Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Imagerie interventionnelle > COMMENT PRÉVENIR LA RÉCIDIVE D'ANÉVRISME INTRA-CÉRÉBRAL ?

COMMENT PRÉVENIR LA RÉCIDIVE D'ANÉVRISME INTRA-CÉRÉBRAL ?

MERCREDI 10 JUIN 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Des protocoles de suivi à 10 ans par angio-IRM pourraient s'avérer nécessaire afin de prévenir les récidives d'anévrisme intracrânien. C'est ce qui ressort d'une étude publiée dans Radiology.

Anevrisme_cérébral

Le traitement endovasculaire d'anévrisme intracrânien est efficace dans la prévention des saignements à long terme, mais peut être suivie par des récidives nombreuses, selon une nouvelle étude publiée en ligne dans la revue Radiology.

Les complications du traitement endovasculaire d'anévrismes
L'implantation de coils pour le traitement de l'anévrisme a été développé dans les années 1990 et est devenu un traitement de routine pour anévrisme intracrânien au début des années 2000. Les coils sont acheminés à l'aide d'un micro-cathéter inséré par ponction de l'artère fémorale et, une fois en place, provoquent la formation d'un caillot dans l'anévrisme, pour empêcher le saignement. Le principal inconvénient de ce traitement est la recanalisation, ou le retour du flux sanguin dans l'anévrisme original, comme l'ont montré des études antérieures pour un nombre limité de patients pour des périodes relativement courtes.

Une angio-IRM pour évaluer les risques de récidive
Pour cette nouvelle étude, les chercheurs ont examiné l'efficacité à long terme de l'embolisation par coils dans la prévention des ruptures d'anévrisme. Ils ont réalisé une angio-IRM 3-Tesla 10 ans après le traitement des anévrismes intracrâniens au sein d'un seul établissement. En outre, ils ont examiné les résultats de la littérature médicale pour identifier les études rapportant les taux de récidive de saignements et / ou anévrysme chez les patients suivis au-delà de 10 ans après traitement. Parmi 129 anévrysmes suivis pendant plus de 10 ans, 12,4 % ont montré une recanalisation entre l'IRM de moyen-terme et celle de long terme. L'occlusion incomplète et le retraitement dans les cinq ans étaient des facteurs de risque de récidive tardive. La revue de la littérature de 2 902 cas a montré que les occlusions incomplètes et les anévrysmes de taille supérieure à 10 mm représentaient également des facteurs de risque de récidive tardive.

Des résultats en faveur de protocoles de suivi
"Ce résultat est important car une grande proportion de patients dans l'étude étaient des jeunes, avec un âge moyen de 47 ans, a déclaré le Dr Olivier N. Naggara, neuroradiologue au Centre Hospitalier Sainte-Anne à Paris. Par conséquent, la démonstration de l'efficacité de la prévention de récidive, plus de 10 ans après le traitement, est un point crucial." Des protocoles de suivi pourraient ainsi s'avérer nécessaires pour certains patients traités pour anévrisme intracrânien. "Nous croyons que le sous-groupe de patients dont la taille de l'anévrisme est de 10 millimètres ou plus et les patients atteints d'occlusions incomplètes devrait être suivis par des examens d'imagerie non invasives pendant 10 ans ou plus, en particulier les jeunes patients," a précisé le Dr Naggara.

"Le retraitement ultérieur avec des coils supplémentaires peut échouer dans un maximum de 50 pour cent des cas, poursuit-il. Les techniques d'appoint, comme les coils modifiés, les stents et les déflecteurs de flux, ont démontré un taux de récidive plus faible après traitement, mais peuvent impliquer plus de risques que le traitement simple avec des coils de platine."

Théma Radiologie avec RSNA


toshiba

La radiologie interventionnelle, une spécialité à part entière
27/01/2020 : Le Pr Afshin Gangi, Professeur de Radiologie Interventionnelle, passe une partie de son temps au King’s College de Londres. Cela ne l’empêche pas de piloter cette activité au CHRU de Strasbourg où il est chef de Service. À quelques semaines du Symposium MDCT 2020, nous l’avons rencontré pour une évocation passionnée de cette spécialité, ses atouts, ses besoins et son évolution à moyen terme.

Traitement de l'occlusion chronique de coronaire en vidéo
16/01/2020 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, deux procédures de traitement endovasculaire de l’occlusion chronique coronaire. Ces live cases sont rythmés par des discussions didactiques.

Tout savoir sur les agents emboliques en vidéo
18/12/2019 : Dans notre série dédiée aux procédures interventionnelles en vidéo, retour sur le webinar Incathlab du 26 novembre 2019 sur le thème des agents emboliques dans les procédures interventionnelles périphériques.

Installer une salle interventionnelle ou une hybride ? L'ANAP a étudié la question
06/12/2019 : L’ANAP vient de publier un guide d’aide à la décision pour les promoteurs de salle hybride interventionnelle en établissement de Santé. Ce document montre comment le projet médico-soignant du secteur impacte le choix du matériel et la réussite du processus d’installation.

Chimio-embolisation hépatique: Lipiodol approuvé au Danemark
22/11/2019 : Le Danemark vient d’approuver Lipiodol Ultra-Fluide pour les procédures de chimio-embolisation. Il s’ajoute aux nombreux pays déjà convaincus par cette procédure.

Le congrès Neuro IMC fête son neuvième anniversaire en janvier 2020
07/11/2019 : Le congrès Neuro IMC, la référence en neuroradiologie interventionnelle, fêtera sa neuvième édition à Madrid en janvier 2020. Les inscriptions sont ouvertes.

Le système CT-navigation va équiper son premier hôpital aux USA
06/11/2019 : L’UW Health, de l'Université du Wisconsin vient de faire l’acquisition du système CT-navigation d’Imactis. Il s’agit du premier client outre-Atlantique pour cette société française.

Stratégie thérapeutique pour une occlusion de veine cave supérieure en vidéo
25/10/2019 : Le premier webinar ESR Connect est consacré à a statégie thérapeutique pour une occlusion de la veine cave inférieure. Nous vous présentons le webinar dans son intégralité.

Premiers succès pour l'angioplastie coronaire robotisée
24/09/2019 : Les premières angioplasties coronaires assistées par robotique ont été récemment réalisées avec succès sur l'homme. Une étude européenne est en cours pour évaluer la pertinence de ce dispositif.

Bloc opératoire : un guide ASN de formation IBODE qui crée une ambigüité
18/09/2019 : Dans un guide pratique à l'attention des IBODE, l'ASN a ouvert la porte à ces derniers pour les former à l'aide à la réalisation d'actes interventionnels. Mais ce texte comprend quelques dispositions ambigües quant à la nature effective de l'aide qu'ils pourront apporter.


La radiologie interventionnelle, une spécialité à part entière
27/01/2020 : Le Pr Afshin Gangi, Professeur de Radiologie Interventionnelle, passe une partie de son temps au King’s College de Londres. Cela ne l’empêche pas de piloter cette activité au CHRU de Strasbourg où il est chef de Service. À quelques semaines du Symposium MDCT 2020, nous l’avons rencontré pour une évocation passionnée de cette spécialité, ses atouts, ses besoins et son évolution à moyen terme.

Le thrombus, facteur de risque de rupture d'un anévrisme aortique ?
27/01/2020 : La présence d'un caillot de sang sur la paroi de l'aorte chez les personnes atteintes d'anévrismes de l'aorte abdominale est associée à une croissance plus rapide et potentiellement dangereuse de l'anévrisme, selon une étude majeure publiée dans la revue Radiology. Ces résultats pourraient aider à identifier les patients qui ont besoin d'un traitement plus agressif et d'une imagerie de suivi plus fréquente après leur diagnostic initial.

Un partenaire de choix pour l'optimisation de l'imagerie à l'Hôpital Foch
24/01/2020 : Dans la suite logique de leur partenariat qui a vu le jour en janvier 2019, l’Hôpital Foch à Suresnes (92) et Siemens Healthineers s’associent pour optimiser la performance imagerie de l’établissement.

Actualité du parc IRM français en janvier 2020
23/01/2020 : Dans le cadre de notre revue du parc d’IRM français, on nous signale des évolutions en Bretagne, à Pontivy et Vannes, ainsi qu’à Sarlat.

Gestion des risques liés aux champs magnétiques : bientôt une journée scientifique dédiée
23/01/2020 : La Société Française de Radioprotection (SFRP) organise, en mars, une journée scientifique dédiée à la gestion des risques d’exposition aux rayonnements non ionisants. Les acteurs de l’imagerie par IRM devraient y glaner des réponses à leurs questions.

Un radiotraceur de l'épilepsie visible au TEP
22/01/2020 : Un radiotraceur qui se lie spécifiquement à une classe de récepteurs cérébraux lorsqu'il est injecté à des rats et à des humains vivants vient d’être mis au point par une équipe japonaise. Visible lors d’un examen de TEP, ce composé pourrait améliorer le diagnostic et le traitement de l’épilepsie.

Injection iodée : un risque surestimé pour les insuffisants rénaux selon les sociétés savantes américaines
21/01/2020 : Le risque d'administrer des produits de contraste iodés intraveineux aux patients présentant une fonction rénale réduite a été surestimé, selon de nouvelles déclarations consensuelles de l'American College of Radiology (ACR) et de la National Kidney Foundation (NKF), publiées dans la revue Radiology. Elles recommandent de distinguer deux types de réactions.

Les manipulateurs reçus au Haut Conseil de Professions Paramédicales
21/01/2020 : Une délégation de manipulateurs a été reçue, en ce jour de grève, par le Haut Conseil des Professions Paramédicales. La déclaration liminaire ci-après.

Un discours qui renforce la position de l'AFPPE
20/01/2020 : Les mouvements de contestation des manipulateurs en cette période de crise hospitalière ont généré quelques débordements sur les réseaux sociaux, notamment à l’encontre de l’AFPPE. Le Président Fabien Voix a souhaité faire une mise au point lors des dernières journées francophones de scanner afin de clarifier l’action de l’association et renforcer sa position au sein de la communauté radiologique.

Nouveau retour d'expérience ASN sur un incident mineur en radiothérapie
20/01/2020 : Un événement indésirable mineur concernant le kilovoltage d’un scanner de dosimétrie avant radiothérapie a été répertorié par l’ASN. Un document de retour d’expérience et de recommandations a été publié.


Les manipulateurs reçus au Haut Conseil de Professions Paramédicales
21/01/2020 : Une délégation de manipulateurs a été reçue, en ce jour de grève, par le Haut Conseil des Professions Paramédicales. La déclaration liminaire ci-après.

Le nouvel Arrêté relatif aux PCR, OCR et conseiller en radioprotection est paru !
06/01/2020 : Un nouvel Arrêté vient d’encadrer les nouvelles dispositions relatives à la gestion du risque ionisant en milieu de Santé. Les notions de PCR, d’OCR ou de conseiller en radioprotection y sont expliqués.  

Injection iodée : un risque surestimé pour les insuffisants rénaux selon les sociétés savantes américaines
21/01/2020 : Le risque d'administrer des produits de contraste iodés intraveineux aux patients présentant une fonction rénale réduite a été surestimé, selon de nouvelles déclarations consensuelles de l'American College of Radiology (ACR) et de la National Kidney Foundation (NKF), publiées dans la revue Radiology. Elles recommandent de distinguer deux types de réactions.

Le jeu des 7 erreurs de radioprotection au bloc opératoire
08/11/2019 : Afin d’améliorer la culture de prévention du risque ionisant dans les blocs opératoires, l’ASN a élaboré un document pour mettre en place un outil de simulation appelé « Bloc des erreurs ».

De la faute grave dans l'exécution d'un contrat d'exploitation d'un scanographe
12/02/2019 : Pour le premier volet de notre série d'articles juridiques, nous avons choisi de traiter le thème de la faute grave. Et le cas mis en lumière ne concerne pas les relations entre employeur et employé, mais un contrat d'exploitation d'un scanner en établissement privé.

Un partenaire de choix pour l'optimisation de l'imagerie à l'Hôpital Foch
24/01/2020 : Dans la suite logique de leur partenariat qui a vu le jour en janvier 2019, l’Hôpital Foch à Suresnes (92) et Siemens Healthineers s’associent pour optimiser la performance imagerie de l’établissement.

Protocoles de coopération : une prime mensuelle pour les manipulateurs impliqués !
09/09/2019 : Un décret paru au Journal Officiel du 8 septembre 2019 institue une prime pour les manipulateurs impliqués dans les protocoles de coopération. Cela constitue le premier acte de reconnaissance gouvernemental pour ces professionnels souhaitant étendre leur champ de compétences.

Bilan mitigé pour la radioprotection en secteur médical, selon l'ASN
28/04/2014 : A l'occasion de son bilan sur l'état de la radioprotection en France, l'Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) a fait le point sur l'utilisation des pratiques ionisantes dans le domaine médical. Si des améliorations sont constatées dans nombreux secteurs, des retards sont encore à déplorer dans le management de la qualité ou dans l'application de la réglementation, si bien que la radioprotection est de plus en plus présente dans le manuel de certification HAS.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Jour de grève pour les manipulateurs d'électroradiologie !
20/01/2020 : Ce mardi 21 janvier 2020 est jour de grève pour les manipulateurs d’électroradiologie. Pour faire entendre leur ras-le-bol, ils manifesteront partout en France et imposeront un service minimum dans les unités de radiologie des hôpitaux.