition et du compte rendu. Cette étude a été publiée dans la Revue European Radiology.

Pourquoi les radiologues adoptent rapidement la reconnaissance vocale dans le Cloud de Nuance
14/05/2020 : Lancée en décembre dernier, Dragon Medical One, la solution de reconnaissance vocale de Nuance basée sur un Cloud, connaît un fort succès auprès des imageurs. Nuance a d’ailleurs créé pour eux, dans le contexte du COVID-19, des commandes spécifiques pour les TDM thoraciques. Un CHU est en train d’équiper ses radiologues, tandis que les partenaires de Nuance du domaine de la radiologie ont choisi eux aussi de proposer cette solution à leurs utilisateurs. Une adoption rapide par les radiologues qui tient à plusieurs facteurs. Explications avec Pierre Meyblum, Business Development Manager de la division Santé de Nuance Communications en France.

L'ISRRT publie un guide COVID-19 pour les MERM du monde entier
06/05/2020 : L’ISRRT, en collaboration avec l’EFRS, a publié un guide international de bonnes pratiques destiné aux manipulateurs radio en environnement COVID-19. Ce document couvre de nombreux domaines de compétences des manipulateurs.

Les apports de la radiographie thoracique dans la détection du COVID-19
30/03/2020 : Une étude publiée dans la Revue radiologie stipule que les images de détection de la pneumonie au COVID-19 obtenues par radiographie pulmonaire sont sensiblement équivalentes à celles du scanner. Cependant, des différences sont à signaler, notamment pour le suivi des lésions.

Prime COVID pour les soignants : des critères d'éligibilité incohérents
18/05/2020 : Comme il l’avait annoncé dernièrement, le Premier Ministre a décrété l’instauration d’une prime pour les soignants ayant œuvré dans la lutte contre le COVID-19. Si l’intention est louable, le périmètre d’éligibilité à cette prime semble trop étendu et quelque peu discriminant. Il ne reflète pas, en tout cas, le niveau de risque auquel ce sont exposés certains soignants, parmi lesquels beaucoup de manipulateurs radio.