Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radioprotection > LE DACS, UN FACTEUR DE QUALITÉ DE LA PRISE EN CHARGE RADIOLOGIQUE

LE DACS, UN FACTEUR DE QUALITÉ DE LA PRISE EN CHARGE RADIOLOGIQUE

MERCREDI 21 OCTOBRE 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Dans le cadre des Journées françaises de Radiologie 2015, Bayer HealthCare, acteur majeur en radiologie, et C2i Santé, leader national en solutions de radioprotection et physique médicale, ont présenté leur collaboration pour guider les professionnels de santé dans le suivi de la dosimétrie patient. Les fonctionnalités de la solution DACS (Dosimetry Archiving and Communication System) Radimetrics, ont également fait l’objet d’un retour d’expérience.

Radimetrics

Le Symposium organisé par Bayer Healthcare le 18 octobre 2015 lors des JFR a donné la parole à des experts en radioprotection, ainsi qu’à des radiologues utilisateurs de la solution Radimetrics.

Une solution efficace qui répond aux nouvelles directives européennes

Cet événement débuta par une revue réglementaire liée à la thématique par Sébastien Balduyck, responsable du réseau d’acteurs de la radioprotection du Sud-Ouest RAMIP, et membre de la CORPAR. D’ici au 6 février 2018 a-t-il indiqué, la législation française devra répondre au remodelage de toutes les directives existantes sur la radioprotection en une seule directive européenne (EURATOM). Un chapitre est consacré aux expositions à des fins médicales, il redonne toute sa place à la justification, puisque toutes les expositions devront être justifiées au préalable, en y associant l’expertise de médecins non-spécialistes. Un système de management de la qualité doit aussi être mis en place pour améliorer la traçabilité de la dose.

Radimetrics : la valeur ajoutée d’un logiciel de dosimétrie patient (DACS)

Radimetrics collecte et analyse les données dosimétriques provenant de tous types d’activités. L’apport du DACS permet d’obtenir un échantillon significatif de patients afin d’améliorer la force des statistiques de dosimétrie, pour un examen, un protocole, ou l’ensemble de l’activité d’une modalité d’imagerie. En effet, le DACS offre des outils pour consolider la qualité des études comparatives. Il guide les acteurs de la radioprotection dans l’optimisation de la dose, en étudiant par exemple un compromis entre la qualité de l’image et la dose utilisée. Le DACS est également un outil d’aide pour les équipes médicales, à travers l’automatisation du transfert des doses vers le compte rendu de l’examen, voire le dossier du patient.

Un outil qui a déjà prouvé son efficacité 

Le Professeur Xavier Montet, radiologue des hôpitaux universitaires de Genève et le Professeur François Laurent, radiologue au CHU de Bordeaux, nous ont enfin présenté quelques exemples pratiques d’utilisation de Radimetrics. Cette solution logicielle a permis au Professeur Montet d’obtenir des données pour comparer l’utilisation de ses machines. Ainsi, il a pu adapter un protocole par machines : sur un protocole portant sur une suspicion d’embolie pulmonaire, il a gagné en moyenne 15% d’optimisation sur un même scanner en une année. Radimetrics lui a également permis de corriger des erreurs de couverture pour un CT thoracique, estimée trop large dans 80% des cas. 

Le Professeur Laurent s’est appuyé, quant à lui, sur les données fournies par le logiciel visant à évaluer le risque de cancer lié à l’irradiation médicale, en prenant pour exemple les patients atteints de mucoviscidose. Il en conclut qu’une faible dose prescrite régulièrement augmente le risque de développement d’un cancer. De fait, il n’est pas nécessaire de systématiser la prescription d’un scanner, notamment pour des patients jeunes, car ils ont de grandes chances d’être greffés. Et ce, d’autant plus que ce sont des patients à la santé fragile, qui développent de nombreuses complications et sont par conséquent sujets à de multiples examens.

Le DACS est donc aujourd’hui un outil nécessaire à la qualité de la prise en charge radiologique des patients. Il permettra, à terme, de réduire significativement les doses reçues par la population concernée par l’irradiation dans le domaine médical.

 

Pauline Mayol


toshiba

Recherche en radioprotection: l'IRSN renforce sa contribution au niveau européen
11/07/2019 : L'IRSN participera à huit des treize projets Euratom H2020 retenus par la Commission européenne. La fluoroscopie et la radiothérapie cardiaque pédiatrique font partie des thèmes qui seront traités dans lesdits projets.

Radioprotection: la culture des professionnels de Santé doit encore évoluer
21/06/2019 : À l'occasion du 12ème congrès de la Société Française de Radioprotection, qui s'est déroulée du 18 au 20 juin 2019 à La Rochelle, le Past-Président Bernard Le Guen et le Président élu Thiery Sarrazin nous ont accordé une longue interview. Ils ont mis en lumière la notion pluridisciplinaire de cette association tournée vers la protection des populations contre les rayonnements, ionisant ou non.

Les mises à jour des NRD sont inscrites dans la Loi
05/06/2019 : Les dispositions prises par l'ASN concernant la mise à jour des Niveau de Référence Diagnostique (NRD) viennent d'être validées par Arrêté publié au Journal Officiel. Les évaluations en scanner et en interventionnel comprendront 10 patients consécutifs.

La radioprotection globalement stable dans le médical en 2018
04/06/2019 : La sûreté nucléaire et la radioprotection a été globalement stable en 2018 dans le domaine médical. C'est ce que montre le Rapport annuel élaboré par l'ASN qui pointe encore des insuffisances en radiothérapie.  

EUCLID, le projet de NRD à l'échelle européenne
22/05/2019 : La Commission Européenne a chargé l'ESR de coordonner un projet de NRD au niveau continental. Cinq groupes de travail ont été constitués et l'EIBIR a mis à disposition une plateforme de recueil de données pour faciliter la collecte et l'exploitation des datas provenant des hôpitaux européens.

Surdosage en curiethérapie au CHU de Tours
21/05/2019 : Parce que la procédure de positionnement des grains d'iode 125 n'a pas été respectée, une séance de curiethérapie a entrainé un surdosage sur un patient du CHU de Tours traité pour un cancer de la prostate.

Radiopédiatrie: la baisse de la dose efficace globale se confirme
23/04/2019 : L’IRSN vient de communiquer sur l'exposition pédiatrique aux rayonnements ionisants pour l'année 2015. Elle a actualisé, dans une étude, ses données statistiques qui montrent une baisse de la dose efficace reçue entre 2010 et 2015 en France. Mais les enfants de moins d'un an font l'objet d'une exposition encore significative.

Un travailleur dépasse en un mois la dose annuelle réglementaire aux extrémités
18/04/2019 : Un travailleur de médecine nucléaire du CHU d'Angers ne manipulera plus de radionucléides pendant un an. Il a dépassé, en un mois, la limite d'exposition annuelle aux extrémités.

L'IRSN organise une journée d'information dédiée au Radon
15/04/2019 : Pour accompagner les gestionnaires de risque en milieu professionnel, notamment dans les établissements de Santé, l'IRSN organise une journée dédiée au Radon. Ce gaz radioactif fait en effet partie de la prévention des risques depuis le 1er juillet 2019.

Radioprotection: attention aux guidages radiologiques anodins !
11/04/2019 : Les actes de radiologie interventionnelle, même les plus anodins, sont susceptibles de faire dépasser la dose limite de rayonnements reçue par l'opérateur. C'est ce qui est arrivé dernièrement au Chef de Service d'imagerie du CHI de Fécamp.


Les modalités d'imagerie médicale sont toujours mal réparties en France
18/07/2019 : La nouvelle étude de la DREES sur les établissements de Santé français objective, pour 2017, la confirmation de la baisse du nombre d'installation de radiologie conventionnelle. Pour l'imagerie en coupe, ce document confirme les disparités territoriales en terme d'équipement.

La radiopédiatrie à l'honneur lors de l'ECR 2020
17/07/2019 : Le programme "Children in Focus" qui sera organisé à l'occasion de l'ECR 2020 traitera notamment de questions sociales autour de la prise en charge radiologique des enfants. Une séance plénière spéciale à ce thème clôturera le congrès.

ECR 2020: 5 jours dédiés aussi aux manipulateurs
16/07/2019 : L'ECR 2020 constitue un rendez-vous incontournable pour les radiologues européens. Mais les manipulateurs sont également concernés par cet événement, avec un espace dédié et des sessions scientifiques en anglais et en français.

Le CH de Soissons inaugure son nouveau service de radiothérapie
15/07/2019 : Le CH de Soissons vient d'inaugurer un nouveau service de radiothérapie dans ses locaux. Ce projet a fait l'objet de la constitution d'un GCS avec l'Institut Godinot de Reims.

Recherche en radioprotection: l'IRSN renforce sa contribution au niveau européen
11/07/2019 : L'IRSN participera à huit des treize projets Euratom H2020 retenus par la Commission européenne. La fluoroscopie et la radiothérapie cardiaque pédiatrique font partie des thèmes qui seront traités dans lesdits projets.

Un essai clinique valide la pertinence de NBTXR3 pour améliorer la radiothérapie des tissus mou
11/07/2019 : La pertinence de l'injection en intraveineux de NBTXR3 avant radiothérapie vient de faire l'objet d'un publication dans The Lancet Oncology. 179 patients ont bénéficié de cet essai.

Étude sur les facteurs de risques liés aux produits de contrastes gadolinés
09/07/2019 : Des réactions allergiques aigües ou physiologiques peuvent être provoquées par certains types de produits de contraste gadolinés. C'est ce que conclut une étude publiée dans la Revue Radiology qui évoque également le sexe des patients ou la région anatomique explorée parmi les facteurs de risques.

Le Groupe Vidi noue un partenariat avec Germitec pour la désinfection des sondes d'échographie
04/07/2019 : Le groupement de radiologues Vidi vient de conclure un partenariat avec Germitec® afin de proposer à ses membres une solution automatisée de désinfection des sondes d'échographie. Une méthode qui ne génère ni toxicité ni déchet.

Pratique de l'échographie: les autorités sanitaires britanniques s'inquiètent
04/07/2019 : La pratique de l'échographie au Royaume-Uni nécessite une mise à jour de sa réglementation. C'est ce que conclut un rapport de la Professional Standards Authority (PSA) dans un contexte où l'accès à cette discipline est possible par un curdsus de premier cycle.

ECR 2020: l'ESR lance la campagne de soumission de sujets
03/07/2019 : L'ECR 2020, c'est déjà demain ! Dans le cadre de la préparation de ce congrès, l'ECR engage les radiologues, les étudiants et les manipulateurs européens à envoyer leurs abstracts dès à présent.  


La reconnaissance vocale intégrée à un RIS français
04/06/2014 : EDL, éditeur français de solutions de gestion du parcours radiologique, a présenté lors des SSA 2014 la nouvelle fonctionnalité de son RIS Xplore dédiée à la reconnaissance vocale.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Les modalités d'imagerie médicale sont toujours mal réparties en France
18/07/2019 : La nouvelle étude de la DREES sur les établissements de Santé français objective, pour 2017, la confirmation de la baisse du nombre d'installation de radiologie conventionnelle. Pour l'imagerie en coupe, ce document confirme les disparités territoriales en terme d'équipement.

Nouvelles collaborations entre HL7 et IHE au service de l'interopérabilité
23/06/2016 : Suite à une longue histoire de collaboration fructueuse, Health Level Seven International (HL7) et Integrating the Healthcare Enterprise (IHE) ont annoncé qu’ils renouvelaient leur accord de coopération pour faire avancer l'interopérabilité des systèmes d’information de santé.

Étude sur les facteurs de risques liés aux produits de contrastes gadolinés
09/07/2019 : Des réactions allergiques aigües ou physiologiques peuvent être provoquées par certains types de produits de contraste gadolinés. C'est ce que conclut une étude publiée dans la Revue Radiology qui évoque également le sexe des patients ou la région anatomique explorée parmi les facteurs de risques.

LES BONNES DIMENSIONS D'UN BUNKER DE RADIOTHÉRAPIE
16/11/2015 : La construction d'un bunker à l'intérieur duquel doit être installée une modalité de radiothérapie répond à des exigences réglementaires contraignantes. L'IRSN résume ces dispositions dans une infographie dédiée.

C'est officiel : Toshiba Medical devient Canon Medical Systems Corporation
24/01/2018 : L'intégration de Toshiba Medical Systems au sein de Canon Inc. a été entérinée le 4 janvier 2018. Canon Medical Systems Corporation fera désormais profiter du réseau mondial de la maison mère aux acteurs de l'imagerie diagnostique et thérapeutique, ainsi que de sa philosophie: "Made for life".

Une solution RIS/PACS répondant aux enjeux de la mutualisation
10/10/2018 : Habitué à fournir aux acteurs de l'imagerie médicale des outils de gestion intelligente des données patients, Medasys étend son offre avec des fonctionnalités adaptées au secteur, notamment avec une solution RIS/PACS répondant aux enjeux de mutualisation territoriale.

Du nouveau dans les critères de rémunération des actes de scanographie
24/09/2018 : La classification des modalités de scanographie vient de faire l'objet d'un léger lifting. Une Décision récente de l'UNCAM a établi de nouveaux critères de classification pour ces appareils.

Confiance et responsabilité, facteurs essentiels d'une bonne coopération interprofessionnelle
19/02/2018 : La session dédiée aux coopérations interprofessionnelles organisée lors du MDCT 2018 a permis de faire le point sur leurs évolutions dans le champ de l'imagerie médicale. Responsabilité, confiance, compétences, formation et innovation ont été les maitres mots de cette table ronde. Mais certains radiologues ne sont pas encore convaincus.