Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Imagerie de la femme > L'IRM MIEUX QUE LA MAMMOGRAPHIE POUR QUALIFIER LES CANCERS AGRESSIFS

L'IRM MIEUX QUE LA MAMMOGRAPHIE POUR QUALIFIER LES CANCERS AGRESSIFS

MARDI 01 DéCEMBRE 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Les cancers du sein multicentriques ont des dimensions souvent plus importantes à l'IRM qu’à la mammographie. C’est ce que montre une étude italienne qui remarque que l’exploration par IRM est susceptible de faire changer de stratégie thérapeutique.

 

 

Mammo_IRM

Les cancers du sein détectés par IRM sont parfois potentiellement plus larges et plus agressifs que ceux identifiés par mammographie, selon une étude publiée en ligne dans la revue Radiology. Les chercheurs ont précisé que, dans certains cas, cela peut entrainer un changement dans le traitement.

Débat autour de la clinique des cancers du sein multicentriques

L’IRM du sein est la technique la plus sensible pour la détection du cancer du sein, avec une pertinence significative dans le dépistage des patientes à haut risque et pour la planification pré-chirurgicale. Chez les jeunes femmes et les femmes ayant des seins denses, l'IRM est efficace dans la détection des cancers multicentriques, qui impliquent plusieurs tumeurs primaires distinctes, habituellement dans différents quadrants du sein. Cependant, il existe un débat quant à la signification clinique des cancers multicentriques diagnostiqués par IRM.

Une étude sur plus de 2 000 patientes

«Les patientes atteintes de cancers cliniquement insignifiants peuvent être sujettes à un surtraitement potentiel par rapport à celles qui peuvent être sous-traitée sont au centre de la controverse au sujet de l'IRM du sein», a souligné le Dr Chiara Iacconi, de l'Unité du sein au USL1 Massa-Carrara à Carrara, Italie, principal auteur de l'étude .

Pour en savoir plus, le Dr Iacconi et ses collègues ont examiné les dossiers de 2 021 patientes atteintes de cancer du sein nouvellement diagnostiqués, et qui ont subi une biopsie après IRM préopératoire. 

Des lésions apparaissant plus grosses à l’IRM qu’à la mammographie

Sur les 2 021 patientes, 285, ou 14%, avaient un cancer supplémentaire détecté sur l'IRM, non diagnostiqué à la mammographie. Dans 73 de ces 285 patientes, soit 25,6%, l’IRM a identifié au moins un cas supplémentaire de cancer dans un autre quadrant du sein que celui où avait été détecté la lésion, par mammographie et / ou à palpation du sein. La lésion détectée en premier apparaissait, en outre à l’IRM, plus grande chez 17 des 73 patientes, soit 23,3%, et les lésions multicentriques mesuraient plus d'un centimètre dans 25% des 73 patientes.

Des changements de stratégie thérapeutique

«Nous croyons que le cancer invasif de dimensions supérieures à un centimètre est cliniquement représentatif de la lésion,” ajoute le Dr Iacconi. "En général, il est accepté que les radiations peuvent traiter le cancer invasif inférieur à un centimètre, mais que les lésions supérieures, comme les carcinomes invasifs ne peuvent pas être traitées de manière conservatoire avec fiabilité.” Les cancers multicentriques supplémentaires détectés par IRM ont été trouvés, la plupart du temps, chez des patientes ayant des seins denses hétérogènes ou extrêmement denses. Cependant, l'IRM a détecté des lésions supplémentaires chez19% des patientes présentant des seins graisseux ou du tissu glandulaire.

"Les résultats montrent que le cancer du sein multicentrique  détecté par l'IRM après la mammographie semble représenter une charge tumorale plus importante dans environ un quart des patientes et peut entraîner des changements de grade et de traitement du cancer," conclut le Dr Iacconi.

 

Bruno Benque


toshiba

L'IRM mammaire de surveillance post-cancer par toujours pertinente
04/06/2019 : Selon une vaste étude publiée dans la revue Radiology, l'ajout de l'IRM mammaire à la mammographie de surveillance pour les survivantes du cancer du sein entraîne des taux de détection du cancer plus élevés. Mais son utilité est discutable et il est important de prendre en compte des données multifactorielles avant d'y avoir recours.

Une nouvelle application d'analyse avancée des mammographies obtient le marquage CE
04/06/2019 : Une nouvelle application dédiée à la mammographie, Myrian® XP-Mammo, vient d'obtenir le marquage CE. Elle sera livrée à partir d'octobre 2019.

Optimiser sans remplacer, la vocation de Breast-Slim View
03/06/2019 : La plateforme d'aide au diagnostic des tomosynthèses Breast-Slim View sera présentée lors du congrès de la SIFEM le 14 juin 2019. Quatre ateliers seront organisés sur ce thème ainsi qu'un témoignage utilisateur.

Un modèle d'IA pour des dépistages plus personnalisés du cancer du sein
07/05/2019 : Des chercheurs de deux grandes institutions américaines ont mis au point un nouvel outil doté de méthodes avancées d’intelligence artificielle permettant de prédire le risque futur de cancer du sein chez une femme, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology.

Quid de la mammographie de dépistage pour les femmes à risque très élevé ?
30/04/2019 : Afin de guider le radiologue dans sa pratique du dépistage en sénologie pour les femmes à risque très élevé, Forcomed lance un e-learning à la demande. Cette session est accessible immédiatement.

L'annonce du diagnostic en sénologie
04/04/2019 : L'annonce du diagnostic pour un examen de sénologie peut s'avérer difficile. Pour accompagner les radiologues dans cette épreuve et initier un parcours intégré de la patiente, Forcomed organise une formation spécifique.

Tomosynthèse et mammographie synthétique: les critères BI-RADS remis en cause pour les seins denses ?
02/04/2019 : Selon la technologie utilisée, l'imagerie du sein peut évaluer la densité de la glande différemment. C'est ce que montre une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, qui pourrait remettre en cause les critères du standard BI-RADS.

Dépistage du cancer du sein: un nouveau cahier des charges dans un arrêté ministériel
22/03/2019 : Les nouvelles dispositions législatives encadrant le dépistage organisé du cancer du sein ont été publiées au Journal Officiel récemment. Quelques ajustements relatifs à la technologie d'acquisition ou à la diffusion des premiers résultats ont été apportés.

Une formation pour bien appréhender le parcours de la patiente en sénologie
23/01/2019 : Le parcours de la patiente en sénologie fera l'objet, en juin 2019, d'une nouvelle session de formation dispensée par FORCOMED. Cette formation est accessible aux radiologues libéraux et hospitaliers.

Chirurgie plastique du sein: un symposium dédié aux radiologues
21/01/2019 : Une nouvelle édition du Symposium "Implication du radiologue en chirurgie plastique du sein" est annoncée, pour le 30 mars 2019. Un événement pluridisciplinaire qui renforce la place du sénologue dans cette spécialité.


Marie Curie racontée par sa petite-fille
20/06/2019 : C'est une salle émue et respectueuse qui a écouté, lors du 12ème congrès de la SFRP, le récit de la vie de Marie Curie raconté par sa petite-fille Hélène Langevin-Jolliot. Un discours empli d'admiration et de fierté pour l'œuvre de cette femme brillante, tenace et emplie d'humanité.

Radiologie interventionnelle du rachis: quoi de neuf ?
19/06/2019 : Depuis le développement des salles opératoires hybrides, les procédures de radiologie interventionnelle ont évolué sous l'effet notamment du scanner. Le Dr Nicolas Amorettti fait le point en vidéo.

Conditions d'exercice multi-sites: révolution ou simple évolution ?
18/06/2019 : Le décret du 23 mai 2019 assouplit les règles relatives à l'exercice libéral multi-sites. Les radiologues pourront désormais avoir le choix dans le nombre de leurs lieux d'exercice. Si toutefois ils ne sont pas déjà en suractivité…

De nouveaux outils d'aide à la décision en mammographie
18/06/2019 : L'aide à la décision en mammographie 2D et tomosynthèse 3D vient de s'enrichir, avec iCAD, de nouvelles applications annoncées lors du récent congrès de la SIFEM.

Prévention des fractures ostéoporotiques: évaluer la densité minérale osseuse par scanner spectral
17/06/2019 : Le scanner spectral peut devenir une méthode de référence pour évaluer la densité minérale osseuse dans la prévention des fractures ostéoporotiques. C'est ce que révèle une étude allemande publiée dans la Revue European Radiology.

Harmonisation européenne de la formation des radiologues: l'ESR en appelle aux sociétés savantes nationales
14/06/2019 : L'European Society of Radiology évoque, dans un communiqué, la nécessaire modification de la directive européenne relative aux qualifications européenne. Elle souhaite notamment que les formations de radiologues soient harmonisées , que le nom de la discipline soit modifié et que les sociétés savantes nationales œuvrent dans ce sens.

Production made in France: les industriels de Santé en appellent au Premier ministre
14/06/2019 : La production de produits de Santé Made in France est en stagnation depuis 2010. C'est la raison pour laquelle le G5 interpelle le Premier ministre, dans un communiqué, afin que celui-ci prenne les mesures nécessaires de politique industrielle, d'emplois et de commerce extérieur.

Abus de cocaïne : l'IRM pour identifier les lésions cardiaques aigües et chroniques induites
13/06/2019 : Selon un article publié dans la revue Radiology: Cardiothoracic Imaging, l'IRM cardiaque joue un rôle essentiel dans le diagnostic des maladies cardiovasculaires induites par la cocaïne. Elle permet en effet de distinguer les lésions aigües et chroniques liées à ce fléau.

Traitement d'une valve bicuspide par TAVI: démonstration en vidéo
13/06/2019 : Dans notre série de procédures de cardiologie interventionnelle en vidéo, voici le traitement par TAVI d'une valve aortique bicuspide sur une patiente polypathologique.

Le laser couplé à un monitoring IRM pour traiter le Parkinson
13/06/2019 : Une patiente du CHU d'Amiens-Picardie a bénéficié d'une thalamotomie par laser couplé à un monitoring IRM pour traiter son Parkinson. Cette procédure est une première en Europe.


Responsabilité d'un centre hospitalier suite à un examen IRM
22/05/2019 : Les patients porteurs d'une dérivation ventriculo-péritonéale doivent satisfaire à un contrôle de la valve lorsqu'ils ont fait l'objet d'un examen IRM. La Cour d'appel de Bordeaux nous le rappelle, qui a dû juger le cas d'une patiente victime d'effets secondaires le lendemain d'une exploration IRM du genou.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Conditions d'exercice multi-sites: révolution ou simple évolution ?
18/06/2019 : Le décret du 23 mai 2019 assouplit les règles relatives à l'exercice libéral multi-sites. Les radiologues pourront désormais avoir le choix dans le nombre de leurs lieux d'exercice. Si toutefois ils ne sont pas déjà en suractivité…

SLA / Maladie de Charcot: la recherche avance
28/05/2019 : La recherche sur la SLA / Maladie de Charcot avance. Le programme DHUNE y est très actif et présentera bientôt les résultats de ses études en cours. Une interview du Pr Shahram Attarian et du Dr Annie Verschueren nous éclaire sur le sujet.

Radioprotection des travailleurs: les premiers nouveaux décrets sont parus
05/06/2018 : Les décrets modifiant les règles de radioprotection des travailleurs sont parus ce 4 juin 2018. Parmi les évolutions majeures, l'avènement du Conseiller en radioprotection et la disparition de la fiche de poste.

L'ELASTOGRAPHIE POUR PREDIRE LA MALIGNITE DES TUMEURS THYROÏDIENNES
02/01/2015 : Les applications de l'élastographie se diversifient. C'est ainsi qu'une étude coréenne, présentée sur l'European Journal of Radiology, montre comment cette technologie peut prédire le degré de malignité de certaines tumeurs thyroïdiennes.

Imagerie et IA: un duo à réguler finement au bénéfice du patient
09/10/2018 : Nesrine Benyahia, Présidente de DrData, et Stéphane Boyer, Directeur Général d'Arterys, nous éclairent sur les véritables enjeux de l’intelligence artificielle en imagerie médicale par des regards croisés sur les plans du juridique, des politiques publiques et des applications pratiques.

De nouveaux outils d'aide à la décision en mammographie
18/06/2019 : L'aide à la décision en mammographie 2D et tomosynthèse 3D vient de s'enrichir, avec iCAD, de nouvelles applications annoncées lors du récent congrès de la SIFEM.

LE DACS, UN FACTEUR DE QUALITÉ DE LA PRISE EN CHARGE RADIOLOGIQUE
21/10/2015 : Dans le cadre des Journées françaises de Radiologie 2015, Bayer HealthCare, acteur majeur en radiologie, et C2i Santé, leader national en solutions de radioprotection et physique médicale, ont présenté leur collaboration pour guider les professionnels de santé dans le suivi de la dosimétrie patient. Les fonctionnalités de la solution DACS (Dosimetry Archiving and Communication System) Radimetrics, ont également fait l’objet d’un retour d’expérience.

Édito - Téléradiologie: des prérequis technologiques différents selon les applications
05/06/2019 : La téléradiologie est devenue un maillon essentiel du parcours de soins. Et suivant les applications qui en sont faites, le niveau technologique peut s'avérer plus ou moins complexe et coûteux. Revue de détails…